Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365695213
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 464
DRM : DRM Adobe

Les Lueurs du lendemain

Alice DELARBRE (Traducteur)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 04/02/2021
Deux générations. Trois femmes. Une trahison impardonnable.
Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l’esprit de corps et l’idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s’enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de... Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l’esprit de corps et l’idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s’enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de Nuremberg sont promulguées, les jeunes filles se retrouvent alors ennemies malgré elles… New York, 1989. Ava, la fille d’Ilse, hérite des lettres écrites par cette dernière à Renate. En les lisant, elle plonge avec stupeur dans l’histoire de cette femme qui n’a jamais su l’aimer. Fresque haletante et poignante, Les Lueurs du lendemain se penche sur les retombées intimes et invisibles du nazisme, et sur les conséquences dévastatrices des choix faits durant les heures les plus sombres de l’Allemagne.

"Ce récit terrible et humain le confirme, comme se confirme cette intuition : l’Histoire narrée par les femmes ne se contente pas de raconter des faits, elle explore toujours les zones intimes de l’être,  qui sont les moteurs de cette dernière." 
Gérard de Cortanze, HISTORIA

"Une belle amitié au péril de l'idéologie (...). Un roman très fort, très poignant."
LA MANCHE LIBRE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365695213
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 464
DRM : DRM Adobe

Ils en parlent

"Ce récit terrible et humain le confirme, comme se confirme cette intuition : l’Histoire narrée par les femmes ne se contente pas de raconter des faits, elle explore toujours les zones intimes de l’être,  qui sont les moteurs de cette dernière."
Gérard de Cortanze / HISTORIA

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LitteralementParlant Posté le 25 Août 2021
    Coup de cœur pour ce roman très poignant. J’ai adoré l’écriture alternant les trois points de vue et la temporalité. Pour ma part, je me suis attachée à tous les personnages ainsi qu’à leurs histoires. On se retrouve plongé au milieu d’un trio si déchiré et pourtant unis par un lourd secret. Une histoire d’amour et d’amitié impossible ? Ou bien, au contraire, plus forte que le reste ? Je vous laisse découvrir … Une fiction qui se confond parfaitement avec la dure réalité qu’était la vie des Juifs, « une race » rejetée et détestée, vivant la pire des souffrances morale et physique. Les Allemands pouvaient-ils être amis avec les Juifs ? Les aimer ? Dur d’imaginer un tel scénario et pourtant les liens qui se crée sont parfois plus fort que tout. Mais, malheureusement, des choix sont à faire, comment savoir si ce sont les bons ?! Un récit poignant du début à la fin #x1f90d;
  • lesloisirsdevaness Posté le 1 Juin 2021
    Il n'est jamais évident de se lancer dans un livre qui parle de la 2nd guerre mondiale. Mais ici, nous n'assisterons pas à la guerre. Nous verrons l'avant et l'après. Nous observerons la montée du nazisme, les prétextes utilisés pour rallier le plus de monde possible à leur cause. Des années d'endoctrinement pour la population et surtout pour ces jeunes qui se jettent à corps perdus dans cette cause qu'ils estiment juste. Avant que tout ne dégénère. Nous observerons les conséquences de cette guerre sur les générations suivantes à travers les yeux d'Ava. Je suis entrée très facilement dans ce livre et je me suis attachée à Renate et Ava. Ilse, elle, est inatteignable. Elle va rejoindre les jeunesses hitlériennes et convaincre Renate d'en faire partie également. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Une histoire d'amitié qui se retrouve au coeur de cette flambée. Toute l'injustice de ce qui se passe prend aux tripes. Les conséquences ne sont pas mieux. Ava est blessée, son histoire qu'elle ne connaît pas lui pèse et lui laisse un sentiment de vide. Cette mère qui refuse de lui parler n'arrange rien, et ne pas réussir à savoir ce qui lui passe par... Il n'est jamais évident de se lancer dans un livre qui parle de la 2nd guerre mondiale. Mais ici, nous n'assisterons pas à la guerre. Nous verrons l'avant et l'après. Nous observerons la montée du nazisme, les prétextes utilisés pour rallier le plus de monde possible à leur cause. Des années d'endoctrinement pour la population et surtout pour ces jeunes qui se jettent à corps perdus dans cette cause qu'ils estiment juste. Avant que tout ne dégénère. Nous observerons les conséquences de cette guerre sur les générations suivantes à travers les yeux d'Ava. Je suis entrée très facilement dans ce livre et je me suis attachée à Renate et Ava. Ilse, elle, est inatteignable. Elle va rejoindre les jeunesses hitlériennes et convaincre Renate d'en faire partie également. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Une histoire d'amitié qui se retrouve au coeur de cette flambée. Toute l'injustice de ce qui se passe prend aux tripes. Les conséquences ne sont pas mieux. Ava est blessée, son histoire qu'elle ne connaît pas lui pèse et lui laisse un sentiment de vide. Cette mère qui refuse de lui parler n'arrange rien, et ne pas réussir à savoir ce qui lui passe par la tête la rend encore plus lointaine, inhumaine. Une histoire à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • DelleCL Posté le 30 Mai 2021
    A Berlin, dans les années 30, Ilse et Renate sont deux adolescentes inséparables et pourtant, leurs chemins vont diverger avec la montée du nazisme alors qu'Ilse intègre les Jeunesses Hitlériennes. Quelque cinquante ans plus tard, Ava, mère célibataire a fini par mettre l'Atlantique entre elle et sa mère, tant l'incompréhension entre les deux femme est grande. Pourquoi sa mère, Ilse est-elle si mystérieuse, pourquoi ne répond elle à aucune question sur son père et pourquoi son comportement est-il si inexplicable parfois? Un paquet de lettres écrites par Ilse à Renate, et jamais postées lèvera le voile sur ces questions et faire apparaitre une réalité déchirante. J'ai été frappée par le réalisme qui se dégage du roman, les situations et les personnages sonnent juste. J'ai eu l'impression de vivre la progression du nazisme et les événements terrifiants de la Nuit de cristal qui sont racontés sans aucun pathos, et c'est justement ce qui touche le plus. Ce roman décrit aussi avec précision la transformation d'une jeunesse insouciante en un monstre de cruauté et de barbarie. Mais rien n'est manichéen, et souvent au fil de ma lecture, je me suis demandé qui l'emportait sur nos actions : la raison, l'instinct, le coeur? Comment une jeunesse... A Berlin, dans les années 30, Ilse et Renate sont deux adolescentes inséparables et pourtant, leurs chemins vont diverger avec la montée du nazisme alors qu'Ilse intègre les Jeunesses Hitlériennes. Quelque cinquante ans plus tard, Ava, mère célibataire a fini par mettre l'Atlantique entre elle et sa mère, tant l'incompréhension entre les deux femme est grande. Pourquoi sa mère, Ilse est-elle si mystérieuse, pourquoi ne répond elle à aucune question sur son père et pourquoi son comportement est-il si inexplicable parfois? Un paquet de lettres écrites par Ilse à Renate, et jamais postées lèvera le voile sur ces questions et faire apparaitre une réalité déchirante. J'ai été frappée par le réalisme qui se dégage du roman, les situations et les personnages sonnent juste. J'ai eu l'impression de vivre la progression du nazisme et les événements terrifiants de la Nuit de cristal qui sont racontés sans aucun pathos, et c'est justement ce qui touche le plus. Ce roman décrit aussi avec précision la transformation d'une jeunesse insouciante en un monstre de cruauté et de barbarie. Mais rien n'est manichéen, et souvent au fil de ma lecture, je me suis demandé qui l'emportait sur nos actions : la raison, l'instinct, le coeur? Comment une jeunesse poussée au bord du précipice peut-elle reculer? Une lecture saisissante, comme beaucoup de récits sur la seconde guerre mondiale qui relate l'inexorable chute d'une famille juive, et le poids du secret sur plusieurs générations.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Michel69004 Posté le 28 Avril 2021
    Ce n’est pas un hasard si autant de romans portant sur l’héritage trans-générationnel du nazisme sont publiés en ce moment L’époque est sombre et il est plus que jamais nécessaire d’essayer de comprendre. Le roman de Jennifer Cody Epstein est une vraie réussite. De plusieurs points de vue : C’est un beau récit sur l’amitié,l’engagement, la littérature, porté par un vrai souffle épique. C’est aussi un grand roman historique tournant autour de 3 personnages ( Ilse,Renate,Ava) et s’étirant en aller-retour de 1933 à 1989. L’évocation de la «Nuit de Cristal » nous met en apnée, coincés dans un tramway, tandis que les ogres se déchaînent tout autour et que Berlin brûle ses synagogues. C’est aussi un roman, et c’est là où il m’a peut-être le plus convaincu , sur la banalité du mal. On a dit et écrit tellement de choses après Hannah Arendt et le propos de l’autrice ne se situe pas à ce niveau là. C’est sans doute là toute sa force, nous faire saisir la Chose du côté de l’intime, du privé. Modestement mais inexorablement. On ne devient pas nazi du jour au lendemain. Je crois que le tour de force de Jennifer Cody Epstein c’est de montrer... Ce n’est pas un hasard si autant de romans portant sur l’héritage trans-générationnel du nazisme sont publiés en ce moment L’époque est sombre et il est plus que jamais nécessaire d’essayer de comprendre. Le roman de Jennifer Cody Epstein est une vraie réussite. De plusieurs points de vue : C’est un beau récit sur l’amitié,l’engagement, la littérature, porté par un vrai souffle épique. C’est aussi un grand roman historique tournant autour de 3 personnages ( Ilse,Renate,Ava) et s’étirant en aller-retour de 1933 à 1989. L’évocation de la «Nuit de Cristal » nous met en apnée, coincés dans un tramway, tandis que les ogres se déchaînent tout autour et que Berlin brûle ses synagogues. C’est aussi un roman, et c’est là où il m’a peut-être le plus convaincu , sur la banalité du mal. On a dit et écrit tellement de choses après Hannah Arendt et le propos de l’autrice ne se situe pas à ce niveau là. C’est sans doute là toute sa force, nous faire saisir la Chose du côté de l’intime, du privé. Modestement mais inexorablement. On ne devient pas nazi du jour au lendemain. Je crois que le tour de force de Jennifer Cody Epstein c’est de montrer comment rivalisent, à l’intérieur du personnage d’Ilse, les idéaux d’amitié, d’amour et de patriotisme. Comment ils s’élaborent et se conflictualisent. D’où naissent les monstres ordinaires... Alors bien sûr il y a le secret de la filiation d’Ava , vous aurez très vite votre petite idée... Très chouette livre, vraiment. Merci aux amis de Babelio de m’en avoir suggéré la lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kirzy Posté le 3 Avril 2021
    Quel beau roman ! J'ai été totalement emportée par le souffle puissant de cette exploration méticuleuse de l'Allemagne nazie et de ses héritages, de cette mémoire maudite qui hante les générations suivantes. La distribution des personnages est formidable. Tout commence avec Ava, mère célibataire qui a fui la sienne en venant s'installer à New-York tant leur relation déborde d'incompréhensions : elle est rattrapée par le passé de sa mère lorsqu'elle reçoit à la mort de celle-ci tout un tas de lettres écrites par sa mère à partir des années 1930. Les secrets enfouis depuis des décennies lui explosent à la figure mais lui permettent enfin de comprendre qui était sa mère et pourquoi elle l'a abandonnée provisoirement dans un orphelinat juste après la fin de la Seconde guerre mondiale. C'est à travers la quête d'origine d'Ava qu'on découvre l'évolution de l'amitié entre sa mère, Ilse, et Renate au coeur de l'Allemagne nazie. Ce sont les passages qui m'ont le plus happée tant le quotidien des années 1930 est minutieusement décrit. On assiste à la terrifiante métamorphose d'une jeunesse allemande insouciante et ordinaire au contact du nazisme, on comprend parfaitement comment des adolescents ont pu être déformés par le nazisme, infectés par l'antisémitisme jusqu'à un... Quel beau roman ! J'ai été totalement emportée par le souffle puissant de cette exploration méticuleuse de l'Allemagne nazie et de ses héritages, de cette mémoire maudite qui hante les générations suivantes. La distribution des personnages est formidable. Tout commence avec Ava, mère célibataire qui a fui la sienne en venant s'installer à New-York tant leur relation déborde d'incompréhensions : elle est rattrapée par le passé de sa mère lorsqu'elle reçoit à la mort de celle-ci tout un tas de lettres écrites par sa mère à partir des années 1930. Les secrets enfouis depuis des décennies lui explosent à la figure mais lui permettent enfin de comprendre qui était sa mère et pourquoi elle l'a abandonnée provisoirement dans un orphelinat juste après la fin de la Seconde guerre mondiale. C'est à travers la quête d'origine d'Ava qu'on découvre l'évolution de l'amitié entre sa mère, Ilse, et Renate au coeur de l'Allemagne nazie. Ce sont les passages qui m'ont le plus happée tant le quotidien des années 1930 est minutieusement décrit. On assiste à la terrifiante métamorphose d'une jeunesse allemande insouciante et ordinaire au contact du nazisme, on comprend parfaitement comment des adolescents ont pu être déformés par le nazisme, infectés par l'antisémitisme jusqu'à un point de non-retour. On voit l'amitié entre Ilse, qui adhère avec enthousiasme à la Bund Deustcher Mädel (  la Ligue des jeunes filles allemandes, l'équivalent des Jeunesses hitlériennes pour les filles de 10 à 18 ans ) , et Renate qui est juive, se briser dans un contexte émotionnel très dense ( lois raciales de Nuremberg, ostracisme à au lycée, Nuit de Cristal, Deuxième guerre mondiale, fuite aux Etats-Unis ) C'est sans doute le personnage d'Ilse qui m'a le plus intéressée, car c'est le plus complexe, celui qui s'est bâti une carapace de froideur et dureté pour survivre à ce qu'elle a vécu et fait, quitte à saboter quasi irrémédiablement sa relation à sa fille. C'est le personnage pivot dont le lecteur cherche à percer l'opacité. Jusqu'à en comprendre les principaux ressorts psychologiques. A partir de ce passionnant trio, Jennifer Cody Epstein construit un récit brillamment mené, alternant les trois points de vue et les temporalités ( années 1930 en Allemagne - années 1970-80 aux Etats-Unis ), emplis de drames, de secrets et de trahisons, patiemment dévoilés au moment opportun, avec un art de la suspension et de l'ellipse vraiment impeccable. Tout sonne vrai dans ce roman déchirant, tragique et cruel, qui ne sombre jamais dans le démonstratif ou le pathos pour faire réfléchir sur le pouvoir rédempteur du pardon et la nécessité d'accepter le passé en affrontant sa propre culpabilité ou celle transmise au sein de sa famille.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !