Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264070951
Code sériel : 5330
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
C'est le coeur qui lâche en dernier
Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Date de parution : 16/08/2018
Éditeurs :
10/18

C'est le coeur qui lâche en dernier

Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Date de parution : 16/08/2018
Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Réduits à vivre dans leur voiture, ils sont au bord du désespoir. Charmaine... Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Réduits à vivre dans leur voiture, ils sont au bord du désespoir. Charmaine trouve alors la solution à tous leurs problèmes dans une étonnante publicité pour la ville de Consilience.  Promesse d’une vie... Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Réduits à vivre dans leur voiture, ils sont au bord du désespoir. Charmaine trouve alors la solution à tous leurs problèmes dans une étonnante publicité pour la ville de Consilience.  Promesse d’une vie de rêve, Consilience leur assure un toit, à manger et du travail…un mois sur deux. L’autre mois, les habitants le passent en prison, nourris et blanchis, pendant que d’autres s’installent chez eux.  Une règle absolue régit cette étrange utopie : ne jamais entrer en contact avec les « alternants ». Mais Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »

« Alors que sa "servante écarlate" triomphe, Margaret Atwood publie un roman tout aussi incisif. »
ELLE

Traduit de l’anglais par Michéle Albaret-Maatsch
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070951
Code sériel : 5330
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Après La Servante écarlate, devenue culte. Margaret Atwood nous livre un roman époustouflant, rempli d'humour noir.
Un récit dystopique qui reflète malheureusement bien notre société.
A quel point sommes nous prêt à abandonner notre liberté pour nous sentir en sécurité ?
Librairie Gérard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • castelsophie42 10/07/2022
    J’ai regardé La Servante écarlate et j’avoue humblement ne pas l’avoir lue. La découverte de cette série a été un véritable choc pour moi provoquant moultes émotions. Je pense qu’on ne peut pas rester indifférent et qu’on ne sort pas indemne de la Servante écarlate. J’ai donc souhaité lire C’est le cœur qui lâche en dernier et découvrir Margaret Atwood en tant qu’auteur. Et je n’ai pas été déçue. En effet, elle nous livre ici une dystopie carcérale avec au menu, trafic d’organes, fabrication de poupées sexuelles, et j’en passe. Madame Atwood ne nous épargne pas. Elle nous jette sans vergogne dans les affres de la misère humaine. Elle dénonce dans ce livre l’absurdité d’un système orwellien.
  • Cacha 16/05/2022
    Un couple s'enfuit en voiture à travers le chaos. Par l'intermédiaire d'une publicité à la télévision, il leur est fait une proposition alléchante à laquelle ils ne peuvent pas résister. Évidemment, au début, tout nouveau tout beau mais ils s'aperçoivent vite du cynisme de l'entreprise. Comment réussiront ils à s'en sortir, tout en gardant certains avantages ?... Ce roman est un condensé de notre monde actuel, ce à quoi excelle l'autrice. C'est aussi une histoire d'amour (et de sexe). Les protagonistes ne sont pas très sympathiques, en particulier la femme et ils ont tendance à se laisser porter par les évènements. Le rôle du frère n'apporte rien au récit, à mon avis et le rappel des axiomes de la grand-mère est lassant à la fin. L'intérêt réside principalement dans la comparaison que l'on peut faire avec certains personnages célèbres et cyniques de notre époque.
  • thburdet 19/03/2022
    (Lu en VO) Ce livre est pour moi le 1er contact avec l'œuvre de Margaret Atwood. Bien que je sache de loin ce dont il s'agit, je n'ai absolument pas suivi l'adaptation télévisée de La Servante Écarlate. Le pitch du présent livre était alléchant mais quelques critiques moyennes auraient déjà dû me mettre la puce (du canard) à l'oreille... j'ai en effet trouvé que ça ne cassait pas 3 pattes à ce cher palmipède ! Cette histoire de déclassement social d'un couple qui mène à leur enfermement quasi sectaire ne m'a pas paru d'une folle originalité, les personnages ne m'ont pas inspiré d'émotion particulière (ce ne sera pas le 1er roman à s'intéresser à la "white trash" américaine) et le style de l'auteur ne m'a pas non plus transporté. Bref pas une lecture désagréable mais rien de mémorable pour moi.
  • Sobouquine 12/02/2022
    C'est le cœur qui lâche en dernier de Margaret Atwood, une dystopie qui tourne autour de l'amour et du choix. Charmaine et Stan vivent dans leur voiture, la misère ayant frappé une grande partie de la population. La peur domine, mais une solution arrive : Consilience. Les personnes qui s'engagent vivent un mois dans une maison tout confort et ont un métier à responsabilité, le mois suivant, ils vont en prison et s'occupent des tâches plus ingrates. Stan et Charmaine ont des Alternants, qui habitent leur appartement quand ils sont en prison, et inversement. Ils n'ont pas le droit de se rencontrer, et pourtant... J'ai du mal à dire ce que j'ai pensé de ce roman. J'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, et les phrases qui font mouche. Cependant, l'histoire est simple, le côté dystopique est assez minimaliste, et je m'attendais à beaucoup plus. Malgré tout, je vous conseille de le lire pour vous faire votre propre avis !
  • Nanali 10/11/2021
    Mon avis sur ce livre est assez partagé. C’est une lecture que j’ai apprécié mais qui ne m’a pas autant emballée que je l’imaginais. J’ai bien aimé l’univers créé par Margaret Atwood, son côté à la fois perturbant et réaliste ; en revanche j’ai eu plus de mal avec la partie qui se passe à Las Vegas où j’ai trouvé que l’auteure « poussait un peu le bouchon » sur le côté kitch. Je suppose que c’est volontaire de sa part, mais ne connaissant pas ce milieu, c’était un peu « too much » pour moi. Enfin, je m’attendais à quelque chose de plus prenant, de plus haletant et au contraire j’ai trouvé le rythme un peu laborieux.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    25 dystopies à lire absolument

    Pionner de la dystopie, Aldous Huxley a ouvert la voie a bien des romans depuis la parution du Meilleur des mondes en 1932. Ces romans où l’utopie a viré au cauchemar mettent en scène les incertitudes et les angoisses que font naitre en nous les évolutions du monde. Société totalitaire, catastrophe écologique, dérive technologique : il y en a pour tous les goûts !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Quel roman de Margaret Atwood devrais-je lire en premier ?

    Romans, livres jeunesse, essais, recueils de poésie ou de nouvelles... Aucun genre littéraire ne semble résister à la plume de Margaret Atwood. Alors que l'écrivaine canadienne publie Les Testaments (Robert Laffont), l'heure est venue d'éveiller la curiosité des néophytes. Vous ne connaissez pas l'oeuvre de Margaret Atwood ? Alors jetez vite un oeil à nos conseils de lecture.

    Lire l'article