Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714495761
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

Le Second Sommeil

Natalie Zimmermann (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 04/11/2021
 
Toutes les civilisations se croient invulnérables.
 
Maître du thriller historique, l’auteur de Fatherland revient avec un roman qui interroge la marche de l’Histoire, du Progrès et de la Science sous un angle d’une rare noirceur. Une expérience de lecture captivante qui nous rappelle la fragilité de notre monde moderne.
1468. Le père Christopher Fairfax est envoyé dans un village isolé du bout de l’Angleterre pour  célébrer les funérailles d’un prêtre décédé brutalement.
D’abord saisi par l’accueil glacial des habitants, Fairfax est bientôt effrayé lorsqu’il découvre dans la chambre du défunt toute une collection de livres et d’artéfacts anciens, témoins d’un...
1468. Le père Christopher Fairfax est envoyé dans un village isolé du bout de l’Angleterre pour  célébrer les funérailles d’un prêtre décédé brutalement.
D’abord saisi par l’accueil glacial des habitants, Fairfax est bientôt effrayé lorsqu’il découvre dans la chambre du défunt toute une collection de livres et d’artéfacts anciens, témoins d’un temps préapocalyptique. Des objets qui auraient dû conduire l’homme de Dieu au bûcher.
 
N’y a-t-il pire péché que celui de la connaissance ? Alors qu’il enquête sur ce prêtre hérétique, Fairfax va s’approcher trop près d’une vérité tenue secrète depuis des siècles – le destin d’un monde englouti par le temps, une civilisation disparue que certains cherchent à raviver pour sortir du noir profond de la nuit…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714495761
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un thriller de l’histoire future totalement surprenant. Simplement fabuleux. »
Evening Standard
« Toute la force de ce livre réside entre ses lignes, quand l’auteur nous fait réaliser que notre dévotion pleine et entière au dieu Internet s’apparente à la marche d’un noctambule vers le néant. H. G. Wells aurait été fier de ce roman de science-fiction terriblement provocant !  »
Daily Mail
« En un mot : merveilleux. En deux mots : lecture compulsive. En trois mots : achetez-le maintenant. En quatre mots : ce soir, si possible. »
Stephen King

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LePamplemousse Posté le 12 Novembre 2021
    Vous pensez vous plonger dans un roman historique qui se déroule en Angleterre en 1468, et tout à coup, sans avoir rien vu venir, vous voilà immergé dans un roman de science-fiction ! Tout commence avec l'arrivée d'un jeune prêtre, Christopher Fairfax, envoyé depuis la ville pour procéder à l'inhumation d'un vieux prêtre dans un village isolé, en plein moyen-âge. Mais rapidement, le jeune Christopher Fairfax découvre que le prêtre décédé cachait de lourds secrets, tout comme certains habitants. A partir de là, j'ai été totalement absorbée par cette lecture et ce jusqu'au bout, car le mystère y est épais et le suspense excellent, même si la fin m'a un peu étonné, car de nombreuses questions restent malheureusement sans réponse. J'ai particulièrement aimé l'écriture, le mystère qui règne tout au long du roman et les descriptions de la vie à cette époque.
  • VirginieCM Posté le 10 Novembre 2021
    L’an de grâce de Notre Seigneur Ressuscité 1468. Le pasteur Christopher Fairfax est envoyé par son évêque à Addicott Saint George, un village isolé de l’Angleterre, afin de célébrer la messe de funérailles du père Lacy. Mais l’atmosphère du village est étrange, les écrits et la bibliothèque du père Lacy sont ceux d’un hérétique, son décès vraiment soudain… Comment faire pour éviter de spoiler quoi que ce soit de ce roman un peu inclassable ??? Je sais tout, mais je ne dirai rien, hormis que la lecture de ce livre est complètement addictive, que l’auteur m’a bluffée dès le départ, qu’il y a un peu de Boulle et de Barjavel dans cette intrigue, que c’est une analyse intelligente et pessimiste de ce que nous pourrions vivre, et que c’est presque top !!! Presque… oui, parce que toutes les questions soulevées par le livre, tous les pans de l’histoire ne trouvent pas leur résolution, à mon avis… Donc la fin m’a franchement laissée sur ma faim, à mon grand regret !
  • Blok Posté le 27 Octobre 2021
    C'est la deuxième incursion de Robert Harris dans le domaine de la SF après Fatherland honorable uchronie qui porte sur le thème rebattu d'une victoire du troisième Reich. Là c'est une grande réussite, un des grands romans du genre de ces dernières années La construction est très habile les retournements de paradigme nombreux Le résumé de l'éditeur peut faire penser à un banal thriller ésotérique : découverte de traces d'une civilisation perdue qui compromet les bases de la conception du monde. En fait c'est bien autre chose. Le livre commence comme un roman historique : au XVeme, un prêtre du chapitre de la cathédrale d'Exeter est envoyé par son évêque dans une paroisse reculée du diocèse pour procéder aux obsèques du prêtre local récemment décédé. Mais très vite on se rend compte que quelque chose cloche. Beaucoup d'éléments matériels ne collent pas avec l'époque, mais appartiennent à des siècles ultérieurs On croit d'abord à des anachronismes involontaires. de fait ils ne sont hélas pas rares dans les romans historiques. Et puis c'est l'anachronisme de trop qui n'est pas du tout un anachronisme. le héros découvre dans la demeure du prêtre une vitrine pleine de mystérieux artefacts : des objets de plastique, dont un petit objet parallelipepidique... C'est la deuxième incursion de Robert Harris dans le domaine de la SF après Fatherland honorable uchronie qui porte sur le thème rebattu d'une victoire du troisième Reich. Là c'est une grande réussite, un des grands romans du genre de ces dernières années La construction est très habile les retournements de paradigme nombreux Le résumé de l'éditeur peut faire penser à un banal thriller ésotérique : découverte de traces d'une civilisation perdue qui compromet les bases de la conception du monde. En fait c'est bien autre chose. Le livre commence comme un roman historique : au XVeme, un prêtre du chapitre de la cathédrale d'Exeter est envoyé par son évêque dans une paroisse reculée du diocèse pour procéder aux obsèques du prêtre local récemment décédé. Mais très vite on se rend compte que quelque chose cloche. Beaucoup d'éléments matériels ne collent pas avec l'époque, mais appartiennent à des siècles ultérieurs On croit d'abord à des anachronismes involontaires. de fait ils ne sont hélas pas rares dans les romans historiques. Et puis c'est l'anachronisme de trop qui n'est pas du tout un anachronisme. le héros découvre dans la demeure du prêtre une vitrine pleine de mystérieux artefacts : des objets de plastique, dont un petit objet parallelipepidique qui porte un signe connu du prêtre : la Mystérieuse Pomme Croquée des Anciens. Dès lors le doute n'est plus possible. Ce XVème siècle-la n'est pas le nôtre. Et ce n'est pas une uchronie. Nous allons apprendre par la suite que le présent de la narration ne se situe pas au XVème de notre ère mais au XXX eme siècle. Les contemporains se souviennent d'un mystérieux cataclysme survenu dans leur passé qui a anéanti une grande civilisation : celle de notre XXI siècle. Au cours de l'Age des Ténèbres qui a suivi, une religion ressemblant beaucoup au Catholicisme moyenâgeux est apparue (ou réapparue). Elle contrôle tous les aspects de la vie et tient pour hérétiques les recherches trop poussées sur la civilisation des Anciens, qui risquent de saper les bases de la foi. Précisément les protagonistes entreprennent des recherches interdites sur un site passant pour particulièrement riche en artefacts du passé, dont ils espèrent des révélations capitales. Je vous laisse découvrir la suite. Disons seulement que nous apprendrons la nature exacte de la catastrophe, et que ce n'est pas ce à quoi on pourrait s'attendre. Un seul regret : à côté de ses analyses sociales très fine et du caractère profondément original de son livre, l'auteur a cru bon d'ajouter une intrigue sentimentale qui ne brille ni par son utilité ni par sa vraisemblance eu égard aux règles de l'univers qu'il a créé. Ce livre décevra malheureusement les lecteurs qui l'ont acheté comme un roman historico-esoterique, mais c'est la faute de l'éditeur qui l'a vendu comme tel. Une explication du titre : jusqu'à l'époque moderne, le sommeil de la plupart des individus était divisé en deux périodes de durée égales séparés par un intervalle de réveil : le premier sommeil et le second sommeil. Et il y a un autre sens lié à l'intrigue. Mais je ne peux le révéler sans divulgacher (alternative à spoiler, due à nos cousins québécois et dont l'adoption serait bien souhaitable. En même temps la connaissance de cette notion montre la profondeur et le sérieux des recherches . documentaires de l'auteur. je veux encore souligner deux points intéressants: -apparemment, le réchauffement climatique s'est poursuivii, ou a au moins dépassé le niveau actuel ( c'est d'ailleurs ce qui se produirait s'il n'y avait plus aucun rejet carboné, avant une baisse éventuelle )puisque l'on cultive en Angleterre l et jusqu'à que dans le Yorkshire ) le tabac, le citronnier, le théier; -un personnage porte le nom de Morgenstern, soit, traduit de l'allemand, "Etoile du matin"; l Etoile du matin" renvoie à Lucifer, en latin"celui qui porte la lumière" et renvoie symboliquement à Prométhée. Le Morgenstern du roman lutte contre les Ténèbres. Tout cela montre bien la richesse thématique du roman
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.