Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221116296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 608
Format : 153 x 240 mm

L'Espionne de Tanger

Eduardo JIMÉNEZ (Traducteur)
Date de parution : 03/05/2012

« Un merveilleux roman dans la meilleure tradition du genre, avec amour, mystère,  tendresse, et personnages audacieux. »
Mario Vargas Llosa

Un phénomène éditorial : un million d'exemplaires vendus en Espagne.

De Tanger à Madrid, dans le monde feutré des ambassades, une jeune couturière se bat pour la cause des Alliés.

Trahie par l'homme qu'elle aimait, Sira, vingt ans, se retrouve seule à Tétouan. La guerre civile ravage l'Espagne et elle ne peut rejoindre sa mère à Madrid. Sans argent, sans amis,...

De Tanger à Madrid, dans le monde feutré des ambassades, une jeune couturière se bat pour la cause des Alliés.

Trahie par l'homme qu'elle aimait, Sira, vingt ans, se retrouve seule à Tétouan. La guerre civile ravage l'Espagne et elle ne peut rejoindre sa mère à Madrid. Sans argent, sans amis, elle ne doit sa survie qu'à son seul talent : la couture. Comment peut-elle imaginer qu'en montant un atelier de confection elle se prépare à une existence d'aventurière ? Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, les riches expatriées retenues au Maroc par les hostilités affluent chez la jeune femme : elle seule sait recréer les derniers modèles de Paris. Sira conquiert ainsi ses entrées dans les plus grandes maisons, où se fomentent les alliances entre nazis et franquistes. Bientôt, elle est approchée par les services secrets britanniques. Pour eux, la couturière aux doigts d'or invente un très astucieux système de communication cryptée. Mais la guerre des espions n'est pas un jeu d'enfant. Envoyée à Tanger, à Madrid et à Lisbonne, Sira doit déjouer les pièges très sophistiqués d'ennemis aux manièces policées, mais à la férocité bien réelle.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221116296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 608
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Turquesamelie Posté le 8 Juin 2020
    Un magnifique roman ! C'est le deuxième livre que je lis de María Dueñas et je ne suis pas déçue. J'ai un peu patienté avec les débuts de notre héroïne que je n'ai pas forcément trop appréciés mais ensuite c'était top. Une belle reconstruction de personne et un contexte historique Guerre civile espagnole puis Seconde Guerre Mondiale bien retranscrits. J'ai adoré qu'elle se transforme en espionne peu conventionnelle et l'épilogue est également sympathique laissant libre cours à l'imagination du lecteur Je recommande vivement !
  • Lachamp Posté le 1 Décembre 2018
    Excellent et palpitant! (Dommage que les autres livres de cet auteur le soient moins...à
  • Aenore Posté le 22 Août 2018
    Sira, jeune espagnole, est coincée à Tétouan (Maroc) par la guerre civile espagnole. Seule, elle ne doit sa survie qu'à sa capacité à reproduire les modèles des couturiers parisiens au profit de riches clientes. Parmi celles-ci, les femmes de dignitaires nazis dont les époux sont venus soutenir l'effort de guerre de Franco. Or, ces contacts intéressent l'Intelligence Service qui la recrute. Un roman génial, qui mêle avec succès mode, historie et aventure !
  • Marple Posté le 23 Juillet 2018
    Quelle belle histoire romanesque nous fait vivre cette espionne de Tanger ! C'est tout à la fois un roman d'espionnage et d'aventures, un documentaire sur l'Espagne de Franco et son protectorat au Maroc, un récit d'apprentissage, une romance... Impossible de ne pas rêver de couture en lisant, pour faire des toilettes somptueuses à partir de soieries et autres étoffes... ou espionnage, au choix ! Plus exotiques et attachants les uns que les autres, les personnages, Sira la couturière en tête, nous entrainent dans une grande épopée passionnante, qui nous distrait autant qu'elle nous instruit. Si Ken Follett avait un château en Espagne, il pourrait y accueillir Maria Duenas, qui signe ici une épopée digne des Piliers de la Terre.
  • VALENTYNE Posté le 12 Mai 2018
    J’ai trouvé le contexte historique de cette histoire très intéressant, le style m’a moins plu. Pour tout dire, sans le contexte historique, je crois que j’aurais abandonné : trop « romance » à mon goût : La jeune fille, madrilène de condition très modeste, tombe amoureuse d’un fieffé escroc, qui la laisse enceinte et sans le sou à Tanger. Heureusement la suite s’améliore et même si quelques situations m’ont paru invraisemblables, Sira gagne en maturité et profondeur. Que d’aventures de Madrid àTanger, Tetouan, de nouveau Madrid puis Lisbonne. 1936 -1942 : La narratrice nous emmène dans une Europe en guerre où tous les moyens sont bons pour connaître les intentions de l’ennemi. Autour de Sira gravitent des personnages haut en couleur : Candelaria la Contrebandière qui l’aide à Tetouan, un commissaire marocain étrange qui est assez réussi, la mère de l’héroïne, Rosalinda Fox, une anglaise amoureuse du Haut-Commissaire du Maroc Juan Luis Beigbeder, et aussi le beau journaliste (j’ai oublié son prénom). Est ce réellement un journaliste ? un sympathisant nazi ? un espion anglais ? Franco est devenu le maître en Espagne. L’Espagne oscille entre une neutralité plus qu’ambiguë et une admiration sans borne du régime... J’ai trouvé le contexte historique de cette histoire très intéressant, le style m’a moins plu. Pour tout dire, sans le contexte historique, je crois que j’aurais abandonné : trop « romance » à mon goût : La jeune fille, madrilène de condition très modeste, tombe amoureuse d’un fieffé escroc, qui la laisse enceinte et sans le sou à Tanger. Heureusement la suite s’améliore et même si quelques situations m’ont paru invraisemblables, Sira gagne en maturité et profondeur. Que d’aventures de Madrid àTanger, Tetouan, de nouveau Madrid puis Lisbonne. 1936 -1942 : La narratrice nous emmène dans une Europe en guerre où tous les moyens sont bons pour connaître les intentions de l’ennemi. Autour de Sira gravitent des personnages haut en couleur : Candelaria la Contrebandière qui l’aide à Tetouan, un commissaire marocain étrange qui est assez réussi, la mère de l’héroïne, Rosalinda Fox, une anglaise amoureuse du Haut-Commissaire du Maroc Juan Luis Beigbeder, et aussi le beau journaliste (j’ai oublié son prénom). Est ce réellement un journaliste ? un sympathisant nazi ? un espion anglais ? Franco est devenu le maître en Espagne. L’Espagne oscille entre une neutralité plus qu’ambiguë et une admiration sans borne du régime nazi. C’est aussi l’histoire du Maroc sous protectorat franco-espagnol (Wiki me souffle à l’oreille 1912-1956…) Un avis donc un peu mitigé mais finalement 700 pages qui défilent toutes seules, une fois les 100 premières, un peu laborieuses, passées ….
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.