Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809841480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 14 x 22,5 mm

L'ombre du crépuscule

Sebastian Danchin (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 19/08/2021
Après L’Ombre de la menace et L’Ombre de l’assassin, traduits dans 16 pays et no1 des ventes de USA Today et du Wall Street Journal, Gwen Proctor revient dans L’Ombre du crépuscule.
Une nouvelle traque commence !
 
Gwen est parvenue à se débarrasser de son ex-mari, le serial killer Melvin Royal, et à sauver ses enfants. Mais elle continue de subir le harcèlement de ceux qui refusent de la croire étrangère aux crimes de Melvin.

Gwen espérait désormais vivre sans se cacher, c’est de...
Une nouvelle traque commence !
 
Gwen est parvenue à se débarrasser de son ex-mari, le serial killer Melvin Royal, et à sauver ses enfants. Mais elle continue de subir le harcèlement de ceux qui refusent de la croire étrangère aux crimes de Melvin.

Gwen espérait désormais vivre sans se cacher, c’est de nouveau impossible. C’est alors qu’une inconnue l’appelle. Marlene Crockett, qui réside à Wolfhunter, a besoin de son aide. Elle sent planer au-dessus d’elle une menace latente.

De fait, quand Vee, 15 ans, la fille de Marlene, contacte à son tour Gwen, elle lui annonce que sa mère est morte – et qu’elle est la prochaine sur la liste…

Gwen se rend alors à Wolfhunter. Mais, dans cette sombre bourgade, chacun peut aisément échapper à la lumière…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MilleetunepagesLM Posté le 10 Décembre 2021
    Le commentaire de Cathy : Gwen espérait mener une vie sereine maintenant que son ex-mari est sorti de leurs vies, un groupe formé par la mère d'une victime de Melvin Royal, convaincu qu'elle était sa complice, est bien décidé à lui pourrir la vie. L'appel d'une inconnue, se sentant en danger, demande l'aide de Gwen, la menace qui plane sur elle est-elle réelle ? Lorsque celle-ci finit par être tuée, Gwen décide de se rendre sur place pour aider sa fille qui a été accusé du meurtre. Je viens de passer un excellent moment de lecture, je suis ravie d'avoir retrouvé Gwen et sa famille dans ce nouvel opus. Le harcèlement à une grande place dans cette histoire, c'est terrifiant de voir jusqu'où certains sont capables d'aller pour arriver à leurs fins, avec comme seul but, pourrir la vie d'une femme. Rachel Caine nous fait suivre plusieurs intrigues en parallèle, ce qui donne un récit palpitant, je me suis beaucoup attachée à Gwen, c'est avec plaisir que j'ai découvert une autre facette de sa personnalité. C'est un thriller rythmé que nous propose l'auteure, sa plume m'embarque, j'ai repris mon souffle qu'à la toute fin. Cette série est captivante, Rachel Caine est malheureusement décédé l'année dernière ce qui a... Le commentaire de Cathy : Gwen espérait mener une vie sereine maintenant que son ex-mari est sorti de leurs vies, un groupe formé par la mère d'une victime de Melvin Royal, convaincu qu'elle était sa complice, est bien décidé à lui pourrir la vie. L'appel d'une inconnue, se sentant en danger, demande l'aide de Gwen, la menace qui plane sur elle est-elle réelle ? Lorsque celle-ci finit par être tuée, Gwen décide de se rendre sur place pour aider sa fille qui a été accusé du meurtre. Je viens de passer un excellent moment de lecture, je suis ravie d'avoir retrouvé Gwen et sa famille dans ce nouvel opus. Le harcèlement à une grande place dans cette histoire, c'est terrifiant de voir jusqu'où certains sont capables d'aller pour arriver à leurs fins, avec comme seul but, pourrir la vie d'une femme. Rachel Caine nous fait suivre plusieurs intrigues en parallèle, ce qui donne un récit palpitant, je me suis beaucoup attachée à Gwen, c'est avec plaisir que j'ai découvert une autre facette de sa personnalité. C'est un thriller rythmé que nous propose l'auteure, sa plume m'embarque, j'ai repris mon souffle qu'à la toute fin. Cette série est captivante, Rachel Caine est malheureusement décédé l'année dernière ce qui a fait que j'ai eu un pincement au cœur en me rendant compte que c'était peut-être la dernière fois que je la lisais, merci à vous de m'avoir permis de passer de tels moments de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLecturesDeLaDiablotine Posté le 26 Novembre 2021
