Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481177
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Lectio Letalis

Date de parution : 17/01/2019
Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique...
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481177
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

N'hésitez pas, jetez-vous sur ce livre comme un rapace sur sa proie !
Giliane Jacqueminet / Espace Culturel Leclerc Rouffiac - 31 180 - 31 180 Rouffiac-Tolosan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LudoReads Posté le 10 Avril 2021
    Voici un roman qui a ses détracteurs, qui n'a pas reçu l'approbation de tous mais que j'ai plutôt apprécié. L'histoire est assez courte, 370 pages pour boucler cette enquête qui ne manque pas de rythme. Des chapitres court et bien écrit qui rendent la lecture agréable. Si l'histoire manque de crédibilité pour certains, elle n'en est pas moins bien construite. Il s'agit d'un roman, qui n'a jamais eu la prétention d'être un copier/coller d'une quelconque réalité, il faut le prendre pour ce qu'il est, une histoire rocambolesque, sortit de l'esprit d'un écrivain. Je regretterais une chose, la fin. Un peu rapide, un peu facile... mais l'ensemble reste agréable. Je n'en ferai pas un livre de référence mais j'ai passé un bon moment.
  • Goupilpm Posté le 18 Novembre 2020
    Alexandre qui vient juste d'être embauché comme assistant d'édition par Paul Gerber se suicide à la lecture d'un thriller ésotérique remis par son nouveau patron. C'est le troisième suicide en peu de temps d'assistants de la même maison d'édition. Alors que la police procède à l'arrestation du directeur celui-ci s'échappe emportant le manuscrit. En parallèle à Bordeaux un psychiatre est assassiné par un rapace rare. Une des patientes a été vue par la caméra du hall s'enfuyant. Il s'agit d'Anna Jeanson dernière survivante d'une secte. Le Lieutenant Barrias, un ancien indic, obnubilé par les sectes veut à tout prix participer à l'enquête. Un livre tueur, des oiseaux meurtriers, le postulat de départ s'avère original, mais l'enquête de fond va se révéler des plus classiques. Il est aussi à noter que la thématique des oiseaux tueurs est insuffisamment exploitée. Le personnage d'Anna est intéressant et intriguant à souhait avec un lourd passé. Il n'en est pas de mêle pour les policiers car certains d'entre eux apparaissent avec des traits parfois caricaturaux. Les chapitres sont courts et la plume fluide ce qui donne une bonne dynamique de lecture. Lectio Lethalis est au final un thriller plutôt moyen qui présente dans le développement de l'intrigue certains... Alexandre qui vient juste d'être embauché comme assistant d'édition par Paul Gerber se suicide à la lecture d'un thriller ésotérique remis par son nouveau patron. C'est le troisième suicide en peu de temps d'assistants de la même maison d'édition. Alors que la police procède à l'arrestation du directeur celui-ci s'échappe emportant le manuscrit. En parallèle à Bordeaux un psychiatre est assassiné par un rapace rare. Une des patientes a été vue par la caméra du hall s'enfuyant. Il s'agit d'Anna Jeanson dernière survivante d'une secte. Le Lieutenant Barrias, un ancien indic, obnubilé par les sectes veut à tout prix participer à l'enquête. Un livre tueur, des oiseaux meurtriers, le postulat de départ s'avère original, mais l'enquête de fond va se révéler des plus classiques. Il est aussi à noter que la thématique des oiseaux tueurs est insuffisamment exploitée. Le personnage d'Anna est intéressant et intriguant à souhait avec un lourd passé. Il n'en est pas de mêle pour les policiers car certains d'entre eux apparaissent avec des traits parfois caricaturaux. Les chapitres sont courts et la plume fluide ce qui donne une bonne dynamique de lecture. Lectio Lethalis est au final un thriller plutôt moyen qui présente dans le développement de l'intrigue certains raccourcis et des passages plus lents qui ne servent en rien le développement de l'intrigue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Madamebooks Posté le 31 Octobre 2020
    Lectio letalis, un livre qui tue à sa lecture, un rapace qui tue sur ordre de son maître et une secte. Voilà à quoi va être confronté notre héros du livre. J'ai beaucoup aimé cette lecture, on est tout de suite immergé dans l'histoire et le rythme est très bien maintenu. J'ai lu ce livre après avoir entendu ma libraire dire qu'elle l'avait dévoré. Et je penserais à la remercier car j'ai passé un très bon moment. Merci à l'auteur pour cette histoire.
  • Laubookin Posté le 19 Octobre 2020
    Ce thriller écrit par un capitaine de police est vraiment original.... Entre un manuscrit qui pousse ceux qui le lisent au suicide et un rapace qui tue, il y a de quoi en avoir froid dans le dos à la lecture de ce livre ! Ce roman parle également d'une secte, sujet qui personnellement ne me passionne pas dans mes lectures, c'est pourquoi j'ai eu du mal lors de certains passages. Les personnages sont bien construits avec des failles pour certains. Dans l'ensemble ça reste une lecture qui m'a beaucoup plu et j'ai trouvé la fin très prenante et stressante, je ne pouvais plus lacher le livre.
  • tarceldesbois Posté le 12 Octobre 2020
    Une agréable surprise, un mélange de Grangé et de Dan Brown, une histoire de secte, de flics usés et tout ça en aquitaine. L'auteur a, à mon goût, pas assez poussé la psychologie des deux principaux personnages ( les deux policiers) et laissé des vides dans l’histoire mais, dans l'ensemble, c'est très agréable à lire et la fin tient la route ce qui, pour moi, est important.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.