En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Gang des rêves

        Pocket
        EAN : 9782266272438
        Code sériel : 16884
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 864
        Format : 108 x 177 mm
        Le Gang des rêves

        Elsa DAMIEN (Traducteur)
        Date de parution : 04/05/2017
        New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une... New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?

        « Il y a quelque chose de scorcesien chez Di Fulvio. » Zoé Courtois – lemonde.fr

        « Ça se lit comme une saga, un chef-d'œuvre ! » Gérard Collard – lesdeblogueurs.tv
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266272438
        Code sériel : 16884
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 864
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        9.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Didili Posté le 2 Mai 2018
          J'ai pris plaisir à cette lecture au long cours mais j'avoue être tout de même légèrement déçue surtout sur la deuxième partie du livre. La première partie m'a emballée. En effet elle dresse le portrait d'une femme italienne, Cetta qui décide de s'installer aux USA. Un prologue nous permet de comprendre le pourquoi de cette décision. Cetta n'est pas seule elle a un enfant avec elle : Natale (enfant issu d'un viol d'une enfant qui est elle-même issue d'un viol également...) Dans les années 10 il ne faisais pas bon être une femme étrangère fraichement arrivée à New York. Néanmoins Cetta aura la chance de croiser Sal sur sa route qui s'en en avoir l'air va l'aider énormément à pouvoir garder son enfant ce petit Natale qui deviendra dès le passage en douane Christmas. Cetta, Sal, Christmas puis vient un autre des personnages celui de Ruth, jeune fille issue du milieu riche et d'origine juive de New York. Mais l'univers de Ruth va très vite être mis à mal par un fou furieux Bill, celui-ci va l'enlever la battre sauvagement et la violer ! Nous sommes en 1922 et c'est dans ces circonstances terribles que Christmas avec son ami Santo va... J'ai pris plaisir à cette lecture au long cours mais j'avoue être tout de même légèrement déçue surtout sur la deuxième partie du livre. La première partie m'a emballée. En effet elle dresse le portrait d'une femme italienne, Cetta qui décide de s'installer aux USA. Un prologue nous permet de comprendre le pourquoi de cette décision. Cetta n'est pas seule elle a un enfant avec elle : Natale (enfant issu d'un viol d'une enfant qui est elle-même issue d'un viol également...) Dans les années 10 il ne faisais pas bon être une femme étrangère fraichement arrivée à New York. Néanmoins Cetta aura la chance de croiser Sal sur sa route qui s'en en avoir l'air va l'aider énormément à pouvoir garder son enfant ce petit Natale qui deviendra dès le passage en douane Christmas. Cetta, Sal, Christmas puis vient un autre des personnages celui de Ruth, jeune fille issue du milieu riche et d'origine juive de New York. Mais l'univers de Ruth va très vite être mis à mal par un fou furieux Bill, celui-ci va l'enlever la battre sauvagement et la violer ! Nous sommes en 1922 et c'est dans ces circonstances terribles que Christmas avec son ami Santo va croiser la route de Ruth. C'est lui qui la sauvera en l'emmenant à l'hôpital. Par cette rencontre deux univers vont alors se rencontrer, le milieux des riches et celui des pauvres. Dans ce roman si on commence l'histoire avec Cetta c'est bien et essentiellement à travers le personnage de Christmas son fils que l'on va vivre dans les quartiers New-yorkais. En sauvant Ruth, Christmas va non seulement rencontrer un autre monde celui du rêve américain en quelque sorte mais aussi tomber amoureux. Hélas, cette histoire d'amour devient vite très compliquée, de part les différences mais aussi et surtout par la personnalité de Ruth qui accuse de forts traumatismes suite à son agression. Alors dans la deuxième partie c'est tout en parallèles que nous allons suivre les divers personnages : Christmas, Ruth et aussi l'agresseur de Ruth, Bill. La fresque dressée là est très intéressante et m'a captivée, elle nous plonge dans les années 20 à NY et c'est très bien vu. De multiples personnages peuplent ce livre et je ne peux pas les mettre en avant tous ce sera à vous des les découvrir avec leurs verves et/ou leurs défauts. Ils font tous partie de ce roman et certains plus que d'autres m'ont plu : Santo, le grand-père de Ruth, Monsieur Bailey, Cyril... La ville de New-York est bien sur LE personnage centrale de ce roman. Le gang des rêves c'est l'Amérique telle qu'on la rêve et l'idéalise pour tomber de haut... Le gang des rêves c'est les Diamond dogs, gang de pure fantaisie inventé par l’espiègle Christmas pour se sentir vivre, pour tout simplement exister dans ces quartiers difficiles. Ma légère déception sur ce livre et sur la deuxième partie qui était pour moi pas assez imbriquée... Les 3 personnages principaux : Ruth Christmas et Bill ne se croisant presque pas ... De plus j'ai trouvé également que Luca Di Fulvio avait délaissé Cetta au cours de l'histoire et ça m'a chagrinée. En résumé et parce que parlé d'un livre de 945 pages n'est pas aisé, je vous dirais que si ce livre n'est pas le gros coup de cœur attendu (au vu des critiques que j'ai pu lire), celui-ci m'a plongée avec bonheur dans les années 20 au cœur d'un New-York d'ombres et de lumières totalement fascinant ! Good morning New-York, chers amis ! Branchez vous sur la CKC et écoutez l'histoire de Christmas Luminita !
          Lire la suite
          En lire moins
        • lysi Posté le 30 Avril 2018
          Une histoire dont on sait dès le début qu'elle va être belle... Il n'y a pas vraiment de surprises et les personnages sont parfois peu vraisemblables (enfin, je trouve) mais ça fait du bien de rêver à un monde de mafieux aux grands coeurs dans lequel les gentils gagnent! J'ai passé un très bon moment!
        • majero Posté le 22 Avril 2018
          Fils de Cetta, émigrée italienne devenue putain à Manhattam, Christmas n'aura de cesse de venger la jeune fille qu'il a sauvée, Ruth, riche juive sauvagement agressée. L'écriture n'est pas extrordinaire, des scènes un peu lourdes de cul, de violence, de success story, mais Di Fulvio arrive à surprendre et ça se laisse lire.
        • leslecturesdemoe Posté le 9 Avril 2018
          Luca Di Fulvio, cet artiste ❤️ Quel coup de coeur ! Le premier mot qui m'est venu lorsque j'ai terminé ma lecture fut "waouh". Alors merci Luca Di Fulvio pour cette magnifique histoire. Merci pour ces belles tournures de phrases, pour ce dynamiste et cette originalité. J'ai absolument tout adoré de ce livre !! Dès les premières pages, on nous emmène dans une histoire, parfois dure à lire (dans le sens, où la vie des gens ne devait pas être facile dans les années 1900) mais ô combien prenante. On s'attache dès le début à Cetta et Christmas. J'ai voyagé dans les années 1900 pour mon plus grand plaisir. C'est un joli petit pavé de 944 pages, qui se lit pourtant à la vitesse de la lumière. . Nous suivons ainsi les vies de Cetta, Christmas, Sal, Ruth et Bill. Nous découvrons les Diamond Dogs. Les rues de New York. Le ghetto. La prostitution. Les gangs. Les mauvaises fréquentations. Les trafics. La réussite. L'échec. Les liens qui se créent. Et l'évolution des vies de chacun que nous découvrons au fil des pages. J'ai aimé chaque page de ce livre, c'est un petit bijou. Pas un seul moment n'est long. C'est clair, concis, et... Luca Di Fulvio, cet artiste ❤️ Quel coup de coeur ! Le premier mot qui m'est venu lorsque j'ai terminé ma lecture fut "waouh". Alors merci Luca Di Fulvio pour cette magnifique histoire. Merci pour ces belles tournures de phrases, pour ce dynamiste et cette originalité. J'ai absolument tout adoré de ce livre !! Dès les premières pages, on nous emmène dans une histoire, parfois dure à lire (dans le sens, où la vie des gens ne devait pas être facile dans les années 1900) mais ô combien prenante. On s'attache dès le début à Cetta et Christmas. J'ai voyagé dans les années 1900 pour mon plus grand plaisir. C'est un joli petit pavé de 944 pages, qui se lit pourtant à la vitesse de la lumière. . Nous suivons ainsi les vies de Cetta, Christmas, Sal, Ruth et Bill. Nous découvrons les Diamond Dogs. Les rues de New York. Le ghetto. La prostitution. Les gangs. Les mauvaises fréquentations. Les trafics. La réussite. L'échec. Les liens qui se créent. Et l'évolution des vies de chacun que nous découvrons au fil des pages. J'ai aimé chaque page de ce livre, c'est un petit bijou. Pas un seul moment n'est long. C'est clair, concis, et ça décrit à merveille ce qu'ont dû ressentir tous les personnages de ce livre. Le style d'écriture est fluide. Je peux ajouter Luca Di Fulvio à ma liste des auteurs que je préfère ! Je prévois d'ailleurs de lire prochainement Les enfants de Venise !
          Lire la suite
          En lire moins
        • biancaf Posté le 11 Mars 2018
          «Bonsoir, New York ! » Cette phrase célèbre du personnage principal n’est pas sans rappeler celle de Robin Williams : «Good morning Vietnam !» Comme j’ai aimé ce livre ! On lit ce roman comme on regarde un film. De 1906 à 1929. De l’Italie à New York en passant par Los Angeles. De la pauvreté du Lower East Side aux appartements luxueux de Manhattan. Des petites frappes des ruelles aux gansters les plus dangereux. Des putains à 5 dollars la passe aux actrices qui se déshabillent pour rien... sinon pour le grand film à venir. Du monde de la radio, en allant vers le cinéma, en aboutissant sur les planches du théâtre. Tout est là. Un monde en transformation. Un monde qui rêve. Un monde qui aime. La journaliste Zoé Courtois dit « qu’il y a quelque chose de scorcesien chez Di Fulvio» et elle a raison ! Attention la quatrième de couverture me semble faire fausse route en annonçant un roman à l’eau de rose... qui tombe dans le pathos et un peu mièvre... ce n’est pas du tout cela ! Ne vous laissez pas prendre ! C’est un réel bonheur de lecture.

        Ils en parlent

        « Il y a quelque chose de scorcesien chez Di Fulvio. »  Zoé Courtois, Lemonde.fr

        « Ça se lit comme une saga, un chef-d’œuvre ! » Gérard Collard, Les déblogeurs.tv
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.