Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221195734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 624
Format : 135 x 215 mm

Phobos - Tome 3

Collection : Collection R
Date de parution : 24/11/2016

Fin du programme Genesis dans
1 mois…
1 jour…
1 heure…

Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau.
Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
Elle...

Fin du programme Genesis dans
1 mois…
1 jour…
1 heure…

Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau.
Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.
Elle est prête à mourir pour sauver le monde.
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?
Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer.
Le troisième tome suffocant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221195734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 624
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ally_des_livres Posté le 8 Septembre 2020
    Malgré son volume de pages, je ne me suis pas du tout ennuyée avec ce 3e tome de la saga de Victor Dixen. Que du contraire! Les révélations ne font que se succéder et même à la fin de ces 600 pages, on a encore plein de questions qui restent en suspens et qu’on espère voir éclaircies dans le tome 4! Le despotisme et le machiavélisme de Serena McBee monte en puissance dans ce nouveau tome et on apprend enfin qui est réellement Harmony (et ça fait froid dans le dos...). Je reste sur ma faim concernant Kenji car il demeure un véritable mystère. Est-il profondément dérangé ou plus éclairé que les autres personnages? Telle est la question que je me pose et à laquelle j’espère avoir une réponse... Certains personnages nous quittent (la disparition d’un d’entre eux m’attriste beaucoup, surtout suite à ses dernières paroles) et d’autres font leur apparition: eh oui, la 2e vague de prétendants a été envoyée dans l’espace! D’ailleurs, j’espère qu’on en apprendra davantage à leur sujet dans le tome 4! Le moins qu’on puisse dire, c’est que la vie martienne a profondément marqué et changé nos pionniers. Les couples formés dans le tome 2 en ont... Malgré son volume de pages, je ne me suis pas du tout ennuyée avec ce 3e tome de la saga de Victor Dixen. Que du contraire! Les révélations ne font que se succéder et même à la fin de ces 600 pages, on a encore plein de questions qui restent en suspens et qu’on espère voir éclaircies dans le tome 4! Le despotisme et le machiavélisme de Serena McBee monte en puissance dans ce nouveau tome et on apprend enfin qui est réellement Harmony (et ça fait froid dans le dos...). Je reste sur ma faim concernant Kenji car il demeure un véritable mystère. Est-il profondément dérangé ou plus éclairé que les autres personnages? Telle est la question que je me pose et à laquelle j’espère avoir une réponse... Certains personnages nous quittent (la disparition d’un d’entre eux m’attriste beaucoup, surtout suite à ses dernières paroles) et d’autres font leur apparition: eh oui, la 2e vague de prétendants a été envoyée dans l’espace! D’ailleurs, j’espère qu’on en apprendra davantage à leur sujet dans le tome 4! Le moins qu’on puisse dire, c’est que la vie martienne a profondément marqué et changé nos pionniers. Les couples formés dans le tome 2 en ont pris un coup! Les cartes sont redistribuées pour certains personnages, surtout suite à ce fameux procès que les pionniers vont devoir mettre en place pour juger de l’un d’entre eux et qui va avoir son lot de révélations. J’ai beaucoup aimé aussi l’évolution de la relation terrestre entre Andrew et Harmony dans ce tome. En effet, si l’un a déjà compris depuis un certain temps la nature de ses sentiments, l’autre demeure accroché à des chimères et demeure aveugle à cet amour naissant. La fin laisse présager une réciprocité qu’on espère voir en lumière dans le tome 4!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissPerle Posté le 24 Juin 2020
    Fun-fact-ou-pas : j'avais commencé à écrire cette chronique en novembre dernier... et je la publie en juin, la moitié (même plus, mais chut) d'une année après, 7 mois (bordel !), j'me trouve de plus en plus responsable face au temps qui passe, j'suis prête à rester une enfant à vie, voilààààà ce que m'a apporté cette expérience : mon moi du présent sera est mon moi du futur ! Et voici un bout de mon moi du passé (: Lorsque j’ai vu que Mathilde du blog The Nose In Books allait lire le troisième tome de Phobos, j’me suis dit : allez, c’est l’occasion où jamais de continuer cette saga ; puis si ton coeur lâche, Mathilde sera là pour le massage cardiaque (si elle veut bien encore de moi, mais vraisemblablement (quel long mot, vous êtes (encore en vie ?) toujours sur Terre et non partis pour Mars ? Continuons alors (si mon cerveau arrive à résister à la tentation des petits chemins broussailleux au lieu de la route banalisée (le code me poursuit jusqu'ici, adieu.))), relire tout Percy Jackson (Percy JE T'AIME (excusez cette fan bizarre), veux-tu m'épouser chéri ? (Vous connaissez un asile perdu dans la jungle ?... Fun-fact-ou-pas : j'avais commencé à écrire cette chronique en novembre dernier... et je la publie en juin, la moitié (même plus, mais chut) d'une année après, 7 mois (bordel !), j'me trouve de plus en plus responsable face au temps qui passe, j'suis prête à rester une enfant à vie, voilààààà ce que m'a apporté cette expérience : mon moi du présent sera est mon moi du futur ! Et voici un bout de mon moi du passé (: Lorsque j’ai vu que Mathilde du blog The Nose In Books allait lire le troisième tome de Phobos, j’me suis dit : allez, c’est l’occasion où jamais de continuer cette saga ; puis si ton coeur lâche, Mathilde sera là pour le massage cardiaque (si elle veut bien encore de moi, mais vraisemblablement (quel long mot, vous êtes (encore en vie ?) toujours sur Terre et non partis pour Mars ? Continuons alors (si mon cerveau arrive à résister à la tentation des petits chemins broussailleux au lieu de la route banalisée (le code me poursuit jusqu'ici, adieu.))), relire tout Percy Jackson (Percy JE T'AIME (excusez cette fan bizarre), veux-tu m'épouser chéri ? (Vous connaissez un asile perdu dans la jungle ? Le plus loin d'ici quoi.)) en ma compagnie ne semble pas l'avoir anesthésiée, alors continuons avec d'autres sagas, romans, suites, tout peut y passer) ! Pour lire le chouette avis de Mathilde, c'est ici. Je m’attendais à une lecture incroyable et effectivement, (SPOILER ALERTE), ça été le cas : c’était aussi intense que l’envoi d’une fusée dans l’espace (avec le taux de pollution en moins (faune et flore, aimez-moi) (déjà à l'époque j'avais des idées de métaphore aussi dingues qu'intelligentes, WAHOU, mon moi du passé surprend mon moi du présent avec brio)) ! Faut savoir que même si ma lecture du deuxième tome remonte à plusieurs années (ouch ça fait mal (encore plus que la mise en ligne de tout ça NOW) (j'crois que j'suis arrivée à un stade, j'arrive même plus à m'auto désespérer, j'ai (probablement) touché le fond d'une crevasse)), j'ai eu (globalement) peu de mal à me souvenir d'évènements précédents (Mathilde le confirmera haut la main (je compte sur toi) !), le génie de Victor Dixen est difficilement oubliable... Que dire de (cette lecture qui remonte...) ce troisième opus ?! Déjà, il est dingue en révélations ! C'est incroyable tout ce qu'il se passe durant ces 600 pages, tout ce qu'on apprend sur les personnages, leur passé, leurs projets (en particulier ceux (de cette folle) de Serena),... Il y a quelques petits moments plus calmes (où les personnages peuvent savourer leur thé tranquille ou pas) comme ceux qui précèdent les tempêtes, on sent l'orage ronronner dans l'air moite chargé de tensions, on retient notre souffle (pas trop longtemps, ce serait bête de rejoindre le ciel (ou l'enfer (coucou Hadès)) avant d'avoir le fin mot de l'histoire) et on s'emmitoufle dans sa doudoune, frisson précédent la chaleur, en savourant ce moment qu'on adore ! On reprend l'intrigue là où elle s'est arrêtée à la fin du tome précédent, pas besoin de se poser de question, on est de suite remis dans le bain ! Le suspense se déverse, fait déborder notre jauge de patience et on engloutit les pages sans craindre un quelconque craquement de ceinture (bidon, tiens-toi tranquille et fais travailler ces prétendus abdos, pardi)... On apprend un truc pas-ouf-pas-cool (bonjour Raoul (ok, je me chut moi-même, même Pierrot n'a pas besoin d'intervenir cette fois-ci)) sur Marcus qui donne un mélange d'envie de meurtre, de désespoir et de colère (ne vous inquiétez pas, le livre est toujours en parfait état). Coeur sur Léonor, j'étais dans le même état qu'elle. PUIS PUIS PUIS... Encore une envie de tout défoncer lorsqu'on apprend LA vérité avant la fin (j'parle toujours de Marcus). C'est pas possible de porter notre coeur aUtAnT à ébullition en UN TOME svp (100 degrés, refroidissement, 100 degrés, refroidissement, NON, non, non, je ne veux point de ce refrain en boucle, please, ayez pitié, comprenez ma souffrance Monsieur Dixen si jamais vous recevez (cette bouteille) ces mots jetés à la mer (l'espoir fait vivre, ne me laissez pas couler)), l'assurance maladie a intérêt à être comprise dans l'achat du bouquin car je souhaiterais encore être de ce monde pour lire la suite, merci, bisous. Bref, (j'ai encore divagué, pas ma faute si les vagues sont devenues furies,) vous avez sans doute compris que ce livre tient aussi bien en haleine qu'il révèle mille et une révélation jouxtée à émotion ! J'ai été époustouflée par la rhétorique des pionniers lors du procès ! J'avais envie de stabiloter tous leurs arguments (par respect au livre, j'ai juste (corné les pages et) mis des post-it). En donnant leur avis, ils se révèlent tous à tour de rôle, chacun semble s'illuminer, allumer sa lumière intérieure comme lorsque les étoiles apparaissent à leur zénith. Les masques tombent l'espace de quelques minutes ; les sentiments, leurs rêves, leurs peurs, leurs aspirations émergent à la surface, il reste encore des mystères, mais ce moment est particulièrement fort, je sentais presque le sang battre nerveusement à mes tempes... Samson, Tao et Safia m'ont particulièrement touchée, leur force et leur courage liés à leur être, à leurs actes, pfiouuuu... C'est impressionnant tous les thèmes abordés, j'étais époustouflée ! L'auteur a créé une histoire dense avec des personnages bien approfondis, qui évoluent et ne baissent jamais complètement les bras dans leurs combats, même si des p'tits coups de moins bien sont parfois présents (bah oui, le moral ne brille pas toujours aussi fort que le Soleil, les nuages ne se gênent pas pour apporter leur grisaille de tristesse). On sent à un moment donné le mauvais temps qui surplombe les pionniers, comme un certain abattement qui rend par exemple Léonor plus terne, comme effacée, sa flamme de vie qui tremblote... Puis Alexeï qui va vite dans le sens de Serena, c'était fort (en chocolat) ça ! Même si certains comportements pouvaient énerver, c'est décrit d'une si belle manière convaincante et intelligente ! L'écriture poétique distille plein de petits clins d'oeil offrant des fourmis de plaisir (pas anodin ça, d'habitude c'est plus agaçant qu'autre chose, Victor Dixen ce génie !!!), on observe, on apprend, on s'impatiente, on pleure, on rit,... Que du fabuleux quoi ! Ce qui rend cette saga d'autant plus palpitante et convaincante, dans laquelle on s'immerge sans plus avoir envie d'en ressortir, c'est la mise en scène ! En présentant cette télé réalité martienne sous forme de pièce de théâtre, toute une ambiance est construite, entraînant le lecteur dans un spectacle captivant : entre les champs, hors-champs, contrechamps et les publicités de la chaîne Genesis, le tout ponctué de chouettes dessins et de schémas, il est dur de ne pas succomber à cette poudre attractive... L'auteur dresse donc un tableau bien vivant, en laissant la place à pas mal de personnages ! Mais impossible de s'y perdre, chacun possède un rôle spécifique, chacun entraîne le lecteur dans des réflexions et sentiments qui font kiffer autant qu'un saut en parachute, même adrénaline, c'est sûrrrrrr ! Que serait cette chronique sans Serena (déjà évoquée plus haut, mais c'était plus rapide que Bip Bip (pauvre coyote, tu devrais renoncer, quand on n'a aucune chance, la reconversion est parfois la meilleure des solutions... C'est fatigant de courir sans avoir de chance de gagner, nan ? Pose-toi devant Netflix, tranquillou bilou, avec un p'tit thé aux fruits rouges et de délicieux muffins coeur caramel beurre salé, ça ira miiieux) (avouez que vous l'attendiez, ce moment miam, j'espère ne pas vous avoir déçu (aha) grum grum)), cette méchante sorcière qui envoûte les foules de son hypocrite ton mielleux dégueu... Sa voix diffuse à coup sûr une substance magnétique cheloue, pas possible autrement... En tout cas, sa soif de pouvoir alliée à son intelligence la rend impitoyable ! Serena monte d'une de ces forces en puissance dans ce tome, wahou ! Pour le coup, les pionniers passent même parfois en deuxième position, son charisme les surplombe, et ça m'a moins plu... J'ai adoré toutes les réflexions que suscite l'ascension au pouvoir de cette impératrice de la manipulation (et tout ce qu'elle cachait), mais c'était un brin rapide et j'étais triste que les pionniers restent dans l'ombre (petite chute de froid avant que la chaleur leur revienne)... Je tiens également à partager mon amour pour Harmony et Andrew (et leur équipe !!!), ils vivent de sacrés épreuves et se démêlent les pinceaux comme ils le peuvent pour garder espoir et courage ! Ce que j'aime avec les personnages de cette saga, c'est qu'ils ne sont pas tout noir ou tout blanc, ils sont nuancés, plein d'états d'âme différents : ils doutent, aiment, espèrent, essaient d'avancer avec leur passé qui leur colle à la peau et un incertain futur angoissant (on dit merci quiiiii ? Serena)... tout en luttant pour que ce brasier d'espoir, de rêves, d'amour et de vie continue de brûler en eux ! Pour conclure, je NE suis PAS déçue par ce troisième voyage à la hauteur des deux premiers ! J'ai été entrainée de surprises en surprises (je n'ai toujours pas compris pour Kenji, NaNNNNNNN (sentez tout mon désespoir dans ce mot) (puis dans ce prénom aussi : Marcus (snif snif snif)). Puis Alexeï......... c'est TROP), d'émotions en émotions, de pages en pages et j'ai passé un moment formidable (au cas où vous ne l'auriez pas compris) ! (Je m'arrête là, si vous avez tout lu, (cookie) paillettes sur vous, vous êtes des warriors ! (Et merci d'avoir supporté mes bla bla, bon repos maintenant ihi)) Un coup de cœur digne d'une géante rouge !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Wyndon Posté le 24 Mai 2020
    Vraiment super ! Le début m’a paru un peu long mais quand même chouette, l’histoire continue petit à petit. Puis les événements s’enchaînent, les révélations s’additionnent, plus surprenantes les unes que les autres, jusqu’à cette fin magnifique où tout s’accélère, où il devient impossible de lâcher le livre. De rebondissements en rebondissements, on arrive finalement à la dernière page où le suspense est retombé, même si l’on a toujours envie de connaître la suite dans le tome 4...
  • ChristalDarck Posté le 7 Mai 2020
    Cruel : c'est le mot que j'ai trouvé le plus approprié pour définir ce tome. Cruauté envers le lecteur, envers Harmony et Andrew, envers les pionniers (particulièrement envers Léonor)... quel cruauté de nous laisser lire ce roman sans donner la possibilité de secouer quelques personnages ! Ô tragédie ! Je reste campée sur mes positions : je préfère le 2. Il était beaucoup plus léger et en même temps bien nerveux, voire incendiaire quand les débiles de Mars se remettent à vénérer Serena alors qu'ils savent à quel point c'est une sale race ! Ici, il y a bien plus d'amertume. J'ai ressenti l'omniprésence d'un sentiment d'échec cuisant et insoluble. Et l'autre nouille de Marcus, j'en parle pas... il m'a achevée celui-là ! Lui, je l'ajoute à ma liste d'hommes presque parfaits et fictifs qui ont merdé. Je n'en dirais pas plus sous peine de spoiler, je m'étendrais peut-être un peu plus pour le tome 4. J'ai trouvé cette fois-ci qu'il y avait des longueurs et pas assez de passages sur Mars. Mais, vu le contexte et l'état d'esprit de Léo, ce n'est pas si étonnant. On a une nouvelle fois droit à un grand final, un final aussi qui fait plaiz' (ça change de la... Cruel : c'est le mot que j'ai trouvé le plus approprié pour définir ce tome. Cruauté envers le lecteur, envers Harmony et Andrew, envers les pionniers (particulièrement envers Léonor)... quel cruauté de nous laisser lire ce roman sans donner la possibilité de secouer quelques personnages ! Ô tragédie ! Je reste campée sur mes positions : je préfère le 2. Il était beaucoup plus léger et en même temps bien nerveux, voire incendiaire quand les débiles de Mars se remettent à vénérer Serena alors qu'ils savent à quel point c'est une sale race ! Ici, il y a bien plus d'amertume. J'ai ressenti l'omniprésence d'un sentiment d'échec cuisant et insoluble. Et l'autre nouille de Marcus, j'en parle pas... il m'a achevée celui-là ! Lui, je l'ajoute à ma liste d'hommes presque parfaits et fictifs qui ont merdé. Je n'en dirais pas plus sous peine de spoiler, je m'étendrais peut-être un peu plus pour le tome 4. J'ai trouvé cette fois-ci qu'il y avait des longueurs et pas assez de passages sur Mars. Mais, vu le contexte et l'état d'esprit de Léo, ce n'est pas si étonnant. On a une nouvelle fois droit à un grand final, un final aussi qui fait plaiz' (ça change de la fin des deux autres). Et nous aurons le plaisir de lire une conclusion de plus de 600 pages dans le dernier tome !
    Lire la suite
    En lire moins
  • RoksiePony Posté le 24 Avril 2020
    Le premier mot qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai terminé la lecture de ce troisième tome est : "DIABOLIQUE" ! Diabolique ; le personnage de Serena et sa soif de pouvoir de plus en plus implacable. Ce personnage tellement machiavélique est réellement fascinant. Évidemment que je déteste cette femme, sa perfidie et sa malveillance, mais je ne peux m'empêcher d'être médusée par son intelligence. Elle est véritablement le symbole du côté sombre de notre société actuelle, une société capable de tout, même de nuire aux autres pour accéder à la première place du podium. Diabolique ; ce qui se cache derrière l'histoire d'Harmony et qui révèle encore un peu plus ce que Serena est prête à faire pour parvenir à ses fins. Harmony, cette fragile jeune femme qui ne connaît de la vie que ce qu'elle a appris dans ses romans. D'habitude, je n'apprécie pourtant pas les personnages candides, mais elle est vraiment touchante. Diabolique ; la décision que vont devoir prendre les pionniers, face à la trahison de Marcus. Ce jugement dernier qui est pour moi, la scène la plus importante et exaltante de ce troisième tome. Diabolique ; la révélation finale du pionnier conditionné sous hypnotise par Serena pour devenir une... Le premier mot qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai terminé la lecture de ce troisième tome est : "DIABOLIQUE" ! Diabolique ; le personnage de Serena et sa soif de pouvoir de plus en plus implacable. Ce personnage tellement machiavélique est réellement fascinant. Évidemment que je déteste cette femme, sa perfidie et sa malveillance, mais je ne peux m'empêcher d'être médusée par son intelligence. Elle est véritablement le symbole du côté sombre de notre société actuelle, une société capable de tout, même de nuire aux autres pour accéder à la première place du podium. Diabolique ; ce qui se cache derrière l'histoire d'Harmony et qui révèle encore un peu plus ce que Serena est prête à faire pour parvenir à ses fins. Harmony, cette fragile jeune femme qui ne connaît de la vie que ce qu'elle a appris dans ses romans. D'habitude, je n'apprécie pourtant pas les personnages candides, mais elle est vraiment touchante. Diabolique ; la décision que vont devoir prendre les pionniers, face à la trahison de Marcus. Ce jugement dernier qui est pour moi, la scène la plus importante et exaltante de ce troisième tome. Diabolique ; la révélation finale du pionnier conditionné sous hypnotise par Serena pour devenir une arme. À aucun moment, je n'avais soupçonné ce personnage d'ailleurs, joli coup de la part de l'auteur ! Oui, tout dans ce troisième tome est cruellement et incroyablement diabolique ! Il n'est que rebondissements et révélations insensées ! Impossible de lâcher les trois cents dernières pages tellement le rythme est soutenu. Le quatrième et dernier tome de cette saga sera-t-il à la hauteur de ses prédécesseurs ?
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !