Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221245859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

La Gestapo Sadorski

Collection : La Bête noire
Date de parution : 01/10/2020
Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer...

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer les « terroristes » juifs FTP-MOI. Sadorski caresse l’espoir de gagner de l’avancement en effectuant un brillant coup de filet.
Joignant l’utile à l’agréable, il cache dans son appartement la jeune Juive Julie Odwak, qu’il a mise enceinte. La situation est des plus scabreuses : sa femme Yvette, qui ignore la véritable identité du père, doit simuler pour elle-même une grossesse afin d’éviter la curiosité des voisins lorsque l’enfant naîtra…
Les choses ne se passeront pas exactement comme Sadorski l’avait prévu. Ce sera bien pire.

« Époustouflant ! Slocombe donne une nouvelle dimension au polar historique. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine.
« Sobriété avant tout : Simenon n’est pas loin. Mais, ici, le crime est de masse. » Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné.
« L’inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile. » Abel Mestre, Le Monde.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221245859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CelineTH7854 Posté le 9 Octobre 2021
    Quelque peu déçue et freinée dans ma lecture, surtout au début, par les précisions historiques que l'auteur voulait semble-t-il absolument intégrer dans le roman... Bien qu'intéressantes sur le fond, cela nuit quelque peu à la fluidité du récit sur la forme, et je n'ai pas pris autant de plaisir à lire ce 4e tome. La fin invite cependant à continuer ! le poche ne sortira que dans un peu moins d'un an, patience...
  • quoilire Posté le 27 Septembre 2021
    Romain Slocombe est impressionnant concernant la production de cette série de l'Inspecteur Sadorski. Chaque année nous vaut son nouvel opus, de plus en plus épais, de plus en plus étayé et documenté sur la vie parisienne, la complaisance policière avec les occupants pendant la seconde guerre mondiale. Et toujours avec les mêmes qualités narratives qui font passer ce roman noir historique pour un pur thriller. L'auteur avec ce livre avait été retenu dans la liste des finalistes pour le Prix Goncourt en 2019. On est suspendu à la vie des gens qui croisent le chemin de ce terrible inspecteur, toujours surpris de son machiavélisme et de ses nouvelles combines prêtes au moindre profit, et de ses talents de félin pour toujours retomber sur ses pattes. Un thriller historique dont on tourne les nombreuses pages avec un malin plaisir.
  • marietjf Posté le 8 Septembre 2021
    Comment ai-je pu passer à côté de cette série ?? Inspiré par un post de maviclit je me suis intéressé à ce volume tout juste sorti en poche… et c’est une révélation ! Je préfère laisser l’auteur présenter son personnage ? petit, laid, colérique, antisémite, anticommuniste, pétainiste mais pas pro-allemand, obnubilé par le sexe et doté de fantasmes urophiles… Une série avec un personnage honnête, sympathique c’est forcément plus facile à apprécier, Romain Slocombe parvient à rendre ces récits absolument passionnants en flirtant sans arrêt avec le réel. Au prix d’un travail de documentation faramineux, on ne sait plus en lisant les aventures de Sadorski si on est dans la fiction ou pas. La vie quotidienne des français sous l’occupation, les noms des personnages, les évènements, tout est si proche de la réalité (ou carrément vrai !) que le lecteur est rapidement happé par l’histoire. Une trilogie est déjà parue, ce tome en inaugure une deuxième, et un volume grand format vient tout juste de sortir « L’inspecteur Sadorski libère Paris » chez la bête noire. Au final, une série passionnante et incroyablement documentée autour d’un personnage qui est l’antithèse du héros habituel. Une révélation pour moi et un énorme coup de cœur !
  • Scribe Posté le 20 Mai 2021
    La Gestapo Sadorski de Romain Slocombe Chaque livre de Romain Slocombe, qui relate les faits et gestes de IPA Sadorski nous plonge dans l'univers sordide de cet individu dont on espère qu'à la fin il trouvera ce qu'il a mérité mille fois la mort, mettant ainsi un point final à sa carrière de salaud. En page 3 l'on trouve la dédicace de Romain Slocombe, Pour Simon Haberger ( rescapé de la Shoah ) et à Irma Mico qui a fait partie de l'organisation communiste Main-d'œuvre immigrée, et qui témoigne sur la Shoah en France ainsi que sur la Résistance juive. en hommages aux résistantes du Travail Allemand. En page 4 vous découvrirez des citations de Nietzsche sur la volonté de puissance : «  Le plaisir de nuire à autrui est distinct de la cruauté, celle-ci consiste à trouver une jouissance dans la compassion , elle atteint son point culminant ( quand nous aimons celui que nous torturons). Effectivement dans ce livre La Gestapo Sadorski, l' IPA Sadorski, répond totalement à cette définition. L'on sent au fur et à mesure des chapitres qu'il aime véritablement faire du mal en chassant les juifs, les Terros, les communistes... La Gestapo Sadorski de Romain Slocombe Chaque livre de Romain Slocombe, qui relate les faits et gestes de IPA Sadorski nous plonge dans l'univers sordide de cet individu dont on espère qu'à la fin il trouvera ce qu'il a mérité mille fois la mort, mettant ainsi un point final à sa carrière de salaud. En page 3 l'on trouve la dédicace de Romain Slocombe, Pour Simon Haberger ( rescapé de la Shoah ) et à Irma Mico qui a fait partie de l'organisation communiste Main-d'œuvre immigrée, et qui témoigne sur la Shoah en France ainsi que sur la Résistance juive. en hommages aux résistantes du Travail Allemand. En page 4 vous découvrirez des citations de Nietzsche sur la volonté de puissance : «  Le plaisir de nuire à autrui est distinct de la cruauté, celle-ci consiste à trouver une jouissance dans la compassion , elle atteint son point culminant ( quand nous aimons celui que nous torturons). Effectivement dans ce livre La Gestapo Sadorski, l' IPA Sadorski, répond totalement à cette définition. L'on sent au fur et à mesure des chapitres qu'il aime véritablement faire du mal en chassant les juifs, les Terros, les communistes et les partisans. En leur ôtant la vie , soit directement, soit par le truchement d'une lettre anonyme adressée comme Bon Français aux autorités Allemandes. Nous retrouvons donc l'IPA Sadorski,en 1943 peu après l'exécution du Colonel des SS Julius Ritter par un groupe de FTP MOI qui entraînera en représailles la mort par fusillade de 50 otages au Mont Valérien. Pour répondre à la crainte des autorités Allemandes qui voient se perpétrer chaque jour des attentats contre leur force, la Gestapo demande à L'IPA Sadorski de diriger une unité de policiers Français gestapistes, dont on peut dire qu'ils brillent plus par leur force bestiale et leur cruauté notamment lors des interrogatoires des hommes et des femmes qui tombent sous leurs sales pattes que par leur capacité cérébrale . L'IPA Sadorski, par la confiance que lui portent les officiers de la Gestapo, voit pour lui, une nouvelle façon de briller aux yeux de ses supérieurs hiérarchiques, celle de gâter un plus son épouse Yvette en ayant de l'avancement, celle de renforcer sa chasse aux crânes, juifs et métèques et de pourchasser les membres des FTP MOI , sans oublier lorsque l'occasion s'en présentera de tromper allégrement Yvette dans les bras d'une prostituée occasionnelle, Bonus Adrienne. Il ne faut pas oublier aussi que Sadorski cache dans son appartement Julie Odwak, enceinte de ses œuvres et qu'il a demandé à son épouse Yvette, qui ignore l'identité du père de l'enfant que porte Julie, de simuler une grossesse afin d'éviter la curiosité des voisins lorsque cet enfant naîtra. S'appuyant sur une documentation très importante de la seconde guerre mondiale, Romain Slocombe nous entraîné dans les turpitudes de Sadorski, de ses sbires, des officiers Allemands, se retrouvant dans des lieux de débauche qui leurs sont réservés, tout en participant à la chasse lancée contre les FTP MOI et notamment celle du groupe Manouchian. Dans le même temps, Sadorski sous le prétexte de protéger une jeune fille étudiante, Jacqueline Perret, amie de Julie, qui lors d'un contrôle par des policiers Français a exhibé à leur demande un titre de transport grossièrement falsifié va la corrompre dans l'espoir d'avoir avec elle une relation sexuelle. Sadorski n'a que les yeux de Chimène pour cette jeune femme et pour l'attirer encore plus, il profite de ses sentiments envers la résistance balbutiante, pour se faire passer pour un résistant en liaison avec les Anglais, sous le nom de commandant Lionel. Vous le verrez lui confier une mission de surveillance des officiers Allemands, habitants non loin de son domicile. Poursuivant de ses assiduités Jacqueline Perret et souhaitant passer un week-end en Normandie avec elle, il l'informera qu'ils doivent se rendre à Saint-Pierre-la-Garenne, pour réceptionner un parachutage de Londres. Tout au long de ces 585 pages Romain Slocombe, donne un nouvel éclairage à cette période . Il nous fait ressentir intimement l’extrême cruauté et barbarie des Brigades Spéciales, l'étroite collaboration entre la police Française et la police Allemande. Participer au fichage des suspects, à la suite de filatures épiques dans Paris et sa banlieue, à la traque des résistants, aux différentes manipulations orchestrées et souvent aux fins personnels de l'IPA Sadorski, sans rien laisser dans l'ombre comme les séances de tortures pour arracher des renseignements ou la complicité horizontale de Bonus Adrienne avec un officier Allemand adepte du masochisme. Mais aussi, il nous décrit des actes de résistance opérées aussi bien par les femmes que des hommes. Tout ce que l'on peut dire sans rien vous dévoiler, rien ne se déroulera comme l'avait prévu l'IPA Sadorski. « Oui. La vie c'est bien cela, une caresse... un coup de bâton... et encore une caresse un coup de bâton. » Il me faut saluer dans ce livre comme dans les autres de Romain Slocombe, relatant les aventures de l'IPA Sadorski, son travail d'historien, mêlant aux travers des nombreuses intrigues, des personnages historiques avec d'autre issues de son imagination féconde. Dans ce livre vous retrouverez tout ce qui a trait à la politique, vous découvrirez cette époque sur différents thèmes, la chanson, la mode, le théâtre, le cinéma avec ses actrices et des commentaires savoureux notamment par un officier Allemand sur leur jeu, des notions sur les transports, l'alimentation, le logement, les 120 bordels, dont certains étaient réservés uniquement aux Allemands, comme le One Two Two et le Sphinx. Je vous invite à lire la note de l'auteur et ses sources à la fin de ce livre, qui vous démontreront toute la qualité de la collecte réalisée par Romain Slocombe pour écrire La Gestapo Sadorski. La saga continue, après la trilogie des collabos : L'affaire Léon Sadorski, L' étoile jaune de l'inspecteur Sadorski, Sadorski et l'ange du péché ; la trilogie de la guerre civile est annoncée avec : La Gestapo Sadorski , puis à venir deux autres titres, dont je vous reparlerai lors de leurs parutions. Décidément comme l'écrit Abel Mestre du Monde «  L'inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile » et nous aussi ! Je reviendrai pour conclure ce propos sur l'avertissement en début de ce roman La Gestapo Sadorski de Romain Slocombe «  Ni l'auteur, ni l'éditeur ne cautionnent les propos ou les agissements du personnage central de ce livre. Mais ils sont le reflet de son époque, comme ils peuvent présager celles qui nous attendent. Car «  le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. Bien à vous.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeaTouchBook Posté le 16 Mai 2021
    [Chronique de Grybouille sur Léa Touch Book] Romain Slocombe est pour moi un personnage étonnant du fait de sa palette très étendue d’écrivain. Aujourd’hui, nous le suivons dans la série Sadorski se déroulant pendant l’occupation de la France lors de la seconde guerre mondiale, mais demain nous lirons quoi…. Un début de réponse aux pages 587 et 588. C’est aussi le souci des détails, les descriptions aux millimètres, l’énorme préparation avant l’écriture, les recherches pour coller au plus près au thème de ses romans, c’est aussi cela Romain Slocombe. Aujourd’hui, Paris 1943, la lutte contre les « terroristes » communistes et les juifs bat son plein. L’Inspecteur Principal Adjoint Léon Sadorski est à la manœuvre à travers sa proximité avec la Gestapo. Léon est un être de son époque, fonctionnaire de police, obéissant à la politique mise en place, mais s’octroyant des droits, des libertés diront certains…. Pas tout blanc, pas tout noir, mais bien gris qu’en-même…. Depuis « Sadorski et l’ange du péché » le couple Sadorski héberge Julie, une jeune juive dont la famille a été déportée. C’est le bon côté, mais c’est lui qui l’a mis enceinte… Pas tout blanc, pas tout noir, le Léon…. Yvette, Mme Sadorski, s’occupe de... [Chronique de Grybouille sur Léa Touch Book] Romain Slocombe est pour moi un personnage étonnant du fait de sa palette très étendue d’écrivain. Aujourd’hui, nous le suivons dans la série Sadorski se déroulant pendant l’occupation de la France lors de la seconde guerre mondiale, mais demain nous lirons quoi…. Un début de réponse aux pages 587 et 588. C’est aussi le souci des détails, les descriptions aux millimètres, l’énorme préparation avant l’écriture, les recherches pour coller au plus près au thème de ses romans, c’est aussi cela Romain Slocombe. Aujourd’hui, Paris 1943, la lutte contre les « terroristes » communistes et les juifs bat son plein. L’Inspecteur Principal Adjoint Léon Sadorski est à la manœuvre à travers sa proximité avec la Gestapo. Léon est un être de son époque, fonctionnaire de police, obéissant à la politique mise en place, mais s’octroyant des droits, des libertés diront certains…. Pas tout blanc, pas tout noir, mais bien gris qu’en-même…. Depuis « Sadorski et l’ange du péché » le couple Sadorski héberge Julie, une jeune juive dont la famille a été déportée. C’est le bon côté, mais c’est lui qui l’a mis enceinte… Pas tout blanc, pas tout noir, le Léon…. Yvette, Mme Sadorski, s’occupe de l’adolescente sans se douter que son mari est le père de l’enfant à naitre. Elle va même jusqu’à simuler une grossesse pour justifier à terme la présence prochaine d’un nouveau né. De son côté le vaillant défenseur de la Loi, à travers son activité de policier, va extraire des griffes de la police une jeune fille, Jacqueline Perret… Le côté Blanc. Mais, c’est dans l’espoir de pouvoir en profiter. Le côté noir n’est jamais loin…. Jacqueline dont le frère a été tué par…. Léon, bien noir…. Mais l’ordre allemand règne de mains de maitre sur cette France occupée. Et Léon devra composer avec l’occupant, les collabos, et ses propres démons…. L’histoire est en route ! Mes impressions de lecteur, du solide, c’est un roman solide par le réalisme des évènements décris et par le style de l’auteur. Pour rappel, deux de ses romans ont été sélectionnés pour le Goncourt et le Goncourt des lycéens. Du solide…. Soyez-en convaincu il existe un style SLOCOMBE. Et puis Nietzsche est cité dans les premières pages « La volonté de puissance », alors…. Pour conclure, Je ne sais pas pour vous, mais lorsque je finis de lire les romans de Romain Slocombe sur cette période noire. Je me demande à chaque fois en tant que Français : « Dans cette période de quatre ans d’occupation qui aurais-je été ? Un père de famille tremblant pour les siens et n’osant pas agir ? Un jeune homme révolté parti rejoindre un maquis ? Un jeune homme endoctriné voulant lutter contre le communisme ? Une victime de la déportation ? Un militaire de la France Libre ? Un pétainiste ? Un de ceux qui deviendront un Juste parmi les nations ? Un homme parti en STO en Allemagne Nazie ? Un ouvrier sur les installations du mur de l’Atlantique ? Un collabo ? Qui ?... » Facile dans son salon confortablement installé de dire « Moi, je…. », mais qui ? Amis (ies) lecteurs (trices) je vous invite à découvrir les romans de Romain Slocombe, vous ne saurez pas déçu fois de p’tit Duc.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.