RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sang famille

            Presses de la cité
            EAN : 9782258113091
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 420
            Format : 140 x 225 mm
            Sang famille

            Date de parution : 16/05/2018
            Mensonges ou secrets ?
            Manipulation ou vérité ?
            Sang famille
            Dans la veine des meilleurs suspenses de Michel Bussi.

             
            « Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.
            Je vais mourir ici.
            C’est une certitude.
            Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire...
            « Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.
            Je vais mourir ici.
            C’est une certitude.
            Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ?  A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ?
            Tout est allé si vite, à peine quatre jours.
            Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres.
            Un orphelin.
            C'est du moins ce qu'on avait toujours voulu me faire croire… »

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258113091
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 420
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Le Normand corrige un polar de jeunesse, Sang famille, et le transforme en best-seller estival. »
             
            24Heures

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Clzp95 Posté le 14 Juin 2019
              Un excellent Bussi qui, pourtant, est un ancien texte qu'il a retravaillé. Cela aurait été dommage de ne pas le sortir. Une histoire sympa qui vous prend rapidement et qui vous tient jusqu'au bout du livre. Toujours très bien écrit, cet auteur continue à m'enchanter.
            • MarieLywood Posté le 13 Juin 2019
              Voilà pour moi un roman idéal pour une lecture de vacances d’été ! Le thème, le lieu, l’intrigue et l’écriture sont parfaitement appropriés à une lecture détente. L’histoire se passe sur l’île de Mornesey, une île fictive anglo-normande. Colin, un jeune garçon de 16 ans, passe quelques semaines de ses vacances d’été dans un camp de voile. Il a choisi de venir ici car c’est sur cette île qu’il a passé les six premières années de sa vie avec ses parents avant que ceux ne meurent dans d’étranges circonstances. Mais Colin est persuadé que son père n’est pas mort et lorsqu’il le croise sur l’île, il est bien décidé à le retrouver malgré tous les dangers qui le menacent. Car l’île de Mornesey est surnommée « l’île des brigands » et elle abriterait un trésor dans ses entrailles… Il s’agit de mon premier roman de cet auteur à succès. Je n’ai probablement pas commencé par son meilleur livre mais je n’ai pas boudé mon plaisir pour autant. L’intrigue est bien construite et divertissante. Il s’agit d’un parcours initiatique pour le jeune Colin à la recherche de la vérité sur ses parents et son histoire. Un parcours qui le fera grandir bien... Voilà pour moi un roman idéal pour une lecture de vacances d’été ! Le thème, le lieu, l’intrigue et l’écriture sont parfaitement appropriés à une lecture détente. L’histoire se passe sur l’île de Mornesey, une île fictive anglo-normande. Colin, un jeune garçon de 16 ans, passe quelques semaines de ses vacances d’été dans un camp de voile. Il a choisi de venir ici car c’est sur cette île qu’il a passé les six premières années de sa vie avec ses parents avant que ceux ne meurent dans d’étranges circonstances. Mais Colin est persuadé que son père n’est pas mort et lorsqu’il le croise sur l’île, il est bien décidé à le retrouver malgré tous les dangers qui le menacent. Car l’île de Mornesey est surnommée « l’île des brigands » et elle abriterait un trésor dans ses entrailles… Il s’agit de mon premier roman de cet auteur à succès. Je n’ai probablement pas commencé par son meilleur livre mais je n’ai pas boudé mon plaisir pour autant. L’intrigue est bien construite et divertissante. Il s’agit d’un parcours initiatique pour le jeune Colin à la recherche de la vérité sur ses parents et son histoire. Un parcours qui le fera grandir bien évidemment. Moi qui aie été une grande amatrice du Club des Cinq pendant mon enfance, ce roman m’en a rappelé les saveurs avec cette île qui abriterait un trésor enfoui, les malfaiteurs prêts à tout pour mettre la main dessus et les trois enfants (Colin et ses deux amis) qui tentent de résoudre cette affaire sans être sûrs des adultes à qui ils peuvent faire confiance. La narration est très agréable, fluide et sans temps morts. Je me suis laissée prendre à cette histoire malgré quelques invraisemblances. L’intrigue se déroule progressivement tout au long du roman et nous amène à un dénouement et des explications tout à fait cohérents. J’ai malgré tout regretté d’en avoir deviné certains aspects assez tôt au cours de ma lecture. C’est un roman qui se lit très facilement et qui offre un bon moment de lecture détente. J’ai l’intention de découvrir maintenant d’autres romans de Michel Bussi plus connus tels que « Nymphéas noirs » ou « Un avions sans elle ».
              Lire la suite
              En lire moins
            • matoel Posté le 9 Juin 2019
              Récréatif, avec un rythme qui retient le lecteur. Lecture détente, sans prise de tête. Des personnages attachants, mais l’histoire manque de profondeur et peut parfois lasser.
            • piccolanina Posté le 6 Juin 2019
              Sa tête est prisonnière d'un nom : papa . Trop de questions embrument son esprit . Il avait six ans . Il était si petit ; l'âge des gros câlins ; l'âge d'avoir un papa -copain . Voilà dix ans qu'il végète auprès d'une tante et d'un oncle dont les mouvements de l'âme jamais ne s'enflamment . Ses oreilles résonnent encore : ton père , ta mère , morts ! Peut-on être indifférent à la disparition de personnes les plus importantes de votre vie . Peut-être quand votre nouvelle famille vous nourrit , vous blanchit mais , aucune fois , ne vous prend dans ses bras et vous dit : " Je t'aime mon chéri , mon tout petit ! Enfin ! Un mot gentil , quoi ! " Qu'est-ce que je foutais là ? Je revoyais ce catalogue de camp de vacances apporté par le facteur en février dernier . Je m'étais précipité dessus . Thierry et Brigitte ne m'avaient pas laissé le choix : _ Cet été , tu pars ! Avec des jeunes de ton âge . (... ) Inespéré . J'avais déjà corné la page du catalogue . Jeux de rôle dans un château médiéval en Auvergne . J'en salivais à l'avance . Tout ce que j'aimais . Et puis... Sa tête est prisonnière d'un nom : papa . Trop de questions embrument son esprit . Il avait six ans . Il était si petit ; l'âge des gros câlins ; l'âge d'avoir un papa -copain . Voilà dix ans qu'il végète auprès d'une tante et d'un oncle dont les mouvements de l'âme jamais ne s'enflamment . Ses oreilles résonnent encore : ton père , ta mère , morts ! Peut-on être indifférent à la disparition de personnes les plus importantes de votre vie . Peut-être quand votre nouvelle famille vous nourrit , vous blanchit mais , aucune fois , ne vous prend dans ses bras et vous dit : " Je t'aime mon chéri , mon tout petit ! Enfin ! Un mot gentil , quoi ! " Qu'est-ce que je foutais là ? Je revoyais ce catalogue de camp de vacances apporté par le facteur en février dernier . Je m'étais précipité dessus . Thierry et Brigitte ne m'avaient pas laissé le choix : _ Cet été , tu pars ! Avec des jeunes de ton âge . (... ) Inespéré . J'avais déjà corné la page du catalogue . Jeux de rôle dans un château médiéval en Auvergne . J'en salivais à l'avance . Tout ce que j'aimais . Et puis , je suis tombé sur cette saleté de page 37 : un camp voile de dix-sept jours sur l'île de Mornesey . (... ) Un seul mot m'avait frappé . Touché au coeur . Immanquable , inévitable . Mornesey ! Mon passé . Mon histoire . Mon histoire inachevée . ( P. 30-31 ) Ainsi Colin retourne sur l'île qui l'a vu naître . Que de rires , que d'énergie . Il était si heureux parmi ces archéologues qui fouillaient l'abbaye à la recherche d'un trésor , entre autre : la folie Mazarin . Ses parents , bien sûr , en faisaient partie . Tout se mélange dans ses pensées : des disputes ; une grande fête ; une table ; lui , sous cette table . Et puis , rien . La mort ! Son père , disparu en haute mer . Sa mère , tuée dans un accident de voiture . Elle n'aurait pas supporté la perte de son grand amour . Et pourtant , le gamin est certain d'avoir aperçu , peu de temps après son arrivée au camp , son père déguisé en barbu , semblable trait pour trait à cette photo déposée sur sa table de chevet à la maison . Mais est-ce bien cette même personne qui déambulerait au milieu des insulaires et des touristes ? Sait-il que ces lieux sont infestés de menteurs , de tarés et de voleurs ? Peut-il retrouver la sérénité alors que si près de ses investigations , se trouve un centre pénitentiaire qui est installé depuis des siècles ? Colin ignore que deux individus viennent de s'en échapper . Le hasard n'existe pas . Dans cette île inquiétée , apeurée , la chance va finalement toquer à sa porte . Elle s'appelle amitié . Il va la trouver chez deux camarades de camp : Mahida et Armand qui vont le seconder dans ses recherches . Mais elle s'appelle aussi ténacité dans la personne de Simon Casanova , jeune étudiant chargé de la sécurité routière auprès des vacanciers . Il va résoudre bien des énigmes et tous les problèmes qui en découlent . Comment un roman peut me perturber autant alors qu'il est tout qualifié pour correspondre à un livre d'aventure pour des gamins affamés de mystères , de recherches de trésors et de morts ? Tout d'abord parce qu'il aborde le sort d'un orphelin qui a perdu ses repères et vit avec des parents aussi merveilleux que les Thenardier , à part les coups . Il m'interpelle sur la fortune du cardinal Mazarin qui ne s'est pas privé de voler . Il avait une énorme fortune , la plus grosse du XVII siècle . Il me permet de rester le temps d'une lecture , une enfant. On croit que seuls les hommes restent toujours , dans leur tête , d'éternels polissons , mais que nenni , cela nous concerne aussi , nous les femmes à qui on donne la panoplie de la gentille petite ménagère , à peine , on sait marcher . Et puis , j'aime m'envoler grâce à la plume magique de l'auteur qui m'emmène sur un petit nuage bleu pâle , un peu tordu , léger et drôle vers des histoires rocambolesques .
              Lire la suite
              En lire moins
            • SD49 Posté le 1 Juin 2019
              J'ai dévoré ce roman ! Cette histoire est très visuelle et j'en verrai bien un film, les images défilaient devant mes yeux pendant ma lecture. C'est rythmé, surprenant, dépaysant. Les personnages sont très chouettes, notamment les jeunes. Une histoire de famille brisée, de recherche des origines, de mystère à résoudre. C'est bien mené, facile à lire comme d'habitude avec Michel Bussi.
            Ne lâchez pas sa main
            Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lizzie

              Lisez Michel Bussi avec les oreilles

              Fermez les yeux et laissez-vous emporter par les histoires de Michel Bussi. Redécouvrez l’auteur à travers cette expérience auditive que vous propose Lizzie avec les livres audio : Sang Famille, T’en souviens-tu mon Anaïs ? Et autres nouvelles et Les contes du réveil-matin.

              Lire l'article
            • Par Presses de la Cité

              "Sang Famille" : le nouveau roman de Michel Bussi se dévoile [VIDÉO]

              Paru une première fois en 2009 aux Éditions des Falaises, Sang famille de Michel Bussi demeurait depuis introuvable au grand dam des admirateurs de l'auteur. Un désagrément qui n'aura bientôt plus lieu d'être puisque les Presses de la Cité vont publier une édition de Sang famille, revue et corrigée par Michel Bussi. En plus d'avoir modifié son texte en profondeur, le romancier a également ajouté une préface inédite.

              Lire l'article