Lisez! icon: Search engine
L'arbre-monde
Serge Chauvin (traduit par)
Date de parution : 05/09/2019
Éditeurs :
10/18
En savoir plus

L'arbre-monde

Serge Chauvin (traduit par)
Date de parution : 05/09/2019
Une éco-fiction haletante qui montre le lien entre l’Homme et la nature en s’appuyant sur le drame écologique que la société actuelle, trop connectée au cyberworld, refuse de voir.
Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que le monde : celui de la nature et de nos liens avec elle. Les destins des protagonistes de... Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que le monde : celui de la nature et de nos liens avec elle. Les destins des protagonistes de ce récit, un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire, s’entrelacent autour de... Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que le monde : celui de la nature et de nos liens avec elle. Les destins des protagonistes de ce récit, un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire, s’entrelacent autour de ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Au fil d’une éco-fiction aux dimensions symphoniques, avec au centre du récit un séquoia menacé de destruction, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre lente noyade dans le cyber-world, et nous rappelle que sans la nature notre culture n’est que ruine de l’âme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074430
Code sériel : 5475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 744
Format : 108 x 177 mm
10/18
En savoir plus
EAN : 9782264074430
Code sériel : 5475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 744
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ericpourriel 24/04/2024
    Dyslexique=dysorthographique. Je lis L'Arbre-Monde de Richard POWERS, édition 10/18. Ce livre passionnant, que je n'ai pas fini, est totalement "pourri" par le traducteur : Serge CHAUVIN. J'en suis à la page 286. - La traduction est lamentable. Nulle, approximative. Une catastrophe!!!!!!!!! Page : 51,58,65,67 : Un américain d'origine chinoise (Shanghai) arrive aux USA à 23 ans. Ma Sih Hsuin en Chine devient Winston Ma aux USA. Alors qu'il est ingénieur, américain, trois filles. Toutes ses paroles sont du genre débiles : – "Ton père, toujours à réfléchir" – "Des excuses#8239;! je lui dis : les humains sont très bêtes. Ils oublient tout : d'où ils viennent, où ils vont. Je dis : Ne t'inquiète pas. L'être humain quitte ce monde bientôt. Et alors l'ours aura à nouveau la couchette du haut" C'est du racisme, ou de la fainéantise#8239;? Page 139 : "Faites, moi faire le plus grand cercle possible pour ce prix-là. Je veux savoir à quoi ici ressemble vu de la haut ¨ Qu'est-ce#8239;? Cela veut dire quoi#8239;? Page 144 : Sacrifiés au lieu de scarifiés ! ....... Jamais vu un traducteur aussi nul ou aussi feignant. Il pourrit littéralement le livre. L'horreur. Eric THERON
  • ManonOfthewoods 08/03/2024
    Ironie du sort, définition : passer une semaine à lire (laborieusement) un pavé de 744 pages célébrant l'importance de l'arbre et rappelant la place de l'homme à l'échelle de la vie d'un arbre (rien du tout). Puis profiter du premier rayon de soleil depuis deux semaines pour sortir dans mon jardin planter un arbre et tomber sur ma voisine qui me demande de bien vouloir couper tous mes arbres qui ont l'audace de faire dépasser leurs branches par dessus la clôture qui sépare nos deux jardins. Note à moi-même : Penser à mettre anonymement le pavé de Richard Power dans la boîte aux lettres de ma voisine, accompagné d'un petit mot : laissons-les vivre.
  • Stefrosiere 21/02/2024
    L'arbre-monde est un livre fort qui ébranle et fait réfléchir. Richard Powers manie ses personnages avec brio, la convergence des trajectoires est très intéressante. La tension croît et la magie ne cesse. J'ai par contre tiqué à plusieurs reprises sur le texte, des phrases bizarres. Effets de style de l'auteur ou traduction "flottante"? On y lit quand même : "Au temps pour moi (...)" dans un dialogue. Là, on comprend, comme les personnages du livre, que la situation est grave. Un livre à lire tout de même :)
  • tienstiensolivier 02/01/2024
    [EXTRAIT] "Personne ne voit les arbres. Nous voyons des fruits, nous voyons des noix, nous voyons du bois, nous voyons de l'ombre. Nous voyons des ornements ou les jolies couleurs de l'automne. Des obstacles qui bloquent la route ou qui obstruent la piste de ski. Des lieux sombres et menaçants qu'il faut défricher. Nous voyons des branches qui risquent de crever notre toit. Nous voyons une poule aux oeufs d'or. Mais les arbres... les arbres sont invisibles." Et Richard Powers ne ménage pas ses efforts pour nous les rendre visibles, ces arbres. Pour nous éveiller, nous éclairer. C'est une sentinelle et il tire la sonnette d'alarme. Richard Powers a encore l'espoir du révolté. Il veut croire à un soulèvement de l'humanité face à ce que la société capitaliste fait subir à la biodiversité. J'avais déjà beaucoup aimé "Sidérations" qui, je viens de l'apprendre est la suite de "l'Arbre-Monde". Il y est question de militants, activistes, idéalistes, utopistes, éco-terroristes, casse-couilles... mais pas que. Ce serait terriblement réducteur de s'arrêter à ça. À chacun ses croyances et ses convictions mais en tous les cas, Richard Powers nous amène à avoir un autre regard sur ces arbres. Peut-être plus appuyé, plus aiguisé, plus attentif, admiratif, contemplatif, plus sensible. FAKE PLASTIC TREES chantait Radiohead. Voilà ce qui nous pend au nez si nous ne prenons pas garde. Déjà qu'on a des pelouses roussies par le soleil... et repeintes en vert. Deux pensées me poursuivaient en lisant "l'Arbre-Monde". La première, c'est Thomas Brail, arboriste-grimpeur perché en haut d'un platane à Paris pour espérer la suspension (la suppression ?) de la construction de l'A69 qui doit relier Toulouse à Castres. La fin semble malheureusement inéluctable. La deuxième, c'est l'abattage stupide et sans raison en septembre 2023 d'un arbre bicentenaire, le "Sycomore Gap", l'arbre de Robin des Bois où l'on voit Kevin Costner et Morgan Freeman marcher sur le mur d'Hadrien. Oui, vraiment, nous sommes nos propres fossoyeurs. Arbristiquement. Promenons nous dans les bois, Tant qu'il y en a. [EXTRAIT] "Personne ne voit les arbres. Nous voyons des fruits, nous voyons des noix, nous voyons du bois, nous voyons de l'ombre. Nous voyons des ornements ou les jolies couleurs de l'automne. Des obstacles qui bloquent la route ou qui obstruent la piste de ski. Des lieux sombres et menaçants qu'il faut défricher. Nous voyons des branches qui risquent de crever notre toit. Nous voyons une poule aux oeufs d'or. Mais les arbres... les arbres sont invisibles." Et Richard Powers ne ménage pas ses efforts pour nous les rendre visibles, ces arbres. Pour nous éveiller, nous éclairer. C'est une sentinelle et il tire la sonnette d'alarme. Richard Powers a encore l'espoir du révolté. Il veut croire à un soulèvement de l'humanité face à ce que la société capitaliste fait subir à la biodiversité. J'avais déjà beaucoup aimé "Sidérations" qui, je viens de l'apprendre est la suite de "l'Arbre-Monde". Il y est question de militants, activistes, idéalistes, utopistes, éco-terroristes, casse-couilles... mais pas que. Ce serait terriblement réducteur de s'arrêter à ça. À chacun ses croyances et ses convictions mais en tous les cas, Richard Powers nous amène à avoir un autre regard sur ces arbres. Peut-être plus appuyé, plus aiguisé, plus attentif, admiratif, contemplatif, plus sensible. FAKE PLASTIC...
    Lire la suite
    En lire moins
  • schweitzergwlad 01/01/2024
    Livre sous estimé pour nous simple lecteur et non l'écrivain. Je pense qu'une quantité de sujets y sont abordés, loin de la simple nature si je puis employer simple. Une introspection sur l'ensemble du tout sans une once d'avis personnel. Pour les futurs lecteurs l'effort que vous fournirez pour arriver au dernier portrait vous sera rétribuer, je l'espère, persistez. Un livre " remise en question" et non un roman ou documentaire. Tout ceci selon mon avis subjectif toujours #x1f609

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !