Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481177
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Lectio Letalis

Date de parution : 17/01/2019
Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique...
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481177
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

N'hésitez pas, jetez-vous sur ce livre comme un rapace sur sa proie !
Giliane Jacqueminet / Espace Culturel Leclerc Rouffiac - 31 180 - 31 180 Rouffiac-Tolosan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NLG Posté le 15 Avril 2020
    Paris fin avril 2013 : Alexandre vient de décrocher un poste d'assistant d'édition et c'est dans l'enthousiasme de la bonne nouvelle qu'il entame paisiblement chez lui la lecture d'un manuscrit. Il va être le 3ème employé de cette maison d'édition à se suicider. Le commandant Nils Tiéno est chargé de l'affaire. Floirac 10 jours plus tard : Le lieutenant Gabriel Barrias, de la BAC, est en planque pour intercepter un arrivage de drogue. Tout est prêt pour cueillir les trafiquants. Mais tout vire au fiasco quand ... Un télescopage d'enquête qui va projeter Gabriel dans une affaire très spéciale ! C'est d'une plume fluide et cinématographique que l'auteur m'a entraîné dans un récit atypique et captivant. Tout d'abord, il campe les évènements de deux affaires qui semble n'avoir rien en commun. Progressivement, c'est la découverte des personnages, des enjeux ... Quand tout est en place, explosion, action, rapace tueur, kidnapping, torture ... Je me suis retrouvée au coeur d'une enquête touchant les dérives de l'hypnose et le contrôle de l'inconscient par un livre tueur. Au nom du pouvoir par une secte de personnes haut placées. Les personnages principaux rattrapés par leur passé respectif vont être confrontés à la vengeance, le doute, la haine, l'obsession. Anna Jeanson est-elle un ange... Paris fin avril 2013 : Alexandre vient de décrocher un poste d'assistant d'édition et c'est dans l'enthousiasme de la bonne nouvelle qu'il entame paisiblement chez lui la lecture d'un manuscrit. Il va être le 3ème employé de cette maison d'édition à se suicider. Le commandant Nils Tiéno est chargé de l'affaire. Floirac 10 jours plus tard : Le lieutenant Gabriel Barrias, de la BAC, est en planque pour intercepter un arrivage de drogue. Tout est prêt pour cueillir les trafiquants. Mais tout vire au fiasco quand ... Un télescopage d'enquête qui va projeter Gabriel dans une affaire très spéciale ! C'est d'une plume fluide et cinématographique que l'auteur m'a entraîné dans un récit atypique et captivant. Tout d'abord, il campe les évènements de deux affaires qui semble n'avoir rien en commun. Progressivement, c'est la découverte des personnages, des enjeux ... Quand tout est en place, explosion, action, rapace tueur, kidnapping, torture ... Je me suis retrouvée au coeur d'une enquête touchant les dérives de l'hypnose et le contrôle de l'inconscient par un livre tueur. Au nom du pouvoir par une secte de personnes haut placées. Les personnages principaux rattrapés par leur passé respectif vont être confrontés à la vengeance, le doute, la haine, l'obsession. Anna Jeanson est-elle un ange ou un démon ? Au fil des chapitres, l'intrigue prend du corps et s'assombrit; l'adrénaline monte, telle la marée au Bassin d'Arcachon. Une plongée en eau trouble pour le meilleur et pour le pire ! Stop ! Pas plus ! À vous de découvrir le secret de "Lectio Letalis" !!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • titiseb77 Posté le 31 Mars 2020
    Tout d'abord, un grand bravo pour cette couverture magnifique, quand on voit ce livre, on se sent obligé de le prendre dans ses mains et de le retourner pour voir de quoi il parle. Nous sommes à Paris, un jeune homme, heureux et épanoui, autant dans son travail que dans sa vie affective, se voit confier un livre par son patron éditeur, et se tranche les veines après en avoir lu quelques pages, étrange mort, surtout que c'est le troisième suicide dans cette petite maison d'édition parisienne. Pendant ce temps, Gabriel Barrias, flic à Bordeaux, enquête sur la mort étrange d'un psychiatre, tué par un rapace. Un nom ressort, Anna Jeanson, mais qu'est ce qui relie ses deux affaires à cette jeune fille, qui semble, ne pas avoir existée depuis une dizaine d'années, personne n'ayant eu à faire à elle pendant tout ce temps. J'ai beaucoup aimé la plume de Laurent Philipparie, ses personnages sont plaisants et crédibles, l'histoire se tient, l'intrigue et les chapitres courts donnent envie de tourner les pages, bref, un très bon moment de lecture et je sais déjà que je récidiverai avec cet auteur.
  • domiwilde Posté le 30 Mars 2020
    Paris : Trois personnes se suicident, chacune ont tourné les pages d'un mystérieux manuscrit d'une maison d'édition parisienne, gérée par Paul Gerbert. Suicide ou pas ? Le commandant Tiéno Nils va mener son enquête... et intercepter ce dernier. Dans le même temps, à Bordeaux, un psychiatre est retrouvé assassiné dans des conditions atroces ... mutilé sans aucun doute par un rapace !! Le lieutenant Gabriel Barras (un ancien SDF) va mener sa propre enquête. Nos deux compères sont loin de mener une investigation classique. Pourquoi le nom d'Anna Jeanson (une jeune femme atypique) seule survivante dix ans plus tôt d'un suicide collectif, revient-il sur les deux affaires ? C'est ce que Gabriel va chercher à savoir à ses risques et périls !! Dans une atmosphère étrange, l'auteur créé une intrigue qui nous happe au fil des pages... Et nous dresse ici le portrait de certains protagonistes dans le fonctionnement de la société, du pouvoir... Je vous recommande de lire ce roman écrit par un policier chevronné. Mais seulement si vous n'avez pas peur d'y laisser votre vie au cours de votre lecture.
  • JML38 Posté le 6 Mars 2020
    Le titre et la couverture de ce roman nous annoncent un peu la couleur : il va être question dans le récit d'un livre à la lecture létale et de rapaces très agressifs. Ce que confirme, au moins pour le thème du livre tueur, le premier chapitre dans lequel un collaborateur d'une maison d'édition se suicide après avoir lu une partie d'un manuscrit, portant à trois le nombre de morts dus à cette lecture. Le commandant Niels Tiéno, qui ne fait pas dans la dentelle quand il s'agit d'interroger un suspect, est chargé de cette étrange affaire, qui va se télescoper avec une autre impliquant des membres de la BAC. Apparaît alors le lieutenant Gabriel Barrias, flic des plus atypiques, ancien SDF incorporé dans la police de façon quelque peu obscure pour le lecteur, ce qui explique une personnalité et des obsessions que seule sa patronne, la commissaire Sophie Galant, arrive à canaliser. ... Le titre et la couverture de ce roman nous annoncent un peu la couleur : il va être question dans le récit d'un livre à la lecture létale et de rapaces très agressifs. Ce que confirme, au moins pour le thème du livre tueur, le premier chapitre dans lequel un collaborateur d'une maison d'édition se suicide après avoir lu une partie d'un manuscrit, portant à trois le nombre de morts dus à cette lecture. Le commandant Niels Tiéno, qui ne fait pas dans la dentelle quand il s'agit d'interroger un suspect, est chargé de cette étrange affaire, qui va se télescoper avec une autre impliquant des membres de la BAC. Apparaît alors le lieutenant Gabriel Barrias, flic des plus atypiques, ancien SDF incorporé dans la police de façon quelque peu obscure pour le lecteur, ce qui explique une personnalité et des obsessions que seule sa patronne, la commissaire Sophie Galant, arrive à canaliser. Les deux flics se retrouvent à traquer une jeune femme, à l'origine du télescopage précédemment évoqué, suspectée du meurtre d'un psychiatre sauvagement agressé à son domicile, et qui serait également l'expéditrice du sus-cité manuscrit. Je vais m'arrêter là pour les détails car je sens que vous commencez à décrocher et que si je rajoute qu'il est éventuellement question d'illuminés membres d'une secte millénaire, et que le nom d' Adam, celui qui s'est fait virer du jardin d'Éden, pourrait être prononcé apportant forcément au récit une touche d'ésotérisme, je vais définitivement en perdre quelques-uns au passage. Ce qui est sûr c'est que côté intrigue complexe le lecteur est servi, à condition de ne pas trop se pencher sur l'aspect réaliste de l'histoire. Il ne faut pas s'attendre à un style brillant par son originalité, l'auteur privilégiant l'efficacité et le rythme, avec un démarrage somme toute un peu laborieux, le temps évidemment de mettre en place tous les éléments. Laurent Philipparie étant lui-même officier de police, une certaine patte d'écrivain/policier se retrouve dans le texte, mais il faut lui reconnaître le mérite de ne pas hésiter à égratigner au passage l'institution qui le nourrit avec quelques petites phrases du genre : « Les carriéristes avaient remplacé les patrons, la frilosité bureaucratique le goût de l'efficacité » ou en parlant de la commissaire « Elle avait appris à survivre, à se protéger d'une institution en pleine déconfiture». Certains chroniqueurs regrettent un manque de précision sur quelques aspects de l'intrigue, allant même jusqu'à émettre l'idée que 200 pages de plus n'auraient pas été de trop. Je suis loin de partager cet avis, pensant au contraire que cela aurait nui à ce qui fait le principal atout de ce roman, son dynamisme. Au final un livre divertissant dans lequel l'auteur fait preuve d'une grande imagination, sans véritablement se démarquer par son style et son écriture de l'immense production annuelle de polars, mais l'histoire est suffisamment addictive pour permettre de passer un bon moment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mobella7 Posté le 10 Janvier 2020
    Trois assistants de direction se suicident à la lecture d'un manuscrit... C'est un officier de police, L. Philipparie, qui nous relate cette enquête un peu particulière...
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.