En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Sharko

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265115590
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 140 x 210 mm
        Sharko

        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 11/05/2017
        « Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse.
        Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier.
        À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »


        Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36...
        « Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse.
        Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier.
        À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »


        Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
        Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
        Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265115590
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Zalie Posté le 29 Janvier 2018
          Chaque fois que je commence à lire un roman de Franck Thilliez, j'ai l'impression d'ouvrir la boîte d'un puzzle de 5000 pièces. Et ça tombe bien, les puzzles, j'adore ça, tout comme ses romans ! Pour profiter d'un thriller "à la Thilliez", il faut de la patience et beaucoup de concentration. De la patience, car il faut accepter d'en savoir un peu plus à chaque page, sans comprendre où il souhaite nous mener. De la concentration, car ce n'est pas une lecture à prendre à la légère. Chaque détail, chaque petit mot à son importance si tu veux, à la fin, savourer le récit dans sa globalité. Ici, c'est le thème du sang qui est fouillé, disséqué. Chaque pièce du puzzle s'imbrique à la perfection. Et c'est, comme toujours, du grand art ! Merci Mr Thilliez.
        • Sylviegeo Posté le 27 Janvier 2018
          Ouf ! Je crois bien que j'ai ma dose d'hémoglobine pour un petit bout de temps. Tout récemment, je tournais la dernière page de "La Soif" de Jo Nesbo. Et là, avec mon tout premier Thilliez à vie, avec ce "Sharko" dont j'entends tellement parler, je suis encore et totalement dans ce monde glauque du vampire...Différemment ici mais tout de même...Ça fait beaucoup de sang en peu de temps! Sharko c'est l'enquêteur de Thilliez, personnage récurrent de ses récits mais comme je le disais , que je découvre. Dans ce récit, il décide de couvrir une bévue de sa compagne Lucie, elle-même policière et collègue de Sharko. Bévue qui les mènera à s'enfoncer toujours un peu plus dans le mensonge et les façons disons moins conventionnelles sinon moins professionnelles de faire. Bévue qui les obligera à toujours jeter un oeil derrière l'épaule car le collègue Nicolas ne lâche rien et veut tout savoir, tout découvrir de cet horrible et pas très net premier meurtre. Puis Thilliez nous sert une histoire du "sang" et de la "maladie" hyper documentée et qui franchement fait peur. Toutes ces histoires de sang contaminé que l'on a connues nous reviennent vite en tête. On peut dire que... Ouf ! Je crois bien que j'ai ma dose d'hémoglobine pour un petit bout de temps. Tout récemment, je tournais la dernière page de "La Soif" de Jo Nesbo. Et là, avec mon tout premier Thilliez à vie, avec ce "Sharko" dont j'entends tellement parler, je suis encore et totalement dans ce monde glauque du vampire...Différemment ici mais tout de même...Ça fait beaucoup de sang en peu de temps! Sharko c'est l'enquêteur de Thilliez, personnage récurrent de ses récits mais comme je le disais , que je découvre. Dans ce récit, il décide de couvrir une bévue de sa compagne Lucie, elle-même policière et collègue de Sharko. Bévue qui les mènera à s'enfoncer toujours un peu plus dans le mensonge et les façons disons moins conventionnelles sinon moins professionnelles de faire. Bévue qui les obligera à toujours jeter un oeil derrière l'épaule car le collègue Nicolas ne lâche rien et veut tout savoir, tout découvrir de cet horrible et pas très net premier meurtre. Puis Thilliez nous sert une histoire du "sang" et de la "maladie" hyper documentée et qui franchement fait peur. Toutes ces histoires de sang contaminé que l'on a connues nous reviennent vite en tête. On peut dire que cet auteur connait la façon d'instiller le doute, sinon carrément la terreur chez son lecteur. Le sang, les donneurs, les receveurs, bref l'angoisse ! Et là, je consulte mon calendrier et je tombe sur mardi 30 janvier, date de la prochaine collecte de sang dans mon petit village...plasma, sang, plaquettes.
          Lire la suite
          En lire moins
        • SoFiou Posté le 5 Janvier 2018
          Sharko...les adeptes des flics Hennebelle/Sharko pourraient frissonner à la lecture du titre, eh oui, un bouquin qui porte le nom de son héros en titre, on se dit ahhhh mais nonnnnn pourquoi lui....Frissoner vous pouvez, Lucie Hennebelle et Franck Sharko sont bel et bien au coeur de l'intrigue, une enquête dans l'enquête, flirt avec le danger et la terreur, dualité, loyauté, le couple est mal mené. Franck Thilliez signe là son meilleur roman. Pour en apprécier sa juste valeur, il vaut mieux avoir lu la saga des 2 héros dans l'ordre. Sombre, noir, déroutant. Captivant. Roman de la maturité, il est pour moi bien au dessus de tous les autres romans de Thilliez (que j'ai adorés), quelle intimité, quelle promiscuité...Thriller biensûr, mais il a tout du polar....Bravo Mr Thilliez pour ce dernier opus, un chef d'oeuvre!
        • Luciechipounette Posté le 1 Janvier 2018
          Comme à chaque fois, je suis impatiente de découvrir ce que nous a concocté Franck Thilliez. Même si je commençais à être lassé avec Angor et Pandemia, j'étais contente de retrouver Sharko et Hennebelle. Tout commence par le récit d'un accident à l'aquarium de Brest: un homme se fait dévorer par un requin. Quelques mois plus tard, la tante de Lucie lui transmet un dossier non élucidé d'Anatole, l'oncle policier de Lucie. C'est ainsi que cette dernière se retrouve un soir dans la maison d'un homme, dans laquelle elle découvre des horreurs avant de tirer à bout portant sur lui. Sous le choc, Lucie ne peut plus réfléchir et Franck vient à son secours: sachant ce que les flics vont chercher, il se démène pour qu'aucun indice ne puisse mettre sa chère Lucie en cause et se débrouille pour récupérer l'enquête. C'est ainsi que les deux flics vont enquêter sur leur propre crime. Je dois dire que c'est cela qui m'a mis l'eau à la bouche et m'a tenue en haleine. Ce que je voulais savoir, c'est comment cela allait se terminer pour eux. Au final, l'enquête en elle-même, le pourquoi du comment, cela passait au second plan. J'étais focalisée sur Nicolas... Comme à chaque fois, je suis impatiente de découvrir ce que nous a concocté Franck Thilliez. Même si je commençais à être lassé avec Angor et Pandemia, j'étais contente de retrouver Sharko et Hennebelle. Tout commence par le récit d'un accident à l'aquarium de Brest: un homme se fait dévorer par un requin. Quelques mois plus tard, la tante de Lucie lui transmet un dossier non élucidé d'Anatole, l'oncle policier de Lucie. C'est ainsi que cette dernière se retrouve un soir dans la maison d'un homme, dans laquelle elle découvre des horreurs avant de tirer à bout portant sur lui. Sous le choc, Lucie ne peut plus réfléchir et Franck vient à son secours: sachant ce que les flics vont chercher, il se démène pour qu'aucun indice ne puisse mettre sa chère Lucie en cause et se débrouille pour récupérer l'enquête. C'est ainsi que les deux flics vont enquêter sur leur propre crime. Je dois dire que c'est cela qui m'a mis l'eau à la bouche et m'a tenue en haleine. Ce que je voulais savoir, c'est comment cela allait se terminer pour eux. Au final, l'enquête en elle-même, le pourquoi du comment, cela passait au second plan. J'étais focalisée sur Nicolas Bellanger: Nicolas, le pote de Franck, qui est en déprime totale depuis la mort (atroce) de sa fiancée Camille. Mais il a beau être en déprime et complètement drogué, il n'en a pas pour autant perdu sa vivacité d'esprit et son intuition de flic. Il se doute de quelque chose. Au fond de lui, il sait. Et Franck sait qu'il sait et qu'il peut dès lors tout faire capoter. Bon alors, à votre avis, happy end ou pas pour Franck et Lucie? Mis à part MON intrigue principale, je vais quand même vous dire de quoi cela parle un peu. En bref: d' accidents étranges, de notion de peur, de sangsues, de vampires, de poches de sang... Une enquête bien à la Thilliez en somme. Un extrait d'une page au hasard... attention, roulement de tambour, j'ouvre au hasard: page 336. "La multiplication des galeries incita les hommes à se disperser. Ils gardèrent contact par radio. Le groupe Manien se scinda lui-même en deux. Lucie, Franck et Nicolas restèrent ensemble, armes au poing. De l'eau suintait du plafond. À travers les faisceaux des lampes, les gouttes roulaient, grises et sombres, chargées de matières organiques. Les grosses arches en pierre donnaient l'impression qu'elles pouvaient s'écrouler à tout moment." C'est toujours un plaisir de lire cet auteur, même si ce n'est plus la passion du début.
          Lire la suite
          En lire moins
        • guillaumeduval47 Posté le 31 Décembre 2017
          Très bon, pour les amateurs de Franck Thilliez. Agrémenté de quelques recherches/précisions biologiques (autour des maladies du sang) intéressantes.

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « SHARKO, par un maître du polar rouge sang à caractère scientifique. », VOICI

        « Franck Thilliez, la figure française du polar. », CNEWS matin

         « Comme toujours chez Thilliez, le thriller est aussi instructif que divertissant. », Le matin dimanche

        « Des chasseurs devenus gibiers. On ne peut que s’attacher a ces êtres cabossés par l'existence et que rien ne semble être en mesure de réparer. », France dimanche

        « Franck Thilliez signe un polar de haute volée : Sharko, sixième enquête de son flic fétiche. », Le Quotidien

        « Dans ce nouvel opus, et surtout le plus abouti de tous, l’auteur nordiste Franck Thilliez nous plonge dans une descente en enfer haletante dans les couloirs du 36 quai des Orfèvres. », cnewsmatin.fr

        « Thilliez mène l’intrigue à bride abattue, en piochant dans l’histoire du sang contaminé. Accrochez-vous : il y a de l’hémoglobine. Et c’est bon ! », Psychologies

        « Avec quinze titres traduits en dix huit langues et des adaptations sur petit et grand écran Franck Thilliez est devenu une figure du thriller français. Franck Thilliez joue avec brio n'épargnant ni ses personnages ni ses lecteurs mis sous haute tension. », ELLE

        Franck était également l’invité du Magazine de la santé sur FRANCE 5 jeudi 11 mai, jour de la parution de SHARKO. Les parutions Pocket et 12-21 ont été également évoquées !
        « Une imagination débordante (…) Tout est juste (…) C’est une réussite totale. Je l’ai lu il y a un mois et j’ai déjà envie de le relire. » Marina Carrère d’Encausse
         
        Le 11 mai SHARKO était aussi en bonne place d’une double page consacrée au polar dans le PARISIEN / AUJOURD’HUI EN FRANCE : « Thilliez nous harponne. Pas de risque de déception avec le cru 2017, Sharko est sans doute le plus abouti de ses quinze romans. »

        « […] rien ne sera épargné. Le flic voit rouge sang, l'écrivain gicle ses révoltes avec une luxuriance graphique peu commune dans le paysage littéraire français. » Cécile Lecoultre, Tribune de Genève

        « Un thriller à 100 à l'heure où le couple de flics Sharko et Henebelle enquête sur une affaire redoutable : ce sont eux, les assassins. » Franck Thilliez, propos recueillis par Delphine Peras, Express Styles

        « … inutile de maintenir plus longtemps le suspense, je ne suis pas un maître du genre : eh bien, c'est excellent. » Éric Chevillard, Le Monde des Livres
        Retenez votre souffle avec la newsletter Franck Thilliez !
        Attention, vous allez adorer avoir peur…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !