En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Voix cachée

        Robert Laffont
        EAN : 9782221198803
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        La Voix cachée

        Odile DEMANGE (Traducteur)
        Date de parution : 12/01/2017

        Après le succès du Voile de Téhéran, le nouveau roman de Parinoush Saniee.
        À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Protégé par sa mère, il n’a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot...

        Après le succès du Voile de Téhéran, le nouveau roman de Parinoush Saniee.
        À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Protégé par sa mère, il n’a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot et se moque constamment de lui. Son monde de paix et d’harmonie s’écroule. Comment faire face à la violence psychologique dont il est victime ?
        Submergé par la révolte, Shahaab devient un véritable petit démon. Jusqu’à l’arrivée de sa grand-mère. À force d’amour et d’écoute, elle le délivre de sa rage et lui apprend à communiquer. Les voix de Shahaab et de sa mère, Maryam, se mêlent pour raconter cette histoire vraie d’une enfance brisée puis reconstruite.
        De livre en livre, Parinoush Saniee dénonce l’aveuglement des parents iraniens, déchirés entre leur volonté d’émancipation et la pression d’un islam rigoriste, face à la détresse de leurs enfants.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221198803
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Robert Laffont
        14.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • visages Posté le 3 Avril 2018
          Si la présence de la "police de moralité" et la configuration familiale nous informe du déroulement de cette histoire en Iran, le théme du roman est bien moins socio-politique que psychologique.A travers les yeux du petit Shahaab de 4 ans,nous assistons au ravage du "désamour".Qualifié de débile par les gamins du quartier,. Cette image lui est peu à peu renvoyée également par sa famille.Cette prise de conscience est douloureuse et lorsqu'il découvre que sa mère est ,elle aussi, envahie par le doute cela devient insupportable de souffrance.L'amour maternel ne peut donc plus le protéger d'une intégration violente de cette image dévalorisante de lui même. Mais ce roman est aussi l'histoire d'une résilience.Une faille salvatrice lui est tout d'abord offerte par un couple qui le recueille sur quelques jours;Mais c'est essentiellement sa grand mère qui, simplement avec douceur, tolérance, acceptation de ce qu'il est qui va lui permettre de retrouver "la voix" et certainement de ne pas sombrer dans la folie. Parinoush Saniee a su transmettre les dégats opérés par l'incompréhension puis le rejet dont est victime ce petit bonhomme, tout particulièrement par "le père d'Arash". Il est impossible de ne pas s'émouvoir .Je n'ai cependant pas été totalement convaincue,... Si la présence de la "police de moralité" et la configuration familiale nous informe du déroulement de cette histoire en Iran, le théme du roman est bien moins socio-politique que psychologique.A travers les yeux du petit Shahaab de 4 ans,nous assistons au ravage du "désamour".Qualifié de débile par les gamins du quartier,. Cette image lui est peu à peu renvoyée également par sa famille.Cette prise de conscience est douloureuse et lorsqu'il découvre que sa mère est ,elle aussi, envahie par le doute cela devient insupportable de souffrance.L'amour maternel ne peut donc plus le protéger d'une intégration violente de cette image dévalorisante de lui même. Mais ce roman est aussi l'histoire d'une résilience.Une faille salvatrice lui est tout d'abord offerte par un couple qui le recueille sur quelques jours;Mais c'est essentiellement sa grand mère qui, simplement avec douceur, tolérance, acceptation de ce qu'il est qui va lui permettre de retrouver "la voix" et certainement de ne pas sombrer dans la folie. Parinoush Saniee a su transmettre les dégats opérés par l'incompréhension puis le rejet dont est victime ce petit bonhomme, tout particulièrement par "le père d'Arash". Il est impossible de ne pas s'émouvoir .Je n'ai cependant pas été totalement convaincue, peut être parce que la magie de l'amour est trop rapide et donc peu crédible...Le roman est à deux voix mais j'aurais aimé ajouter celle du père qui aurait permis de devellopper un autre pan ,celle d'un parent submergé par "la différence incompréhensible" de son enfant et lui aussi atteint au plus profond de son estime de soi parce qu'en quête de reconnaissance pour exister...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Salsa38 Posté le 8 Mars 2018
          J'avais beaucoup aimé "le voile de Téhéran" et j'ai par conséquent eu envie de découvrir ce nouvel ouvrage de Parinoush Saniee. Et comme j'ai bien fait ! Si il est totalement différent du précédent, ce nouveau titre est tout aussi captivant et poignant. L'auteure est psychologue et on le ressent à travers ce roman qui traite d'un sujet peu commun : le mutisme chez les enfants. La psychologie (souvent complexe) des personnages est très bien décrite. L'histoire est dure mais aussi pleine de sensibilité et très émouvante. C'est un superbe roman sur l'enfance et l'éducation. L'auteure dresse au passage un portrait sans complaisance de la société iranienne, et aborde différents thèmes tels le mariage forcé, le poids de la religion, l'extrémisme, la condition de la femme. C'est encore un livre que je vous conseille (et je trouve vraiment dommage qu'il soit passé aussi inaperçu du grand public).
        • iris29 Posté le 14 Octobre 2017
          C'est l'histoire d'une famille à Téhéran, racontée par deux voix :celle de la maman, et celle de Shahaab , 4 ans . Cet enfant est "débile" , c'est ce que tout le monde dit parce qu'il ne parle pas . C'est violent et ça sera vécu violemment par ce merveilleux petit garçon .... Et comme , il ne parle pas , son père ne lui adresse plus la parole, il est déçu par cet enfant , et se rabat sur son fils ainé pour faire rayonner le prestige de la famille . Du coup, pour Sahaab, il cessera d'être son père , il sera juste le père de son grand frère ... C'est violent ... De ses 4 ans à l'université , c'est un petit morceau de vie qui nous est raconté mais pas que ... L'auteur , sociologue et psychologue dénonce l'obscurantisme religieux , la police de la moralité qui traque les ados amoureux dans les parcs, le retard du monde médical et pleins d'autres choses . C'est riche , extrêmement bien écrit (savoureux lorsqu'on entend la voix de cet enfant de quatre ans) . Pur , oserais-je dire ... Et touchant... et poignant , amusant et violent , et... C'est l'histoire d'une famille à Téhéran, racontée par deux voix :celle de la maman, et celle de Shahaab , 4 ans . Cet enfant est "débile" , c'est ce que tout le monde dit parce qu'il ne parle pas . C'est violent et ça sera vécu violemment par ce merveilleux petit garçon .... Et comme , il ne parle pas , son père ne lui adresse plus la parole, il est déçu par cet enfant , et se rabat sur son fils ainé pour faire rayonner le prestige de la famille . Du coup, pour Sahaab, il cessera d'être son père , il sera juste le père de son grand frère ... C'est violent ... De ses 4 ans à l'université , c'est un petit morceau de vie qui nous est raconté mais pas que ... L'auteur , sociologue et psychologue dénonce l'obscurantisme religieux , la police de la moralité qui traque les ados amoureux dans les parcs, le retard du monde médical et pleins d'autres choses . C'est riche , extrêmement bien écrit (savoureux lorsqu'on entend la voix de cet enfant de quatre ans) . Pur , oserais-je dire ... Et touchant... et poignant , amusant et violent , et bordélique comme toutes les grandes familles... Je ne serais jamais partie pour ce voyage à Téhéran, sans Diablotin0 , qui m'a dit qu'elle avait adoré ce livre. MERCI à toi ! Je n'ai même pas senti le décalage horaire et repartirai avec cet auteur pour un autre voyage en terre iranienne avec plaisir ...
          Lire la suite
          En lire moins
        • diablotin0 Posté le 30 Juillet 2017
          Quelle belle histoire émouvante et dure à la fois. Une sensibilité à fleur de peau et ce, jusqu'à la dernière phrase du livre !!! Shahaab, petit garçon de 4 ans au début de l'histoire va vivre avec une très grande souffrance le rejet de son père. Celui-ci ne peut supporter le mutisme de son fils qui vient ternir l'apparence d'une famille parfaite devant son entourage et ses collègues de travail. La construction identitaire de ce petit garçon va se faire sur ce manque d'amour, sur sa honte et l'intériorisation de sa différence et va donc croire ce qu'il entend à longueur de journée qu'il est "débile" Cette histoire peut faire sourire par moment et on jubile devant certaines réactions de Shahaab , mais on a souvent le coeur gros face au rejet et à la violence psychologique que l'enfant ressent. Sa solitude est poignante. C'est un très beau livre que l'on a envie de garder auprès de soi. La couverture est également touchante.
        • montmartin Posté le 19 Juillet 2017
          Le soir de la fête organisée pour ses 20 ans, Shahaab se souvient. Il a cinq ans, il ne parle pas, C’est le souffre douleur de son cousin qui l’a surnommé le débile ou le petit gogol . Shahaab passe son temps à regarder les feuilles et les vers de terre, la lune et les étoiles sont ses amies. Asrah son frère aîné, est poli et bon élève, toujours en tête de sa classe, il ne veut pas d’un frère idiot. Nasser son père pense que son enfant est anormal. Sa petite sœur Shadi est la joie de la vie de sa mère Maryam, lui est la peine de ses jours. Quand Shahaab comprend enfin qu’il est l’objet des moqueries de tout son entourage, une terrible colère s’empare lentement de lui, il sent la haine bouillonnée dans son cœur. Suivant les conseils de ses amis imaginaires Babi et Asi il décide de régler ses comptes lui-même et les bêtises vont s’accumuler et les brimades aussi. Et puis sa grand-mère maternelle, Bibi, vient s’installer à la maison et pour la première fois quelqu’un va accepter tous ses défauts. Shahaab et sa mère Maryam sont à tour de rôle les narrateurs de ce récit qui... Le soir de la fête organisée pour ses 20 ans, Shahaab se souvient. Il a cinq ans, il ne parle pas, C’est le souffre douleur de son cousin qui l’a surnommé le débile ou le petit gogol . Shahaab passe son temps à regarder les feuilles et les vers de terre, la lune et les étoiles sont ses amies. Asrah son frère aîné, est poli et bon élève, toujours en tête de sa classe, il ne veut pas d’un frère idiot. Nasser son père pense que son enfant est anormal. Sa petite sœur Shadi est la joie de la vie de sa mère Maryam, lui est la peine de ses jours. Quand Shahaab comprend enfin qu’il est l’objet des moqueries de tout son entourage, une terrible colère s’empare lentement de lui, il sent la haine bouillonnée dans son cœur. Suivant les conseils de ses amis imaginaires Babi et Asi il décide de régler ses comptes lui-même et les bêtises vont s’accumuler et les brimades aussi. Et puis sa grand-mère maternelle, Bibi, vient s’installer à la maison et pour la première fois quelqu’un va accepter tous ses défauts. Shahaab et sa mère Maryam sont à tour de rôle les narrateurs de ce récit qui s’apparent à un conte . Portrait d’un enfant différent qui écrit les mots en couleurs car il connait leur âme et qui parle à sa maman avec ses yeux. Portrait de l’Iran enfermé dans un islam rigoriste où la police de la moralité réprime tout contact entre personnes de sexe opposé qui ne sont pas apparentées. Portrait douloureux de la condition féminine dans ce pays où l’homme est le maître, les mariages sont arrangés et où les femmes doivent renoncer à leurs rêves pour se transforme en ménagère ordinaire. Portrait de la société iranienne où tous les espoirs reposent sur le fils aîné, où les pères n’aiment que les enfants qui les rendent fiers. Un beau roman rempli d’amour et de souffrance.
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.