Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Je suis la maman du bourreau
Date de parution : 26/01/2023
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Je suis la maman du bourreau

Date de parution : 26/01/2023
Prier Dieu, vouer sa vie au Diable
Jusqu’où peut aller une mère lorsqu’elle découvre que son fils parfait et adoré est un monstre… ? Du haut de ses 90 ans, Mme de Miremont est la femme la... Jusqu’où peut aller une mère lorsqu’elle découvre que son fils parfait et adoré est un monstre… ? Du haut de ses 90 ans, Mme de Miremont est la femme la plus dure, austère et pieuse qui soit. Figée dans ses certitudes et sa foi, la vieille dame ne vit que... Jusqu’où peut aller une mère lorsqu’elle découvre que son fils parfait et adoré est un monstre… ? Du haut de ses 90 ans, Mme de Miremont est la femme la plus dure, austère et pieuse qui soit. Figée dans ses certitudes et sa foi, la vieille dame ne vit que pour Dieu et pour son fils, le père Pierre-Marie. Quand les crimes du prêtre sont révélés au grand jour, Gabrielle vacille, l’armure se fend. Il lui faudra peu à peu baisser la garde pour dénouer les fils du drame. La mère du bourreau voit devant elle se refermer les portes du Ciel et s’ouvrir le plus rocailleux des chemins de croix…

Cet ouvrage a fait partie de la sélection pour le Prix Orange du Livre et a reçu le Prix Claude-Chabrol
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266332101
Code sériel : 19085
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266332101
Code sériel : 19085
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« David Lelait-Helo sait jouer des registres et des voix, campant le drame en occultant presque le monstre dont on perçoit celle qui l’a « inventé »- le privant de libre arbitre, donc de culpabilité - et celui qui l’a révélé. Vertigineux. »
Le Monde des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nananinja 12/01/2023
    J'ai presque fini l'année 2022 avec ce roman d'une noirceur incroyable, une descente dans les horreurs des abus sexuels dans les églises, c'était super intéressant car vu par les yeux de la maman du bourreau. Comment réagir quand on se rend compte que son fils est un monstre et que toutes nos croyances s'écroulent? J'ai trouvé le ton adopté très juste, des scènes parfois dures à lire mais pas dans l'excès ou la surenchère, tous les personnages sont aussi bien amenés et construits.
  • Yvan_T 07/01/2023
    Mon Dieu, quelle claque ! Quelle plume ! Quel immense coup de cœur ! Derrière ce titre racoleur, qui pourrait être celui d’un article de journal à scandale, se cache une petite perle dont le style m’a séduit dès les premières lignes. Étalant toute la beauté et la puissance de la langue française, David Lelait-Helo aborde la thématique particulièrement difficile de la pédophilie au sein de l’Église, tout en livrant le chemin de croix d’une mère qui se voit non seulement condamnée à tourner le dos à une foi qu’elle pensait inébranlable, mais également à un amour maternel qui surpassait tout… tout, mais pas ça ! Le mère du bourreau dont il est question dans le titre se nomme Gabrielle de Miremont, une fervente catholique et figure emblématique du village, qui est outrée lorsque la presse locale s’attaque à son Église en y déterrant une vieille histoire de pédophilie, un prêtre ayant soi-disant abusé de petits garçons qui lui étaient confiés durant des années. Ayant consacré sa vie à Dieu, elle a nourri son fils de la parole divine jusqu’à ce qu’il devienne prêtre de la paroisse et sa plus grande fierté. Sauf que le bourreau dont il est question dans le... Mon Dieu, quelle claque ! Quelle plume ! Quel immense coup de cœur ! Derrière ce titre racoleur, qui pourrait être celui d’un article de journal à scandale, se cache une petite perle dont le style m’a séduit dès les premières lignes. Étalant toute la beauté et la puissance de la langue française, David Lelait-Helo aborde la thématique particulièrement difficile de la pédophilie au sein de l’Église, tout en livrant le chemin de croix d’une mère qui se voit non seulement condamnée à tourner le dos à une foi qu’elle pensait inébranlable, mais également à un amour maternel qui surpassait tout… tout, mais pas ça ! Le mère du bourreau dont il est question dans le titre se nomme Gabrielle de Miremont, une fervente catholique et figure emblématique du village, qui est outrée lorsque la presse locale s’attaque à son Église en y déterrant une vieille histoire de pédophilie, un prêtre ayant soi-disant abusé de petits garçons qui lui étaient confiés durant des années. Ayant consacré sa vie à Dieu, elle a nourri son fils de la parole divine jusqu’à ce qu’il devienne prêtre de la paroisse et sa plus grande fierté. Sauf que le bourreau dont il est question dans le titre, le loup ayant violé les brebis qu’on lui avait confiées, se nomme Pierre-Marie de Miremont, son propre fils ! Quelle idée lumineuse d’aborder cette monstruosité qu’est la pédophilie dans le milieu ecclésiastique à travers le regard aimant d’une mère qui, au crépuscule de sa vie, doit subitement tout remettre en question et ouvrir les yeux sur le côté obscur de cette Église qui avait éclairé son existence jusque-là. Usant d’une écriture à fleur de peau, David Lelait-Helo nous plonge dans les pensées de cette femme qui croyait avoir couvé un homme de Dieu, mais dont la foi chavire au fil des pages. Du déni de cette femme déterminée à servir Dieu jusqu’à son dernier souffle à la honte qui l’envahit au fil des abominations qu’elle découvre, le lecteur assite au déchirement de cette mère qui a toujours vécu dans la lumière de Dieu, prônant le pardon de tous les péchés… sauf que là, le pardon semble subitement impossible ! Un roman coup de cœur d’une puissance évocatrice rare et un auteur dont la Mamie Vovonne peut être fière car c’est un don du ciel d’être capable de saisir une telle horreur avec des phrases d’une beauté et d’une justesse si déconcertante ! Je ne sais pas si c’est mon intolérance à la lactose qui m’avait empêché de découvrir les romans de cet auteur dont le nom a forcément dû agir sur mon subconscient, mais je vais de ce pas ajouter «#8201;Poussière d’homme#8201;» et ses autres romans à ma PÀL. Lisez également « Mon Père » de Grégoire Delacourt.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PhilippeNordiste 21/12/2022
    Le sujet est bouleversant, le traitement un peu moins: j'ai trouvé l'écriture trop complexe, un peu lourde, et je n'ai pas toujours réussi à ressentir tout l'horreur de l'histoire. Mais ce plaidoyer pour les victimes de pédophilie, que ce soit les enfants eux-mêmes (là, la description est très dure, directe, sans nuances: bravo) mais aussi les parents (en l'occurrence ici la mère) est écrit pour être lu, pour blâmer ces comportements abjects. Je ne regrette pas ma lecture, même si on sort un peu nauséeux.
  • Thalie4 28/11/2022
    Je suis la maman du bourreau - David Lelait-Helo Ce matin-là, un gendarme vient annoncer à Mme de Miremont que son fils est mort. Son fils, son enfant préféré, la lumière de ses jours et la fierté de sa vie. Pourtant, elle reste stoïque. Sa vie et ses certitudes se sont écroulées depuis quelques semaines. Gabrielle de Miremont, à force de piété, d'allégeance à Dieu, d'esprit toujours dirigé vers le ciel, a perdu sa part d'humanité. Elle est un être froid, issue d'une aristocratie désuète, s'estimant au-dessus des contingences terrestres. Un être de marbre que rien n'ébranle car seul Dieu a une place dans sa vie. Elle a mis au monde trois enfants mais ne s'est jamais comportée en mère. Il faudra un drame pour que ses certitudes s'effondrent et qu'elle reprenne visage humain. Au crépuscule de sa vie elle devient enfin une femme et une mère, avec ses incertitudes, ses regrets, ses failles. En apprenant l'horreur, la statue de marbre qu'elle était devient château de sable qui s'effrite. Son cœur brisé de mère et de croyante s'ouvre au monde, accueille la honte de la victime pour l'en décharger. Ce roman est fabuleusement écrit. Au début de l'histoire Gabrielle ne nous inspire que mépris.... Je suis la maman du bourreau - David Lelait-Helo Ce matin-là, un gendarme vient annoncer à Mme de Miremont que son fils est mort. Son fils, son enfant préféré, la lumière de ses jours et la fierté de sa vie. Pourtant, elle reste stoïque. Sa vie et ses certitudes se sont écroulées depuis quelques semaines. Gabrielle de Miremont, à force de piété, d'allégeance à Dieu, d'esprit toujours dirigé vers le ciel, a perdu sa part d'humanité. Elle est un être froid, issue d'une aristocratie désuète, s'estimant au-dessus des contingences terrestres. Un être de marbre que rien n'ébranle car seul Dieu a une place dans sa vie. Elle a mis au monde trois enfants mais ne s'est jamais comportée en mère. Il faudra un drame pour que ses certitudes s'effondrent et qu'elle reprenne visage humain. Au crépuscule de sa vie elle devient enfin une femme et une mère, avec ses incertitudes, ses regrets, ses failles. En apprenant l'horreur, la statue de marbre qu'elle était devient château de sable qui s'effrite. Son cœur brisé de mère et de croyante s'ouvre au monde, accueille la honte de la victime pour l'en décharger. Ce roman est fabuleusement écrit. Au début de l'histoire Gabrielle ne nous inspire que mépris. Mais au fil de ses confidences, la femme brisée nous apparaissant, nous prenons envie de la réconforter, de la cajoler, de lui apporter la part de tendresse à laquelle elle s'est toujours refusée. La douleur de cette mère, de cette femme perdue m'a profondément touchée. Ce roman sort des sentiers battus et aborde un sujet rarement mis en avant. Et avec quel brio ! Au fil des pages l'émotion monte et fini par prendre toute la place jusqu'à déborder. Des mots qui visent en plein cœur, un texte magnifiquement écrit, c'est un récit qui chamboule et qui restera en mémoire, c'est certain. À lire absolument !
    Lire la suite
    En lire moins
  • milkaboon 21/11/2022
    J'ai foncé dans ce roman pour ne pas le lâcher jusque tard dans la nuit !!!! Gabrielle je vous note sur ma liste de femmes fortes !!!! Ces hommes ou ces femmes qui commettent l'irréparable... Il y a un bourreau avec une ou plusieurs victimes mais souvent tellement de personnes... "dommages collatérales" !!! Est ce que les parents sont aussi coupables des erreurs de leurs enfants ???? Est ce que tout est pardonnable ???? Gabrielle Gabrielle...vous avez le cœur lourd je comprends !!!! Cette confession était très prenante... 📖Prier Dieu, se vouer au Diable Du haut de ses quatre-vingt-dix ans, Gabrielle de Miremont semblait inatteignable. Figée dans l'austérité de la vieille aristocratie catholique dont elle est l'incarnation. Sa devise : " Ne jamais rien montrer, taire ses émotions ". Jusqu'à ce matin-là, où un gendarme vient lui annoncer la mort de son fils. Son fils cadet, son enfant préféré, le père Pierre-Marie, sa plus grande fierté. Gabrielle ne vacille pas, mais une fois la porte refermée, le monde s'écroule. Cet effondrement, pourtant, prend racine quelques semaines plus tôt, à la suite d'un article de presse révélant une affaire de prêtres pédophiles dans sa paroisse. Révoltée par cette calomnie, Gabrielle entreprend des recherches. Des recherches qui signeront sa... J'ai foncé dans ce roman pour ne pas le lâcher jusque tard dans la nuit !!!! Gabrielle je vous note sur ma liste de femmes fortes !!!! Ces hommes ou ces femmes qui commettent l'irréparable... Il y a un bourreau avec une ou plusieurs victimes mais souvent tellement de personnes... "dommages collatérales" !!! Est ce que les parents sont aussi coupables des erreurs de leurs enfants ???? Est ce que tout est pardonnable ???? Gabrielle Gabrielle...vous avez le cœur lourd je comprends !!!! Cette confession était très prenante... 📖Prier Dieu, se vouer au Diable Du haut de ses quatre-vingt-dix ans, Gabrielle de Miremont semblait inatteignable. Figée dans l'austérité de la vieille aristocratie catholique dont elle est l'incarnation. Sa devise : " Ne jamais rien montrer, taire ses émotions ". Jusqu'à ce matin-là, où un gendarme vient lui annoncer la mort de son fils. Son fils cadet, son enfant préféré, le père Pierre-Marie, sa plus grande fierté. Gabrielle ne vacille pas, mais une fois la porte refermée, le monde s'écroule. Cet effondrement, pourtant, prend racine quelques semaines plus tôt, à la suite d'un article de presse révélant une affaire de prêtres pédophiles dans sa paroisse. Révoltée par cette calomnie, Gabrielle entreprend des recherches. Des recherches qui signeront sa perte. Ou sa résurrection.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.