Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714443380
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 154 x 240 mm

Le Dernier Assassin

Dominique HAAS (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 02/10/2008

Mission inédite pour John Rain, l'artiste du meurtre sur commande, en butte à des problèmes personnels qui font voler tous ses repères en éclats… Un thriller mené à cent à l'heure, des Ramblas barcelonaises aux côtes japonaises, en passant par New York et Paris.

Depuis qu'il a découvert l'existence de son fils, John Rain ne songe plus qu'à une chose : le retrouver. Prêt à tout quitter – ses activités de tueur à gages, mais aussi Delilah, la sublime espionne du Mossad devenue sa maîtresse –, il s'envole pour Manhattan. Dans l'espoir que Midori,...

Depuis qu'il a découvert l'existence de son fils, John Rain ne songe plus qu'à une chose : le retrouver. Prêt à tout quitter – ses activités de tueur à gages, mais aussi Delilah, la sublime espionne du Mossad devenue sa maîtresse –, il s'envole pour Manhattan. Dans l'espoir que Midori, la mère de son enfant, une pianiste de jazz qu'il a passionnément aimée, lui pardonne le meurtre qui les avait séparés…
Mais comment approcher la jeune femme sans la mettre en danger face à ceux qui n'ont jamais cessé de le traquer ? Rain n'a qu'une option : reprendre du service. Quitte à déclarer la guerre au plus puissant clan de yakusas sur le sol américain…
Entre politiciens véreux, petites frappes sadiques et femmes dangereusement fatales, de complots déjoués en trahisons insoupçonnées, le sang froid de Rain va être mis à rude épreuve…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714443380
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 154 x 240 mm
Belfond

Ils en parlent

« Barry Eisler situe son intrigue principalement au Japon, mais il nous plonge avec un art inégalé dans l'atmosphère de tous ses décors, y compris Manhattan et Barcelone. »
Publishers Weekly

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bruno19 Posté le 17 Mai 2010
    J'ai lu cette nouvelle aventure de Rain comme les précédentes: vite, avec délectation. Toujours les mêmes personnages, toujours ces missions délicates, ces dilemmes. Ici, du point de vue du style, Eisler intercale quelques chapitres à la troisième personne, peut être une transition avant le prochain livre qui sera lui écrit ainsi. J'ai trouvé ça un peu dommage, on connait des info que n'a pas Rain, ce qui change des livres précédents et j'aurais préféré avoir la surprise en même temps que lui, mais ce n'est rien de grave. Des choses se concluent, la boucle est bouclée: on revient à Midori celle par qui tout à commencé et certains personnages découverts dans le premier opus trouveront ici la mort. Une mort bien choisie je trouve (logique en tout cas avec les personnages). Adieu John Rain (ou peut etre au revoir, sait on jamais..)
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.