Lisez! icon: Search engine
Les Testaments
Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 10/10/2019
Éditeurs :
Robert Laffont

Les Testaments

Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 10/10/2019
Le chef-d’oeuvre dystopique de Margaret Atwood, La Servante écarlate, est devenu un classique contemporain… auquel elle offre aujourd’hui une spectaculaire conclusion dans cette suite éblouissante.

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas...

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur.
À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent,...

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur.
À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d’entre elles ont grandi de part et d’autre de la frontière : l’une à Galaad, comme la fille privilégiée d’un Commandant de haut rang, et l’autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d’un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu’elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s’accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes.
En dévoilant l’histoire des femmes des Testaments, Margaret Atwood nous donne à voir les rouages internes de Galaad dans un savant mélange de suspense haletant, de vivacité d’esprit et de virtuosité créatrice.

Booker Prize 2019
Meilleur roman catégorie littérature étrangère Prix Babelio 2020

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221243114
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 1 x 215 mm
EAN : 9782221243114
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Emazita 19/05/2024
    "Les Testaments" est la suite (longuement attendue) de la Servante écarlate. On ne suit plus Defred mais trois autres femmes en parallèle. Tante Lydia, une des membres fondatrices de Galaad, Agnès Jemina, une jeune fille en formation dans une école d'élite des filles de Commandants, et Daisy, une jeune canadienne. L'alternance des différents points de vue permet d'appréhender et de comprendre le fonctionnement et l'horreur de Galaad. Les passages de tante Lydia sont les plus intéressants, car ils expliquent la mise en place de la dictature et les rouages du pouvoir. Un livre fascinant, impossible à lâcher, mais qui termine par une fin un peu facile, presque bâclée. [masquer] Honnêtement, un peu trop "happy ending" : les 2 filles s'échappent, retrouvent leur mère, Galaad s'effondre et tout le monde est content... Youpi ! [/masquer] Mais après la Servante écarlate qui nous laissait dans l'incertitude avec de nombreuses zones d'ombre, c'est une lecture parfaitement complémentaire et bien plus accessible.
  • debo7651 16/05/2024
    L'histoire de gilead retracé par Tante Lydia, Une jeune fille qui a grandi à Gilead et une autre qui a grandi au Canada 2 versions de cette réalité horrible qui considère les femmes comme des êtres inférieur. C'est un roman bouleversant et tellement proche de ce qui se passe dans le monde en ce moment.
  • manginapolline 10/05/2024
    Pour faire suite à la servante écarlate, Gallad est cette fois raconté par 3 personnages féminins : Agnès une jeunes fille d'un commandant commençant son apprentissage en tant qu'épouse, Daisy une ado canadienne en quête de réponse après la disparition de ses parents, et tante Lydia l'une des plus grandes fondatrice de Gallad. Et si le destin de ces femmes étaient liée ?
  • StCyr 09/05/2024
    Il y a quelque chose de pourri en Galaad. Sous des dehors immaculés, la corruption sourd. Les lois rigoureuses et les préceptes intangibles qui régissent la théocratie puritaine semblent ne s'appliquer qu'aux modestes sujets : Servantes, Marthes et Éconos, interchangeables et remplaçables ad libitum. Les membres de l'intelligentsia et les possédants ont de plus en plus tendance à s'affranchir des règles à leur profit, parfois à des fins criminelles. Les jours de ce régime dictatorial paraissent donc comptés, miné de l'intérieur, car ne tenant pas les promesses qui l'avait porté au pouvoir et sous les coups de boutoir venant de l'extérieur, car la résistance des transfuges s'organise. Cette passionnante suite à la Servante Écarlate est un récit à trois voix. Un courant de narration intitulé Le Testament olographe d'Ardua Hall est la confession de Tante Lydia, une des Tantes fondatrices présidant aux destinées de l'institution susnommée, ayant accès à tous les secrets et à la généalogie des représentants de la nomenclatura, et par là-même investie d'un pouvoir certain, redoutée, faisant l'objet d'une sorte de culte de la personnalité. Elle est par sa position même avertie de l'iniquité de Galaad et décidée à saper les bases de la République en agissant comme un agent double. Suivent transcription des déclarations du témoin 369A et transcription des déclarations du témoin 369B, qui sont les témoignages précieux, fait à postériori, de deux jeunes femmes. La première a vécu dans le giron d'une des familles les plus en vue de Galaad, la seconde a passé sa jeunesse dans le pays voisin libre, le Canada. Sous l'impulsion de l'activité occulte de Tante Lydia, elles deviennent ses messagères, le lien entre l'élément subversif de Galaad et la résistance Mayday. Les Testament est la suite qui s'imposait à la célébrissime Servante Écarlate, qui apparaissait à certains égards comme une dystopie théorisée et désincarnée. Cette suite approfondit les problématiques que posent la théocratie et donne voix à un être qui a une vue panoramique et détaillée des relations de pouvoirs et des secrets nauséabonds de cette dictature sur le déclin. La Servante Écarlate devant être lu et jugé à l'aune du présent roman, on ne saurait trop vous conseiller la lecture du diptyque - 1100 pages tout de même; dans le cas contraire vous pourriez, avec la seule Servante Écarlate, rester sur votre faim Il y a quelque chose de pourri en Galaad. Sous des dehors immaculés, la corruption sourd. Les lois rigoureuses et les préceptes intangibles qui régissent la théocratie puritaine semblent ne s'appliquer qu'aux modestes sujets : Servantes, Marthes et Éconos, interchangeables et remplaçables ad libitum. Les membres de l'intelligentsia et les possédants ont de plus en plus tendance à s'affranchir des règles à leur profit, parfois à des fins criminelles. Les jours de ce régime dictatorial paraissent donc comptés, miné de l'intérieur, car ne tenant pas les promesses qui l'avait porté au pouvoir et sous les coups de boutoir venant de l'extérieur, car la résistance des transfuges s'organise. Cette passionnante suite à la Servante Écarlate est un récit à trois voix. Un courant de narration intitulé Le Testament olographe d'Ardua Hall est la confession de Tante Lydia, une des Tantes fondatrices présidant aux destinées de l'institution susnommée, ayant accès à tous les secrets et à la généalogie des représentants de la nomenclatura, et par là-même investie d'un pouvoir certain, redoutée, faisant l'objet d'une sorte de culte de la personnalité. Elle est par sa position même avertie de l'iniquité de Galaad et décidée à saper les bases...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mouaismouais 08/05/2024
    ''Les testaments'' est la suite de la célèbre dystopie féministe ''la servante écarlate'' de Margaret Atwood, un modèle et référence dans un contexte de quasi interdiction de l'avortement aux Etats Unis et de restriction des droits des femmes dans de nombreux pays comme l'Afghanistan. Petit rappel : dans la République de Galaad (actuel Etats Unis) les femmes n'ont (presque) plus de droits et sont séparées en différentes classes sociales : tantes, servantes, épouses, marthes ... Dans ce tome on suit 3 femmes : tante Lydia, une membre fondatrice de la république de Galaad, Agnès, une fille de commandant et Daisy qui habite au Canada. J'ai beaucoup aimé ce triple point de vue qui permet d'explorer les situations avec un regard plus critique mais également de mieux comprendre les enjeux de cette république. En découvrant l'histoire de tante Lydia, on est amenés à s'interroger sur la position qu'on pourrait prendre dans un régime totalitaire. Avec Agnès, comment grandit-on dans un régime totalitaire et comment se défait-on d'une idéologie ancrée depuis l'enfance. Enfin avec Daisy, comment lutter en venant de l'extérieur (enfin ''en venant de l'extérieur'' ...) Seul reproche : je me perds un peu dans la temporalité parce qu'on passe d'un point de vue à l'autre sur 9 ans (et même plus avec tante Lydia qui raconte les débuts de la république). Bonne lecture !''Les testaments'' est la suite de la célèbre dystopie féministe ''la servante écarlate'' de Margaret Atwood, un modèle et référence dans un contexte de quasi interdiction de l'avortement aux Etats Unis et de restriction des droits des femmes dans de nombreux pays comme l'Afghanistan. Petit rappel : dans la République de Galaad (actuel Etats Unis) les femmes n'ont (presque) plus de droits et sont séparées en différentes classes sociales : tantes, servantes, épouses, marthes ... Dans ce tome on suit 3 femmes : tante Lydia, une membre fondatrice de la république de Galaad, Agnès, une fille de commandant et Daisy qui habite au Canada. J'ai beaucoup aimé ce triple point de vue qui permet d'explorer les situations avec un regard plus critique mais également de mieux comprendre les enjeux de cette république. En découvrant l'histoire de tante Lydia, on est amenés à s'interroger sur la position qu'on pourrait prendre dans un régime totalitaire. Avec Agnès, comment grandit-on dans un régime totalitaire et comment se défait-on d'une idéologie ancrée depuis l'enfance. Enfin avec Daisy, comment lutter en venant de l'extérieur (enfin ''en venant de l'extérieur'' ...) Seul reproche : je me perds un peu dans la temporalité parce qu'on passe d'un point de vue...
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !