Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221193396
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 165 x 205 mm

Le Wonderling

Fabienne VIDALLET (Traducteur)
Date de parution : 12/04/2018
Vous êtes-vous déjà retrouvé avec une créature fraîchement orpheline sur les bras ou dont personne ne veut ? Nous avons la solution !

Bienvenue au Foyer pour Créatures Ingérables et Bâtardes, une institution dirigée par la redoutable Mlle Furonkle !
Cette femme méchante et acariâtre considère que ses jeunes pensionnaires qui vivent dans la peur n’existent que pour souffrir et la servir. Hybrides mi-animaux, mi-humains, ces pupilles travaillent comme des forçats à l’école...

Bienvenue au Foyer pour Créatures Ingérables et Bâtardes, une institution dirigée par la redoutable Mlle Furonkle !
Cette femme méchante et acariâtre considère que ses jeunes pensionnaires qui vivent dans la peur n’existent que pour souffrir et la servir. Hybrides mi-animaux, mi-humains, ces pupilles travaillent comme des forçats à l’école autant qu’à l’usine et ont l’interdiction de se livrer à des activités d’enfants de leur âge, et surtout de chanter ou de faire de la musique. Le Wonderling, sorte de renard à une oreille et au cœur pur et qu’on appelle Numéro 13 (d’après le médaillon avec lequel on l’a trouvé) à défaut de véritable prénom, n’a jamais connu d’autre maison. D’une timidité maladive, il prend pourtant la défense d’une jeune camarade oiseau, Babiole, qui va lui faire deux dons en retour : un vrai prénom – Arthur – … et une amitié indéfectible ! Tous deux vont parvenir à s’échapper du Foyer et vivre d’incroyables aventures au cours desquelles la formidable destinée d’Arthur va se révéler.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221193396
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 165 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sikalittlepanda Posté le 4 Novembre 2020
    C'est un roman jeunesse qui se passe dans un univers sombre avec un côté steampunk. Comprenez TRES sombre. Nous suivons la quête de Numéro 13 un orphelin de l établissement de Mademoiselle Furonkle. Numéro 13 n a pas de nom, il est un rempant (mi-animal mi-humain) renard avec une seule oreille. Son monde est triste et sans chanson pourtant un jour il va se faire une amie, nommée Babiole et commencer une aventure fantastique et terrifiante. . J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier livre. Numéro 13 est tellement adorable j'ai eu envie de lui faire un câlin pendant tout le livre. L'univers est vraiment sombre et ce qui arrive à Numéro 13 pendant son aventure est franchement perturbant et pourtant c'est écrit d'une telle façon que c'est fluide. Sans spoiler de trop, Numéro 13 vit dans un orphelinat en faisant du travail forcé et les humains maltraitent les rempants. En tout cas j'espère que les choses s arrangerons pour les rempants dans le prochain livre parce que franchement... Et que les questions qu'on se pose à la fin du livre auront des réponses.
  • Khalya Posté le 24 Octobre 2020
    Dans l’univers de Mira Bartok, on trouve des créatures hybrides : mi-humaine, mi-animale, parfois mélange de plusieurs animaux. Numéro 13 est un hybride humain-renard pourvu d’une seule oreille. Il n’a jamais eu de prénom, porte un médaillon avec un 13 inscrit dessus et n’a jamais connu que l’orphelinat pour les créatures dans son genre, tenu par Mme Furonkle. Rien qu’au nom, on imagine bien le charmant caractère de la patronne. Ce foyer, et la manière dont les orphelins sont traités, rappelle un peu Oliver Twist : Tout y est, l’ambiance, les repas trop léger et immonde, le travail en usine… Petit rappel à Oliver Twist aussi avec un personnage que numéro 13 va rencontrer au cours de ses aventures : Quintus, son nouvel « ami », a un petit air de Fagin, même s’il est quand même plus sympathique. Une nouvelle arrivante au foyer, un petit oiseau sans ailes nommée Babiole, inventrice de génie, va le renommer Arthur, car elle est sûre qu’il va accomplir une quête. Le roman est divisé en 3 parties, chacune étant une étape de la quête d’Arthur. On peut vraiment parler de quête car, d’un voyage initial à la recherche de ses origines, l’aventure d’Arthur va le conduire à affronter un... Dans l’univers de Mira Bartok, on trouve des créatures hybrides : mi-humaine, mi-animale, parfois mélange de plusieurs animaux. Numéro 13 est un hybride humain-renard pourvu d’une seule oreille. Il n’a jamais eu de prénom, porte un médaillon avec