Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782355221705
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 140 x 205 mm
Nouveauté

Il était une fois sur cent

Rêveries fragmentaires sur l'emprise statistique

Collection : ZONES
Date de parution : 06/05/2021
Des années durant, l’écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre étrange qui, entre jeu littéraire à la Raymond Queneau et réflexions philosophiques à la Theodor Adorno, reconstitue par fragments le tableau... Des années durant, l’écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre étrange qui, entre jeu littéraire à la Raymond Queneau et réflexions philosophiques à la Theodor Adorno, reconstitue par fragments le tableau d’une société infestée par une vision comptable du monde. Difficile de rompre la glace du monstre statistique, d’échapper à ses ordres de grandeur qui prétendent tout recenser de nos faits et gestes, quantifier nos opinions, mettre en coupe réglée nos vies matérielles. Sous emprise comptable, chacun se sent casé d’office, sondé de bas en haut, pris au piège. Mais alors, comment nous soustraire au grand dénombrement ? Sans prétention d’exhaustivité, l’auteur se propose de passer ces données brutes au tamis de rêveries interprétatives, pour traquer leurs failles implicites ou les confronter à d’autres cas de figure.
À la logique de la quantification de toutes choses, il oppose, par collage, accumulation et divagation, une poétique de l’absurde.
Par-delà cet art du détournement stylistique, il nous livre en pointillé une analyse caustique de la condition des vivants à l’ère de la gouvernance par les nombres, agrémentée de quelques suggestions paradoxales pour passer entre les mailles du filet statistique.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355221705
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Il était une fois sur cent est un essai sous forme de florilège de “rêveries fragmentaires” avec entrées façon dictionnaire. […] Le projet de ce “dictionnaire des idées prévues” étant de déjouer par le truchement de la poésie toutes prévisions, de tracer des lignes de fuite échappant à la logique comptable des calculs. […] L’auteur ne prône pas de vérités alternatives, seulement à ses yeux (entre sagacité de vue et vision créative), l’alternatif fait partie intégrante de la réalité. Il était une fois sur cent est l’éloge du minoritaire, du grain de sable ou de folie qui provoque la sortie de route, à savoir d’autoroute, celle, toute tracée, que voudraient nous vendre les algorithmes.
Sean J. Rose / Livres Hebdo
Un essai génial, osons le mot, tant son auteur fait preuve d’humour, de finesse et d’intelligence pour mettre en exergue par l’absurde la vision comptable et a fortiori délétère de notre société capitaliste. Pendant plusieurs années, le co-directeur des éditions Verticales chez Gallimard a noté des centaines de statistiques sur divers sujets […], le tout, initialement, « sans trop savoir qu’en faire ». En ressortent ces 119 pages très inspirées où Yves Pagès propose, dans un style très particulier, une accumulation de chiffres qui, s’ils ne semblent avoir aucun lien entre eux de prime abord, donnent à voir de façon vertigineuse cette « emprise comptable, où chacun se sent casé d’office, sondé de bas en haut, profilé, sinon déchiffré ». […] Au-delà de son ton des plus ironiques (des paragraphes sont tout simplement hilarants), Yves Pagès livre un texte aux forts accents politiques, faisant le choix de s’intéresser « aux presque rien sur cent, ces taches aveugles du panorama collectif », loin du 1% « d’ultra-riches imposables nulle part et s’imposant partout.
Amélie Quentel / Les Inrocks
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER ZONES
Et rentrez dans la communauté des lecteurs de Zones !