Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221196342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 135 x 215 mm

Une apparition

Date de parution : 17/08/2017

« Et enfin, à cinquante-trois ans, j’ai entrepris d’apparaître. »
Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient...

« Et enfin, à cinquante-trois ans, j’ai entrepris d’apparaître. »
Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes ?
C’est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d’été, décide d’arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu’elle n’hésite pas à appeler une « naissance ».
Les semaines, les mois passent : un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l’âge embellit aussi les femmes et que les hommes n’ont pas pour les cheveux blancs l’aversion qu’on supposait. Elle découvre que notre société n’attendait qu’un signal, au fond, pour s’ouvrir à une splendeur inédite, d’une puissance extraordinaire.
Ce roman est une fête. Celle de la liberté.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221196342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 135 x 215 mm

Ils en parlent

Sophie Fontanel : le gris lui sourit.
La chroniqueuse mode de «l’Obs» a arrêté de se teindre les cheveux et s’apprécie en reine des neiges d’antan.
Nathalie Rouiller / Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • UntitledMag Posté le 11 Août 2020
    Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne... Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne humeur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • UntitledMag Posté le 11 Août 2020
    Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne... Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne humeur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • UntitledMag Posté le 11 Août 2020
    Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne... Un beau jour, à l’âge de 53 ans, Sophie Fontanel, journaliste de mode, décide d’arrêter de se teindre les cheveux. Après un énième passage chez la coiffeuse, elle souhaite retrouver son naturel, se rapprocher de son âge véritable mais surtout être libre et cesser de suivre les codes de la société qui l’incite à cacher ses cheveux blancs le plus longtemps possible. Avec ce livre, Sophie Fontanel nous ouvre les portes de son journal intime. Au départ, c’est moche : des cheveux noirs et d’autres gris. Et pendant un an et demi, elle retranscrit ses émotions, ses pensées et sa transformation, qui n’a pas toujours été simple. Elle y raconte les réactions de ses proches, des gens qu’elle croise, et se prend en photo sur Instagram pour illustrer cette évolution. Entre anecdotes, rencontres et angoisses, la journaliste aborde aussi la dure question du vieillissement, de l’image de la femme dans la société mais aussi de notre rapport à notre corps. Au fil des pages, Sophie Fontanel se dévoile et laisse paraître ce sentiment de libération, de soulagement d’enfin se sentir jolie, sans couleur et de voir sa décision acceptée par ses proches. Un très beau roman qui sait mettre de bonne humeur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Francedewepion Posté le 30 Mai 2020
    Je ne connaissais pas Sophie Fontanel avant d'avoir entendu parler vaguement de ce livre auto-biographique à sa sortie en 2017. Et j'en étais restée là. A l'occasion d'une opération masse-critique de Babelio, j'ai eu l'occasion de recevoir et de lire Nobelle de la même auteure. J'ai apprécié ce roman. Une apparition m'a alors "sauté " aux yeux. Il fallait que je le lise absolument. J'ai plus ou moins le même âge qu'elle et comme elle j'ai décidé de ne plus me teindre les cheveux. Seules nos raisons diffèrent. Ma décision a été nette et irrévocable le jour où ma maman a eu un lymphome (cancer des ganglions et du système immunitaire) car l'une des causes reconnues , ce sont justement les produits contenus dans les teintures pour cheveux. Je me suis donc reconnue dans ce bouquin sauf que contrairement à elle, je ne suis pas une femme "publique" et que je n'ai pas subi les mêmes réactions de la part d'autrui. Elle y décrit son cheminement presque comme un combat entre sa décision, son envie de liberté et le regard critique des autres qui ne comprennent pas . Elle donne aussi en tant que femme "publique" une impulsion aux femmes... Je ne connaissais pas Sophie Fontanel avant d'avoir entendu parler vaguement de ce livre auto-biographique à sa sortie en 2017. Et j'en étais restée là. A l'occasion d'une opération masse-critique de Babelio, j'ai eu l'occasion de recevoir et de lire Nobelle de la même auteure. J'ai apprécié ce roman. Une apparition m'a alors "sauté " aux yeux. Il fallait que je le lise absolument. J'ai plus ou moins le même âge qu'elle et comme elle j'ai décidé de ne plus me teindre les cheveux. Seules nos raisons diffèrent. Ma décision a été nette et irrévocable le jour où ma maman a eu un lymphome (cancer des ganglions et du système immunitaire) car l'une des causes reconnues , ce sont justement les produits contenus dans les teintures pour cheveux. Je me suis donc reconnue dans ce bouquin sauf que contrairement à elle, je ne suis pas une femme "publique" et que je n'ai pas subi les mêmes réactions de la part d'autrui. Elle y décrit son cheminement presque comme un combat entre sa décision, son envie de liberté et le regard critique des autres qui ne comprennent pas . Elle donne aussi en tant que femme "publique" une impulsion aux femmes qui n'osaient pas franchir le pas; qui se teignaient les cheveux parce que ça se fait ! Le livre est traité un peu sous la forme d'un journal assez facile , et même amusant à lire. Ce qui m'a surtout plu dans ce livre c'est justement le message qu'elle donne aux femmes. A chacun(e) sa liberté de choix, en faisant fi des pressions de la société.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Francedewepion Posté le 30 Mai 2020
    Je ne connaissais pas Sophie Fontanel avant d'avoir entendu parler vaguement de ce livre auto-biographique à sa sortie en 2017. Et j'en étais restée là. A l'occasion d'une opération masse-critique de Babelio, j'ai eu l'occasion de recevoir et de lire Nobelle de la même auteure. J'ai apprécié ce roman. Une apparition m'a alors "sauté " aux yeux. Il fallait que je le lise absolument. J'ai plus ou moins le même âge qu'elle et comme elle j'ai décidé de ne plus me teindre les cheveux. Seules nos raisons diffèrent. Ma décision a été nette et irrévocable le jour où ma maman a eu un lymphome (cancer des ganglions et du système immunitaire) car l'une des causes reconnues , ce sont justement les produits contenus dans les teintures pour cheveux. Je me suis donc reconnue dans ce bouquin sauf que contrairement à elle, je ne suis pas une femme "publique" et que je n'ai pas subi les mêmes réactions de la part d'autrui. Elle y décrit son cheminement presque comme un combat entre sa décision, son envie de liberté et le regard critique des autres qui ne comprennent pas . Elle donne aussi en tant que femme "publique" une impulsion aux femmes... Je ne connaissais pas Sophie Fontanel avant d'avoir entendu parler vaguement de ce livre auto-biographique à sa sortie en 2017. Et j'en étais restée là. A l'occasion d'une opération masse-critique de Babelio, j'ai eu l'occasion de recevoir et de lire Nobelle de la même auteure. J'ai apprécié ce roman. Une apparition m'a alors "sauté " aux yeux. Il fallait que je le lise absolument. J'ai plus ou moins le même âge qu'elle et comme elle j'ai décidé de ne plus me teindre les cheveux. Seules nos raisons diffèrent. Ma décision a été nette et irrévocable le jour où ma maman a eu un lymphome (cancer des ganglions et du système immunitaire) car l'une des causes reconnues , ce sont justement les produits contenus dans les teintures pour cheveux. Je me suis donc reconnue dans ce bouquin sauf que contrairement à elle, je ne suis pas une femme "publique" et que je n'ai pas subi les mêmes réactions de la part d'autrui. Elle y décrit son cheminement presque comme un combat entre sa décision, son envie de liberté et le regard critique des autres qui ne comprennent pas . Elle donne aussi en tant que femme "publique" une impulsion aux femmes qui n'osaient pas franchir le pas; qui se teignaient les cheveux parce que ça se fait ! Le livre est traité un peu sous la forme d'un journal assez facile , et même amusant à lire. Ce qui m'a surtout plu dans ce livre c'est justement le message qu'elle donne aux femmes. A chacun(e) sa liberté de choix, en faisant fi des pressions de la société.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !