Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258113107
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 480
DRM : DRM Adobe

Gravé dans le sable

Date de parution : 02/10/2014
Juin 44. Le soldat Lucky est tombé sur une plage normande. Vingt ans plus tard,
Alice, sa fiancée, apprend le pacte insensé conclu sur le bateau quelques heures
avant le carnage. Et va tout faire pour qu’éclate, enfin, la vérité.

 
Quel est le prix d’une vie ?
 
Quand on s’appelle Lucky, qu’on a la chance du diable, alors peut-être la mort n’est-elle qu’un défi. Un jeu. Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur la péniche en ce jour de juin 1944. Et Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune.
Alice, sa...
Quel est le prix d’une vie ?
 
Quand on s’appelle Lucky, qu’on a la chance du diable, alors peut-être la mort n’est-elle qu’un défi. Un jeu. Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur la péniche en ce jour de juin 1944. Et Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune.
Alice, sa fiancée, sublime et résolue, n’a plus rien à perdre lorsque vingt ans plus tard, elle apprend l’incroyable pacte conclu par Lucky quelques heures avant le Débarquement.
De la Normandie aux Etats-Unis, elle se lance à la quête de la vérité et des témoins...  au risque de réveiller les démons du passé.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258113107
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 480
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ama74 Posté le 25 Novembre 2019
    Quand j'ai lu le debut je me suis dis oh la la c'est son premier roman et moi qui suis deja pas fan des autres (celui-ci est mon sixième et généralement je n'accroche pas) , je commence et j'apprecie l'histoire de guerre , de ses soldats (joli hommage) , de ce tirage au sort , qui fera ressortir la peur de la guerre (on ne naît pas héros, on le devient) puis on fait la connaisance d'Alice qui apprend le pari de Lucky (l'argent à défaut de l'amour ..) , de Nick detective qui va aider Alice il m'a fait sourire avec ses pensées (un homme d'âge mûr qui tombe amoureux comme un adolescent) , d'Emilia mere d'Oscar , du coiffeur (je verrai mon coiffeur d'un autre œil la prochaine fois.) et puis des autres soldats toujours en vie mais marqué par la guerre et lié par cette promesse pour Alice . Le livre souffre de longueurs, de détails sans importance, de sentiment et d'idée parfois inutile et la fin ne m'a pas vraiment surprise a force d'éliminer tout le monde ... À nos soldats : vous êtes gravé dans le sable Et les vitres redeviennent sable L’encre redevient eau Les pupitres... Quand j'ai lu le debut je me suis dis oh la la c'est son premier roman et moi qui suis deja pas fan des autres (celui-ci est mon sixième et généralement je n'accroche pas) , je commence et j'apprecie l'histoire de guerre , de ses soldats (joli hommage) , de ce tirage au sort , qui fera ressortir la peur de la guerre (on ne naît pas héros, on le devient) puis on fait la connaisance d'Alice qui apprend le pari de Lucky (l'argent à défaut de l'amour ..) , de Nick detective qui va aider Alice il m'a fait sourire avec ses pensées (un homme d'âge mûr qui tombe amoureux comme un adolescent) , d'Emilia mere d'Oscar , du coiffeur (je verrai mon coiffeur d'un autre œil la prochaine fois.) et puis des autres soldats toujours en vie mais marqué par la guerre et lié par cette promesse pour Alice . Le livre souffre de longueurs, de détails sans importance, de sentiment et d'idée parfois inutile et la fin ne m'a pas vraiment surprise a force d'éliminer tout le monde ... À nos soldats : vous êtes gravé dans le sable Et les vitres redeviennent sable L’encre redevient eau Les pupitres redeviennent arbres La craie redevient falaise Le porte-plume redevient oiseau.
    Lire la suite
    En lire moins
  • YvonS Posté le 4 Novembre 2019
    Un premier roman... oui, j'ai décidé de donner un coup de main à un jeune auteur débutant. On me dit.... qu'il a déjà une certaine notoriété et qu'il n'a pas besoin de MOI? Quoi? Il oserait? 😊 Voyons un peu de ce premier roman donc. Il s'est appelé L'ARDOISE puis OMAHA CRIMES puis GRAVÉ DANS LE SABLE. Allons, Michel, un peu de constance, vous allez embrouiller vos lecteurs ! Ça commence par le débarquement de juin 44 en Normandie avec son lot de lâcheté, d'héroïsme, un contrat fou et juteux qui va provoquer sur plus de 40 ans des disparitions, des meurtres, des jeux de masques et des vengeances. On va suivre une belle Américaine Alice Queen (merci à Caroline Quine et à son Alice Roy 😉), une jolie Normande Lison quelque peu brisée, deux femmes finalement plutôt fortes et déterminées qui veulent découvrir la vérité sur leurs deux beaux G.I. et ce malgré une sénatrice aussi déterminée que redoutable... On ne s'ennuie jamais, l'intrigue est suffisamment embrouillée pour qu'on ne devine pas tout de suite, on voyage, on se dit que ces jeunes gens qui sont venus nous libérer n'etaient pas tous des héros... et les chapitres courts... Un premier roman... oui, j'ai décidé de donner un coup de main à un jeune auteur débutant. On me dit.... qu'il a déjà une certaine notoriété et qu'il n'a pas besoin de MOI? Quoi? Il oserait? 😊 Voyons un peu de ce premier roman donc. Il s'est appelé L'ARDOISE puis OMAHA CRIMES puis GRAVÉ DANS LE SABLE. Allons, Michel, un peu de constance, vous allez embrouiller vos lecteurs ! Ça commence par le débarquement de juin 44 en Normandie avec son lot de lâcheté, d'héroïsme, un contrat fou et juteux qui va provoquer sur plus de 40 ans des disparitions, des meurtres, des jeux de masques et des vengeances. On va suivre une belle Américaine Alice Queen (merci à Caroline Quine et à son Alice Roy 😉), une jolie Normande Lison quelque peu brisée, deux femmes finalement plutôt fortes et déterminées qui veulent découvrir la vérité sur leurs deux beaux G.I. et ce malgré une sénatrice aussi déterminée que redoutable... On ne s'ennuie jamais, l'intrigue est suffisamment embrouillée pour qu'on ne devine pas tout de suite, on voyage, on se dit que ces jeunes gens qui sont venus nous libérer n'etaient pas tous des héros... et les chapitres courts rythment un récit fluide dont la/les conclusion/s laisse/nt un goût doux amer... et on se dit que ce débutant a de l'avenir. 😊
    Lire la suite
    En lire moins
  • Douniatad Posté le 26 Septembre 2019
    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce Michel Bussi. J’avais beaucoup aimé « Un avion sans elle » mais moins apprécié « Nymphéas noirs ». Je retrouve ce qui m’avait plu chez l’auteur: un suspense savamment orchestré, des personnages attachants, de multiples rebondissements... L’écriture est agréable et accrocheuse: j’ai adoré la description du tirage au sort des soldats et comment l’auteur réussit à transcrire la peur, le doute, l’espoir des uns, le pessimisme des autres, la jalousie ou pitié ressentis envers les camarades selon le numéro tiré... Au final, une belle histoire qui aura tenu toutes ses promesses...
  • bellottidelphine Posté le 2 Septembre 2019
    #lectureterminee ! Gravé dans le sable de @michel_bussi . Je pensais avoir tout lu de cet auteur mais non il m’en manquait un . D’après ce que j’ai compris c’est son premier roman . Alors oui on retrouve la plume de l’auteur et son style . L’intrigue est très faite et tiens en haleine jusqu’au bout mais j’ai eu beaucoup de mal avec les descriptifs à rallonge . Les personnages sont attachants et l’auteur arrive comme à son habitude à laisser planer le doute . Bien qu’un peu long un bon roman . #instabook #livreinstagram #gravedanslesable #michelbussi #kindle #normandie #debarquement #passionlivres #livreaddict
  • adtraviata Posté le 30 Août 2019
    Ce roman, au départ baptisé Omaha crimes, est le premier écrit (pas le premier publié) par Michel Bussi. Celui-ci a remanié le livre initialement publié par les éditions Les Falaises pour une réédition par les Presses de la cité. J’ai acheté ce bouquin en juin, sur la foi du lien avec le débarquement allié en Normandie et la journée sanglante vécue sur Omaha Beach par les soldats américains ; j’ai d’autres livres en lien avec la Libération et la fin de la guerre, ce sera donc une série thématique (mais je ne lis pas tous les livres en suivant). Bon, en fait de journée du Débarquement, il en est très peu question, l’important est plutôt le « pari » tenu entre Lucky Marry et Oscar Arlington quelques jours avant le 6 juin 1944 : le premier est un jeune homme solaire,chaleureux, chanceux, heureux fiancé d’Alice Queen, le second est un garçon falot, peureux, poussé dans la guerre par sa mère pour l’honneur de la célèbre famille Arlington. Oscar échange une place mortelle dans l’assaut avec celle de Lucky, moins dangereuse, le tout pour 1,44 million de dollars. Si Lucky meurt, la fortune reviendra à sa fiancée ou à ses parents. Vingt... Ce roman, au départ baptisé Omaha crimes, est le premier écrit (pas le premier publié) par Michel Bussi. Celui-ci a remanié le livre initialement publié par les éditions Les Falaises pour une réédition par les Presses de la cité. J’ai acheté ce bouquin en juin, sur la foi du lien avec le débarquement allié en Normandie et la journée sanglante vécue sur Omaha Beach par les soldats américains ; j’ai d’autres livres en lien avec la Libération et la fin de la guerre, ce sera donc une série thématique (mais je ne lis pas tous les livres en suivant). Bon, en fait de journée du Débarquement, il en est très peu question, l’important est plutôt le « pari » tenu entre Lucky Marry et Oscar Arlington quelques jours avant le 6 juin 1944 : le premier est un jeune homme solaire,chaleureux, chanceux, heureux fiancé d’Alice Queen, le second est un garçon falot, peureux, poussé dans la guerre par sa mère pour l’honneur de la célèbre famille Arlington. Oscar échange une place mortelle dans l’assaut avec celle de Lucky, moins dangereuse, le tout pour 1,44 million de dollars. Si Lucky meurt, la fortune reviendra à sa fiancée ou à ses parents. Vingt ans plus tard, portant toujours le deuil de son amour mort en Normandie, Alice Queen apprend que le « contrat » n’a jamais été honoré. De son côté, Lison Munier, une jeune Normande a recueilli et soigné un ranger américain laissé pour mort sur la plage, Alan Woe est resté vivre auprès de Lison jusqu’au jour où de mystérieuses lettres le poussent à retourner en Amérique. Je n’en dis pas plus : c’est le début d’une enquête aux multiples rebondissements et coups de théâtre au cours de laquelle nous suivons (et nous attachons à) Alice Queen et à son délicieux détective privé Nick, nous croisons l’arrogante Emilia Arlington et son coiffeur pour dames (exécuteur pittoresque des ses basses oeuvres), nous cherchons les traces d’un ancien ranger sobrement surnommé La Branlette, autant de personnages sympathiques et attachants ou pathétiques, lâches ou courageux. Des plages de Normandie au fin fond de l’Amérique rurale, les pages se tournent toutes seules jusqu’au « bouquet » final. Bon, je suis un peu dubitative sur le remaniement opéré par l’auteur après avoir lu deux fois au moins l’expression « sortir dehors » (le b.a.ba du pléonasme, non ?) et certaines coïncidences sont peut-être un peu trop téléphonées mais j’ai passé un bon moment de lecture avec ce récit enlevé aux personnages bien marqués.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.