Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145276
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 540
Format : 140 x 225 mm

Un avion sans elle

Date de parution : 15/06/2017
Dans quatorze minutes, Lyse-Rose aurait dix-huit ans, officiellement du moins… Qui était-elle ? Il n’avait toujours aucune certitude. Une chance sur deux, comme au premier jour.   
 
Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias, ont baptisée Libellule.
Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir...
Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias, ont baptisée Libellule.
Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante, jusqu’à ce que les masques tombent.
Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ?
Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145276
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 540
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

« Avec ce nouveau roman, Michel Bussi signe un polar à la construction diabolique qui rappelle par certains côtés les meilleurs thrillers de Sébastien Japrisot et de Harlan Coben. »
Lire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Faith25 Posté le 8 Septembre 2020
    Un avion sans elle est le premier livre de Michel Bussi que j'ai découvert et qui m'a donné envie d'en lire d'autres. J'ai dévoré le livre dans la journée tant j'étais happée par l'histoire, les personnages et les décors. Le livre se passe dans les années 80, et toute l'intrigue si elle avait lieu de nos jours aurait été réglée en deux temps trois mouvements avec des prélèvements sanguins pour savoir qui est vraiment ce bébé mystère. Du fait que l'on soit dans les années 80, tout prend beaucoup plus de temps, et c'est tant mieux! En effet, cela nos permet de vraiment comprendre les recherches qui sont menées, de comprendre l'inquiétude et les sentiments des personnages. L'histoire est très bien ficelée, les personnages attachants et on passe vraiment un très bon moment de lecture. N'hésitez pas!
  • MSTM Posté le 6 Septembre 2020
    Un chef d'oeuvre superbe, entre enquête et émotion. J'avais un peu deviné la fin, mais pas le coup de théâtre sur lequel le dénouement allait nous être servi. Un bonheur à lire !
  • Vivie0103 Posté le 17 Août 2020
    Le commercer c'est le terminer. Intrigue qui donne envie d'aller au bout du livre sans voir le nombre de pages tourner.
  • Maliae Posté le 5 Août 2020
    Je me suis tranquillement plongée dans ce roman. Une enfant est retrouvée vivante après un crash d’avion, seule survivante, on ne connait pas sa véritable identité. Est-elle Emilie Vitral, venant d’une famille pas aisée mais qui ont beaucoup d’amour à donner, ou est-elle Lyse-Rose Carville, venant d’une famille riche et parfois implacable ? C’est la justice qui tranche, mais au final personne ne connait réellement la réponse à cette question. Et dans les années 80 on n’utilisait pas encore les tests ADN. Crédule Grand-Duc va donc mener une enquête de dix-huit ans, à la recherche de la solution. Qui est réellement cette enfant. On peut dire que l’auteur sait maintenir son suspens, ils nous sèment les indices, fait des allusions, et nous balade tout au long de l’histoire. D’un côté on a Marc qui va mener sa propre enquête, essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, qui est vraiment Lylie, et aussi savoir pourquoi elle ne veut plus répondre à ses messages. De l’autre on a le « testament » de Grand-Duc, qui explique toutes ses recherches et ses découvertes. Parfois on a le point de vue de Malina, la sœur un peu dingue de Lyse-Rose, un personnage que j’exécrais mais auquel... Je me suis tranquillement plongée dans ce roman. Une enfant est retrouvée vivante après un crash d’avion, seule survivante, on ne connait pas sa véritable identité. Est-elle Emilie Vitral, venant d’une famille pas aisée mais qui ont beaucoup d’amour à donner, ou est-elle Lyse-Rose Carville, venant d’une famille riche et parfois implacable ? C’est la justice qui tranche, mais au final personne ne connait réellement la réponse à cette question. Et dans les années 80 on n’utilisait pas encore les tests ADN. Crédule Grand-Duc va donc mener une enquête de dix-huit ans, à la recherche de la solution. Qui est réellement cette enfant. On peut dire que l’auteur sait maintenir son suspens, ils nous sèment les indices, fait des allusions, et nous balade tout au long de l’histoire. D’un côté on a Marc qui va mener sa propre enquête, essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, qui est vraiment Lylie, et aussi savoir pourquoi elle ne veut plus répondre à ses messages. De l’autre on a le « testament » de Grand-Duc, qui explique toutes ses recherches et ses découvertes. Parfois on a le point de vue de Malina, la sœur un peu dingue de Lyse-Rose, un personnage que j’exécrais mais auquel j’ai fini par doucement m’attacher. On se laisse facilement entraîner dans l’histoire, et si j’avais deviné quelques petites choses, d’autres m’ont carrément prise par surprise. Les pages se tournent hyper facilement parce qu’on a envie d’en savoir toujours plus, de comprendre, et bien sûr d’apprendre qui est Lylie et ce qu’il s’est passée. J’avoue que j’ai été mal à l’aise en revanche par l’histoire d’amour entre Marc et Lylie, parce que finalement on n’est pas sûr que Lylie ne soit pas la véritable sœur de Marc, et la façon dont c’était écrit m’a un peu dérangé. Mais sinon, c’était une très bonne lecture. J’ai même été ému jusqu’aux larmes par la fin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ADAMSY Posté le 4 Août 2020
    1980. Un crash d'avion. Une seule rescapée, un bébé de 3 mois. Il y avait deux bébés dans l'avion. Suite à l'accident, deux familles vont dès lors se battre pour récupérer l'enfant. Ce sont les grands-parents les moins aisés qui auront finalement gain de cause et élèveront la petite Emilie. Aujourd'hui, Emilie a 18 ans. Elle a été élevée avec son grand-frère, Marc. Celui-ci est tombé amoureux de sa soeur et est persuadé qu'elle n'est donc pas sa soeur. Il l'espère aussi. Pour le savoir, il tente de rencontrer le détective Grand-Duc, qui a reçu une fortune de la part de la famille la plus aisée afin de récupérer des indices, penchant en leur faveur. Malheureusement, Grand-Duc est assassiné. Au même moment, Emilie, sans explication, fuit Marc. Celui-ci tente alors de la retrouver et parallèlement, lit le journal de Grand-Duc pour trouver une réponses à ses questions, concernant l'identité d'Emilie. On découvre progressivement tous les éléments que Grand-Duc a soulevés pendant son enquête, au rythme de la lecture de Marc. On va de fausse piste en fausse piste pour arriver à une fin complètement inattendue et un peu tirée par les cheveux. Un roman qui nous tient cependant en... 1980. Un crash d'avion. Une seule rescapée, un bébé de 3 mois. Il y avait deux bébés dans l'avion. Suite à l'accident, deux familles vont dès lors se battre pour récupérer l'enfant. Ce sont les grands-parents les moins aisés qui auront finalement gain de cause et élèveront la petite Emilie. Aujourd'hui, Emilie a 18 ans. Elle a été élevée avec son grand-frère, Marc. Celui-ci est tombé amoureux de sa soeur et est persuadé qu'elle n'est donc pas sa soeur. Il l'espère aussi. Pour le savoir, il tente de rencontrer le détective Grand-Duc, qui a reçu une fortune de la part de la famille la plus aisée afin de récupérer des indices, penchant en leur faveur. Malheureusement, Grand-Duc est assassiné. Au même moment, Emilie, sans explication, fuit Marc. Celui-ci tente alors de la retrouver et parallèlement, lit le journal de Grand-Duc pour trouver une réponses à ses questions, concernant l'identité d'Emilie. On découvre progressivement tous les éléments que Grand-Duc a soulevés pendant son enquête, au rythme de la lecture de Marc. On va de fausse piste en fausse piste pour arriver à une fin complètement inattendue et un peu tirée par les cheveux. Un roman qui nous tient cependant en haleine et facile à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article
  • News
    Presses de la Cité

    Les plus grands succès de Michel Bussi adaptés en série

    Après Maman a tort, deux autres best-sellers de Michel Bussi ont été portés à l’écran, dont l'adaptation d'Un avion sans elle réalisée par Jean-Marc Rudnick qui était diffusée mardi 26 mars à 21h sur M6. De quoi rendre encore plus mordus les accros de séries !

    Lire l'article