Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221219058
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 1 x 215 mm

Retour à la case départ

Séverine WEISS (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2019

« David Hedges était vraiment dans une mauvaise passe. Soren l’avait quitté après cinq ans de vie commune, il avait pris du poids, et entre ces deux faits navrants il s’était réveillé un matin en s’apercevant qu’il n’avait plus vingt ans. Ni quarante. La dernière personne dont il s’attendait à...

« David Hedges était vraiment dans une mauvaise passe. Soren l’avait quitté après cinq ans de vie commune, il avait pris du poids, et entre ces deux faits navrants il s’était réveillé un matin en s’apercevant qu’il n’avait plus vingt ans. Ni quarante. La dernière personne dont il s’attendait à avoir des nouvelles, c’était bien Julie Fiske. Oh, Julie. À partir des bribes d’informations qu’il avait pu assembler, il était parvenu à la conclusion qu’elle était heureuse : un mari (le second), une fille adolescente, une grande maison au nord de Boston donnant sur l’océan. La vie avait finalement bien tourné pour elle, semblait-il. Il s’était inquiété par le passé qu’elle n’ait choisi la mauvaise voie et joué de malchance, après l’erreur qu’avait constituée l’expérience aussi brève que malavisée de son premier mariage. Avec lui. »
Quand David reçoit un appel de son ex-femme pour qu’il l’aide à planifier l’avenir universitaire de sa fille, lui dont c’est le métier, il n’hésite pas une seconde. Rien ne le retient à San Francisco. Alors il rejoint Julie à l’autre bout du pays, et tous deux reprennent exactement là où ils en étaient trente ans plus tôt : à finir chacun les phrases de l’autre.

« Un mélange à la fois riche et subtil de personnages hauts en couleur, de dialogues hilarants et de critique sociale acérée. » Richard Russo.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221219058
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pippolin Posté le 11 Avril 2021
    Les romans de Stephen Mc Cauley sont des valeurs sûres. Ils sont parsemés de réparties drôles, traversés par des personnages cocasses, souvent fragiles, jamais réellement méchants et se déroulent dans des milieux où l’argent n’est pas un problème. C’est léger et bienveillant, grâce au regard amusé que Mc Cauley promène sur le monde qui l’entoure. Dans « Retour à la Case départ », David, le héros – derrière lequel on reconnait l’auteur – quitte San Francisco pour la Beauport, petite station de la côte est afin de venir en aide à Julie, son ex-femme, et à Mandy la fille de celle-ci. S’ensuit une comédie enlevée dans laquelle le lecteur suit les péripéties vécues par David, Julie et Mandy. Comme toujours avec Mc Cauley, l’écriture est agréable (bravo à la traductrice Séverine Weiss), et les formules mordantes. Quelques citations pour s’en faire une idée : « Le visage de Julie, dans la lumière du matin, avait un peu le côté « dessert de la veille » qu’il s’était habitué à voir chez ses pairs ainsi que dans sa glace(… )» «…Juste derrière le centre se trouvait un petit quartier resté dans son jus qui s’enfonçait à la manière d’un... Les romans de Stephen Mc Cauley sont des valeurs sûres. Ils sont parsemés de réparties drôles, traversés par des personnages cocasses, souvent fragiles, jamais réellement méchants et se déroulent dans des milieux où l’argent n’est pas un problème. C’est léger et bienveillant, grâce au regard amusé que Mc Cauley promène sur le monde qui l’entoure. Dans « Retour à la Case départ », David, le héros – derrière lequel on reconnait l’auteur – quitte San Francisco pour la Beauport, petite station de la côte est afin de venir en aide à Julie, son ex-femme, et à Mandy la fille de celle-ci. S’ensuit une comédie enlevée dans laquelle le lecteur suit les péripéties vécues par David, Julie et Mandy. Comme toujours avec Mc Cauley, l’écriture est agréable (bravo à la traductrice Séverine Weiss), et les formules mordantes. Quelques citations pour s’en faire une idée : « Le visage de Julie, dans la lumière du matin, avait un peu le côté « dessert de la veille » qu’il s’était habitué à voir chez ses pairs ainsi que dans sa glace(… )» «…Juste derrière le centre se trouvait un petit quartier resté dans son jus qui s’enfonçait à la manière d’un pouce – un pouce à l’ongle rempli de crasse… » «Les efforts que fournissaient les femmes pour rester minces étaient clairement destinés aux autres femmes, puisqu’elles étaient devenues aussi invisibles aux yeux des hommes que les hommes l’étaient aux leurs. » Sympathique et distrayant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AldrikKirdla Posté le 15 Novembre 2020
    Lire « Retour à la case départ » dont le titre original est « My ex-life » nous immerge dans un mélange de tendresse et de satire au travers de personnages originaux, névrosés, mais totalement attachants. Stephen McCauley a beaucoup de talent – du génie même, dirais-je – pour métamorphoser des histoires « où il ne se passe rien » en histoires totalement captivantes. La petite musique mélancolique et satirique qui accompagne ses écrits nous berce sans cesse, et c’est toujours avec regret qu’on tourne la dernière page de ses romans. Je vous conseille absolument « Retour à la case départ », et du même auteur, je vous recommande aussi « L’objet de mon affection » (mais snobez le film qui, comme souvent, appauvrit énormément le roman).
  • Shan_Ze Posté le 21 Octobre 2020
    Quand David Hedges se retrouve seul, quitté par Sören après cinq ans de vie commune à San Francisco, il se rend à Beauport, dans le Massachussetts, contacté par Mandy, la fille de son ex-femme. Il doit l’aider à faire ses candidatures à des écoles pour sa scolarité. Pendant ce temps, sa mère doit racheter la part de son futur ex mari pour pouvoir continuer d’habiter l’endroit. Toujours eu envie de lire Stephen McCauley et enfin l’occasion se présente ! Retour à la case départ est un roman plein d’humour abordant la vie de quinquagénaires dans un quartier riche dans l’Est des États-unis. J’ai beaucoup ri des situations, sauf certaines moins légères à la fin. Juste dommage que les dialogues sont parfois coupés par des réflexions, mêmes si assez pertinentes. L’intrigue s’étire un peu par moments et la fin m’a laissée interrogative mais j’ai adoré le ton de l’auteur, léger et insouciant. Ça fait du bien quand le quotidien est un peu difficile. Un auteur que je relirai avec plaisir ! Merci aux éditions 10/18 et à Babelio pour cette lecture !
  • Maplumedepaon Posté le 19 Octobre 2020
    Lire un roman de Stephen McCauley c'est un peu comme rentrer chez moi et me pelotonner au coin du feu. En tout cas c'est la sensation que j'ai à chaque lecture. Il faut dire que plus jeune, je les ai dévoré les uns après les autres ses romans. Et comme cela faisait pas mal d'années que je n'en avais plus lu, le titre de ce roman Retour à la case départ m'était donc un peu prédestiné. Quelque soit l'histoire qu'il nous raconte, les mots et le style de l'auteur ont ce pouvoir sur moi : je sais d'avance que je vais passer un bon moment et en bonne compagnie. J'aime son oeil critique et précis sur les dérives de notre société, ses mots qui font mouche à chaque fois, son humour toujours pertinent et tellement bon, je suis toujours aussi fan. Ici il vous parle de David Julia, des divorcés de longue date vivants loin l'un de l'autre et qui s'étaient perdus de vue depuis 30 ans, et qui surtout sont actuellement perdus dans leur vie respective. Mais voilà que la vie les réunit de nouveau. David, qui avait fait son coming out après son divorce, vit très mal sa dernière rupture ; Julie quant... Lire un roman de Stephen McCauley c'est un peu comme rentrer chez moi et me pelotonner au coin du feu. En tout cas c'est la sensation que j'ai à chaque lecture. Il faut dire que plus jeune, je les ai dévoré les uns après les autres ses romans. Et comme cela faisait pas mal d'années que je n'en avais plus lu, le titre de ce roman Retour à la case départ m'était donc un peu prédestiné. Quelque soit l'histoire qu'il nous raconte, les mots et le style de l'auteur ont ce pouvoir sur moi : je sais d'avance que je vais passer un bon moment et en bonne compagnie. J'aime son oeil critique et précis sur les dérives de notre société, ses mots qui font mouche à chaque fois, son humour toujours pertinent et tellement bon, je suis toujours aussi fan. Ici il vous parle de David Julia, des divorcés de longue date vivants loin l'un de l'autre et qui s'étaient perdus de vue depuis 30 ans, et qui surtout sont actuellement perdus dans leur vie respective. Mais voilà que la vie les réunit de nouveau. David, qui avait fait son coming out après son divorce, vit très mal sa dernière rupture ; Julie quant à elle, essaye de garder contre vent et marée sa demeure en bord de côte et de s'occuper de l'orientation scolaire de sa fille Mandy. Un roman "original", mais vu comment Sandra utilise ce mot je ne sois pas sûr que ça ait la valeur d'un compliment...(mais qu'est ce que j'ai pu rire lors de la visite de la maison de Julie faite par Sandra !) De très bons moments et une lecture plus qu'agréable, Stephen McCauley signe là encore un très bon roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Snoopythecat Posté le 28 Septembre 2020
    Habituée depuis longtemps à ne lire quasiment que des thrillers, polars, comédies et feel good, je fus enthousiaste à l'arrivée dans ma boîte aux lettres de ce roman gagné dans le cadre de la dernière Masse critique (quelle bonne idée que cette action régulière, merci merci). J'aime quand un livre est dépaysant, celui-ci le fut certainement en me sortant de mes habitudes. Point de meurtres, de frissons craintifs, d'héroïne maladroite rencontrant mille déconvenues farfelues avant de trouver l'amour. Une histoire toute simple réunissant des gens tout simples dans la vie de tous les jours. Trois personnages principaux qui se trouvent à une période de changements dans leur vie et se se sentent un peu perdus. Julie, en pleine procédure de divorce (le deuxième). Ardemment désireuse de garder la maison conjugale située sur une colline face à la mer, elle se bat comme elle peut pour racheter sa part de la maison. Elle a ouvert sa maison à des hôtes payants alors que l'organisation et le rangement ne sont pas complètement ce qui la définit le mieux. Mandy, sa fille, une adolescente de 17 ans, est sur le point de quitter le cocon familial pour entreprendre des études supérieures. Lesquelles ? Elle ne sait pas du... Habituée depuis longtemps à ne lire quasiment que des thrillers, polars, comédies et feel good, je fus enthousiaste à l'arrivée dans ma boîte aux lettres de ce roman gagné dans le cadre de la dernière Masse critique (quelle bonne idée que cette action régulière, merci merci). J'aime quand un livre est dépaysant, celui-ci le fut certainement en me sortant de mes habitudes. Point de meurtres, de frissons craintifs, d'héroïne maladroite rencontrant mille déconvenues farfelues avant de trouver l'amour. Une histoire toute simple réunissant des gens tout simples dans la vie de tous les jours. Trois personnages principaux qui se trouvent à une période de changements dans leur vie et se se sentent un peu perdus. Julie, en pleine procédure de divorce (le deuxième). Ardemment désireuse de garder la maison conjugale située sur une colline face à la mer, elle se bat comme elle peut pour racheter sa part de la maison. Elle a ouvert sa maison à des hôtes payants alors que l'organisation et le rangement ne sont pas complètement ce qui la définit le mieux. Mandy, sa fille, une adolescente de 17 ans, est sur le point de quitter le cocon familial pour entreprendre des études supérieures. Lesquelles ? Elle ne sait pas du tout, n'est tentée par rien, ne se trouve aucun talent et a peur de laisser sa mère seule. David, le premier mari de Julie, dans une autre vie, habite en Californie. Abandonné par son compagnon, il se console en mangeant et en prenant du poids, tout en étant sur le point de devoir quitter son logement contraint et forcé. David, c'est le sauveur, appelé par Mandy et accueilli à bras ouverts par Julie qui se sent plus proche de lui que de son très récent ex-futur mari. David est bricoleur, est organisé, est un peu maniaque, a un sens de la psychologie aiguisé. Il va aider Julie, il va aider Mandy à trouver sa voie universitaire et à se trouver tout court. Bien sûr il y a des obstacles sur la route de ces 3 personnages qu'on pourrait connaître. La lecture se fait paisiblement, avec un réel plaisir. J'ignore si ce roman m'aurait autant plu si je ne lisais que ce style de livres mais pour une "expérience découverte", je suis plus que ravie.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans pour s'évader

    Les vacances se profilent à l'horizon. L'occasion de faire un peu de place dans votre valise pour les livres qui accompagneront vos pérégrinations. De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Michel Bussi, découvrez notre sélection de romans à dévorer tout au long de la belle saison.

    Lire l'article