En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Des femmes remarquables

        Belfond
        EAN : 9782714473196
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 205 mm
        Des femmes remarquables

        Sabine PORTE (Traducteur)
        Collection : Belfond Vintage
        Date de parution : 01/06/2017
        Dans la veine de La Ferme de cousine Judith (Belfond Vintage, 2016) et des Aventures de Cluny Brown de Margery Sharp (Belfond Vintage, 2015), Des femmes remarquables, aussi drôle que savoureux, compte parmi les meilleures comédies anglaises. Avec sa bouilloire à la main et son oreille compatissante, Mildred Lathbury est l’incarnation même de la chic fille. Mais l’arrivée d’un couple de jeunes mariés dans son immeuble va bouleverser sa vie bien ordonnée…
        Londres, dans les années 1950. Mildred Lathbury, jeune femme célibataire au quotidien partagé entre la vie de la paroisse et les tâches domestiques, voit son existence bouleversée lorsque débarque dans son immeuble une fougueuse anthropologue au bras d’un très bel homme…

        Je laissai Dora poursuivre, mais sans réellement lui prêter l’oreille...
        Londres, dans les années 1950. Mildred Lathbury, jeune femme célibataire au quotidien partagé entre la vie de la paroisse et les tâches domestiques, voit son existence bouleversée lorsque débarque dans son immeuble une fougueuse anthropologue au bras d’un très bel homme…

        Je laissai Dora poursuivre, mais sans réellement lui prêter l’oreille car je connaissais l’opinion que nourrissait Dora à l’égard de miss Protheroe et de tout précepte religieux. Nous nous étions souvent querellées autrefois à ce sujet. Je me demandais comment elle pouvait gâcher autant d’énergie à lutter pour une vétille telle que le port du chapeau à l’office ; puis je me dis qu’après tout, la vie se réduisait, pour la plupart d’entre nous, à des détails de cet ordre : les petits désagréments plus que les grandes tragédies, les dérisoires petites envies plus que les grands renoncements et les tragiques passions amoureuses de l’histoire ou des romans.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714473196
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 205 mm
        Belfond
        17.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • clairejeanne Posté le 6 Novembre 2017
          La finesse et la malice de l'humour anglais dans les livres de Barbara Pym ! Délicieusement "vintage" comme le dit la couverture, ce texte se lit un sourire aux lèvres... Miss Mildred Lathbury, "vieille fille" d'une bonne trentaine d'années et grande coupeuse de cheveux en quatre, partage sa vie entre la paroisse dont le pasteur Julian Mallory et sa soeur sont ses amis, quelques connaissances et un petit travail au centre d'aide sociale le matin. Elle s'occupe beaucoup des autres, mariages et autres problèmes de couple ou de famille semblent être de son ressort ; elle est pleine de bonté, rend service et sert des tasses de thé pour réconforter son prochain. Fille de pasteur, de son propre avis physiquement plutôt quelconque, cette femme "ordinaire" a ce regard distancié sur les choses de la vie quotidienne qui donne du sel à leur description ; c'est piquant, amusant, plein de petites remarques qui tapent dans le mille ! L'histoire se déroule sur quelques mois, entre l'arrivée et le départ des voisins de Mildred, les Napier ; Mrs Napier est anthropologue, tient mal sa maison et n'a pas le temps de faire à manger à son mari, au grand étonnement de Mildred. D'autre part, une... La finesse et la malice de l'humour anglais dans les livres de Barbara Pym ! Délicieusement "vintage" comme le dit la couverture, ce texte se lit un sourire aux lèvres... Miss Mildred Lathbury, "vieille fille" d'une bonne trentaine d'années et grande coupeuse de cheveux en quatre, partage sa vie entre la paroisse dont le pasteur Julian Mallory et sa soeur sont ses amis, quelques connaissances et un petit travail au centre d'aide sociale le matin. Elle s'occupe beaucoup des autres, mariages et autres problèmes de couple ou de famille semblent être de son ressort ; elle est pleine de bonté, rend service et sert des tasses de thé pour réconforter son prochain. Fille de pasteur, de son propre avis physiquement plutôt quelconque, cette femme "ordinaire" a ce regard distancié sur les choses de la vie quotidienne qui donne du sel à leur description ; c'est piquant, amusant, plein de petites remarques qui tapent dans le mille ! L'histoire se déroule sur quelques mois, entre l'arrivée et le départ des voisins de Mildred, les Napier ; Mrs Napier est anthropologue, tient mal sa maison et n'a pas le temps de faire à manger à son mari, au grand étonnement de Mildred. D'autre part, une femme encore assez jeune, veuve de pasteur, va venir séduire Julian Mallory et toute la paroisse craint alors que Mildred ne se sente mal à l'annonce de leurs fiançailles. Mais, en fait, il semble qu'elle aime être spectatrice plutôt qu'actrice, et qu'elle ait elle aussi, comme Barbara Pym des dons pour les études anthropologiques... A lire entre deux bouquins très (trop ?) sérieux, pour un bon moment de détente avec une littérature subtile et charmante. Extrait (p 275) : "... Je sais combien vous aimez résoudre les problèmes, remarqua-t-il en souriant. Les naissances, les mariages, et tout le reste. Peut-être était-ce vrai puisque je me retrouvais en permanence dans de telles situations, pensai-je, résignée. Se pouvait-il que la vie des autres m'intéressât plus que la mienne ?"
          Lire la suite
          En lire moins
        • iris29 Posté le 2 Octobre 2017
          Des Femmes Remarquables comme Mildred , il en existe des tonnes dans l' Angleterre des années 50. Fille de pasteur , ayant perdu ses parents depuis des années , elle a la trentaine , pas vraiment moche mais pas vraiment belle non plus, la société est impitoyable et l'a catalogué "vieille fille ". Elle travaille à mi-temps dans un centre d'aide aux nécessiteuses. Dans sa vie , rien de remarquable, si ce n'est qu'elle passe ses journées à aider les autres . Pilier de la paroisse, elle est de toutes les ventes de charité : Youpi ! Sa vie est foutrement funky ! L' aménagement d'un couple atypique au dessus de chez elle, viendra faire de petites vaguelettes dans sa vie si lisse . L'épouse, Hélèna, est anthropologue dans une société où les femmes sont rarement surdiplômées, elle a une phobie pour les choses ménagères , son mari , officier de marine , est très séduisant . Ça aurait pu s'appeler "les tribulations de Mildred ", car nous suivons ses petits tracas , ses réflexions douces amères sur la vie, , sur son entourage . Très représentatif de l'Angleterre des années 50, de la middle class, d'une certaine façon de... Des Femmes Remarquables comme Mildred , il en existe des tonnes dans l' Angleterre des années 50. Fille de pasteur , ayant perdu ses parents depuis des années , elle a la trentaine , pas vraiment moche mais pas vraiment belle non plus, la société est impitoyable et l'a catalogué "vieille fille ". Elle travaille à mi-temps dans un centre d'aide aux nécessiteuses. Dans sa vie , rien de remarquable, si ce n'est qu'elle passe ses journées à aider les autres . Pilier de la paroisse, elle est de toutes les ventes de charité : Youpi ! Sa vie est foutrement funky ! L' aménagement d'un couple atypique au dessus de chez elle, viendra faire de petites vaguelettes dans sa vie si lisse . L'épouse, Hélèna, est anthropologue dans une société où les femmes sont rarement surdiplômées, elle a une phobie pour les choses ménagères , son mari , officier de marine , est très séduisant . Ça aurait pu s'appeler "les tribulations de Mildred ", car nous suivons ses petits tracas , ses réflexions douces amères sur la vie, , sur son entourage . Très représentatif de l'Angleterre des années 50, de la middle class, d'une certaine façon de penser assez étriquée. C'est qu'elle donne beaucoup , Mildred ,et elle reçoit peu . Les hommes de cette époque avaient le beau rôle et les femmes seules comme elle , subissaient gentiment , avec dignité, avec abnégation , avec générosité aussi et toujours mues par une excellente éducation . Ce petit roman qui dâte de 1952, publié dans la collection vintage de Belfond, est un témoignage intéressant sur une Angleterre qui se remet au ralenti de la 2° guerre mondiale . [ Les locataires qui partagent la même salle de bain , les veuves qui louent une chambre dans un presbytère ] .Témoignage aussi sur la condition de la femme et plus particulièrement sur celles qui sont seules , sans protection masculine qu'elle vienne d'un père ou d'un mari ... Femmes remarquables , rendant services sur services , mais femmes anonymes et pour certains hommes assez insipides et donc, presque invisibles .
          Lire la suite
          En lire moins
        • coquinnette1974 Posté le 25 Septembre 2017
          Merci beaucoup à Net Galley et aux éditions Belfond de m'avoir permis de découvrir ce roman. Je ne connaissais pas du tout Barbara Pym, mais j'apprécie cette découverte :) Ce roman est vintage, c'est une réédition et ça me permet donc de découvrir une romancière méconnue en France. J'ai aimé le fait que ça se passe à Londres. L'histoire est simple mais bien écrite, et je me suis rapidement attaché aux personnages. J'ai également apprécié l'ambiance, et l'humour très british. L'ensemble donne un roman réussi que je recommande chaudement. Ce n'est pas un coup de cœur, mais je lui mets avec plaisir quatre étoiles :)
        • Felina Posté le 7 Septembre 2017
          Mildred est une jeune femme célibataire, à la limite de devenir vieille fille, même si elle n'a pas quarante ans. Sa vie est réglée comme du papier à musique, entre les oeuvres de charité, le thé avec les amies, les voisins, les commérages et tout ce qui s'en suit. On pourrait penser qu'elle s'ennuie... jusqu'au jour où un couple au bord de la rupture vient s'installer dans l'appartement du dessous. Au travers d'un roman de moeurs so british datant de 1952, Barbara Pym met dans la balance la vie bien réglée d'une célibataire endurcie et celle d'un couple un brin malheureux. Mildred est une femme tout à fait quelconque ni belle, ni laide, ni intelligente, ni bête, ni populaire ni inconnue... Middle pour tout dire. D'ailleurs tout le roman repose sur cette impression de normalité, rien n'est trop ni trop peu. En ouvrant ce roman, il ne faut pas s'attendre à de fulgurants rebondissements, ou à de l'action en veux-tu en voilà. Il ne se passe pas grand chose de nouveauté dans la vie morne de notre narratrice. A part le fait de partager sa salle de bains avec des gens qui correspondent absolument pas aux critères habituels des gens qu'elle... Mildred est une jeune femme célibataire, à la limite de devenir vieille fille, même si elle n'a pas quarante ans. Sa vie est réglée comme du papier à musique, entre les oeuvres de charité, le thé avec les amies, les voisins, les commérages et tout ce qui s'en suit. On pourrait penser qu'elle s'ennuie... jusqu'au jour où un couple au bord de la rupture vient s'installer dans l'appartement du dessous. Au travers d'un roman de moeurs so british datant de 1952, Barbara Pym met dans la balance la vie bien réglée d'une célibataire endurcie et celle d'un couple un brin malheureux. Mildred est une femme tout à fait quelconque ni belle, ni laide, ni intelligente, ni bête, ni populaire ni inconnue... Middle pour tout dire. D'ailleurs tout le roman repose sur cette impression de normalité, rien n'est trop ni trop peu. En ouvrant ce roman, il ne faut pas s'attendre à de fulgurants rebondissements, ou à de l'action en veux-tu en voilà. Il ne se passe pas grand chose de nouveauté dans la vie morne de notre narratrice. A part le fait de partager sa salle de bains avec des gens qui correspondent absolument pas aux critères habituels des gens qu'elle côtoie, il ne se passe pas grand chose, tout au long de ces 320 pages. La plume de Barbara Pym est pétillante d'humour et de cynisme, et le lecteur se retrouve aisément avec une bref sourire sur les lèvres. Un brin décalé, avec des personnages un peu atypiques, et quelques dialogues assez piquants, c'est un roman qui se déguste au rythme d'une longue tasse de thé. L'auteure y dépeint la société de la classes moyenne des 50's d'après-guerre, et ça vaut le détour. Elle y parle de ces femmes remarquables au cœur de la normalité de la vie. (...)
          Lire la suite
          En lire moins
        • Fortuna Posté le 15 Août 2017
          Mildred a toujours une tasse de thé à offrir, un conseil à donner à ses voisins, amis, un commérage à échanger avec les dames de charité qui entourent le vicaire du presbytère. Ses après-midi sont consacrées aux dames nécessiteuses qu'un coup du sort a fait tomber dans le besoin. Elle vit simplement, commence à dépasser l'âge où une femme songe au mariage, la trentaine bien sonnée... Un couple en crise vient s'installer en dessous de chez elle, elle s'active à les réconcilier, s'occupe du mari Rocky quand sa femme Héléna le quitte, puis de l'ami anthropologue, Everard qui vient de quitter sa mère. Sans compter les amies qui viennent dormir chez elle, tout ce petit monde qui fourmille autour de l'église, les veuves qui cherchent des pasteurs à épouser... Un roman très anglais, plein d'humour sur la condition des femmes de cette époque - les années 50 - au service des hommes, qu'elles soient mariées ou non, ayant toujours un frère, un père, un voisin esseulé ayant besoin de l'épaule rassurante d'une de ces femmes remarquables...entièrement dévouées au service des autres. Ambiance ventes de charité, parfum d'encens, tasses de thé et vieux jupons garantie !

        Ils en parlent

        « Lire Barbara Pym est… une merveilleuse expérience, qui nous procure des perceptions, des sensations et des réactions absolument uniques. »
        Newsweek

         « Barbara Pym nous rappelle que la solitude peut être un choix et qu’un roman animé, puissant, peut être entièrement construit autour de cette vertu controversée qu’est la patience féminine. »
        John Updike, The New Yorker

         « L’une des meilleures comédies anglaises de ces 70 dernières années. »
        Lord David Cecil

        « Barbara Pym est le plus rare des trésors, elle nous rappelle la déchirante absurdité de notre vie quotidienne. »
        Anne Tyler

        « Un superbe écrivain comique. »
        John Betjeman

        « Pym me fait sourire, rire aux éclats, examiner mes propres manies et fantasmes, et par-dessus tout, regretter d’achever ma lecture. De combien d’auteurs pouvez-vous honnêtement parler ainsi ? »
        Mavis Cheek
         
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.