un 13 inscrit dessus et n’a jamais connu que l’orphelinat pour les créatures dans son genre, tenu par Mme Furonkle. Rien qu’au nom, on imagine bien le charmant caractère de la patronne. Ce foyer, et la manière dont les orphelins sont traités, rappelle un peu Oliver Twist : Tout y est, l’ambiance, les repas trop léger et immonde, le travail en usine… Petit rappel à Oliver Twist aussi avec un personnage que numéro 13 va rencontrer au cours de ses aventures : Quintus, son nouvel « ami », a un petit air de Fagin, même s’il est quand même plus sympathique. Une nouvelle arrivante au foyer, un petit oiseau sans ailes nommée Babiole, inventrice de génie, va le renommer Arthur, car elle est sûre qu’il va accomplir une quête. Le roman est divisé en 3 parties, chacune étant une étape de la quête d’Arthur. On peut vraiment parler de quête car, d’un voyage initial à la recherche de ses origines, l’aventure d’Arthur va le conduire à affronter un véritable complot. J’ai beaucoup aimé Arthur, un petit loulou sensible et aussi terrifié qu’une souris (dont il comprend le langage d’ailleurs) mais qui n’hésite pas à affronter ses peurs pour venir en aide aux autres. J’ai aussi vraiment appréciée Babiole. C’est une vraie pile électrique, dotée d’une véritable agilité malgré son absence d’ailes. A côté de cette histoire totalement géniale, le livre en lui-même est vraiment magnifique. Que ce soit la couverture, les pages annonçant les parties ou les diverses illustrations, c’est un ouvrage magnifique. Ce n’est pas ce à quoi j’attache le plus d’importance dans une lecture, mais il faut avouer que ça rajoute un certain plaisir. Dans plusieurs chroniques, j’ai lu « dans ce premier tome », cependant, je n’ai trouvé ni sur le livre, ni sur internet, de mention que ce livre soit le premier tome d’une saga plutôt qu’un one shot. La fin, que j’ai d’ailleurs beaucoup aimée, ne le laisse pas entendre davantage et, si on n’a pas absolument toutes les réponses à toutes les questions, ça ne m’a pas dérangée. La fin montre que la voie du changement a d’ores et déjà été empruntée. Quant à savoir où elle conduit… à chacun de faire parler son imagination !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Luciechipounette Posté le 15 Août 2020
    Arthur, ou Numéro 13, vit dans un orphelinat perdu dans la forêt avec d'autres rampants comme lui, des créatures mi-animales, mi-humaines, des créatures dont personne ne veut. Affamés et exploités, enfermés derrière les murs de l'orphelinat, Arthur rêve de ce qui se trouve dans "l'autre monde", toutes ces choses incroyables que lui a raconté Babiole, sa nouvelle amie, un oiseau sans ailes. Avec elle, Arthur décide de s'enfuir et de retrouver le lieu où il est né, au 17 route de Tintagel, dans la ville toute blanche. Le périple s'avère dangereux et Arthur, seul dans une ville qu'il ne connaît pas et qui ne l'accepte pas, va devoir s'armer de courage pour mener à bien sa mission. Voilà un roman que j'ai acheté uniquement parce que la couverture me plaisait, je la trouve vraiment belle. Le titre était intriguant aussi "Le Wonderling"...Tout cela interpelle l'imagination et permet de créer tout un tas d'hypothèses concernant le contenu de ce livre. Des personnages irréels, un monde où se côtoient une ville blanche et une ville noire, un peu comme le bien et le mal, des pouvoirs magiques, tous les ingrédients sont réunis pour embarquer dans cette histoire fantastique. L'intrigue est séduisante et... Arthur, ou Numéro 13, vit dans un orphelinat perdu dans la forêt avec d'autres rampants comme lui, des créatures mi-animales, mi-humaines, des créatures dont personne ne veut. Affamés et exploités, enfermés derrière les murs de l'orphelinat, Arthur rêve de ce qui se trouve dans "l'autre monde", toutes ces choses incroyables que lui a raconté Babiole, sa nouvelle amie, un oiseau sans ailes. Avec elle, Arthur décide de s'enfuir et de retrouver le lieu où il est né, au 17 route de Tintagel, dans la ville toute blanche. Le périple s'avère dangereux et Arthur, seul dans une ville qu'il ne connaît pas et qui ne l'accepte pas, va devoir s'armer de courage pour mener à bien sa mission. Voilà un roman que j'ai acheté uniquement parce que la couverture me plaisait, je la trouve vraiment belle. Le titre était intriguant aussi "Le Wonderling"...Tout cela interpelle l'imagination et permet de créer tout un tas d'hypothèses concernant le contenu de ce livre. Des personnages irréels, un monde où se côtoient une ville blanche