    Ayé, Melvin Royal est mort et laisse derrière lui femme et enfants qui n'aspirent plus qu'à une chose : oublier et vivre leurs vies. On pourrait penser que la perte d'un être cher rendrait ces personnes tristes et malheureuses mais en fait, je ne vous ai pas tout dit ! En effet, ce cher Melvin était un serial killer. Son plaisir ? Tuer des jeunes femmes dans son atelier, sous la barbe de toute sa famille qui était loin de se douter de ce que ce dernier faisait dans cette pièce. Melvin est mort et la personne qui l'a tué n'est autre que Gina, son épouse. Pourquoi l'avoir tué allez-vous me demander ?! Et bien tout simplement parce que ce dérangé mental voulait torturer et ensuite tuer sa moitié et pour ne pas oublier ses méfaits, il allait bien évidemment filmer la scène ! Gina peut remercier sa bonne étoile car on ne sait comment, elle a réussi à en réchapper indemne. A la mort de son époux, Gina est devenue Gwen. Gwen parcourt avec ses enfants les Etats-Unis en espérant se faire oublier et vivre enfin paisiblement avec ses enfants. Elle a trouvé à Stillhouse Lake le lieu où se... Ayé, Melvin Royal est mort et laisse derrière lui femme et enfants qui n'aspirent plus qu'à une chose : oublier et vivre leurs vies. On pourrait penser que la perte d'un être cher rendrait ces personnes tristes et malheureuses mais en fait, je ne vous ai pas tout dit ! En effet, ce cher Melvin était un serial killer. Son plaisir ? Tuer des jeunes femmes dans son atelier, sous la barbe de toute sa famille qui était loin de se douter de ce que ce dernier faisait dans cette pièce. Melvin est mort et la personne qui l'a tué n'est autre que Gina, son épouse. Pourquoi l'avoir tué allez-vous me demander ?! Et bien tout simplement parce que ce dérangé mental voulait torturer et ensuite tuer sa moitié et pour ne pas oublier ses méfaits, il allait bien évidemment filmer la scène ! Gina peut remercier sa bonne étoile car on ne sait comment, elle a réussi à en réchapper indemne. A la mort de son époux, Gina est devenue Gwen. Gwen parcourt avec ses enfants les Etats-Unis en espérant se faire oublier et vivre enfin paisiblement avec ses enfants. Elle a trouvé à Stillhouse Lake le lieu où se poser. Elle espère pouvoir se reconstruire loin des machinations sordides de son mari. Même mort, le spectre de Melvin plane au-dessus de sa tête. Pour couronner le tout, il y a des fous furieux qui pensent qu'elle est la complice de Melvin ! Après tout, pourquoi serait-elle innocente alors qu'elle vivait sous le même toit que lui ? Elle ne pouvait pas ne pas savoir ce que faisait son mari, ce n'est pas possible, non... Et pourtant ! "Les Anges Disparus" sont à la recherche de Gwen et de ses enfants... La fille de Miranda a été assassiné par le serial killer et fait partie de ce groupe qui veut faire payer à Gwen les crimes de son mari. Lorsque Gwen et Miranda vont se retrouver sur un plateau télé, ça va péter... Miranda s'est donnée pour mission de pourrir la vie de Gwen et luire faire payer les atrocités commises par Melvin mais surtout, elle veut que Gwen avoue les crimes qu'elle n'a pas commis... Gwen comprend qu'elle ne pourra jamais vivre sa vie en paix. Heureusement qu'elle peut compter sur le soutien indéfectible de ses enfants et de Sam, son nouveau compagnon qui a été victime de Melvin car ce dernier a assassiné sa sœur. Miranda n'a pas l'intention de la laisser tranquille et entend bien lui faire vivre un enfer sur terre ! Gwen a peur pour cet équilibre qu'elle a commencé à toucher du doigt qu'il ne s'évapore dans le ciel. Un jour, Gwen va recevoir l'appel d'une certaine Marlene qui lui demande de l'aide car elle craint pour sa vie mais sa demande semble peu cohérente. Gwen est méfiante, elle se demande ce que peut bien lui vouloir cette femme. Lui dit-elle la vérité ? Est-elle réellement en danger ? Sauf que voilà, un autre jour, elle va recevoir l'appel de Vee, la fille de Marlene qui lui annonce le décès de sa maman et qu'elle, et bien, qu'elle est la prochaine sur la liste. Gwen décide de porter secours à cette jeune fille en détresse. Elle n'a pas su être présente pour sa mère, elle saura l'être pour la fille. Toute la famille part pour Wolfhunter afin de porter secours à Vee. Sur le chemin de Wolfhunter, Connor, le fils de Gwen découvre que dans cette ville il y a de nombreuses disparitions de jeunes femmes. Est-ce que ces disparitions auraient un lien avec la mort de cette pauvre Marlene ? Sans le savoir, Gwen met les pieds dans une nouvelle spirale infernale qui pourrait bien l'aspirer si elle ne reste pas sur ses gardes... L'auteur nous offre une histoire très prenante, surprenante que j'ai pris plaisir à lire ! L'auteur a décidé de s'acharner sur son protagoniste avec beaucoup de malice dans son récit. L'auteur n'a pas épargné Gwen pour laquelle on développe facilement beaucoup d'empathie et d'affection. C'est bien mené ; l'auteur a fait un excellent travail d'écriture ici. La plume de l'auteur est fluide, captivante, effrayante, très agréable à lire. Les émotions sont toutes différentes et palpables dans ce suspense. Les rebondissements sont nombreux, la dynamique entre Gwen et Sam est excellente. Rachel Caine a su mener son histoire sur tous les flancs. Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment livresque en compagnie de Gwen et de sa petite famille qui n'en ont pas fini de voir des vertes et des pas mûres avec une Rachel Caine qui a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir, j'en suis sûre. Je vous encourage vivement à découvrir ce récit qui plaira aux amateurs du genre assurément.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesReveriesdIsis Posté le 28 Octobre 2021
    Ce roman intègre le Pumpkin Autumn Challenge, dans le menu Automne frissonnant, catégorie « Gare, gare à la main de la gloire » où la lecture attendue est un polar ou un thriller. Autant dire que c’est la catégorie que je complète en premier quand j’établis ma pile à lire tant ma bibliothèque regorge de polars. Dans ce volet, Gwen est enfin libérée de son ex mari, Melvin Royal, mais alors qu’elle espère obtenir un peu de calme, le harcèlement orchestré par ses détracteurs se poursuit. C’est dans ce contexte qu’elle reçoit un énigmatique coup de fil d’une certaine Marlene Crockett, résidant à Wolfhunter. Une menace diffuse semble planer sans que Gwen ne sache de quoi il retourne jusqu’à ce que Vee, la fille de Marlene, l’appelle et lui annonce que sa mère est morte. Si Gwen se rend à Wolfhunter, rien ne garantit qu’elle en sortira indemne. Ce troisième volet, je l’attendais avec impatience et en même temps, je me demandais bien ce qu’il pourrait nous livrer comme histoire, puisque Melvin est mort à la fin du tome 2 : des adeptes du tueur en série prêts à prendre la relève? un jeu de manipulation destiné à torturer son ex-femme? Cela... Ce roman intègre le Pumpkin Autumn Challenge, dans le menu Automne frissonnant, catégorie « Gare, gare à la main de la gloire » où la lecture attendue est un polar ou un thriller. Autant dire que c’est la catégorie que je complète en premier quand j’établis ma pile à lire tant ma bibliothèque regorge de polars. Dans ce volet, Gwen est enfin libérée de son ex mari, Melvin Royal, mais alors qu’elle espère obtenir un peu de calme, le harcèlement orchestré par ses détracteurs se poursuit. C’est dans ce contexte qu’elle reçoit un énigmatique coup de fil d’une certaine Marlene Crockett, résidant à Wolfhunter. Une menace diffuse semble planer sans que Gwen ne sache de quoi il retourne jusqu’à ce que Vee, la fille de Marlene, l’appelle et lui annonce que sa mère est morte. Si Gwen se rend à Wolfhunter, rien ne garantit qu’elle en sortira indemne. Ce troisième volet, je l’attendais avec impatience et en même temps, je me demandais bien ce qu’il pourrait nous livrer comme histoire, puisque Melvin est mort à la fin du tome 2 : des adeptes du tueur en série prêts à prendre la relève? un jeu de manipulation destiné à torturer son ex-femme? Cela aurait pu vite tourner court et être répétitif. Et finalement, Rachel Caine explore une autre piste. Bien entendu, le passé de Gwen la poursuit encore, ses détracteurs sont bien là pour lui compliquer la vie, pour la harceler, l’ombre de Melvin plane encore pour ce qu’il a fait d’elle mais aussi par les petits mots qu’il a laissés à son intention, pour dynamiter tout ce qu’elle a pu tenter de reconstruire et pour faire de sa vie un véritable enfer. Mais le récit ne s’arrête pas à ça et prend un véritable nouveau départ. Nous découvrons ici une Gwen altruiste, qui, forte de ses malheureuses expériences, vient en aide aux autres, devient une ressource pour des femmes dans des situations analogues ou des femmes en danger tout simplement. L’histoire est donc moins centrée sur le face à face Gwen / ses détracteurs et permet de donner une impulsion vers la Gwen sans Melvin. Ce changement de ton est annoncé dès le prologue, mentionnant l’enlèvement d’une fillette : sincèrement, Clémence et moi nous sommes demandé où ce prologue nous mènerait, d’autant qu’il semble déconnecté du reste… jusqu’à ce que tout s’éclaire et là, c’est bluffant. Dans L’Ombre du Crépuscule, le lecteur se dit que Gwen cherche un peu les ennuis en se mêlant d’une affaire qui ne la regarde pas au premier chef, d’autant que Miranda Tidewell lui complique la vie, pourtant, nous prenons plaisir à la voir se débattre pour venir en aide à Vee. Mieux que personne, elle sent les pièges se refermer sur les êtres, elle sent lorsqu’il y a anguille sous roche dans une histoire, et elle cerne assez bien les personnages… pas assez rapidement pour s’éviter tous les ennuis, mais suffisamment pour être capable de sauver sa peau. Rachel Caine fait cristalliser une petite bourgade oppressante. Dès que nous posons le pied à Wolfhunter, nous sommes frappés par l’atmosphère nauséabonde des lieux : un petit village où tout le monde se connaît, où les puissants sont des dynasties bien implantées – tyrannisant les autres, jouant de leur pouvoir, jouissant de leurs prérogatives et faisant régner une terreur que personne n’ose reconnaître. C’est un endroit fait de faux sourires, d’hypocrisie, de violence larvée, de turpitudes cachées et de corruption. Chaque homme, chaque femme est un ennemi potentiel, prêt à rappeler à Gwen qu’elle est et restera Gina, prêt à tout pour cacher ses plus sombres secrets, quitte à tuer. Dans cette jungle reculée, Gwen et Sam ne sauront plus à qui faire confiance et ils se sentiront cernés de requins sous les visages affables. Pour autant, ils lutteront pour mettre au jour la vérité, mettant leur propre sécurité en péril, et celle des enfants. Ils deviennent d’une certaine façon enquêteurs malgré eux, sans soutien ou presque, et montrent leurs talents. Gwen est ici une lionne qui combat pour la vérité, pour sauver ses enfants aussi lorsqu’ils sont en danger, mais pas seulement. Elle s’autonomise. Elle n’est plus « juste » l’ex-femme de Melvin Royal, qui essaie d’échapper à l’ombre de son mari, elle est une femme entière, qui mène ses propres combats. Ce volet permet donc de déployer son caractère et de la faire renaître à elle-même d’une certaine façon. C’est ce qui m’a particulièrement plu, et c’est ce qui permet d’éviter l’écueil de la répétition par rapport aux deux premiers opus : les drames de son passé l’ont forgée, maintenant, tel un phénix, elle renaît de ses cendres et s’affirme. Les enfants aussi gagnent en maturité et la relation qu’elle entretient avec Sam ne bascule pas dans le mielleux : des fantômes du passé ressurgissent et mettent à mal les liens noués, mais les sentiments et leur véracité sont aussi présents, permettant de créer une relation à la fois solide et fragile, forte et à consolider. Ce tome est celui où les non dits explosent dans leur relation, risquant de tout détruire… ou de tout assainir, selon les options choisies par les protagonistes. L’intérêt de L’Ombre du Crépuscule est donc de tirer un trait sur une grande partie du passé pour se tourner vers l’avenir. Cela présage des choses intéressantes, et je suivrai de près la suite pour savoir si nous retrouverons Gwen dans d’autres aventures. Ainsi, j’ai adoré ma lecture : le tempo s’accélère au bon moment et nous entraîne dans une course folle, au milieu des fusillades et des révélations stupéfiantes. Les personnages grandissent, évoluent et deviennent plus sûrs d’eux mêmes, façonnés par le passé, mais tournés vers l’avenir. Un tome à la fois inédit et en lien avec les autres, différent mais éminemment savoureux, ouvrant de belles perspectives en nous gardant le plaisir de retrouver la base qui nous avait séduite. En bref, un très bon troisième tome qui navigue en eaux troubles évitant le chant des Sirènes de la facilité ou de la répétition. Un vrai régal.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Clem_YCR Posté le 28 Octobre 2021
    A l'automne, mon immanquable, en lecture commune avec Armelle, c'est le nouveau tome de la série Stillhouse Lake. Il s'agit ici du troisième tome de la saga : L'ombre du crépuscule et, vu les évènements de la fin du second volet, on serait en droit de se demander si ce n'est pas le tome de trop. J'ai donc démarré ma lecture avec l'empressement de retrouver Gwen, Sam et les enfants, mais également avec une petite appréhension quant à la direction que Rachel Caine allait donner à son roman. Alors, tome de trop ? Il n'en est rien ! Si la première partie du récit est plutôt lente, rappelant plus ou moins discrètement ce qu'il s'est précédemment passé, Rachel Caine tisse une ambiance qui prend aux tripes entre animosité et révolte. La seconde partie, quant à elle, ne nous laisse pas souffler, enchainant rebondissement sur rebondissement ! L'auteure alterne toujours les points de vue entre les différents protagonistes : Gwen, Sam, mais aussi Lanny à qui l'on donne de plus en plus la parole et même Connor. Malgré le désir de Gwen de protéger au maximum ses enfants, elle ne peut pas les tenir plus longtemps à l'écart, d'autant plus qu'ils montrent la... A l'automne, mon immanquable, en lecture commune avec Armelle, c'est le nouveau tome de la série Stillhouse Lake. Il s'agit ici du troisième tome de la saga : L'ombre du crépuscule et, vu les évènements de la fin du second volet, on serait en droit de se demander si ce n'est pas le tome de trop. J'ai donc démarré ma lecture avec l'empressement de retrouver Gwen, Sam et les enfants, mais également avec une petite appréhension quant à la direction que Rachel Caine allait donner à son roman. Alors, tome de trop ? Il n'en est rien ! Si la première partie du récit est plutôt lente, rappelant plus ou moins discrètement ce qu'il s'est précédemment passé, Rachel Caine tisse une ambiance qui prend aux tripes entre animosité et révolte. La seconde partie, quant à elle, ne nous laisse pas souffler, enchainant rebondissement sur rebondissement ! L'auteure alterne toujours les points de vue entre les différents protagonistes : Gwen, Sam, mais aussi Lanny à qui l'on donne de plus en plus la parole et même Connor. Malgré le désir de Gwen de protéger au maximum ses enfants, elle ne peut pas les tenir plus longtemps à l'écart, d'autant plus qu'ils montrent la même force de caractère que leur mère et un entêtement à prendre part à l'action. Tous les quatre font front ensemble, unis contre les autres et c'est ce qui fait leur force. Et pourtant… pourtant on sent que Sam cache quelque chose, mais on ne sait pas quoi, ce qui génère une certaine frustration. Rachel Caine insiste beaucoup sur ce secret et le lecteur n'a qu'une envie : secouer Sam pour qu'il se livre ! Il faut dire que L'ombre du crépuscule n'épargne pas cette cellule familiale recomposée; dès le départ, Gwen se retrouve mise en porte à faux alors qu'elle souhaitait simplement s'exprimer pour que ses enfants puissent vivre "en paix". Rachel Caine nous prend par les sentiments, nous rendant aussi impuissant et démunis que Gwen; révoltés par la méchanceté et la bêtise des gens. Dieu que j'ai bouilli durant ces premiers chapitres ! Tout peu paraitre un peu gros, exagéré, rocambolesque - certaines scènes sont d'ailleurs dignes d'un film d'action; mais j'avoue que c'est diablement efficace ! Chaque action ou décision est murement pesée, Gwen n'agit jamais à la légère et, si elle se retrouve toujours entrainée, malgré elle, dans des situations extraordinaires (on dirait presque qu'elle cherche les ennuis), elle a une grande capacité d'adaptation. Ici, on se retrouve embarqués dans un village où tout le monde à l'air louche ! Rachel Caine entretient le suspense, et on se demande vraiment comment les différentes intrigues vont se rejoindre. A l'instar de Sam et Gwen, on ne sait pas à qui se fier et l'auteure nous réserve bien des surprises ! Si il y a beaucoup d'action, on trouve également des moments hyper émouvants dans ce roman ! J'ai adoré retrouver les personnages et les interactions qu'ils ont les uns avec les autres. Il s'est établit une sorte de routine et ils se sont installé dans un quotidien confortable et rassurant qui est rapidement réduit en poussière. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution de Lanny et Connor, ainsi que celle de leur relation, qui a été mise à mal dans le précédent opus. Encore une fois Rachel Caine décrit les ravages d'une propagande lancée à l'encontre d'innocents et nous fait passer par toute une palette d'émotions ! La fin de cet opus est palpitante et j'ai refermé mon livre avec un sentiment de satisfaction… et surtout l'envie de savoir ce qu'il va advenir des Proctor/Cade (l'épilogue laissant entrevoir une certaine stabilité… ou pas) !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesChasseusesDeLivres Posté le 17 Octobre 2021
    On retrouve Gwen Proctor dans ce 3e opus, après L’ombre de la menace et L’ombre de l’assassin. On pourrait croire que les mésaventures de la famille sont terminées maintenant que Melvin n’est plus dans le paysage. Mais malheureusement ce n‘est pas le cas. Gwen doit toujours faire face à de nombreuses menaces de la part des familles des victimes mais aussi de parfaits inconnus persuadés de sa culpabilité et participation aux meurtres perpétrés par son ex-mari. Gwen et sa famille deviennent d’ailleurs l’objet d’un harcèlement encore plus intense car la mère d’une des victimes prépare et tourne un documentaire à charge sur elle. Quand Gwen reçoit un appel étrange d’une inconnue lui demandant de l’aide dans le village paumé de Wolfhunter, Gwen saute sur l’occasion pour s’éloigner quelques temps de ses détracteurs. Elle est habituée à ce que des femmes victimes de violences ou mariés à des monstres la contactent pour lui demander des conseils. Même si elle en vient vite à se demander dans quoi elle a attiré sa famille quand elle est convoquée par la police locale. Les enjeux ne sont pas les mêmes que dans les deux romans précédents, puisque Melvin est mort. Le ton est donc... On retrouve Gwen Proctor dans ce 3e opus, après L’ombre de la menace et L’ombre de l’assassin. On pourrait croire que les mésaventures de la famille sont terminées maintenant que Melvin n’est plus dans le paysage. Mais malheureusement ce n‘est pas le cas. Gwen doit toujours faire face à de nombreuses menaces de la part des familles des victimes mais aussi de parfaits inconnus persuadés de sa culpabilité et participation aux meurtres perpétrés par son ex-mari. Gwen et sa famille deviennent d’ailleurs l’objet d’un harcèlement encore plus intense car la mère d’une des victimes prépare et tourne un documentaire à charge sur elle. Quand Gwen reçoit un appel étrange d’une inconnue lui demandant de l’aide dans le village paumé de Wolfhunter, Gwen saute sur l’occasion pour s’éloigner quelques temps de ses détracteurs. Elle est habituée à ce que des femmes victimes de violences ou mariés à des monstres la contactent pour lui demander des conseils. Même si elle en vient vite à se demander dans quoi elle a attiré sa famille quand elle est convoquée par la police locale. Les enjeux ne sont pas les mêmes que dans les deux romans précédents, puisque Melvin est mort. Le ton est donc légèrement différent puisque nous ne sommes plus dans le drame familial, il n’y a plus l’aspect des violences psychologiques exercées par son mari, même si on se demande qui en veut à Gwen et sa famille. Nous suivons aussi l’évolution de la relation Gwen – Sam Cade. C’est une lecture agréable car on connait déjà les personnages, on est déjà attaché à eux de par les précédents tomes. L’autrice aurait pu arrêter sa saga avec 2 tomes, puisque l’arc principal était terminé. Toutefois j’ai apprécié retrouver ces personnage et l’ambiance malsaine qui a toujours tendance à se propager autour de la petite famille. On rentre facilement dans cette histoire de complot, on se demande bien les tenants et aboutissants de l’affaire qui entoure Vee, dans une ville remplie de personnages les plus louches les uns que les autres. Même si les enjeux ne sont plus les mêmes, l’autrice a su donner un bon vent de fraicheur à sa série, le renouveau est réussi ! Je ne peux que donc vous conseiller cette suite si vous aviez déjà apprécié les tomes précédents :) A très vite pour une nouvelle chronique, Mélissa
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés