Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264074294
Code sériel : 5492
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

La Danse macabre

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 07/11/2019
Ce sixième volume des aventures d’Edward Holmes dans le Paris du XVe siècle plonge une nouvelle fois le lecteur dans une intrigante et dangereuse enquête.
1425 : La maudite guerre entre les Armagnacs et les Bourguignons provoque tant de misère et de malheurs que le pauvre peuple ne songe plus qu’à la mort et se presse à Paris pour honorer les sinistres fresques de la Danse Macabre.
Le clerc anglais Edward Holmes s’y rend lui aussi,...
1425 : La maudite guerre entre les Armagnacs et les Bourguignons provoque tant de misère et de malheurs que le pauvre peuple ne songe plus qu’à la mort et se presse à Paris pour honorer les sinistres fresques de la Danse Macabre.
Le clerc anglais Edward Holmes s’y rend lui aussi, et y fait une singulière observation. Or, alors que le grand duc de Bourgogne Philippe le Bon s’éloigne de plus en plus de son allié anglais, Holmes se voit proposer de retrouver une jouvencelle de sang royal, la fille d’Odette de Champdivers, dernière maîtresse de Charles VI qui s’est trouvée impliquée dans un complot d’espions au profit du roi de Bourges.
Pour cette enquête, Holmes et Watson vont se rendre à Dijon en ignorant qu’un de leurs ennemis s’y trouve aussi, et ce pour un effroyable motif.
Dans la capitale bourguignonne, le clerc va retrouver Gabrielle de Landes, mais surtout sa route va croiser celle du Jules César du crime, James Moriarty. Et après un sinistre bal masqué, il rencontrera la Mort, au sommet d’une terrifiante cascade.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074294
Code sériel : 5492
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • maliroland Posté le 24 Décembre 2020
    Jean d'Aillon est un auteur prolixe de romans policiers historiques. Différents personnages récurrents jalonnent son oeuvre, rattachés chacun à des époques, allant du Chevalier d'Ussel pour le Moyen Age, jusqu'à Louis Fronsac, notaire anobli par Louis XIII pour ses talents d'enquêteur. Ici, D'Aillon s'amuse. Il s'approprie pour la sixième fois, les figures emblématiques de Sherlock Holmes et du docteur Watson et les envoie en pleine guerre de 100 ans. Ne vous inquiétez pas, le transfert se passe bien. Isabeau de Bavière est aux manettes, Charles VI a disjoncté, les anglais règnent sur le Nord de la France, le dauphin ronge son frein en sa bonne ville de Bourges et pour couronner le tout, Armagnacs et Bourguignons s'affrontent. Rassurez vous, D'Aillon, érudit parmi les érudits, nous explique tout et de ces sacs de noeuds ou de vipères au choix il vous en extraira la substantifique moelle. Holmes et Watson, trouveront sur leur route pour parachever l'analogie, ce brave Moriarty, ou plutôt ce sera l'inverse, Moriarty trouvera sur sa route nos deux compagnons qui la lui barreront en toute complication. L'intrigue ? Elle part d'une fresque de la danse macabre du cimetière des innocents, érudition, érudition, D'Aillon vous en expliquera les origines, et vous... Jean d'Aillon est un auteur prolixe de romans policiers historiques. Différents personnages récurrents jalonnent son oeuvre, rattachés chacun à des époques, allant du Chevalier d'Ussel pour le Moyen Age, jusqu'à Louis Fronsac, notaire anobli par Louis XIII pour ses talents d'enquêteur. Ici, D'Aillon s'amuse. Il s'approprie pour la sixième fois, les figures emblématiques de Sherlock Holmes et du docteur Watson et les envoie en pleine guerre de 100 ans. Ne vous inquiétez pas, le transfert se passe bien. Isabeau de Bavière est aux manettes, Charles VI a disjoncté, les anglais règnent sur le Nord de la France, le dauphin ronge son frein en sa bonne ville de Bourges et pour couronner le tout, Armagnacs et Bourguignons s'affrontent. Rassurez vous, D'Aillon, érudit parmi les érudits, nous explique tout et de ces sacs de noeuds ou de vipères au choix il vous en extraira la substantifique moelle. Holmes et Watson, trouveront sur leur route pour parachever l'analogie, ce brave Moriarty, ou plutôt ce sera l'inverse, Moriarty trouvera sur sa route nos deux compagnons qui la lui barreront en toute complication. L'intrigue ? Elle part d'une fresque de la danse macabre du cimetière des innocents, érudition, érudition, D'Aillon vous en expliquera les origines, et vous mènera à Dijon, capitale Bourguignonne, à la recherche d'une jeune demoiselle descendante de Saint Louis. La danse macabre est agréable à lire, l'histoire prenante, Vous n'en sortirez pas sans en apprendre un peu plus sur cette tranche d'histoire obscure. Et suite à ses habitudes d'Aillon vous laissera un petit encart sur ce qui est vrai et ce qui est faux. Mais la vérité ne se transcende t elle pas à travers ce que l'on veut bien en voir ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Scopa Posté le 6 Juin 2020
    Lu "La danse macabre". Outre l'intrigue historique passionnante (comme toujours avec Jean d'Aillon), j'ai revu "le dernier problème", jusqu'à la "Reichenbachfall". Memento mori.
  • Papyriri Posté le 24 Novembre 2019
    Septième volume des aventures moyenâgeuse d Eward Holmes et Gower Watson Cette fois l histoire se rapproche du"Dernier Problème " et non 'Des Hommes dansants " comme pourrait le suggérer le titre . Nos héros entament la phase finale de leur combat mortel avec le " Jules César du crime le gallois James Murtagh ( ou Moriarty en anglais ) ce dernier lancé dans un sinistre complot d ampleur internationale ....Mais chut ne déflorons pas le sujet.En cette année 1425 aussi se précise la rencontre , prévisible depuis au moins 3 bouquins , de notre clerc anglais et de notre Héroïne nationale préférée là encore motus ! mais c est transparent bien sûr . C est du D Aillon pur jus ,des longueurs , des scénarii à répétition des rebondissements prévisibles à 2 kilomètres mais bon ça se laisse lire une fois que l on accepté le style un peu soporifique .D 'autre part est prévue le 2 janvier 2020 le suivant ( voir 3° de couverture chez 10/18 )dont le titre est " la Maison de l 'Abbaye " bien ! sauf qu 'au cours de danse macabre plusieurs renvois sont faits dévoilant une partie... Septième volume des aventures moyenâgeuse d Eward Holmes et Gower Watson Cette fois l histoire se rapproche du"Dernier Problème " et non 'Des Hommes dansants " comme pourrait le suggérer le titre . Nos héros entament la phase finale de leur combat mortel avec le " Jules César du crime le gallois James Murtagh ( ou Moriarty en anglais ) ce dernier lancé dans un sinistre complot d ampleur internationale ....Mais chut ne déflorons pas le sujet.En cette année 1425 aussi se précise la rencontre , prévisible depuis au moins 3 bouquins , de notre clerc anglais et de notre Héroïne nationale préférée là encore motus ! mais c est transparent bien sûr . C est du D Aillon pur jus ,des longueurs , des scénarii à répétition des rebondissements prévisibles à 2 kilomètres mais bon ça se laisse lire une fois que l on accepté le style un peu soporifique .D 'autre part est prévue le 2 janvier 2020 le suivant ( voir 3° de couverture chez 10/18 )dont le titre est " la Maison de l 'Abbaye " bien ! sauf qu 'au cours de danse macabre plusieurs renvois sont faits dévoilant une partie du récit donc logiquement celui ci se situe antérieurement dans le suivi historiques des aventures . Alors si l un des Babélionautes comprend cette politique d édition je serais ravi que l on me l explique
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.