et une ville noire, un peu comme le bien et le mal, des pouvoirs magiques, tous les ingrédients sont réunis pour embarquer dans cette histoire fantastique. L'intrigue est séduisante et surtout, bien menée jusqu'au bout. Nous suivons les péripéties d'Arthur avec intérêt, compassion et parfois avec angoisse. Un certain passage de l'histoire m'a fait pensé au personnage d'Oliver Twist déambulant dans les rues glauques de Londres. C'est vrai que l'atmosphère de ce roman est globalement très sombre et que nous avons parfois besoin de respirer un peu d'air frais! Il reste que cette ambiance pesante et un peu angoissante est tout à fait cohérente avec le récit. J'aime beaucoup l'idée du pouvoir de la musique mis en avant dans cette histoire mais je n'en dirai pas plus sur ce sujet au risque de trop en dévoiler. Sachez seulement que les orphelins du Foyer pour les créatures bâtardes et ingérables n'ont absolument pas le droit de chanter sous peine d'une sanction extraordinaire! J'encourage petits et grands à découvrir ce récit fantastique car nous avons tous besoin d'un peu de magie et d'espoir dans notre existence.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnneClaire29 Posté le 13 Novembre 2018
    Numéro 13 est un rampant, une créature mi-humaine, mi-renard avec une seule oreille. Il a toujours connu la vie au Foyer de Mlle Furonkle. Cette dernière n'est que noirceur et méchanceté envers les rampants. Numéro 13 est un petit renardeau tout en douceur bégaie dès qu'il doit parler. Mais la nuit, dans son sommeil une belle chanson le hante mais il fait son possible pour la garder pour lui car chanter est interdit au Foyer. Un jour, il vient au secours de Babiole, un oiseau sans ailes, et deviennent amis. Babiole lui confie l'entendre chanter dans son sommeil et le pousse avec elle dans son projet d'évasion. Elle lui donne même un nom : Arthur. d'abord réticent, Arthur fini par accepter de s'évader avec son amie pour découvrir d'où il vient et pourquoi il a été abandonné. Un roman dont le début est d'une tristesse mais le personnage de Arthur/Numéro 13 est tellement attachant dès les première ligne qu'on veut découvrir où va le mener l'histoire. Une histoire dure mais belle et pleine d'espoir pour ces rampants rejeter par la société et considérer comme des moins que rien. Un beau premier tome à faire lire en espérant que la suite des aventures d'Arthur... Numéro 13 est un rampant, une créature mi-humaine, mi-renard avec une seule oreille. Il a toujours connu la vie au Foyer de Mlle Furonkle. Cette dernière n'est que noirceur et méchanceté envers les rampants. Numéro 13 est un petit renardeau tout en douceur bégaie dès qu'il doit parler. Mais la nuit, dans son sommeil une belle chanson le hante mais il fait son possible pour la garder pour lui car chanter est interdit au Foyer. Un jour, il vient au secours de Babiole, un oiseau sans ailes, et deviennent amis. Babiole lui confie l'entendre chanter dans son sommeil et le pousse avec elle dans son projet d'évasion. Elle lui donne même un nom : Arthur. d'abord réticent, Arthur fini par accepter de s'évader avec son amie pour découvrir d'où il vient et pourquoi il a été abandonné. Un roman dont le début est d'une tristesse mais le personnage de Arthur/Numéro 13 est tellement attachant dès les première ligne qu'on veut découvrir où va le mener l'histoire. Une histoire dure mais belle et pleine d'espoir pour ces rampants rejeter par la société et considérer comme des moins que rien. Un beau premier tome à faire lire en espérant que la suite des aventures d'Arthur et Babiole sortent vite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • aureliestrega Posté le 25 Octobre 2018
    Une très jolie histoire. Enfantine de par les personnages mais les aventures et le monde décrit sont assez sombres. Le jeune numéro 13 s'enfuit de son pensionnat atroce pour retrouver ses parents. Il part avec son ami Babiole, kiwi inventeure, mais bien vite il la perd et se retrouve seul dans une ville sordide où les rampants sont mal vus. Le personnage est très attachant, même les personnages négatifs sont développés et parfois attachants. Il va découvrir son but dans la vie et se trouver une nouvelle famille un peu loufoque mais très drôle, vivement la suite.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWS R JEUNESSE !
On vous promet : 1. Des romans pour tous les goûts ! 2. Des lectures bonbon à déguster à partir de 8 ans ! 3. De grands auteurs… au service des petits lecteurs !