Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748526080
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 154 x 225 mm

Ce qui fait battre nos cœurs

Collection : Hors collection
Date de parution : 22/08/2019
Quatre ados en cavale, en quête de leur part d'humanité.
À la moindre émotion, la petite sœur d’Esteban est en danger : elle vit avec un cœur artificiel bas de gamme. En 2030, le marché propose pourtant des organes performants et sûrs, fabriqués par la société Organic… encore faut-il pouvoir se les payer. 
Désespéré, Esteban kidnappe Leila, une jeune fille célèbre car...
À la moindre émotion, la petite sœur d’Esteban est en danger : elle vit avec un cœur artificiel bas de gamme. En 2030, le marché propose pourtant des organes performants et sûrs, fabriqués par la société Organic… encore faut-il pouvoir se les payer. 
Désespéré, Esteban kidnappe Leila, une jeune fille célèbre car « artificielle » à 96 %, ainsi que Noah, le riche héritier d’Organic. Le deal ? Il relâchera les otages s’il obtient un nouveau cœur pour sa sœur.
Commence une nuit de cavale sur les routes de France, retransmise en direct sur les réseaux sociaux.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748526080
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 154 x 225 mm

Ils en parlent

Une course contre la montre…
Il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre nos héros dans cette cavale à cent à l’heure ! Florence Hinckel nous embarque dans une aventure inoubliable, avec des personnages marquants qui ne laissent pas le lecteur indifférent, sans oublier des retournements de situations savamment imaginés.
Une magnifique découverte ! (A partir de 15 ans)
Marine / Librairie Ravy
De l'anticipation mais pas que ! Les différences de classes sociales, la solidarité mais aussi une course, des rencontres, du partage, … Un tout exceptionnel et loin d'être superficielle ! Vraie réussite !
Marie / Librairie Lavaur

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lecafedesreves Posté le 2 Novembre 2020
    cette lecture dénonce les torts et bienfait d’une société complètement artificielle, où tout est contrôlé. l’intrigue ainsi que le début de l’histoire sont originales et je trouve d’actualité. on parle beaucoup de tous ce qui tourne autour d’une société « artificielle » dans beaucoup de livres et c’est un sujet que j’aime beaucoup. j’ai trouvé le début fort car on y voit de l’amour et de la haine et c’est aussi le début d’une cavale, celle d’esteban. cette lecture m’a intrigué jusqu’à la fin ! il y a des révélations tout au long de la lecture, flashback.. et c’est cela qui nous tient en haleine ! on est à fond dans l’histoire, je pensais même être dans la peau des personnages. c’était super angoissant car je m’imaginais la société de nos jours devenir comme celle-ci et rolala!!! en global j’ai tout apprécié et ça m’a vraiment remis dans la lecture (fin pas trop mais bon) car j’avais eu que des déceptions depuis début décembre donc bon. sinon je conseille vraiment de lire ce livre car il est tellement bien écrit que tu ne doutes de rien mais il faudrait peut être se poser quelques questions car il y a énormément de révélations et... cette lecture dénonce les torts et bienfait d’une société complètement artificielle, où tout est contrôlé. l’intrigue ainsi que le début de l’histoire sont originales et je trouve d’actualité. on parle beaucoup de tous ce qui tourne autour d’une société « artificielle » dans beaucoup de livres et c’est un sujet que j’aime beaucoup. j’ai trouvé le début fort car on y voit de l’amour et de la haine et c’est aussi le début d’une cavale, celle d’esteban. cette lecture m’a intrigué jusqu’à la fin ! il y a des révélations tout au long de la lecture, flashback.. et c’est cela qui nous tient en haleine ! on est à fond dans l’histoire, je pensais même être dans la peau des personnages. c’était super angoissant car je m’imaginais la société de nos jours devenir comme celle-ci et rolala!!! en global j’ai tout apprécié et ça m’a vraiment remis dans la lecture (fin pas trop mais bon) car j’avais eu que des déceptions depuis début décembre donc bon. sinon je conseille vraiment de lire ce livre car il est tellement bien écrit que tu ne doutes de rien mais il faudrait peut être se poser quelques questions car il y a énormément de révélations et j’avoue n’en avoir deviné aucunes !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Instalectures3C Posté le 9 Octobre 2020
    Un livre original. C’est un livre de Florence Hinckel qui s’appelle « Ce qui fait battre nos cœurs ». C’est un roman de science fiction ayant pour thème l’amitié, l’aventure et l’amour. Il se passe en 2030 dans une société où l’on peut obtenir des organes artificiels. C’est l’histoire d’Esteban, un jeune adolescent de 17 ans qui décide de kidnapper Leila, une fille artificielle à 96%, et Noah, l’héritier de la société qui gère les organes artificiels, pour pouvoir obtenir un cœur artificiel de meilleur qualité pour sa petit sœur, Sofia. J’ai bien aimé ce livre. Il est émouvant car Esteban prend de gros risques pour sauver sa sœur. Il y a une bonne intrigue qui m’a tenu en halène. J’ai trouvé le début difficile mais lorsque les péripéties commencent j’ai pris du plaisir à le lire. On ne peut pas prévoir la fin . C’est un livre que je conseille à ceux qui aiment les histoires d’amitié, d’aventure et d’amour. Elias ___________________________________________________________________ Un livre renversant ! Le livre s'appelle "Ce qui fait fait battre nos cœurs", il a été écrit par Florence Hinckel. C'est une histoire de sciences fiction qui parle d'un futur proche ou l'on pourra acheter des organes artificiels. Ce livre est sur... Un livre original. C’est un livre de Florence Hinckel qui s’appelle « Ce qui fait battre nos cœurs ». C’est un roman de science fiction ayant pour thème l’amitié, l’aventure et l’amour. Il se passe en 2030 dans une société où l’on peut obtenir des organes artificiels. C’est l’histoire d’Esteban, un jeune adolescent de 17 ans qui décide de kidnapper Leila, une fille artificielle à 96%, et Noah, l’héritier de la société qui gère les organes artificiels, pour pouvoir obtenir un cœur artificiel de meilleur qualité pour sa petit sœur, Sofia. J’ai bien aimé ce livre. Il est émouvant car Esteban prend de gros risques pour sauver sa sœur. Il y a une bonne intrigue qui m’a tenu en halène. J’ai trouvé le début difficile mais lorsque les péripéties commencent j’ai pris du plaisir à le lire. On ne peut pas prévoir la fin . C’est un livre que je conseille à ceux qui aiment les histoires d’amitié, d’aventure et d’amour. Elias ___________________________________________________________________ Un livre renversant ! Le livre s'appelle "Ce qui fait fait battre nos cœurs", il a été écrit par Florence Hinckel. C'est une histoire de sciences fiction qui parle d'un futur proche ou l'on pourra acheter des organes artificiels. Ce livre est sur le thème de l'amitié et de l'aventure. C'est l'histoire d'un jeune garçon de 17 ans qui s'appelle Esteban. Il vit avec sa mère et sa petite sœur, Sofia. Depuis toute petite la sœur d'Esteban a un problème cardiaque, par conséquent elle a un cœur artificiel. Mais au fur et à mesure des années, le cœur de Sofia faiblit et les pannes sont fréquentes, ce qui la rapproche dangereusement de la mort. Malgré tout les efforts de la famille de Sofia, les cœurs artificiels de la société Organic coutent bien trop chers. Alors Esteban décide de kidnapper Leila, dite "la fille artificielle à 96%" pour faire du chantage à la société. Tant que celle-ci ne lui donne pas un cœur artificiel de bonne qualité pour sa sœur, il gardera Leila en otage. Tout ça, Esteban le filmera en direct sur les réseaux sociaux. Son plan ne se passera pas comme prévu, et finalement ils se retrouveront à 4 dans une voiture et se lieront d'amitié. J'ai adoré ce livre, l'histoire est captivante et j'ai bien aimé le fait que l'on ai les points de vu de tous les personnages. Je conseille ce livre au personne qui aime l'aventure et la sciences fiction. Aurore
    Lire la suite
    En lire moins
  • PepitesDePlumes Posté le 4 Octobre 2020
    Ce livre dormait depuis un moment sur ma table de chevet et j'ai eu soudainement envie de le réveiller... Et j'ai bien fait ! J'avais déjà lu quelques romans qui débattaient de la question d'améliorer ou non l'humain par la technologie mais j'avoue que j'ai été surprise par celui-ci ! Dans un futur proche où les organes artificiels sont plus ou moins performants en fonction de leur prix et deviennent ainsi des marqueurs sociaux, Esteban décide de kidnapper "la fille artificielle" pour tenter de sauver sa sœur. Poursuivis par le monde entier, un groupe de quatre jeunes vont vivre une aventure folle qui va les lier à jamais. Malgré quelques événements un peu trop prévisibles et rapides à mon goût, j'ai beaucoup apprécié ce roman et j'avais hâte d'en savoir le dénouement. Ce que j'ai le plus aimé sont les coupures qui posent le débat de la question de l'augmentation physique ou mentale ; un thème qui se rapproche de plus en plus de nous selon moi, et qui était ici très bien expliqué et présenté. Florence Hinckel nous livre une belle histoire tout en exposant des thématiques très intéressantes et intrigantes. Rien de tel pour réveiller votre esprit critique !
  • MariineJ Posté le 12 Septembre 2020
    Nous sommes plongés dans un monde inégal où seuls les riches peuvent obtenir ce qu'ils veulent : ici, à savoir, des organes et des membres de qualité même s'ils n'en ont pas besoin. Estéban révolté par ce système et voulant aider sa sœur, se retrouve embarquer dans une cavale à travers les alentours de Paris avec Leila, Maria et Noah. Traqués par les réseaux sociaux, une course contre la montre commence. La technologie, la politique, la santé et l'intelligence artificielle est mise en avant. Je ne m'attendais pas à cette fin et à un tel retournement de situation concernant les personnages. Un roman intense, poignant et tragique où l'on se pose mille questions sur l'avenir et la présence des robots futuristes. Un huis clos bien travaillé même s'il manquait certaines petites choses selon moi.
  • MMChretien Posté le 16 Août 2020
    Le progrès technologique et ses possibles et inquiétantes dérives éthiques sont au coeur du dernier roman de Florence Hinckel, qui ne présente en rien, ou si peu, une intrigue sentimentale, comme son titre pourrait le laisser croire, mais aborde bien davantage le coeur comme organe, que les avancées scientifiques pourraient bien un jour parvenir à faire battre bien au-delà de la durée d’une vie humaine. En 2030, les technologies de pointes permettent désormais aux hommes de bénéficier de toutes sortes d’organes artificiels, pour réparer des accidents, pallier aux déficiences du corps, compenser un handicap, prolonger la vie des malades. Nombreux sont les humains équipés d’une prothèse bionique pour remplacer un membre perdu, mais les organes vitaux artificiels sont également devenus un recours fréquent pour prolonger les défaillances des organes naturels. La jeune Leila en est devenue l’exemple ultra médiatisé le plus célèbre : 99 % de ses organes vitaux sont désormais artificiels, seul son cerveau demeure naturel. On l’appelle « la fille artificielle ». La société Organic, dirigée par le milliardaire Franck Varan, détient le monopole de la fabrication de ces organes. Pour autant, l’accès à ces bijoux de technologie capables d’améliorer et de sauver des vies n’est pas donné à tous, seuls les plus fortunés... Le progrès technologique et ses possibles et inquiétantes dérives éthiques sont au coeur du dernier roman de Florence Hinckel, qui ne présente en rien, ou si peu, une intrigue sentimentale, comme son titre pourrait le laisser croire, mais aborde bien davantage le coeur comme organe, que les avancées scientifiques pourraient bien un jour parvenir à faire battre bien au-delà de la durée d’une vie humaine. En 2030, les technologies de pointes permettent désormais aux hommes de bénéficier de toutes sortes d’organes artificiels, pour réparer des accidents, pallier aux déficiences du corps, compenser un handicap, prolonger la vie des malades. Nombreux sont les humains équipés d’une prothèse bionique pour remplacer un membre perdu, mais les organes vitaux artificiels sont également devenus un recours fréquent pour prolonger les défaillances des organes naturels. La jeune Leila en est devenue l’exemple ultra médiatisé le plus célèbre : 99 % de ses organes vitaux sont désormais artificiels, seul son cerveau demeure naturel. On l’appelle « la fille artificielle ». La société Organic, dirigée par le milliardaire Franck Varan, détient le monopole de la fabrication de ces organes. Pour autant, l’accès à ces bijoux de technologie capables d’améliorer et de sauver des vies n’est pas donné à tous, seuls les plus fortunés peuvent s’offrir des organes de qualité supérieure, tandis que les pauvres n’auront droit qu’à des organes de base, peu performants, voire défaillants. La petite Sofia, huit ans, possède l’un de ces coeurs bas de gamme, qui met sa vie en danger à tout instant, et sa famille n’a pas les moyens de lui offrir un coeur supérieur. Révulsé par cette injustice son grand frère Esteban, se résout au pire : il kidnappe la « fille artificielle » ainsi que le fils du milliardaire Franck Varan, pour tenter de faire pression sur l’entreprise et le gouvernement. Sa seule exigence : que Sofia soit immédiatement greffée d’un coeur artificiel neuf. A travers l’action du jeune ravisseur, Florence Hinckel orchestre la fuite en voiture de quatre adolescents sur près de 450 pages, suivis de près par une police ultraéquipée – géolocalisation, drones – et d’encore plus près par des internautes acquis à la cause qui suivent, filment, commentent en temps réel la cavale des quatre jeunes, relayée dans tout le pays par les réseaux sociaux et les chaînes d’info en continu. C’est bien dans un monde connecté très proche du nôtre que le lecteur est plongé, à ceci près que les avancées technologiques placent désormais au premier plan et font une actualité des thématiques, encore limitées en 2020, d’homme modifié, d’homme augmenté, de transhumanisme : peut-on équiper et modifier l’homme à tel point qu’il devient un surhomme, plus fort, plus performant, aux facultés et aux sens plus développés que ce dont la nature l’a pourvu ? Les populations ne pouvant bénéficier de ces augmentations physiques sont-elles alors considérées comme des sous-humains ? Un humain possédant la totalité de ses organes artificiels est-il encore un humain ? Peut-on augmenter l’homme pour prolonger la durée de sa vie ou lui conférer la vie éternelle ? Ce sont autant de questionnements, et bien d’autres encore, soulevés par ce roman passionnant, heurtant, palpitant, documenté, et si crédible qu’il n’anticipe pas un futur lointain et inaccessible – « en 2148 »… mais imagine notre demain à partir des progrès technologiques, informatiques, médicaux, robotiques d’aujourd’hui, et des réflexions déjà menées par certaines grandes firmes monopolistiques sur le transhumanisme et l’intelligence artificielle. L’habile alliance d’un thriller haletant au dénouement plutôt réussi et d’un roman de science-fiction glaçant permet à Florence Hinckel d’emporter son lecteur du début à la fin et de le quitter en ayant semé dans son esprit de multiples interrogations inquiètes quand à l’avenir de nos sociétés contemporaines.
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !