Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348041747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 248
Format : 135 x 220 mm

La corne de vache et le microscope

Le vin « nature », entre sciences, croyances et radicalités

Augustin BERQUE (Préface)
Collection : Sciences humaines
Date de parution : 14/02/2019
En quelques décennies s'est constitué un réseau de vignerons nature, conjuguant les apports de la biodynamie et de la microbiologie pour proposer un autre modèle de vitiviniculture. Très implanté en France, ce modèle prétend surtout à une rééducation du goût et ne cesse d’engendrer de nouveaux adeptes, tant du point de vue des professionnels que des consommateurs.
Dans les années 1980, des vignerons en dissidence avec le modèle vitivinicole productiviste et l’utilisation de produits chimiques de synthèse ont transformé leurs pratiques pour devenir des vignerons « nature ». Très implanté en France, ce réseau ne cesse depuis d’engendrer de nouveaux adeptes.
Cette nouvelle paysannerie militante et hétérogène fonde...
Dans les années 1980, des vignerons en dissidence avec le modèle vitivinicole productiviste et l’utilisation de produits chimiques de synthèse ont transformé leurs pratiques pour devenir des vignerons « nature ». Très implanté en France, ce réseau ne cesse depuis d’engendrer de nouveaux adeptes.
Cette nouvelle paysannerie militante et hétérogène fonde son identité commune sur le respect des sols, du milieu, privilégiant les actions de prévention dans le but de tendre vers une autonomie du végétal et des vins. Chaque étape nécessite un investissement total de ces « vignerons-chercheurs » qui peuvent avoir recours à la biodynamie (compost fait à partir de bouse de vache introduite dans des cornes par exemple) et/ou à la microbiologie (observation des levures indigènes au microscope). Par-delà les frontières des savoirs renvoyés soit dans les catégories du sensible ou de l’ésotérisme, soit de l’intelligible ou de la raison, ils tissent des liens.
Phénomène de société éphémère pour les uns, point de départ vers une redéfinition des façons de faire et de boire du vin pour les autres, les vins « nature » s’invitent dans les débats sur l’écologie et la santé publique. Entre attraction et répulsion, ils provoquent des réactions contrastées, rarement neutres ou pondérées.
Partie dans les vignobles de France où se concentrent majoritairement ces vignerons (Anjou, Ardèche, Beaujolais, Jura, Minervois, etc.), Christelle Pineau a cherché à comprendre les motivations profondes de leurs choix radicaux et exigeants qui les conduisent à élaborer ces vins si singuliers et pluriels.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348041747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 248
Format : 135 x 220 mm

Ils en parlent

Déclarer produire des vins « nature » revient à souligner le fait que les autres, les conventionnels comme les bios, ne le sont pas. Confidentiels, ces jus de raisin fermentés jettent le trouble dans le monde viticole. En œnophile intriguée, Christelle Pineau a consacré sa thèse d’anthropologie à ces paysans vignerons qui ont choisi de s’engager dans la fabrication risquée de ces produits si singuliers. La Corne de vache et le Microscope, le livre qui en résulte, a la précision clinique d’un travail académique, la lourdeur de l’écriture en moins. La jeune chercheuse nous entraîne dans son enquête en Anjou, en Ardèche, dans le Minervois, dans le Jura ou dans le Beaujolais, à la rencontre de ces hommes et de ces femmes aux parcours marqués par une rupture drastique avec leur milieu d’origine. [...] Au-delà des savoureuses descriptions ethnographiques, Christelle Pineau nous révèle le rapport au monde de ces agriculteurs, dont les pratiques quotidiennes sont, elles aussi, totalement subordonnées au respect de la nature.
Anne Both / Le Monde
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !