Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714479464
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 154 x 240 mm

Si loin, si proches

Date de parution : 06/06/2019
Le roman d’un homme qui a reçu la beauté du monde en héritage.
Lorenzo Delmonte consacre tout son temps au grand parc animalier qu’il a fondé dans le Jura. Quand un ancien camarade d’études lui propose de venir passer un mois dans la réserve de Samburu, au Kenya, Lorenzo voit là une occasion inespérée d’observer la faune sauvage dans son habitat naturel. Pour... Lorenzo Delmonte consacre tout son temps au grand parc animalier qu’il a fondé dans le Jura. Quand un ancien camarade d’études lui propose de venir passer un mois dans la réserve de Samburu, au Kenya, Lorenzo voit là une occasion inespérée d’observer la faune sauvage dans son habitat naturel. Pour la première fois, il accepte de s’absenter et de confier la responsabilité du parc à son équipe, sous la direction de Julia, sa meilleure vétérinaire.

Alors que ce grand voyage lui fait découvrir une nouvelle facette de son métier et confirme son engagement pour la protection des espèces menacées, ses sentiments pour la belle Julia s’imposent à lui. Loin des yeux, loin du cœur ? Bien au contraire : séparés par des milliers de kilomètres, ces deux êtres n’ont jamais été aussi proches…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479464
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 154 x 240 mm
Belfond
En savoir plus

Ils en parlent

François Bourdin sonde les relations familiales et amoureuses avec le talent qu'on lui connaît et, comme toujours, le lecteur est conquis.
Sylvie Bullo / Télé Loisirs
" Passions, jalousie, un peu de suspense et les grands fauves en toile de fond. Tous les ingrédients d'un bon Bourdin ! "
Pierre Morel / Femme actuelle senior

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaVieCouleurPink Posté le 21 Août 2021
    Histoire de Lorenzo qui est le gérant et le créateur d'un parc animalier très éthique et réputé pour cela. Son bras droit, Anastasia, a été sa petite amie, ils n'osent pas s'avouer leur amour réciproque jusqu'à la fin du livre. On suit leur pensées intimes à chacun, ce qui met en avant le fait qu'on se trompe souvent sur ce que les gens pensent, on se persuade que l'autre nous a oublié, alors que non. J’ai adoré ma lecture.
  • Pancrace Posté le 6 Août 2021
    Ça n’avait pourtant pas si mal débuté ! Ça semblait frais et j’avais le privilège de la découverte… Est-ce la troisième personne du singulier qui a fini par m’envoyer sur un « il » désert où le jeu m’est devenu étranger. Je m’étais pourtant attaché à Lorenzo et à Julia et voilatipa que j’ai eu la désagréable impression que je tournais en rond dans l’intrigue, que les phrases se ressemblaient, qu’elles avançaient déguisées mais qu’elles disaient toujours la même chose. Alors, je me suis lassé, désolé, isolé. Ils sont trop gentils les sentiments, trop simples les émotions. C’est trop mignon mais pas assez saisissant et un poil téléphoné. En fait, c’est un peu « Nous Deux ». Non, pas nous deux…Je voulais dire le roman-photo phare des sixties ! Nous deux, c’est complexe, c’est fort, ça fait de la musique sur tous les sentiments : Des symphonies inachevées, pastorales, fantastiques, des musiques de chambres aussi et des concertos pour violons et pas d’orchestre. Des réquiaimes sans fin. Tout pareil que dans le livre mais sans les flonflons. On croit que l’histoire d’amour est finie, etpuisnon. C’est comme ça entre Lorenzo et Julia, sauf que dans le livre, Lorenzo est beau et que... Ça n’avait pourtant pas si mal débuté ! Ça semblait frais et j’avais le privilège de la découverte… Est-ce la troisième personne du singulier qui a fini par m’envoyer sur un « il » désert où le jeu m’est devenu étranger. Je m’étais pourtant attaché à Lorenzo et à Julia et voilatipa que j’ai eu la désagréable impression que je tournais en rond dans l’intrigue, que les phrases se ressemblaient, qu’elles avançaient déguisées mais qu’elles disaient toujours la même chose. Alors, je me suis lassé, désolé, isolé. Ils sont trop gentils les sentiments, trop simples les émotions. C’est trop mignon mais pas assez saisissant et un poil téléphoné. En fait, c’est un peu « Nous Deux ». Non, pas nous deux…Je voulais dire le roman-photo phare des sixties ! Nous deux, c’est complexe, c’est fort, ça fait de la musique sur tous les sentiments : Des symphonies inachevées, pastorales, fantastiques, des musiques de chambres aussi et des concertos pour violons et pas d’orchestre. Des réquiaimes sans fin. Tout pareil que dans le livre mais sans les flonflons. On croit que l’histoire d’amour est finie, etpuisnon. C’est comme ça entre Lorenzo et Julia, sauf que dans le livre, Lorenzo est beau et que toutes les filles l’aiment. C’est bien le problème de Julia, qui soit dit en passant n’est pas mal non plus d’ailleurs. Alors on se sépare, il part en Afrique. Pas pour le fric ni pour les frasques mais pour améliorer le parc animalier que Lorenzo gère dans le Jura et dont Julia, vétérinaire s’occupera en son absence. De girafes en rhinocéros, la vie va se montrer féroce, Lorenzo va devoir faire gaffe. Julia l’attendra-t-elle ou son amour s’éteindra-t-il ? Si vous n’avez pas de questionnements plus importants ce roman vous comblera. Sinon, « Tu peux apprendre au mainate le pont de la rivière Kwaï dans le zoo où j’étais encore épouvantail. Reviens, vas t’en… ». Pas trop de rapport mais j’avais envie de le dire ! On peut être parfois se sentir si proches et être vraiment si loin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • 6k726ny8dy_1613160266175 Posté le 25 Mars 2021
    Comment dire que j’ai dévoré ce bouquin en une seule après-midi... Ce livre est parfait pour se détendre et se laisser aller dans une histoire très belle où l’on ressent l’amour et la gentillesse du personnage principal. L’intrigue autour d’une histoire d’amour entre une ex et le mélange avec le zoo est un bon ensemble qui forme une histoire très touchante dont on veut connaître la fin à tout pris.
  • Ironmanolo Posté le 22 Septembre 2020
    Excellent moment à lire ce roman. Je découvrais l’auteur Françoise Bourdin et ce fût une bonne surprise.
  • melajeh Posté le 9 Septembre 2020
    Ce roman est la suite de Gran Paradiso. On retrouve les codes des romans de Françoise Bourdin. Un métier mis en avant, ici cela tourne dans l'univers des vétérinaires et d'un parc zoologique, des querelles familiales avec la présence d'un patriarche au caractère compliqué.... bref rien de très nouveau sous le soleil. l'histoire est assez attendu mais ça c'est toujours bien construit et agréable à lire à condition de ne pas en abuser.
Toute l'actualité de Françoise Bourdin
Entrez dans les coulisses de ses romans et découvrez, en avant-première, ses prochaines parutions.