En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Lettres à un jeune auteur

        Belfond
        EAN : 9782714476036
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 184
        Format : 140 x 205 mm
        Lettres à un jeune auteur

        Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
        Date de parution : 16/05/2018
        Délaissant – momentanément – la fiction, Colum McCann nous livre un petit livre original et fort utile, sorte de guide pour tout aspirant auteur et, plus généralement, pour tout lecteur intéressé par l’écriture. Sans oublier les fans de l’écriture sublime de l’auteur des Saisons de la nuit et de Et que le vaste monde poursuive sa course folle.
        « De l’audace devant la page blanche ! Écris au-delà du désespoir. Chante. Chasse tes visions dans le noir. Partage ta rage. Résiste. Dénonce. De la vigueur, du cœur, de la persévérance ! Donne du poids à l’imaginaire. Commence par douter. Va où personne n’est allé. Compose une langue unique.... « De l’audace devant la page blanche ! Écris au-delà du désespoir. Chante. Chasse tes visions dans le noir. Partage ta rage. Résiste. Dénonce. De la vigueur, du cœur, de la persévérance ! Donne du poids à l’imaginaire. Commence par douter. Va où personne n’est allé. Compose une langue unique. Sublime l’ordinaire. Pas de panique. Révèle une vérité inconnue. Divertis également. Soulage la soif de sérieux et de joie. On peut te retirer bien des choses – même la vie –, mais pas les récits que tu en fais. Pour toi, jeune auteur, ce mot donc, non dénué d’amour et de respect : écris ! »
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714476036
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 184
        Format : 140 x 205 mm
        Belfond
        16.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ramettes Posté le 19 Juillet 2018
          J’ai eu envie de lire ce livre, car il y a fort longtemps j’avais lu et aimé « lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke. Je trouvais le clin d’œil engageant. D’autre part, je connais un peu le côté fiction de Colum McCann et son écriture ciselée. J’ai aussi vu des interviews de lui par François Busnel (entre autre) et il dégage une impression de passion maîtrisée, mais revenons à notre livre du jour. Les lettres ne sont pas très longues, chacune représente une réponse à une question que tout apprenti ou lecteur pourrait lui avoir posé. Chaque titre et incipit (citation d’un autre auteur) est déjà une piste de réflexion. A l’instar d’un des chapitres intitulé « la Première phrase » chaque lettre débute par une phrase percutante. Un exercice de style dans l’exercice. Colum McCann s’adresse au jeune auteur avec un « tu », cela crée une relation directe entre maître et auteur en devenir. Il n’y pas de condescendance, il ne joue pas l’écrivain qui a atteins son apogée. On dirait presque qu’il se recentre en donnant des conseils plein de bons sens à lui même. Rien n’est acquis, toujours travailler et affuter sa... J’ai eu envie de lire ce livre, car il y a fort longtemps j’avais lu et aimé « lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke. Je trouvais le clin d’œil engageant. D’autre part, je connais un peu le côté fiction de Colum McCann et son écriture ciselée. J’ai aussi vu des interviews de lui par François Busnel (entre autre) et il dégage une impression de passion maîtrisée, mais revenons à notre livre du jour. Les lettres ne sont pas très longues, chacune représente une réponse à une question que tout apprenti ou lecteur pourrait lui avoir posé. Chaque titre et incipit (citation d’un autre auteur) est déjà une piste de réflexion. A l’instar d’un des chapitres intitulé « la Première phrase » chaque lettre débute par une phrase percutante. Un exercice de style dans l’exercice. Colum McCann s’adresse au jeune auteur avec un « tu », cela crée une relation directe entre maître et auteur en devenir. Il n’y pas de condescendance, il ne joue pas l’écrivain qui a atteins son apogée. On dirait presque qu’il se recentre en donnant des conseils plein de bons sens à lui même. Rien n’est acquis, toujours travailler et affuter sa plume. Un mélange de verbes à l’impératif pour être incisif et d’explications plus explicites avec des exemples concrets. J’admire ce côté artisan qui revient cent fois sur son ouvrage, à la recherche du mot juste, de l’idée bien développée… C'est un livre dont je vais m'inspirer et qui va m'accompagner encore quelques temps, car il demande réflexion. En lisant ces lettres, mon côté lectrice attentive, qui cherche derrière les mots un sens caché de ce que les auteurs veulent exprimer, a été satisfait. J’aime lire ce que les auteurs pensent de leur travail d’écriture, de leur rapport à l’écriture. Je remercie les éditions Belfond et Babelio pour m’avoir permis de lire ce livre qui m’incite encore plus à lire les romans de Colum McCann.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Stephy86 Posté le 16 Juillet 2018
          Je remercie tout d'abord Babelio ainsi que les éditions Belfond pour l'envoi de ce livre lors de la dernière masse critique. J'avais décidé de l'acheter après avoir vu l'auteur le présenter lors de la dernière émission de la Grande Librairie. Ici, Colum McCann fait suite à Rilke et ses "Lettres à un jeune poète" à travers 46 lettres thématiques à destination d'auteurs en devenir, jeunes ou moins jeunes. Affirmant tout d'abord que "personne ne peut apprendre à quelqu'un d'autre à écrire, l'auteur se présente comme un guide et parle de son expérience à travers des conseils judicieux donnés à l'impératif, tels "un mot à l'oreille délivré lors d'une promenade". Les conseils sont simples et le livre très agréable à lire. En résumé, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. J'ai collé des marques pages et souligné de nombreux passages sur mon exemplaire et je pense m'y référer avec plaisir les jours de doute ou de baisse de moral. Merci M. McCann !
        • puchkina Posté le 3 Juillet 2018
          Le fameux auteur irlandais de Zoli ou Et que le vaste monde poursuive sa course folle dispense au jeune auteur d’aujourd’hui ses excellents conseils d’écriture dont le plus important d’entre tous : il n’y a pas de règles. A toi de les inventer et elles seront sans doute inutiles. Mais quand même, ça ne fait pas un livre. Alors Colum McCann prodigue ce qui pourrait apparaître comme des évidences : il faut rester assis, lire beaucoup et ne pas avoir peur d’échouer puisque l’on échouera. Toujours avoir un carnet, être une caméra quand on écris, c’est à dire visualiser et donner à voir. Des conseils simples mais qu’il est bon pour le primo romancier d’entendre et de se répéter pour se rassurer et se donner le courage de se jeter à l’eau. Personne ne le fera à sa place. Masse Critique Babelio.
        • Stemilou Posté le 27 Juin 2018
          Intéressant que ce livre de "conseils" délivré par cet auteur talentueux à destination d'écrivain en devenir, les encourageant à se lancer dans l'écriture et à s'y lancer pleinement. Il devient ainsi professeur dans ces quelques pages délivrant avec humour et bienveillance ces préceptes pour s'engager en écriture avec en premier lieu le constat qu'Il n'y a pas de règles. Colum McCann parle ainsi de La première phrase ou encore de La terreur de la page blanche, thème évidemment très commun pour un apprenti écrivain mais il va plus loin en énonçant ses instructions pour façonner efficacement un roman. C'est ainsi que l'auteur nous parle de la recherche d'une structure, d'une intrigue mais aussi des recherches préliminaires afin de maîtriser son sujet ensuite il faut ... écrire, mais Ne fais pas le con, D’un autre côté, ne sois pas trop gentil (par écrit, du moins). Un ouvrage écrit avec simplicité et humour dans lequel se mélange conseil personnel et références littéraires, vie rêvée d'écrivain ou vie tout court. Formé par de petits chapitres signifiant qu'il faut savoir que La littérature est un divertissement qui demande du travail et de la confiance en soi notamment lorsqu’il est question de trouver un éditeur, ne pas... Intéressant que ce livre de "conseils" délivré par cet auteur talentueux à destination d'écrivain en devenir, les encourageant à se lancer dans l'écriture et à s'y lancer pleinement. Il devient ainsi professeur dans ces quelques pages délivrant avec humour et bienveillance ces préceptes pour s'engager en écriture avec en premier lieu le constat qu'Il n'y a pas de règles. Colum McCann parle ainsi de La première phrase ou encore de La terreur de la page blanche, thème évidemment très commun pour un apprenti écrivain mais il va plus loin en énonçant ses instructions pour façonner efficacement un roman. C'est ainsi que l'auteur nous parle de la recherche d'une structure, d'une intrigue mais aussi des recherches préliminaires afin de maîtriser son sujet ensuite il faut ... écrire, mais Ne fais pas le con, D’un autre côté, ne sois pas trop gentil (par écrit, du moins). Un ouvrage écrit avec simplicité et humour dans lequel se mélange conseil personnel et références littéraires, vie rêvée d'écrivain ou vie tout court. Formé par de petits chapitres signifiant qu'il faut savoir que La littérature est un divertissement qui demande du travail et de la confiance en soi notamment lorsqu’il est question de trouver un éditeur, ne pas hésiter à laisser reposer son travail et y revenir plus tard ou encore s'inscrire à un atelier, pourquoi pas? Prendre le temps nécessaire, laisser mûrir le fruit pour ensuite accueillir les critique. Tout en programme en somme, la réalisation d'un roman ou la vie d'un écrivain de l'idée au livre, c'est ce que nous propose Colum McCann: un petit coup de pied aux fesses pour croire que le futur écrivain croit en ses rêves ou en tout cas qu'il puisse savoir que tout est possible à condition de vouloir s'y mettre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LiliLee Posté le 19 Juin 2018
          Le sujet de ce livre m’a paru intéressant car j’aime toujours écouter les auteurs parler de leur travail. Tout comme dans Les lettres à un jeune poète de Rilke, Colum McCann encourage ici les écrivains en herbe à se lancer pleinement dans l’aventure de l’écriture, citant au passage de nombreux auteurs célèbres. L’idée était bonne mais je me suis ennuyée. J’ai trouvé le ton, qui imite celui de Rilke, un peu trop grandiloquent et même si certaines expressions sont empruntées au vocabulaire plus familier d’aujourd’hui, je n’ai pas été touchée par ce texte. J’en sors donc un peu déçue. Mais il touchera sans doute d’autres personnes

        Ils en parlent

        « La vérité, c’est que l’écriture est un calvaire, solitaire la plupart du temps, et que les écrivains (…) ont besoin d’encouragements. Ce petit ouvrage est un baume au cœur indéniable. »
        The Guardian
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com