Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707160089
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 135 x 220 mm

Guide de l'enquête de terrain

,

Collection : Grands Repères Guides
Date de parution : 29/04/2010

Ce guide, devenu la référence sur ce sujet, s'adresse aux étudiants qui souhaitent entreprendre une enquête de terrain dans le cadre d'un mémoire (de licence ou de master) ou d'une thèse, dans des disciplines comme la sociologie, l'anthropologie sociale ou les sciences politiques. Il sera également très utile aux étudiants...

Ce guide, devenu la référence sur ce sujet, s'adresse aux étudiants qui souhaitent entreprendre une enquête de terrain dans le cadre d'un mémoire (de licence ou de master) ou d'une thèse, dans des disciplines comme la sociologie, l'anthropologie sociale ou les sciences politiques. Il sera également très utile aux étudiants des premières années de licence de sociologie désireux d'approfondir leurs enseignements de méthodes qualitatives et aux élèves d'écoles de journalisme. Cette quatrième édition, mise à jour, est augmentée de développements sur les usages ethnographiques d'Internet et sur la question cruciale de la déontologie ethnographique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707160089
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 135 x 220 mm

Ils en parlent

« Enfin un livre de méthode qui, loin des considérations épistémologiques habituelles, dit simplement et clairement ce qu’est une recherche en sociologie. De l’investigation bibliographique à la façon de tenir un journal de terrain, de la construction d’une problématique à la manière de mener un entretien, tout est passé en revue avec minutie. Les auteurs fournissent de nombreux "trucs" et conseils avisés qui s’avéreront précieux pour tous les étudiants engagés dans une enquête de terrain dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse. »
SCIENCES HUMAINES

« Avoir trouvé une forme aussi efficace et aussi étrangère à tout académisme n'est pas la moindre qualité d'un ouvrage accompli qui s'adresse aux enquêteurs sociologues, ethnologues, ou à d'autres spécialistes soucieux de la pertinence de leurs recherches. »
REVUE DE SYNTHÈSE

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • julspirit Posté le 18 Août 2021
    Les turpitudes de la vie m’amènent aujourd’hui à me pencher sur des sujets que j’ai mis de côté il y a déjà près de 15 ans. C’est dans ce contexte et avec la perspective de devoir retourner sur ce qu’on appelle pudiquement « le terrain » que je me suis attelé à la lecture de cet ouvrage. Il faut qu’on s’avoue d’emblée entre nous que celui-ci, par sa technicité, intéressera un échantillon plutôt restreint de la population, comme le sont les ouvrages académiques de sciences sociales – et a fortiori les guides méthodologiques. C’est aussi un livre qu’on picore plutôt qu’on avale, par petites bouchées qui viennent rassasier la curiosité – bizarrement située comme on le sait bien – des étudiant.es en herbe ou confirmé.es : « Dois-je enregistrer les entretiens que je réalise ? », « Comment me situer lors de l’observation d’une cérémonie rituelle comme un mariage ? », « Que faire de mes centaines de notes accumulées et désordonnées ? », etc. L’enquête « de terrain » dont il est question ici est l’enquête ethnographique, une méthode d’investigation utilisée en sciences sociales, notamment en anthropologie et en sociologie. Celle-ci, qui à l’origine visait l’étude des peuples péjorativement dits «... Les turpitudes de la vie m’amènent aujourd’hui à me pencher sur des sujets que j’ai mis de côté il y a déjà près de 15 ans. C’est dans ce contexte et avec la perspective de devoir retourner sur ce qu’on appelle pudiquement « le terrain » que je me suis attelé à la lecture de cet ouvrage. Il faut qu’on s’avoue d’emblée entre nous que celui-ci, par sa technicité, intéressera un échantillon plutôt restreint de la population, comme le sont les ouvrages académiques de sciences sociales – et a fortiori les guides méthodologiques. C’est aussi un livre qu’on picore plutôt qu’on avale, par petites bouchées qui viennent rassasier la curiosité – bizarrement située comme on le sait bien – des étudiant.es en herbe ou confirmé.es : « Dois-je enregistrer les entretiens que je réalise ? », « Comment me situer lors de l’observation d’une cérémonie rituelle comme un mariage ? », « Que faire de mes centaines de notes accumulées et désordonnées ? », etc. L’enquête « de terrain » dont il est question ici est l’enquête ethnographique, une méthode d’investigation utilisée en sciences sociales, notamment en anthropologie et en sociologie. Celle-ci, qui à l’origine visait l’étude des peuples péjorativement dits « primitifs », mais qui s’est largement étendue depuis, se distingue d’abord des méthodes purement quantitatives. Mais au-delà de ça, et Beaud et Weber insistent à plusieurs reprises sur ce point, la démarche ethnographique n’a de sens que si l’enquêteur ou l’enquêtrice s’investit – dans tous les sens que le terme peut revêtir – au sein d’un « milieu d’interconnaissance », c’est-à-dire d’un univers spécifique dans lequel la connaissance mutuelle des personnes enquêtées produit des normes, des interactions et des comportements qui font sens à l’intérieur du milieu en question. Ouvrage bourré de « petits trucs » et d’exemples à suivre – ou à ne pas suivre! – utiles à tous les stades de l’enquête, de nombreux passages dessinent aussi en creux une certaine vision de l’ethnographie et de ce qu’elle peut apporter aux sciences sociales, et notamment à la sociologie. A noter une bibliographie très riche dans laquelle il est facile d’aller puiser de nombreux exemples de travaux ethnographiques contemporains, ce qui complète bien ce guide. Une lecture qui satisfera donc pleinement les personnes intéressées, même si une actualisation tirant les conséquences du développement d’internet pour la recherche académique serait nécessaire.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !