Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368520550
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm

Red Eyes Sword - Akame ga Kill ! - tome 06

,

Frédéric MALET (Traducteur)
Collection : Red Eyes Sword - Akame ga Kill !
Date de parution : 10/09/2015
Tatsumi quitte son village natal pour la Cité impériale où il fait la rencontre d'un groupe d'assassins qui va changer sa vie à jamais: le Night Raid avec à sa tête la belle et mortelle Akame.
 
Akame, Tatsumi et les autres n'auront pas le loisir de pleurer leurs compagnons perdus, car le cruel Docteur Stylish leur envoie ses plus terrifiantes créatures pour les éradiquer....

 
EAN : 9782368520550
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MassLunar Posté le 24 Juin 2021
    Les pions se mettent en place dans Red Eyes Sword . Ce volume se situe dans la même transition que le précédent tome présentant de nouveaux personnages. Un volume qui annonce de rudes épreuves pour le Night Raid , une sorte de calme avant la tempête. Un calme qui se manifeste par une nouvelle rencontre entre Tatsumi qui a décidé bien évolué en terme de puissance depuis ses débuts chez les assassins et Esdeath l'amoureuse cruelle, la générale sadique dont on découvre ici les origines. Esdeath est un personnage plutôt réussi dans l'ensemble. Certes, elle possède un peu fantasmée et caricaturale avec son look de SS dominatrice ( oui, oui, cela peut objectivement être considéré comme un fantasme ! ) mais derrière ce style de glace, ce personnage dévoile tranquillement quelques nuances amoureuses, une certaine logique... Si Esdeath est comme cela, c'est tout simplement parce qu'elle est naît dans une tribu du Nord dont le principe repose sur la loi du plus fort et qui passait son temps à chasser de redoutables prédateurs. Esdeath est une guerrière née mais, malgré tout, elle avait déjà un penchant pour la cruauté. Sa relation avec Tatsumi n'en est que plus fascinante puisque ce... Les pions se mettent en place dans Red Eyes Sword . Ce volume se situe dans la même transition que le précédent tome présentant de nouveaux personnages. Un volume qui annonce de rudes épreuves pour le Night Raid , une sorte de calme avant la tempête. Un calme qui se manifeste par une nouvelle rencontre entre Tatsumi qui a décidé bien évolué en terme de puissance depuis ses débuts chez les assassins et Esdeath l'amoureuse cruelle, la générale sadique dont on découvre ici les origines. Esdeath est un personnage plutôt réussi dans l'ensemble. Certes, elle possède un peu fantasmée et caricaturale avec son look de SS dominatrice ( oui, oui, cela peut objectivement être considéré comme un fantasme ! ) mais derrière ce style de glace, ce personnage dévoile tranquillement quelques nuances amoureuses, une certaine logique... Si Esdeath est comme cela, c'est tout simplement parce qu'elle est naît dans une tribu du Nord dont le principe repose sur la loi du plus fort et qui passait son temps à chasser de redoutables prédateurs. Esdeath est une guerrière née mais, malgré tout, elle avait déjà un penchant pour la cruauté. Sa relation avec Tatsumi n'en est que plus fascinante puisque ce dernier sait désormais qu'il ne pourra pas la convaincre de rejoindre son camps. J'attends vraiment de voir comment cette relation évoluera en espérant ne pas tomber sur un revirement un peu cliché de la part d'Esdeath vers la fin de la série. Dans tous les cas, le scénariste Takahiro continue à bien développer ses personnages sans les faire rentrer dans des cases moralisateurs même si objectivement on voit bien que l'Empire mené par son Bowser de ministre représente bien l'antagonisme du manga. Certains personnages semblent soumis à une certaine dualité comme Wave, sympathique soldat, sorte de double de Tatsumi mais du côté de l'Empire, Bols vu comme un monstre à cause de son apparence mais qui est surtout un bon père de famille et un époux aimant ou encore Seryu qui dont la soif de justice va de pair avec sa fureur. Bien sûr, ils ne sont pas tous sur un pied d'égalité en terme d'importance ou d'écriture comme c'est le cas pour Leone dont chaque apparition semble inévitablement accompagnée d'un gag fanservicieux mais , malgré tout, Red Eyes Sword peut se targuer de posséder une ribambelle de personnages attachants dont certains sont sans doute promis à une destinée tragique. La fin de ce sixième opus laisse en tout cas présager une bataille décisive avec de fortes chances de trépas. Avec ce volume, on peut également souligner un petit renforcement de l'univers de Red Eyes Sword. Jusque -là, ce titre se montrait plutôt évasif quand au cadre de l'intrigue qui se résumait simplement à La Cité Impériale, le QG du Night Raid et la mention de quelques tribus alentours... Ce tome 6 nous amène à découvrir une nouvelle faction, une faction religieuse dont on espère qu'elle aura un peu d'impact sur l'histoire. C'est en tout cas plutôt prometteur et on devine que l'intrigue commence à prendre davantage d'ampleur laissant présager d'importantes batailles homériques en parallèle des confrontations individuelles entre le Night Raid et les Jagers d'Esdeath. Ce sixième tome est un volume très annonciateur des batailles à venir, que ce soit celles du Night Raid dont on devine qu'un sort funèbre attend au moins l'un de nos héros ou celles plus ambitieux des armées rebelles contre l'Empire. Un volume de qualité qui nous fait découvrir les origines de certains personnages avant la tempête qui s'annonce.
    Lire la suite
    En lire moins
  • XanderOne Posté le 22 Novembre 2016
    Voici un tome de transition qui fait du bien et nous permet de souffler un peu après l’épique tome 5. Il comporte un arc qui s’ouvre et se conclut dans ce tome, un arc un peu décalé, moins rythmé, mais toujours de qualité. Tatsumi et Esdeath son donc réunis malgré eux, et c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus, sur Esdeath et la faire apparaitre moins caricaturale qu’auparavant. Le personnage gagne clairement en profondeur. Clairement, ce tome se veut alors un discours assez amer sur la relation entre les deux guerriers appartenant à des camps opposés, loin des discours optimistes que peuvent développer d’autres récits traitant d’amour impossible. Reste à voir ce qu’il en sera sur la suite de la série, mais la manière de traiter le sujet est une très bonne chose. Les choses sérieuses reprendront donc dans le tome suivant, mais clairement ce tome est indispensable pour bien comprendre la complexité du personnage d’Esdeath ainsi que la relation compliqué entre elle et Tatsumi.
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.