Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075161
Code sériel : 5497
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

La quête du trésor du Temple

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 14/08/2019
Partez sur les traces du trésor des templiers…
13 octobre 1307. Un convoi de trois chariots s'annonce au manoir de Vaux, en Normandie. Dans cinquante coffres de fer dissimulés sous des amas de paille se cachent le fabuleux trésor et les archives de l'ordre du Temple. Les faux charretiers, et vrais templiers, viennent les mettre à l'abri au... 13 octobre 1307. Un convoi de trois chariots s'annonce au manoir de Vaux, en Normandie. Dans cinquante coffres de fer dissimulés sous des amas de paille se cachent le fabuleux trésor et les archives de l'ordre du Temple. Les faux charretiers, et vrais templiers, viennent les mettre à l'abri au fond d'une crypte secrète, avant de rejoindre leurs frères pour l'Angleterre.
Le grand maître de l'Ordre, Jacques de Molay, a désigné lui-même ces hommes de confiance. Parmi eux Robert de L'Aigle, jeune chevalier qui n'a pas encore prononcé ses vœux.
Depuis peu, les templiers sentent venir la disgrâce. On les accuse d'hérésie et d'idolâtrie, et le roi Philippe le Bel agirait de manière sournoise avec eux...
Robert de L'Aigle doit rentrer seul à Paris, pour rendre compte de sa mission.
Or la capitale pullule de traîtres à la solde de Nogaret, chancelier du roi, qui, déjà, a eu vent de la disparition du trésor.
Ainsi commence la traque de Robert de L'Aigle...
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075161
Code sériel : 5497
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • papytoo Posté le 13 Février 2020
    Belle plongée médiévale où l'on retrouve les perfides personnages des rois maudits, Naugaret et Philippe le bel, toujours sombres et tourmentés (eurs), dans une intrigue sur la traque du chevalier Robert de l'aigle, héro imaginé par l'auteur, ayant participé à la cache du célèbre trésor des templiers, convoité par la couronne de France. La richesse de ce livre tient autant sur cette intrigue et ses personnages haut en couleurs, qu'à ses descriptions précises des lieux, des fonctions, des habits, des ambiances qui en font un merveilleux témoignage vulgarisé sur cette époque charnière de notre histoire. L'exercice d'un roman historique est toujours complexe, ne pas tomber dans la mièvrerie romanesque ni dans le catalogue des us et coutumes d'une époque ; Jean d'Aillon parvient parfaitement à équilibrer son art en nous instruisant tout en nous tenant en haleine dans cette épopée entre les Paris et Londres du début du Xiv ème siècle.
  • antoineiz Posté le 20 Décembre 2019
    Livre remarquablement transportant et ecrit dans un contexte medievale.
  • Marie2406 Posté le 28 Janvier 2019
    J'aime les romans historiques. J'aime l’époque médiévale J'aime le plume de Jean d'Aillon. Je ne pouvais donc qu’aimer la quête du trésor du Temple. Philippe le Bel Roi de France ne supporte plus le pouvoir des Templiers et en outre il aurait bien besoin pour soutenir les finances du Royaume de s'approprier leur trésor. Il va donc arrêter les Templiers et faire main basse sur ce fabuleux trésor qu'est le leur. Mais les Templiers avertis de l’imminence de l'attaque du Roi ont réussi à cacher le trésor. Philippe le Bel n'aura alors de cesse de faire rechercher Robert de l'Aigle jeune chevalier qui s’apprêtait à rentrer dans l'ordre des Templiers mais qui n'avait pas encore prononcé ses vœux et qui a participé à cacher le trésor. Une chasse à l'homme dans le Paris médiéval, dans le Royaume de France et jusque sur les terres d'Angleterre.
  • katemandou Posté le 19 Décembre 2018
    Déçue, je suis déçue ! Autant les enquêtes de Louis Fronsac m'avait plu, autant la traque du trésor du temple me laisse indîffente. Je n'ai absolument pas accroché à l'histoire. C'est long, c'est lent. Il ne se passe rien! Les personnages sont sans saveurs . Livre à oublier.
  • samlor Posté le 25 Novembre 2018
    Je remercie Babelio et Les Presses de la Cité pour l’envoi de ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio. J’avais déjà lu plusieurs Jean d’Aillon que j’avais adoré, tant ses récits polar historiques avec Louis Fronsac, étant une grande amatrice de polar historique, que ses romans purement historiques. J’ai donc été ravie de recevoir ce roman car il faut le dire, les romans ayant traits aux Templiers ne m’attirent pas énormément d’habitude, et j’aime bien me laisser convaincre avec dans ce cas, la garantie d’avoir un excellent écrivain derrière le récit. Je suis entrée très facilement dans le récit! Jean d’Aillon nous emporte rapidement à la suite de Robert, un chevalier pas encore Templier, qui participe à la cache du célèbre trésor des Templiers alors que Philippe le Bel, ne supportant plus la puissance de l’Ordre, décide de les renverser. Robert est vraiment un personnage que j’ai adoré, même si je l’ai trouvé un brin lisse par moment, creuser davantage ce personnage m’aurait plu. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier son esprit tactique, son sang froid, son courage face à toutes les situations complexes qu’il a dû affronter tout le long du roman. J’ai adoré ses ruses, et quel plaisir... Je remercie Babelio et Les Presses de la Cité pour l’envoi de ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio. J’avais déjà lu plusieurs Jean d’Aillon que j’avais adoré, tant ses récits polar historiques avec Louis Fronsac, étant une grande amatrice de polar historique, que ses romans purement historiques. J’ai donc été ravie de recevoir ce roman car il faut le dire, les romans ayant traits aux Templiers ne m’attirent pas énormément d’habitude, et j’aime bien me laisser convaincre avec dans ce cas, la garantie d’avoir un excellent écrivain derrière le récit. Je suis entrée très facilement dans le récit! Jean d’Aillon nous emporte rapidement à la suite de Robert, un chevalier pas encore Templier, qui participe à la cache du célèbre trésor des Templiers alors que Philippe le Bel, ne supportant plus la puissance de l’Ordre, décide de les renverser. Robert est vraiment un personnage que j’ai adoré, même si je l’ai trouvé un brin lisse par moment, creuser davantage ce personnage m’aurait plu. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier son esprit tactique, son sang froid, son courage face à toutes les situations complexes qu’il a dû affronter tout le long du roman. J’ai adoré ses ruses, et quel plaisir de voir ainsi courir les hommes du Roi 😉 J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à suivre ses autres compagnons d’aventure, assez inattendus et que j’ai trouvé très très attachants. L’intrigue elle-même m’a une nouvelle fois permis de découvrir un pan de l’Histoire que j’ignorais. Elle m’a poussée à aller me renseigner et que dire face à la chute des Templiers, et ce qui les y a menés! De plus, les allées et venues entre la France et l’Angleterre a apporté un agréable dépaysement et a permis certaines comparaisons entre les deux pays qui étaient intéressantes. Bref, je pense que Jean d’Aillon a très bien su rendre l’ambiance qui régnait à l’époque, jusqu’à la personnalité de Philippe le Bel. J’ai aussi apprécié qu’il ait pris, comme personnage principal, un homme qui n’était pas encore Templier et qui hésitait d’ailleurs à l’être. Cela a permis à l’auteur de soulevé des questions intéressantes, comme la profondeur de la foi, le célibat, le fait que les Templiers ne menaient plus de croisades sur la fin etc… Cependant, j’ai trouvé la fin trop abrupte et la fin des problèmes de Robert et compagnie un peu trop facile. Pour avoir lu plusieurs Jean d’Aillon, j’ai été déçue de découvrir des points non résolus ou plutôt, des problèmes vite réglés. Cela m’a très clairement laissé un goût d’inachevé que je n’avais encore jamais ressenti avec ses livres et j’ai trouvé dommage.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.