RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Demande à la poussière

            10/18
            EAN : 9782264033024
            Code sériel : 1954
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 272
            Format : 108 x 177 mm
            Demande à la poussière

            Charles BUKOWSKI (Préface), Philippe GARNIER (Traducteur)
            Date de parution : 03/01/2002

            Dans les années trente, Arturo Bandini, fils d’ immigrés italiens, quitte le Colorado pour l’Eldorado, Los Angeles, avec son unique roman en poche et un rêve : devenir un écrivain reconnu. Vénérant les femmes et la littérature, il débarque dans une chambre d’hôtel miteuse, prêt à saisir la vie à...

            Dans les années trente, Arturo Bandini, fils d’ immigrés italiens, quitte le Colorado pour l’Eldorado, Los Angeles, avec son unique roman en poche et un rêve : devenir un écrivain reconnu. Vénérant les femmes et la littérature, il débarque dans une chambre d’hôtel miteuse, prêt à saisir la vie à bras-le-corps. Une errance sublime parmi les laissés-pour-compte du rêve américain.

            « Dans la lignée de Faulkner, et avant Charles Bukowski ou Jim Harrison, Fante ouvre une piste balayée par les poussières chères à l'Ouest sauvage. Elle se termine sur l'océan Pacifique, après moult détours, cuites et amours sans lendemain. »
            Sophie Cachon, Télérama

            Préface de Charles Bukowski

            Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
            par Philippe Garnier

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264033024
            Code sériel : 1954
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 272
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • celestineh Posté le 15 Décembre 2018
              Je crois que je viens de tomber sous le charme de l’écriture de John FANTE. Une écriture qui tourbillonne, vibre, virevolte. J’ai donc retrouvé Arturo Bandini (découvert dans Bandini) jeune écrivain ayant quitté son Colorado natal pour s’installer dans la « ville des possibles » où le ciel est éternellement bleu : Los Angeles. Ce jeune homme a des ambitions gigantesques : devenir le meilleur écrivain au monde, et des fins de mois souvent difficiles. Il ne connait pas grand-chose à l’amour, jusqu’au moment où il rencontre une jeune serveuse au caractère aussi explosif que le sien. Mais la jeune fille en aime un autre…à la folie et jusqu’à la folie. Ce n’est pas tant ce que raconte l’auteur qui m’a accroché que sa manière de le raconter. Un style bourré d’énergie et d’humour, plein de fantaisie. Tiens, je n’ai pas pu résister, j’ai pris hier Mon Chien stupide et je vais me jeter dessus.
            • Lucrese1 Posté le 27 Novembre 2018
              Alors que je n'ai pas terminé ce livre, je lui mets déjà un 5 étoiles! Comme ça parce que j'adore la première partie et que je ne le lâcherai pas avant de l'avoir terminé même si je ne dors que 2 heures cette nuit! Je lui met un 5 bien mérité tout comme je l'avais fait avec Bukowski et son magnifique "Souvenirs d'un pas grand chose"! J'y retrouve la même sensibilité, le même humour, la même tendresse, la même écriture honnête, belle, si belle qu'elle en devient pure ...Et je suis tout à fait d'avis avec celui du bibliothécaire de la ville ou je vis qui a dit ceci au sujet de "Fante et de Bukowski" ces auteurs choquent qui veut bien être choqué!" Je lui ai promis que je traduirai en français cette phrase que j'ai beaucoup aimée! Dieu que c'est gai de découvrir ce "nouvel" auteur! Auteur que j'ai baptisé Charles B. au look de Jack Kerouac! Je ne parle que du look! Il y a peut-être aussi quelques similitudes avec Jack mais je retrouve plus Charles en lui... Ce fut donc un très bon week-end pour moi, tout d'abord parce que j'étais de récup hier et aujourd'hui et... Alors que je n'ai pas terminé ce livre, je lui mets déjà un 5 étoiles! Comme ça parce que j'adore la première partie et que je ne le lâcherai pas avant de l'avoir terminé même si je ne dors que 2 heures cette nuit! Je lui met un 5 bien mérité tout comme je l'avais fait avec Bukowski et son magnifique "Souvenirs d'un pas grand chose"! J'y retrouve la même sensibilité, le même humour, la même tendresse, la même écriture honnête, belle, si belle qu'elle en devient pure ...Et je suis tout à fait d'avis avec celui du bibliothécaire de la ville ou je vis qui a dit ceci au sujet de "Fante et de Bukowski" ces auteurs choquent qui veut bien être choqué!" Je lui ai promis que je traduirai en français cette phrase que j'ai beaucoup aimée! Dieu que c'est gai de découvrir ce "nouvel" auteur! Auteur que j'ai baptisé Charles B. au look de Jack Kerouac! Je ne parle que du look! Il y a peut-être aussi quelques similitudes avec Jack mais je retrouve plus Charles en lui... Ce fut donc un très bon week-end pour moi, tout d'abord parce que j'étais de récup hier et aujourd'hui et qu'en me rendant à la bib hier chercher deux William Gay que j'avais réservé, j'ai fuiné dans le"B" de Bukowski et le "F" de Fante à la recherche d'une éventuelle découverte ( difficile à trouver pour Bukowski ) mais voilà que le bibliothécaire qui range les livres me dit " Tu aimes Fante aussi? Un génie comme Charles B.!", nous gardons dans la magasin un très beau livre intitulé "Ask the dusk" et un Bukowski qui vient d'être réédité, "Bukowski on cats" tu peux les emprunter si tu veux! " Si je veux l'emprunter? Bien sûr! J'ai vu sur ce site que Charles Bukowski avait écrit la préface de "Ask the dusk"! Et je lui explique que quelques lecteurs qui ont d'ailleurs un blog et une très bonne plume et qui ont visiblement un peu les mêmes goûts que moi ont adoré ce John Fante et me l'ont conseillé vivement! Me voilà donc rentrée à la maison avec en plus que les 2 bouquins de William Gay ce merveilleux livre de Fante par lequel j'ai commencé, je n'ai pas pu m'en empêcher et un livre de Charles Bukowski sur sa relation avec les chats! Je suis bien au chaud dans mon fauteuil avec mon chat qui ronronne près de moi et qui pousse de temps à autre sa petite tête contre le livre pour me montrer qu'il veut aussi un peu d'attention, ce que je fais avant de me replonger dans la lecture de John Fante! La vie n'est-elle pas belle parfois?
              Lire la suite
              En lire moins
            • heros_pitch Posté le 23 Octobre 2018
              J'ai adoré l'écriture et l'ambiance particulière de ce roman qui m'a rappelé l'attrape-coeur de Salinger, cette errance du héros dans la ville, et aussi Martin Eden de Jack London dans cette idée qu'un jour il deviendra un écrivain célèbre et l'histoire d'amour qui va avec. Sauf que là, on ne s'ennuie pas. Chaque phrase appelle la suivante, c'est fluide et on est dans la tête du narrateur. Le mot poussière revient à chaque chapitre. Formidable.
            • resogerath Posté le 20 Octobre 2018
              Après Bandini qui retrace de manière plus ou moins biographique la jeunesse de John Fante, on s’attaque avec « Ask the dawn » au début de la carrière d’auteur du narrateur. Désargenté, flambeur, Arturo Bandini veut devenir un auteur. Alors il transpire sur sa machine, claque son argent dès qu’il en a et rencontre une femme fatale. Il l’aime, il la déteste, il la rejette quand il peut l’avoir et la cherche quand elle le rejette… Une histoire compliquée. John Fante continue son histoire et, comme depuis le début, on est captivé par l’histoire de ce personnage qui vacille en permanence entre le pathétique et le génial.
            • venividiosculavi Posté le 8 Octobre 2018
              Je me suis tapé une telle série de nanards ces derniers temps que j'ai éprouvé le besoin de revenir à une valeur sure. Quel pied de suivre cet écrivain en herbe dans son quotidien ! Me voilà rassuré sur ma capacité à continuer à éprouver du plaisir à lire un bouquin. C'est l'esprit serein que je m'en retourne aux auteurs contemporains. Merci Johnny.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…