Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221064542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1040
Format : 200 x 130 mm

Le Vicomte de Bragelonne - Tome 2

Collection : Bouquins
Date de parution : 08/11/1991

Dans Le Vicomte de Bragelonne, l'anéantissement final des corps est la mise en gloire du cœur, et Duinas s'y surpasse dans une espèce de désespoir heureux, donnant en partage au lecteur sa joie et sa tristesse de créateur : «Pauvre Porthos ! il m'a semblé, je ne sais si c'est...

Dans Le Vicomte de Bragelonne, l'anéantissement final des corps est la mise en gloire du cœur, et Duinas s'y surpasse dans une espèce de désespoir heureux, donnant en partage au lecteur sa joie et sa tristesse de créateur : «Pauvre Porthos ! il m'a semblé, je ne sais si c'est une illusion de mon cœur ou de mon orgueil, il m'a semblé que le jour où vous avez fait part à la France de son trépas, un voile de deuil s'est étendu sur Paris. On s'était figuré, n'est-ce pas, que nos quatre héros étaient immortels, et quand on a vu tomber le plus fort et peut-être le meilleur de tous, on a senti instinctivement que la mort n'entrerait pas pour si peu dans ce quadrille de géants, et que l'un au tombeau, les autres ne tarderaient pas à l'y suivre [...]. Le métier de romancier a certes bien ses plaisirs, ses joies, ses orgueils surtout, mais comme il a ses tristesses aussi, et une de ces tristesses-là, tristesse incompréhensible peut-être pour quelques-uns, mais réelle, mais profonde, mais infinie pour moi, c'est d'avoir donné le jour à un personnage, de l'avoir élevé, choyé, vu grandir, [...] et au jour venu de sentir l'implacable nécessité qui vient vous sommer de rendre à la terre, c'est-à-dire à l'oubli, ce doux rêve de votre imagination dont vous étiez habitué à être le compagnon, le conseiller, le père» (lettre d'A. Dumas à Perrée).
«C'est avec ces convictions et ces solidarités-là qu'on écrit des chefs-d'œuvre», concluait Dumas fils qui avait trouvé son père assis tristement, les yeux rouges encore du chagrin qu'il avait éprouvé à faire mourir son héros.
Claude Schopp.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221064542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1040
Format : 200 x 130 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bfauriaux Posté le 1 Décembre 2019
    Une saga fleuve où le rythme de faiblit jamais ! une prouesse de l'auteur une de plus que a confection de ce beau livre , une epopee historique qui vous laissera sans voix peut etre le meilleur de l'auteur et un des fleurons de la litterature francaise, rien de moins !
  • meknes56 Posté le 8 Novembre 2019
    Un roman plus calme que le premier mais toujours aussi addictif.
  • Turquesamelie Posté le 24 Août 2018
    J'ai moins apprécié cette deuxième partie du roman où les parties concernant nos mousquetaires sont très espacées et surtout incroyablement diluées. De leur côté il ne se passe presque rien, on peut du coup espérer un sursaut d'action pour le troisième et dernier tome. Ce qui fait le charme de cet opus ce sont finalement les parties basées sur l'Histoire, relativement fidèles même si c' est romancé. Bien sûr l'écriture est elle aussi un grand plus de ce livre, même si je reste un peu déçue
  • CDemassieux Posté le 16 Avril 2018
    Voir critique Tome 1
  • Chocolatiine Posté le 30 Juillet 2015
    Point de courses folles à travers l'Europe dans ce deuxième tome du Vicomte. Cette fois-ci, l'atmosphère diffère totalement : c'est à la Cour que nous passerons notre temps. Monsieur le comte de La Fère se rend à Paris pour parler à Louis XIV du mariage de Raoul avec Louise de La Vallière ; La Vallière et Montalais deviennent demoiselles d'honneur de Madame ; Madame met la Cour dans tous ses états ; Aramis complote plus que jamais. Les alliances se font et se défont, ça magouille, ça magouille même très fort et c'est notre pauvre Raoul qui risque d'en faire les frais. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce deuxième tome n'est pas plus "reposant" que le premier. Certes, on ne cavale pas ici aux côtés de D'Artagnan mais les intrigues de cour ne donnent pas moins de fil à retordre que les poursuites effrénées. La vie à Fontainebleau est même croustillante ! Bref, on se régale tout de même. Autant dire que, comme toujours avec Dumas, on a qu'une seule hâte : connaître la suite de l'histoire, même si elle s'annonce douloureuse pour le vicomte de Bragelonne.
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.