Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221245859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

La Gestapo Sadorski

Collection : La Bête noire
Date de parution : 01/10/2020
Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer...

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer les « terroristes » juifs FTP-MOI. Sadorski caresse l’espoir de gagner de l’avancement en effectuant un brillant coup de filet.
Joignant l’utile à l’agréable, il cache dans son appartement la jeune Juive Julie Odwak, qu’il a mise enceinte. La situation est des plus scabreuses : sa femme Yvette, qui ignore la véritable identité du père, doit simuler pour elle-même une grossesse afin d’éviter la curiosité des voisins lorsque l’enfant naîtra…
Les choses ne se passeront pas exactement comme Sadorski l’avait prévu. Ce sera bien pire.

« Époustouflant ! Slocombe donne une nouvelle dimension au polar historique. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine.
« Sobriété avant tout : Simenon n’est pas loin. Mais, ici, le crime est de masse. » Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné.
« L’inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile. » Abel Mestre, Le Monde.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221245859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bibiouest Posté le 4 Novembre 2020
    Formidable, pas l'inspecteur non lui suit sa mauvaise étoile et est vraiment l'archétype du salop intégral, mais le roman lui est formidable. Romain Slocombe est un conteur hors norme, de son écriture fluide et précise, avec une remarquable documentation, il fait vivre Paris sous l'occupation de façon très «vivante». Son roman colle à la réalité historique, il mêle fiction et réalité avec brio. On fréquente la haute société bourgeoise, mais aussi les loges de concierges et même les grands acteurs du moment comme Mireille Balin, bref on ne lit pas un livre, on le vit. Et cerise sur le gâteau ce qui était une trilogie se transforme si j'ai bien lu en double trilogie, en hexalogie enfin bref en un ensemble de 6 romans... Fantastique
  • jpguery Posté le 4 Novembre 2020
    La période de l’occupation allemande a été particulièrement propice à l’éclosion d’une génération de salopards. L’inspecteur Sadorski de la police française en est un exemple emblématique. Chargé d’une petite unité gestapiste il donne aux allemands tous les gages d’une collaboration sans failles tout en cachant chez lui une jeune juive (qu’il a mise enceinte). Dans sa lutte acharnée contre les terroristes juifs-FTP, il ne recule devant aucune ignominie. Personnage terriblement ambigu, pervers, calculateur, violent et sans pitié, Sadorski dérange et fascine à la fois le lecteur qui cherche le point de rupture de cet anti-héros. C’est le quatrième épisode d’une saga impressionnante !
  • Christophe_bj Posté le 22 Octobre 2020
    Revoilà Sadorski, le salaud magnifique qu'on prend un plaisir vénéneux à retrouver dans un quatrième volume, au sommet de sa forme, embauché maintenant par la gestapo, ce qui ne peut que favoriser ses petites magouilles en prenant cependant de gros risques. #9679; La série de Romain Slocombe est délectable à plus d'un titre. Il crée avec l'Inspecteur Principal Adjoint Sadorski, inspiré d'une personne réelle, un personnage malheureusement représentatif de l'époque de l'Occupation, « le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs », dénué d'empathie, qui ne pense qu'à lui et qui parvient toujours à se sortir des embrouilles qu'il a lui-même créées, notamment pour coucher avec les femmes qui lui plaisent, en recourant, si besoin, à la diffamation, au chantage ou au meurtre. Il utilise l'autorité que lui confère son poste dans la police à des fins privées et ne réussit jamais aussi bien ses enquêtes que si elles peuvent lui rapporter personnellement quelque chose. #9679; Les romans du cycle sont particulièrement bien documentés, dans les moindres détails, et presque tout est vrai. Romain Slocombe parvient à se glisser dans les interstices de l'Histoire pour composer un récit haletant. #9679; Car c'est un autre point à souligner, l'intrigue de ses... Revoilà Sadorski, le salaud magnifique qu'on prend un plaisir vénéneux à retrouver dans un quatrième volume, au sommet de sa forme, embauché maintenant par la gestapo, ce qui ne peut que favoriser ses petites magouilles en prenant cependant de gros risques. #9679; La série de Romain Slocombe est délectable à plus d'un titre. Il crée avec l'Inspecteur Principal Adjoint Sadorski, inspiré d'une personne réelle, un personnage malheureusement représentatif de l'époque de l'Occupation, « le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs », dénué d'empathie, qui ne pense qu'à lui et qui parvient toujours à se sortir des embrouilles qu'il a lui-même créées, notamment pour coucher avec les femmes qui lui plaisent, en recourant, si besoin, à la diffamation, au chantage ou au meurtre. Il utilise l'autorité que lui confère son poste dans la police à des fins privées et ne réussit jamais aussi bien ses enquêtes que si elles peuvent lui rapporter personnellement quelque chose. #9679; Les romans du cycle sont particulièrement bien documentés, dans les moindres détails, et presque tout est vrai. Romain Slocombe parvient à se glisser dans les interstices de l'Histoire pour composer un récit haletant. #9679; Car c'est un autre point à souligner, l'intrigue de ses romans est particulièrement soignée et une fois commencée on ne peut pas en arrêter la lecture. #9679; Je précise toutefois que bien que chaque roman puisse se lire indépendamment, il est quand même préférable de les lire dans l'ordre et de commencer par L'Affaire Léon Sadorski (2016).
    Lire la suite
    En lire moins
  • RomansNoirsEtPlus Posté le 3 Octobre 2020
    Opportuniste , manipulateur , pervers , lâche, affabulateur : voici quelques unes des qualités de l’Inspecteur Principal Adjoint Sadorski qui lui ont permis de naviguer à son aise tel un poisson dans l’eau dans les arcanes de la collaboration active . Mais l’IPA est un personnage complexe qui fait la chasse aux juifs mais en abrite une chez lui en toute illégalité : la jeune Julie enceinte ...de lui , et ce avec la complicité involontaire de sa femme Yvette . La pauvre Yvette , à qui il fait avaler les pires couleuvres , n’a aucune idée de la faiblesse de son compagnon envers la gent féminine . Pourvu qu’elles soient jeunes et jolies , Sadorski ne peut s'empêcher de fantasmer sur elles avec l’objectif qu’elles atterrissent dans son lit au plus vite . C’est le cas ici de la jeune Jacqueline Perret , 18 ans , qui pour avoir falsifié une carte d'identité , va tomber dans ses filets , malgré la situation de son père qui travaille pour l’industrie cinématographique allemande . En cet automne 1943 , alors que les alliés ont envahi l’Italie , que les nazis se replient devant... Opportuniste , manipulateur , pervers , lâche, affabulateur : voici quelques unes des qualités de l’Inspecteur Principal Adjoint Sadorski qui lui ont permis de naviguer à son aise tel un poisson dans l’eau dans les arcanes de la collaboration active . Mais l’IPA est un personnage complexe qui fait la chasse aux juifs mais en abrite une chez lui en toute illégalité : la jeune Julie enceinte ...de lui , et ce avec la complicité involontaire de sa femme Yvette . La pauvre Yvette , à qui il fait avaler les pires couleuvres , n’a aucune idée de la faiblesse de son compagnon envers la gent féminine . Pourvu qu’elles soient jeunes et jolies , Sadorski ne peut s'empêcher de fantasmer sur elles avec l’objectif qu’elles atterrissent dans son lit au plus vite . C’est le cas ici de la jeune Jacqueline Perret , 18 ans , qui pour avoir falsifié une carte d'identité , va tomber dans ses filets , malgré la situation de son père qui travaille pour l’industrie cinématographique allemande . En cet automne 1943 , alors que les alliés ont envahi l’Italie , que les nazis se replient devant les troupes soviétiques sur le Front Est , les actes terroristes se multiplient à Paris et en région parisienne . Sadorski se voit alors confier une mission par les SS : débusquer les activités du FTP MOI , ces brigades des partisans multi ethniques et multi nationaux qui sèment le trouble parmi les forces occupantes . Il entre de plein pied dans la Gestapo , franchissant ainsi un nouveau palier dans l’infamie collaborationniste . Mais le roi du coup tordu a peut être le pouvoir absolu de nuire , il n’est pour autant pas à l’abri de possible représailles . Toujours aussi bien documenté , n’oubliant aucun petit détail typique de cette époque révolue , qu’il soit matériel ou artistique , ce quatrième tome des aventures de l’IPA Sadorski , nous plonge dans cette période noire de l’Histoire de France où la collaboration semble atteindre son apogée . Alors que les signaux d’une potentielle défaite des forces de l’Axe s’accroissent chaque jour , les services de police français qui coopèrent avec les allemands semblent de plus en plus virulents avec les juifs , avec les forces résistantes ou tout simplement avec quelque voix contestataire . Comme si une course à la cruauté , à l’abjection était lancée . Comme si du côté du pouvoir collabo il fallait accélérer le mouvement en volume et en intensité ; être plus méchant que les nazis eux-mêmes . C’est en tout cas ces policiers français zélés que l’on voit ici à la manœuvre , sans filtre , lors d’interrogatoires sanglants , arrivant même à écœurer un Sadorski qui en a pourtant vu d’autres . Un Léon Sadorski ici sur tous les fronts : la séduction féminine - qu’elle soit innocente ou prostituée - , la protection de sa “filleule” juive enceinte , sur la piste d’un magot providentiel , aux basques des résistants communistes dans son équipe de gestapistes français et tentant de développer son réseau SS . Une activité intense pour notre salaud préféré , dont certains soubresauts romantiques , quelques remords qui remontent par moment à la surface , arriveraient presque à lui obtenir nos circonstances atténuantes lors de son futur jugement .
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.