Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258136700
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Le temps est assassin

Date de parution : 04/05/2016
Votre été sera corsé !
Eté 1989
La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la...
Eté 1989
La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l’endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258136700
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

" A cause de lui la Corse n'est plus l'île de Beauté qu'on connaît, mais le théâtre d'un suspense insoutenable coincé entre la confusion du temps et celle des sentiments. On part en famille dans le nouveau thriller du troisième auteur le plus vendu en France."
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CaroBouquine Posté le 8 Septembre 2020
    Plus je lis Bussi, et plus je suis sceptique à son propos. J'aime les thrillers, j'aime le suspense, mais je suis assez exigeante... Ce qui me convient, c'est que Bussi n'abuse pas des descriptions et de l'inutile. Dans un Bussi, "tout sert". Ca peut certes sembler un peu long, mais il faut quand même bien que le lecteur soit dans l'histoire... Ce qui me plaît moins par contre, c'est que l'intrigue reste entière et rien ne me permet de faire des suppositions. Je suis loin d'être une reine de la déduction, et quelque part ça me dérangerait de deviner une partie de la fin, évidemment, mais je préfère quand de petits pans de l'affaire sont résolus au fur et à mesure. Là il faut vraiment attendre la toute fin et ça m'avait déjà gênée dans "Maman a tort ". L'intrigue est cependant tout à fait valable et originale.
  • DariaIch Posté le 7 Septembre 2020
    Un Michel Bussi véritable, mais moins attirant que Nymphéas noirs ou Un avion sans elle. Pourtant, l'auteur utilise les mêmes procédés créatifs en mêlant le présant et le passé pour nous offir une vraie panorama des évènements. Cette fois, un roman avec des allures classiques puisque le coupable est en fait un personnage qui n'aime pas la lumière des réflectuers et dont le mobile du crime rélève son drame intérieur qui fait de lui une figure plus complexe qu'on ne croie. J'ai beaucoup aimé la mise en scène, à partir du décor estival, parfait donc pour une lecture de vacance, jusqu'aux tout petits détails comme par exemple le suspense autour de la question de l'existence de sa mère. Un livre qui te rend accro à sa lecture dès les premières pages, tout comme un bon film d'action: avec une protagoniste qui cherche à se retrouver et à apprendre la vérité sur une affaire familiale bel et bien close il y a 27 ans, avec la réitération du passé, avec des retrouvailles plus ou moins agréables, des tournures inattendues et bien sûr avec la révélation des secrets bien cachés et la chasse de voitures pour sauver la vie d'un bien aimé.
  • Eroblin Posté le 31 Juillet 2020
    C’est le premier roman que je lis de cet auteur. J’ai lu de nombreuses critiques sur lui, la plupart du temps très positives. Aussi me suis-je dit que j’allais en lire un pour voir… Ma foi, la lecture a été agréable, j’ai tourné les pages sans ennui mais… Je n’ai pas été emballée par cette intrigue qui se déroule sur deux époques, n’ai éprouvé aucune empathie pour les personnages principaux à commencer par Clotilde. Quant au grand-père corse, j’ai trouvé que son personnage frôlait la caricature : le patriarche respecté et respectable qui décide de tout y compris de la justice à appliquer aux coupables ! Mais de quel droit ? Et la fin trop rapide à mon goût m’a déçue. Bref, une déception. Pas sûre que je lise un autre roman de Bussi. Challenge Pavés 2020
  • Annxlaure Posté le 11 Juillet 2020
    Le livre est un peu long à démarrer mais l'intrigue est extrêmement bien menée et on est en haleine jusqu'au bout. J'aime beaucoup le style d'écriture de Michel Bussi.
  • caromak Posté le 4 Juillet 2020
    Un roman de plage divertissant, un peu trop feuilleton de l été à mon goût.
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Peaky Blinders, The Wire, The Handmaid's Tale : 11 livres pour les accros au bingewatching

    Les livres qui se cachent derrière les séries télé mais aussi les livres qui décryptent le succès de nos programmes sériels préférés... De La Servante écarlate à  Parfaite, focus sur 11 livres qui prolongent le plaisir du bingewatching.

    Lire l'article