RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Vie scélérate

            Seghers
            EAN : 9782232123351
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            La Vie scélérate

            Date de parution : 31/07/2014

            «Ainsi du jour au lendemain, Théodora quitta son monde, le village où elle avait trimé quarante ans, où ses enfants étaient nés, où son Mano dormait sous la terre dans une petite tombe. Elle pleura beaucoup. Pourtant sitôt arrivée à La Pointe dans sa maison pimpante, elle enferma les orteils...

            «Ainsi du jour au lendemain, Théodora quitta son monde, le village où elle avait trimé quarante ans, où ses enfants étaient nés, où son Mano dormait sous la terre dans une petite tombe. Elle pleura beaucoup. Pourtant sitôt arrivée à La Pointe dans sa maison pimpante, elle enferma les orteils de ses pieds d’habitude libres à l’air dans des souliers, se fit couper une douzaine de robes matador et surtout s’essaya à parler français. Ainsi naissent nos bourgeoisies!»
            Dans son nouveau roman, Maryse Condé nous conduit des rives de la Guadeloupe à la boue de Panama, du Chinatown de San Francisco aux maisons hautes et basses de La Pointe, racontant avec tendresse et humour l’ascension sociale de toute une famille. Des destins se succèdent et s’entremêlent: celui de l’aïeul Albert I, qui partit creuser le canal de Panama, et de ses fils: Jacob, boutiquier barricadé dans la geôle de ses caisses de morue salée et de ses fûts d’huile, dont il ne s’évada qu’une fois pour s’enivrer des senteurs de New York; Jean, rebelle qui revint vers la terre pour la fertiliser de son sang; de sa petite-fille Thécla qui, lasse d’errer à la poursuite du bonheur collectif, d’Haïti à la Jamaïque, finit par se réfugier égoïstement de l’autre côté du monde, et de son premier-né surtout, Albert II dit Bert, le fils de la négresse anglaise, initiateur d’une lignée maudite en pays d’exil.
            On retrouve dans ce roman foisonnant, exubérant et poétique, le talent de conteuse de Maryse Condé, son sens de l’épopée et du mythe, sa fascination pour le surnaturel, sa connaissance lucide et désenchantée d’une certaine histoire, celle des siens.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782232123351
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Seghers
            9.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • sandrine57 Posté le 3 Juillet 2017
              Enfant turbulent, adolescent rebelle, jeune homme coureur de jupons, Albert Louis a souvent fait couler les larmes de sa mère Théodora. Il lui brise le cœur quand, en 1907, alors âgé de 32 ans, il quitte sa Guadeloupe natale, las de plier l'échine dans les champs de canne à sucre. Il embarque pour le Panama et le chantier de son fameux canal. Mais là-bas aussi, il faut obéir, travailler dur, et là-bas aussi, les noirs sont de la main d'oeuvre bon marché, exploitable à l'envi. Albert n'y fait pas fortune mais y rencontre l'amour dans les bras de Liza et rêve de l'or californien grâce aux histoires de son beau-père. Quand Liza meurt en couche, il ramène son nouveau-né, Bert, chez Théodora et part chercher fortune à San Francisco. Il reviendra en Guadeloupe, les poches suffisamment pleines pour y paraître riche et, dans la tête, les idées de Marcus Garvey qui militait pour la fierté noire. Remarié avec Elaïse, il lui fait plusieurs fils. Envoyé à Angers, Bert, son premier-né, sera renié et c'est Jacob qui prendra sa suite. Lui aussi rêvera de voir son peuple se relever et réclamer ses droits. D'ailleurs tous les Louis toucheront à la politique... Enfant turbulent, adolescent rebelle, jeune homme coureur de jupons, Albert Louis a souvent fait couler les larmes de sa mère Théodora. Il lui brise le cœur quand, en 1907, alors âgé de 32 ans, il quitte sa Guadeloupe natale, las de plier l'échine dans les champs de canne à sucre. Il embarque pour le Panama et le chantier de son fameux canal. Mais là-bas aussi, il faut obéir, travailler dur, et là-bas aussi, les noirs sont de la main d'oeuvre bon marché, exploitable à l'envi. Albert n'y fait pas fortune mais y rencontre l'amour dans les bras de Liza et rêve de l'or californien grâce aux histoires de son beau-père. Quand Liza meurt en couche, il ramène son nouveau-né, Bert, chez Théodora et part chercher fortune à San Francisco. Il reviendra en Guadeloupe, les poches suffisamment pleines pour y paraître riche et, dans la tête, les idées de Marcus Garvey qui militait pour la fierté noire. Remarié avec Elaïse, il lui fait plusieurs fils. Envoyé à Angers, Bert, son premier-né, sera renié et c'est Jacob qui prendra sa suite. Lui aussi rêvera de voir son peuple se relever et réclamer ses droits. D'ailleurs tous les Louis toucheront à la politique avec plus ou moins de succès. Thécla, la fille de Jacob aussi cherchera de part le monde un sens à sa vie et un endroit où trouver le bonheur, libérée des classes sociales et des considérations raciales. L'histoire des Louis, c'est Coco, arrière-petite-fille d'Albert qui la mettra en mots, qui racontera ses hommes et ses femmes, exploités devenus exploiteurs, miséreux devenus bourgeois, tous marqués par leur aïeul Albert, imprégnés de ses convictions, y faisant allégeance ou s'en détachant. A travers le destin des Louis, du patriarche Albert jusqu'à la petite dernière, Coco, Maryse Condé décrit les mouvements politiques et sociétaux qui ont agité la communauté noire à travers le monde dès le début du XXè siècle. Du jamaïcain Marcus Garvey à Martin Luther King, en passant par Malcolm X se dessinent l'émancipation des noirs, les révoltes, les droits civiques et certaines philosophies parfois contradictoires. Le noir égal du blanc, le noir supérieur au blanc, le noir de retour en Afrique qu'il n'aurait jamais dû quitter, le noir terroriste pour faire entendre sa voix, le noir rastafari pacifiste, le noir qui partout veut s'affranchir du joug des blancs, l'ennemi naturel. Albert Louis fait sienne la devise de Garvey : ''Je vais à l'homme noir à voir sa propre beauté''. Homme fier et taciturne, blessé par la vie, il ne fréquente ni les blancs, ni les mulâtres et se méfient des noirs. Ses descendants, pourtant, transgresseront ces règles. Le sang des Louis se mélange à celui des blancs, comportement honteux et impardonnable pour l'intransigeant patriarche. La vie scélérate est donc l'histoire d'une famille sur quatre générations, une histoire portée par des personnages forts, sublimée par les croyances créoles, et qui brasse de nombreux thèmes, comme le militantisme, l'identité raciale, la culture ''nègre'', les liens familiaux, l'atavisme. C'est une très belle saga, à la fois émouvante et instructive. A travers les heurs et malheurs des Louis, Maryse Condé nous convie dans une fresque historique de la communauté noire, des Caraïbes aux Etats-Unis, en passant par Haïti ou la Jamaïque. Un bonheur de lecture !
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez! La newsletter qui vous inspire !
            Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.