Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782809842203
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 14 x 22,5 mm
Comment les pingouins ont sauvé Veronica
Estelle Flory (traduit par)
Collection : Instants Suspendus
Date de parution : 18/11/2021
Éditeurs :
L'Archipel

Comment les pingouins ont sauvé Veronica

Estelle Flory (traduit par)
Collection : Instants Suspendus
Date de parution : 18/11/2021
Le cœur ne gèle jamais, même au milieu des icebergs
Le plus souvent, Veronica, 84 ans, passe ses journées à chercher où elle a mis ses lunettes, à ramasser les déchets sur la plage ou à aboyer des ordres à... Le plus souvent, Veronica, 84 ans, passe ses journées à chercher où elle a mis ses lunettes, à ramasser les déchets sur la plage ou à aboyer des ordres à sa dame de compagnie, Eileen.
Depuis peu, la vieille dame s’interroge : que faire d’utile durant les années qu’il lui reste...
Le plus souvent, Veronica, 84 ans, passe ses journées à chercher où elle a mis ses lunettes, à ramasser les déchets sur la plage ou à aboyer des ordres à sa dame de compagnie, Eileen.
Depuis peu, la vieille dame s’interroge : que faire d’utile durant les années qu’il lui reste et, surtout, à qui laisser sa fortune considérable ? Quand elle a soudain une illumination : et si elle mettait tout en oeuvre pour sauver les pingouins d’Antarctique ?
L’irruption dans sa vie de Patrick, un petit-fils disparu, orphelin à six ans après le suicide de sa mère, va tout changer. Comme deux animaux sauvages, ils vont devoir s’apprivoiser au milieu des icebergs.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809842203
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesChasseusesDeLivres Posté le 8 Mars 2022
    Ce roman de 480 pages fait partie de la nouvelle collection des éditions L’Archipel démarrée depuis début 2021 : Instants suspendus, des romans qui mettent du baume au cœur, qui nous emportent dans une bulle de douceur. C’est le premier roman que je lis de cette collection, qui on ne va pas se mentir, sort de mon périmètre de lecture habituel. Mais c’est une chose que j’apprécie de plus en plus récemment, de diversifier les genres de mes lectures et de rester ouverte d’esprit. Cela offre bien souvent d’agréables surprises. Effectivement, on ne nous a pas menti, on ressort de cette lecture le cœur un peu plus léger. C’est doux, c’est frais, c’est agréable. Ça se lit vite et bien, on ne s’ennuie pas. Même si c’est une collection qui se veut feel-good, au départ la vie des deux protagonistes n’est pas très drôle, entre une grand-mère qui n’a pas connu son fils, et un petit-fils qui n’a pas connu son père. Des histoires de vie fortes qui marquent forcément à jamais les personnes Au début le personnage de Veronica semble froid et hautain, le cliché de la vieille bourgeoise qui se croit supérieure à tout le monde. Mais au fur... Ce roman de 480 pages fait partie de la nouvelle collection des éditions L’Archipel démarrée depuis début 2021 : Instants suspendus, des romans qui mettent du baume au cœur, qui nous emportent dans une bulle de douceur. C’est le premier roman que je lis de cette collection, qui on ne va pas se mentir, sort de mon périmètre de lecture habituel. Mais c’est une chose que j’apprécie de plus en plus récemment, de diversifier les genres de mes lectures et de rester ouverte d’esprit. Cela offre bien souvent d’agréables surprises. Effectivement, on ne nous a pas menti, on ressort de cette lecture le cœur un peu plus léger. C’est doux, c’est frais, c’est agréable. Ça se lit vite et bien, on ne s’ennuie pas. Même si c’est une collection qui se veut feel-good, au départ la vie des deux protagonistes n’est pas très drôle, entre une grand-mère qui n’a pas connu son fils, et un petit-fils qui n’a pas connu son père. Des histoires de vie fortes qui marquent forcément à jamais les personnes Au début le personnage de Veronica semble froid et hautain, le cliché de la vieille bourgeoise qui se croit supérieure à tout le monde. Mais au fur et à mesure de l’histoire, on comprend mieux pourquoi elle est devenue comme cela, elle n’a pas toujours eu un cœur de pierre. Nous sommes plongés au travers de ses journaux intimes dans la vie d’une adolescente en pleine 2ème guerre mondiale. Tout comme son petit fils Patrick avec qui on les découvre, on est touché de pouvoir connaitre cette partie de sa vie et les mystères qui l’entourent. Alors oui, ce n’est pas LE roman de l’année 2021, mais cela n’empêche de passer un très bon moment comme annoncé, l’autrice a une une plume fluide et alterne savamment le panachage des points de vue des personnages (Veronica, Patrick, et les articles du blog de Terry) pour dynamiser le récit, et nous faire rire parfois quand on lit des qui pro quo entre Veronica et son petit-fils. Ce livre nous fait aussi remettre en cause les préjugés que nous pouvons avoir sur les gens : sur la grand-mère pet sec, mais aussi sur le jeune chômeur-fumeur de joint. Comme quoi il faut parfois oser dépasser les apparences pour apprendre à réellement connaitre les gens et leurs valeurs. Ils peuvent nous surprendre plus d’une fois avec leurs qualités, dons ou talents cachés. Comme tout bon media feel-good, le livre se finira sur un happy-end digne de ce nom, pas forcément le plus prévisible et ça c’est un point bonus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 4 Mars 2022
    Véronica, 86 ans, est une anglaise aux idées bien arrêtées. Aussi, quand elle entreprend quelque chose, elle va jusqu’au bout. Comme, par exemple, lorsqu’il s’agit de savoir s’il lui reste de la famille, ou de décider qui coucher dans son testament. La vieille dame veut vivre une dernière aventure. Et c’est auprès de pingouins qu’elle veut faire cela. Malgré les protestations des uns et des autres, elle embarque pour un périple qui l’emmène en Antarticque… Le petit côté piquant que je sentais dans le caractère de Veronica m’avait décidée: j’avais envie de découvrir son aventure. Et je suis ravie de l’avoir fait! La vieille dame est au premier abord une personne acariâtre, sèche et revêche. D’ailleurs Patrick, son petit-fils, ne peut s’empêcher, après leur première rencontre, de se dire la même chose. Durant son séjour en Antarticque, elle semble s’adoucir, et de nombreux souvenirs enfouis jusque-là profondément refont surface. Des souvenirs douloureux, et lourds de conséquence dans sa vie d’aujourd’hui. Patrick, de son côté, est quelqu’un de très attachant. On apprend assez rapidement que ses relations familiales ont été désastreuses. Et cela a forcément impacté le reste de sa vie. Aussi, lorsqu’une grand-mère lui tombe du ciel, c’est le... Véronica, 86 ans, est une anglaise aux idées bien arrêtées. Aussi, quand elle entreprend quelque chose, elle va jusqu’au bout. Comme, par exemple, lorsqu’il s’agit de savoir s’il lui reste de la famille, ou de décider qui coucher dans son testament. La vieille dame veut vivre une dernière aventure. Et c’est auprès de pingouins qu’elle veut faire cela. Malgré les protestations des uns et des autres, elle embarque pour un périple qui l’emmène en Antarticque… Le petit côté piquant que je sentais dans le caractère de Veronica m’avait décidée: j’avais envie de découvrir son aventure. Et je suis ravie de l’avoir fait! La vieille dame est au premier abord une personne acariâtre, sèche et revêche. D’ailleurs Patrick, son petit-fils, ne peut s’empêcher, après leur première rencontre, de se dire la même chose. Durant son séjour en Antarticque, elle semble s’adoucir, et de nombreux souvenirs enfouis jusque-là profondément refont surface. Des souvenirs douloureux, et lourds de conséquence dans sa vie d’aujourd’hui. Patrick, de son côté, est quelqu’un de très attachant. On apprend assez rapidement que ses relations familiales ont été désastreuses. Et cela a forcément impacté le reste de sa vie. Aussi, lorsqu’une grand-mère lui tombe du ciel, c’est le choc! Pourtant, ces deux-là vont se trouver, un peu par hasard. J’ai adoré le côté humoristique de ce roman. Les petites réparties de Véronica et ses réfléxions personnelles sont à mourir de rire. C’est toujours avec un ton un peu pince-sans-rire, mais en même c’est totalement adorable. Le décor, froid et hors du commun, ainsi que la présence de ces pingouins craquants font le reste. Armée de grosses chaussettes, de mon plaid et d’un café, j’ai savouré ma lecture du début à la fin. Je n’ai pas été très loin de verser ma petite larme d’émotion sur certains passages, mais pour moi, c’est un signe que le livre est vraiment bon. Je ne peux que vous recommander de le découvrir durant cet hiver, bien au chaud, emmitouflés à votre tour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lalectricedyslexique Posté le 24 Février 2022
    Le début ne m’a pas forcément convaincu d’emblée car j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de longueurs, le temps que l’histoire se mettre en place. De plus le personnage de Veronica est quand même assez détestable même si j’ai très bien compris que c’était le but.. Puis au fur à mesure des chapitres et j’ai commencé avoir de l’affection pour elle, car derrière son sale caractère il y a une femme blessée. Mais tout cela va être encore plus développé à la seconde partie du livre et c’est à partir de ce moment que j’ai adoré ma lecture. C’est un roman qui cache beaucoup plus que ce qu’on pourrait y penser et j’ai vraiment aimé être surprise. C’est pourquoi je ne vous en dirai pas plus là dessus ;). Il y a également Patrick ce petit-fils dont on va faire la connaissance ; il y a des scènes assez cocasses et drôles qui rendent le récit plus léger par moment est c’est bien sympathique. Mais lui aussi cache des durs moments qu’on découvre également à travers notre lecture. J’ai vraiment apprécié suivre ces deux personnages qui vont apprendre à se connaître tout comme nous d’ailleurs. Tout cela est fait en douceur sans... Le début ne m’a pas forcément convaincu d’emblée car j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de longueurs, le temps que l’histoire se mettre en place. De plus le personnage de Veronica est quand même assez détestable même si j’ai très bien compris que c’était le but.. Puis au fur à mesure des chapitres et j’ai commencé avoir de l’affection pour elle, car derrière son sale caractère il y a une femme blessée. Mais tout cela va être encore plus développé à la seconde partie du livre et c’est à partir de ce moment que j’ai adoré ma lecture. C’est un roman qui cache beaucoup plus que ce qu’on pourrait y penser et j’ai vraiment aimé être surprise. C’est pourquoi je ne vous en dirai pas plus là dessus ;). Il y a également Patrick ce petit-fils dont on va faire la connaissance ; il y a des scènes assez cocasses et drôles qui rendent le récit plus léger par moment est c’est bien sympathique. Mais lui aussi cache des durs moments qu’on découvre également à travers notre lecture. J’ai vraiment apprécié suivre ces deux personnages qui vont apprendre à se connaître tout comme nous d’ailleurs. Tout cela est fait en douceur sans exagération.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tchouk-tchouk-nougat Posté le 22 Février 2022
    Veronica est une très vieille dame qui vit recluse dans son grand manoir sur la côte écossaise. Elle n'a pas de famille, pas d'amis, ne voit personne en dehors de sa patiente femme de ménage. Mais elle a beaucoup beaucoup d'argent et aimerait léguer ses millions pour une bonne cause. Et quand elle tombe sur une émission sur les pingouins en Antarctique, elle pense avoir trouvé, mais elle veut être sur de comment son argent sera utilisé. En dépit de son âge et des conditions difficiles, elle entreprend le voyage. Voici un charmant roman offert par les éditions L'Archipel lors de la dernière opération masse critique, avec en prime quelques sucreries à déguster pendant la lecture. Lecture feel-good donc, avec une fin bien bisounours cousue de fil blanc, mais globalement malgré l'excès de miel à la fin de l'histoire, j'ai passé un bon moment avec Veronica. C'est une grand-mère un poil aigrie, têtue et qui a des idées arrêtées sur tout un tas de choses. D'emblée elle pourrait être antipathique mais on sent qu'elle a un bon fond, et qu'elle a des secrets un peu douloureux cachés dans les tréfonds de son cœur. Son voyage en Antarctique est un moyen de trouver... Veronica est une très vieille dame qui vit recluse dans son grand manoir sur la côte écossaise. Elle n'a pas de famille, pas d'amis, ne voit personne en dehors de sa patiente femme de ménage. Mais elle a beaucoup beaucoup d'argent et aimerait léguer ses millions pour une bonne cause. Et quand elle tombe sur une émission sur les pingouins en Antarctique, elle pense avoir trouvé, mais elle veut être sur de comment son argent sera utilisé. En dépit de son âge et des conditions difficiles, elle entreprend le voyage. Voici un charmant roman offert par les éditions L'Archipel lors de la dernière opération masse critique, avec en prime quelques sucreries à déguster pendant la lecture. Lecture feel-good donc, avec une fin bien bisounours cousue de fil blanc, mais globalement malgré l'excès de miel à la fin de l'histoire, j'ai passé un bon moment avec Veronica. C'est une grand-mère un poil aigrie, têtue et qui a des idées arrêtées sur tout un tas de choses. D'emblée elle pourrait être antipathique mais on sent qu'elle a un bon fond, et qu'elle a des secrets un peu douloureux cachés dans les tréfonds de son cœur. Son voyage en Antarctique est un moyen de trouver une bonne cause à défendre mais aussi de se mettre en paix avec son passé. En plus de Veronica, on découvre plusieurs personnages : Patrick le petit-fils perdu un brin toxico et paumé mais gentil, Terry la scientifique passionné par les pingouins, Eileen la domestique bêbête mais adorable... et d'autres. Parfois un peu clichés, pas toujours crédibles dans le comportement mais c'est joliment écrit. Nous avons aussi un petit message écologique. On apprend quelques informations sur l'ile du Médaillon et sa colonie de manchot Adélie. Le mélange est plaisant et donne un cadre un peu original.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JHaltRoen Posté le 18 Février 2022
    La semaine dernière, je me suis plongée dans ce récit de Hazel Prior que j’ai eu la chance de remporter à l’occasion de la Masse Critique de Babelio. 😍 J’en ressors conquise et il me tardait de vous expliquer pourquoi. “Comment les pingouins ont sauvé Veronica” est un roman qui tient totalement ses promesses. 👏 Le lecteur se retrouve embarqué dans une aventure originale, pleine d'émotions et de “mignonneries pingouinesques” à n’en plus finir. 🐧 C’est un vrai régal ! ❤ Le scénario est bien découpé et les personnages sont très bien décrits. Leur évolution n’est pas prévisible et c’est ce qui les rend d’autant plus attachants. 🤗 L'originalité de ce récit aux notes légères contraste avec un drame beaucoup plus terre à terre, ce qui ne fait que rendre ce roman d’autant plus émouvant. 😊 Il n’y a pas de temps mort à mon sens, pas de longueur. Tout s’enchaîne très bien, c’est un sans faute. La plume d’Hazel Prior est très fluide et très agréable à lire. On ne voit pas le temps passer lorsque l’on est plongé entre ces pages. 👍 J’ai d’ailleurs très envie de découvrir les autres romans de l’auteur. Si l’un d’entre vous en connaît, n’hésitez pas... La semaine dernière, je me suis plongée dans ce récit de Hazel Prior que j’ai eu la chance de remporter à l’occasion de la Masse Critique de Babelio. 😍 J’en ressors conquise et il me tardait de vous expliquer pourquoi. “Comment les pingouins ont sauvé Veronica” est un roman qui tient totalement ses promesses. 👏 Le lecteur se retrouve embarqué dans une aventure originale, pleine d'émotions et de “mignonneries pingouinesques” à n’en plus finir. 🐧 C’est un vrai régal ! ❤ Le scénario est bien découpé et les personnages sont très bien décrits. Leur évolution n’est pas prévisible et c’est ce qui les rend d’autant plus attachants. 🤗 L'originalité de ce récit aux notes légères contraste avec un drame beaucoup plus terre à terre, ce qui ne fait que rendre ce roman d’autant plus émouvant. 😊 Il n’y a pas de temps mort à mon sens, pas de longueur. Tout s’enchaîne très bien, c’est un sans faute. La plume d’Hazel Prior est très fluide et très agréable à lire. On ne voit pas le temps passer lorsque l’on est plongé entre ces pages. 👍 J’ai d’ailleurs très envie de découvrir les autres romans de l’auteur. Si l’un d’entre vous en connaît, n’hésitez pas à m’en recommander ! En résumé, “Comment les pingouins ont sauvé Veronica” est un roman feel good différent de ceux que j’ai déjà eu l’occasion de lire et, surtout, plein d’humour et de bonne humeur. 😃 C’était exactement ce que j’avais envie de lire en ce début de mois de février. 🍬 Un véritable bonbon, qui se déguste sous un plaid tout doux, avec une bonne tasse de thé (Darjeeling, vous dirait Veronica). 🍵 A découvrir au plus vite !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés