RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Brooklyn

            Robert Laffont
            EAN : 9782221124567
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Brooklyn

            Anna GIBSON (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 03/03/2016

            Enniscorthy, Irlande, années 1950. Comme de nombreuses jeunes femmes de son âge, Eilis Lacey ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, on lui propose un emploi en Amérique, à Brooklyn. Poussée par sa famille, Eilis s’exile à contrecoeur. Au début, le mal du pays la submerge....

            Enniscorthy, Irlande, années 1950. Comme de nombreuses jeunes femmes de son âge, Eilis Lacey ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, on lui propose un emploi en Amérique, à Brooklyn. Poussée par sa famille, Eilis s’exile à contrecoeur. Au début, le mal du pays la submerge. Mais comment résister aux plaisirs de l’anonymat, à l’excitation de la nouveauté ? Loin du regard de ceux qui la connaissent depuis toujours, Eilis goûte une sensation de liberté proche du bonheur. Puis un drame familial l’oblige à retraverser l’Atlantique. Au pays, Brooklyn se voile de l’irréalité des rêves. Eilis ne sait plus à quel monde elle appartient, quel homme elle aime, quelle vie elle souhaite. Elle voudrait ne pas devoir choisir, ne pas devoir trahir.
            Le chef-d’oeuvre de Colm Tóibín est aujourd’hui un film réalisé par John Crowley, sur un scénario de Nick Hornby, nommé aux Oscars dans trois catégories – meilleure actrice, meilleure adaptation, meilleur film.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221124567
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            9.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Zephyrine Posté le 14 Avril 2019
              Très belle lecture....J'ai adoré ce livre qui sort de l'ordinaire. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur aborde le sujet du déracinement. Les personnages sont forts et attachants, le personnage d'Eilis est magnifique.
            • BeneRogue Posté le 10 Mars 2019
              Brookyn nous fait découvrir Eilis, une jeune Irlandaise qui va être contrainte et forcée d’immigrer aux États-Unis, pour tenter, comme beaucoup de ses compatriotes, d’avoir une vie meilleure. Elle va avoir énormément de mal à s’adapter à cette nouvelle vie, ressentant une profonde mélancolie pour son pays. Son sentiment d’exil diminue au fur et à mesure qu’elle s’intègre, se plaisant dans son travail, prenant des cours du soir, et rencontrant un garçon italien, Tony … Mais un dramatique événement la pousse à rentrer en Irlande. Et deux vies s’opposent, deux garçons, deux potentiels futurs … Colm Tóibín réussit magistralement à décrire les émotions qui peuvent habiter une jeune fille, ses doutes et ses espoirs. La force de cet auteur c’est son pointillisme, il décrit énormément la vie d’Eilis, nous donne les moindres détails, nous permettant de nous sentir au plus proche du personnage, et de connaître tous ses sentiments. Ce sens du détail se ressent aussi au niveau des descriptions des lieux qu’on peut parfaitement se représenter, et encore plus lorsqu’il s’agit de la ville d’Enniscorthy, ville d’Eilis, mais aussi de Tóibín. On a également une présentation de la société des années 1950 : le racisme tout d’abord, avec l’ouverture de certains... Brookyn nous fait découvrir Eilis, une jeune Irlandaise qui va être contrainte et forcée d’immigrer aux États-Unis, pour tenter, comme beaucoup de ses compatriotes, d’avoir une vie meilleure. Elle va avoir énormément de mal à s’adapter à cette nouvelle vie, ressentant une profonde mélancolie pour son pays. Son sentiment d’exil diminue au fur et à mesure qu’elle s’intègre, se plaisant dans son travail, prenant des cours du soir, et rencontrant un garçon italien, Tony … Mais un dramatique événement la pousse à rentrer en Irlande. Et deux vies s’opposent, deux garçons, deux potentiels futurs … Colm Tóibín réussit magistralement à décrire les émotions qui peuvent habiter une jeune fille, ses doutes et ses espoirs. La force de cet auteur c’est son pointillisme, il décrit énormément la vie d’Eilis, nous donne les moindres détails, nous permettant de nous sentir au plus proche du personnage, et de connaître tous ses sentiments. Ce sens du détail se ressent aussi au niveau des descriptions des lieux qu’on peut parfaitement se représenter, et encore plus lorsqu’il s’agit de la ville d’Enniscorthy, ville d’Eilis, mais aussi de Tóibín. On a également une présentation de la société des années 1950 : le racisme tout d’abord, avec l’ouverture de certains commerces à des gens de couleur. On découvre ce racisme en même temps qu’Eilis, qui n’a pas connu cela dans son petit village. Mais on peut aussi y voir la place de la femme, son statut, dans cette société encore majoritairement machiste. Ainsi il est évoqué le fait qu’après le mariage, une femme arrête de travailler. On peut également y découvrir la vision des relations amoureuses dans les années 1950, et l’importance de l’exil, et des communautés étrangères aux États-Unis. On a la chance de découvrir une petite partie de l’Histoire du XXe siècle irlandais et américain. L’un des principaux thèmes de ce livre reste celui de l’identité, lié à l’exil. Eilis est irlandaise, et sur plus de la moitié du livre se sent toujours Irlandaise. Alors qu’elle vit aux États-Unis, elle pense toujours à son île comme son chez elle. Ce n’est que lorsqu’elle rencontrera Tony qu’elle commencera à s’intégrer et à se penser comme américaine. Mais c’est le moment où elle se doit de rentrer chez elle. Il y a donc une vraie question de savoir si l’endroit où l’on vit définit notre identité, qui l’on est. Je suis véritablement tombée amoureuse de ce roman. Ancienne étudiante en histoire, j’ai tout d’abord aimé cette plongée dans les années 1950 et les thèmes qui étaient abordés, avec justesse et rigueur historique. Mais l’autre raison de mon affection pour ce livre, c’est Tony et la romance. Alors qu’Eilis est une fille plutôt renfermée, qui exprime peu ses sentiments, au point qu’on puisse avoir du mal à comprendre ses décisions, Tony lui est franc, sincère. C’est la rencontre entre deux univers totalement différents : la retenue irlandaise, la spontanéité italienne : "Eilis protesta : – En Irlande, sur la plage, personne n’aurait l’idée de vous regarder. Ce serait considéré comme malpoli. – En Italie, ce serait malpoli de ne pas regarder." C’est un homme simple, romantique, amusant, entier, ce qui contraste avec le caractère réservé d’Eilis. Ils se complètent réellement. J’ai trouvé leur histoire vraiment belle, même si Eilis m’a parfois énervé avec certaines de ses réactions. Par la suite, j’ai eu la chance de voir le film, qui est vraiment fidèle au livre. Les acteurs sont très bons, et j’ai bien pu retrouver l’esprit de l’œuvre. Le défaut indubitable de ce livre reste pour moi la fin, beaucoup trop ouverte, problème qui a été corrigé dans le film. Une histoire d’exil, d’amour et d’identité. Entre passé et présent, Irlande et Amérique, Jim et Tony, Eilis devra faire un choix ….
              Lire la suite
              En lire moins
            • kateginger63 Posté le 7 Novembre 2018
              Jeune irlandaise tiraillée entre deux pays, deux vies * L'entrée dans l'automne, les premier frimas apparaissent , on sort le plaid, le thé brûlant et....un livre doudou posé sur les genoux. * Une histoire délicate et vibrante qui , étonnamment, m'a touché plus que je ne l'aurais imaginé au départ. Le destin d'une jeune irlandaise dans les années 50, qui hésite sur un choix de vie déterminant. Devra-t-elle s'émanciper ou au contraire renoncer à cet American Dream qui lui tend les bras ? Un portrait de femme magnifique et solaire coincée entre deux époques. L'Irlande, avec ses racines familiales versus le Nouveau-Monde ce grand inconnu et la liberté d'entreprendre. L'auteur évoque des thèmes très intéressants : la condition d'immigré, le mal du pays, les projets de vie, les conventions morales de cette époque où le féminisme commence à frémir. * Un rythme un peu lent du début avec des descriptions et détails trop appuyés. La suite se lit tout seul et je me suis surprise à tourner les pages avec avidité pour suivre Eilis dans sa vie mouvementée. On tombe forcément sous le charme de cette héroine lumineuse, pragmatique mais sensible et laborieuse. Une histoire simple mais plantée dans des décors si réalistes , des personnages secondaires consistants et crédibles. Quant au... Jeune irlandaise tiraillée entre deux pays, deux vies * L'entrée dans l'automne, les premier frimas apparaissent , on sort le plaid, le thé brûlant et....un livre doudou posé sur les genoux. * Une histoire délicate et vibrante qui , étonnamment, m'a touché plus que je ne l'aurais imaginé au départ. Le destin d'une jeune irlandaise dans les années 50, qui hésite sur un choix de vie déterminant. Devra-t-elle s'émanciper ou au contraire renoncer à cet American Dream qui lui tend les bras ? Un portrait de femme magnifique et solaire coincée entre deux époques. L'Irlande, avec ses racines familiales versus le Nouveau-Monde ce grand inconnu et la liberté d'entreprendre. L'auteur évoque des thèmes très intéressants : la condition d'immigré, le mal du pays, les projets de vie, les conventions morales de cette époque où le féminisme commence à frémir. * Un rythme un peu lent du début avec des descriptions et détails trop appuyés. La suite se lit tout seul et je me suis surprise à tourner les pages avec avidité pour suivre Eilis dans sa vie mouvementée. On tombe forcément sous le charme de cette héroine lumineuse, pragmatique mais sensible et laborieuse. Une histoire simple mais plantée dans des décors si réalistes , des personnages secondaires consistants et crédibles. Quant au choix qu'Eilis fait à la fin, je n'adhère pas du tout. [masquer]Doit-elle porter le crédit à une seule personne pour la décision de toute une vie ? Une personne détestable, de surcroît ? [/masquer] * Mais je n'ai pas boudé mon plaisir , c'est une petite bulle d'air dans la grisaille automnale. Je vais maintenant visionner le film éponyme, il est fidèle paraît-il.
              Lire la suite
              En lire moins
            • pyrouette Posté le 23 Octobre 2018
              L'histoire d'une femme qui n'est pas maître de son destin. Sa vie est décidée par sa mère, sa soeur avec qui elle vit et un prêtre. De son petit village natal en Irlande qu'Eilis n'a jamais quitté, elle doit partir pour Brooklyn où un travail l'attend. Seule Rose sa soeur restera avec sa mère dans la maison familiale. le père est décédé quelques années auparavant, ses frères sont partis travailler en Angleterre. Rose a un travail et peut subvenir aux besoins de leur mère. Allez zou Eilis, pars et ne te retourne pas ! La traversée en dernière classe sur le bateau est un véritable cauchemar, l'installation chez sa logeuse et ses co-locataires difficiles, et son travail de vendeuse qui ne correspond pas à ses études de comptabilité d'un ennui et d'une fatigue extrêmes. Eilis doit sourire toute la journée si elle ne veut pas avoir un responsable sur le dos. C'est sans compter sur le mal du pays qui arrive avec deux lettres de sa famille, sans prévenir, et la submerge. Le prêtre, ce sauveur, revient vers elle, l'inscrit à l'université pour des cours du soir, prévient la logeuse. Bref, Eilis reprend goût à la vie. Elle s'habitue, se fait une... L'histoire d'une femme qui n'est pas maître de son destin. Sa vie est décidée par sa mère, sa soeur avec qui elle vit et un prêtre. De son petit village natal en Irlande qu'Eilis n'a jamais quitté, elle doit partir pour Brooklyn où un travail l'attend. Seule Rose sa soeur restera avec sa mère dans la maison familiale. le père est décédé quelques années auparavant, ses frères sont partis travailler en Angleterre. Rose a un travail et peut subvenir aux besoins de leur mère. Allez zou Eilis, pars et ne te retourne pas ! La traversée en dernière classe sur le bateau est un véritable cauchemar, l'installation chez sa logeuse et ses co-locataires difficiles, et son travail de vendeuse qui ne correspond pas à ses études de comptabilité d'un ennui et d'une fatigue extrêmes. Eilis doit sourire toute la journée si elle ne veut pas avoir un responsable sur le dos. C'est sans compter sur le mal du pays qui arrive avec deux lettres de sa famille, sans prévenir, et la submerge. Le prêtre, ce sauveur, revient vers elle, l'inscrit à l'université pour des cours du soir, prévient la logeuse. Bref, Eilis reprend goût à la vie. Elle s'habitue, se fait une petite vie sympathique et rencontre Tony, un bel italien. Bon, Il lui met un peu la pression le Tony. Il rêve de l'épouser, la présente à ses parents et frères, lui promet une maison. Puis, parce que le malheur n'est jamais loin, Eilis reçoit une mauvaise nouvelle de sa famille, prend un congé auprès de son employeur et repart au pays. Tony a peur de ne pas revoir sa belle. Et il a raison, car revenue dans la maison familiale, la mère n'écoute pas Eilis lui dire qu'elle doit repartir vers sa vie. Eilis prolonge son séjour, le trouve agréable, renoue avec ses amis et se retrouve dans une situation inconfortable. Là, il va falloir faire des choix et Eilis n'a pas l'habitude d'en faire. Une intervention inattendue d'une personne du village va lui permettre de se libérer du carcan familial. J'ai trouvé cette histoire belle mais d'une violence inouïe et je ne suis pas certaine d'une évolution dans la situation et les obligations familiales des femmes.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Blandine80 Posté le 13 Janvier 2018
              Après la seconde guerre mondiale les Etats-Unis semblent une terre promise pour les Irlandais. Elis, poussée par sa mère et sa soeur, s'y exilera au prix de nombreux sacrifices. Nous suivons la vie au jour le jour de cette jeune demoiselle. Elle découvre un nouveau mode de vie mais peine parfois à se défaire du poids du pays natal. Quel monde choisira-t-elle ? suivez-la et découvrez la vie d'une immigrée qui malgré sa réserve est suffisamment ambitieuse pour tâcher de réussir. Douleur de l'exil, douleur de revenir au pays, douleur dans les amours tout est difficile et constamment il faut faire des choix. Bien que se déroulant dans les années 50 on ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec toutes les personnes exilées dont nous parlent les médias. Un roman ou la réflexion prime sur l'action mais qui permet de découvrir une histoire à taille humaine.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.