Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266289870
Code sériel : 17412
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Date de parution : 03/01/2019
Septembre 1939 : les hordes nazies déferlent sur la Pologne. Commence alors, pour trois femmes que tout oppose, un terrible et rigoureux hiver…
Il y a Caroline, d’abord. L’ancienne actrice américaine vit dans l’opulence, mais la guerre en Europe va bouleverser tout son quotidien… Kasia ensuite, cette jeune Polonaise qui rentre en...
Septembre 1939 : les hordes nazies déferlent sur la Pologne. Commence alors, pour trois femmes que tout oppose, un terrible et rigoureux hiver…
Il y a Caroline, d’abord. L’ancienne actrice américaine vit dans l’opulence, mais la guerre en Europe va bouleverser tout son quotidien… Kasia ensuite, cette jeune Polonaise qui rentre en Résistance, au péril de sa vie et de celles des siens. Herta, enfin, que son ambition dévorante jettera parmi les monstres – au point de s’y conformer.
Toutes trois l’ignorent encore mais elles ont rendez-vous, au plus noir de l’hiver : au camp de Ravensbrück…
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289870
Code sériel : 17412
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman puissant, qui retourne l’estomac. Difficile de le refermer sans avoir laissé échapper une larme… » Khadija Moussou, ELLE
« Un premier roman qui sert l'Histoire et la mémoire. » Historia
« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Poppy_Raya Posté le 10 Novembre 2020
    On suit l'histoire de trois femmes qui a travers chacune d'elle content l'histoire des centaines d'autres. Ces trois femmes différentes ont chacune leur sensibilité et une force de caractère impressionnante. La force de ce roman est qu'il prend aux tripes face aux atrocités de la guerre et des camps. Beaucoup de livres que j'ai déjà lu qui traite de ce sujet sont souvent longs et durs à lire. Ce n'est pas le cas de celui la, l'auteur a su décrire avec beaucoup de douceur et de sensibilité les pires atrocités. Certains événements sont très romancés mais quelle importance quand ca facilite une lecture surtout aussi riche que dans ce livre. C'est un livre que je n'ai pas su lâcher avant la dernière page tellement j'ai été happé par ces personnages !
  • Blandine80 Posté le 7 Novembre 2020
    La seconde guerre mondiale racontée à trois voix. Trois voix de femme, trois voix différentes, trois voix pour des destins si différents mais qui se croiseront. Tout d’abord Caroline, l’américaine entreprenante qui veut à tout prix venir en aide aux enfants d’Europe. Ensuite nous découvrons Kasia, la polonaise et toute sa famille. Ce noyau soudé qui fait partie d’elle. Enfin Herta, jeune médecin allemande qui, pleine d’ambition, espère trouver sa place dans un monde si masculin. Ce roman à caractère historique, tiré d’histoires vraies est tout bonnement addictif. Dès que vous l’avez commencé vous ne pouvez plus le lâcher. Le récit va crescendo suivant le rythme de la deuxième guerre mondiale. Mais l’action ne s’arrête pas là et l’après-guerre s’avère tout aussi prenant. On ne peut pas être insensible au désarroi de Caroline qui cherche à tout prix à réunir des fonds pour ses envois. On ne peut pas être insensible à Kasia qui va vivre des moments difficiles, douloureux, tragiques. Et on ne reste pas insensible devant Herta qui peine à trouver sa place. Oh certes le ressenti est différent mais chacune d’elle porte une peine que Martha Hall Kelly nous fait ressentir et vivre. J’affectionne particulièrement les romans à caractère historique. Celui-ci... La seconde guerre mondiale racontée à trois voix. Trois voix de femme, trois voix différentes, trois voix pour des destins si différents mais qui se croiseront. Tout d’abord Caroline, l’américaine entreprenante qui veut à tout prix venir en aide aux enfants d’Europe. Ensuite nous découvrons Kasia, la polonaise et toute sa famille. Ce noyau soudé qui fait partie d’elle. Enfin Herta, jeune médecin allemande qui, pleine d’ambition, espère trouver sa place dans un monde si masculin. Ce roman à caractère historique, tiré d’histoires vraies est tout bonnement addictif. Dès que vous l’avez commencé vous ne pouvez plus le lâcher. Le récit va crescendo suivant le rythme de la deuxième guerre mondiale. Mais l’action ne s’arrête pas là et l’après-guerre s’avère tout aussi prenant. On ne peut pas être insensible au désarroi de Caroline qui cherche à tout prix à réunir des fonds pour ses envois. On ne peut pas être insensible à Kasia qui va vivre des moments difficiles, douloureux, tragiques. Et on ne reste pas insensible devant Herta qui peine à trouver sa place. Oh certes le ressenti est différent mais chacune d’elle porte une peine que Martha Hall Kelly nous fait ressentir et vivre. J’affectionne particulièrement les romans à caractère historique. Celui-ci est à mon avis magnifiquement réussi. Certains diront que c’est un livre de plus sur les horreurs des camps de concentration. Peut-être mais je retiendrai plutôt la capacité de la Femme à s’investir, se dépasser. Enfin vous passerez par toutes les émotions possibles : la colère, le découragement, l’envie de vous battre, l’envie de battre. C’est dense et fort. Bref un premier roman très réussi et nous ne pouvons qu’en espérer d’autres de la même veine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Darjeelingdo Posté le 23 Octobre 2020
    Trois femmes, trois destins , trois façons de vivre et de subir la 2e Guerre Mondiale et ses horreurs. Ce roman à trois voix nous emmène dans la Pologne annexée, le camp de concentration pour femmes de Ravensbruck, New-York et Paris. Pour qui ne connaît pas bien cette époque et notamment les agissements des médecins nazis dans les camps, le livre apprendra beaucoup. Il a le mérite aussi de se poursuivre après la guerre jusqu’en 1959, ce qui permet d’ aborder la douloureuse reconstruction physique et mentale des femmes déportées et quelques pages sur la Pologne de derrière le rideau de fer. Après, c’est un roman, avec certaines maladresses et lourdeurs , et même si j’ai tourné les pages pour connaître la suite, j’ai quelques réserves, notamment sur le personnage de Caroline , encore plus après avoir lu la note de l’auteur. Deux des personnages principaux, la doctoresse allemande et la généreuse Américaine (Caroline) , sont des personnages ayant réellement existé, la jeune Polonaise et sa sœur sont inspirées de vraies déportées polonaises. Caroline Ferriday a visiblement été une femme formidable et qui s’est énormément battue pour la cause de toutes les femmes victimes de la guerre et de... Trois femmes, trois destins , trois façons de vivre et de subir la 2e Guerre Mondiale et ses horreurs. Ce roman à trois voix nous emmène dans la Pologne annexée, le camp de concentration pour femmes de Ravensbruck, New-York et Paris. Pour qui ne connaît pas bien cette époque et notamment les agissements des médecins nazis dans les camps, le livre apprendra beaucoup. Il a le mérite aussi de se poursuivre après la guerre jusqu’en 1959, ce qui permet d’ aborder la douloureuse reconstruction physique et mentale des femmes déportées et quelques pages sur la Pologne de derrière le rideau de fer. Après, c’est un roman, avec certaines maladresses et lourdeurs , et même si j’ai tourné les pages pour connaître la suite, j’ai quelques réserves, notamment sur le personnage de Caroline , encore plus après avoir lu la note de l’auteur. Deux des personnages principaux, la doctoresse allemande et la généreuse Américaine (Caroline) , sont des personnages ayant réellement existé, la jeune Polonaise et sa sœur sont inspirées de vraies déportées polonaises. Caroline Ferriday a visiblement été une femme formidable et qui s’est énormément battue pour la cause de toutes les femmes victimes de la guerre et de la déportation. Certes, c’est montré dans le roman, mais l’auteure en fait quand même une femme un peu superficielle et un peu nunuche , engluée pendant presque tout le roman dans une histoire d’amour à l’eau de rose qui a été totalement inventée, dommage !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jodyane Posté le 15 Octobre 2020
    Le destin de trois femmes qui vont se retrouver en 1939 au camp de Ravensbruck. Inspiré d'une histoire vraie. Un roman bouleversant à trois voies. Caroline : Ancienne actrice de Broadway qui a dédié sa vie aux autres et aux femmes oubliées des camps, ces femmes surnommés" les lapins ". " Lapins " comme les lapins de laboratoire". Lapins , car elles sautaient comme eux après leur mutilation. Herta : Médecin ambitieux et cruel qui a pratiqué ces opérations dans ce camp. Kasia : Résistante avec un courage exceptionnel et une force mentale incroyable. Elle m'a beaucoup touché et impressionné quand elle se retrouve seule face à son bourreau des années plus tard.... Trois femmes qui ont réellement existé. 660 pages qui se dévorent tant l'écriture est fluide et passionnante malgré les cruautés. Une partie d'histoire se déroule dans ce camp dédié aux femmes et l'autre sur l'après de ce qu'elles sont devenues, les conséquences, les séquelles. Très bonne lecture.
  • ciloune28 Posté le 8 Octobre 2020
    Et bien, j'ai commencé cette lecture en la trouvant ennuyeuse. C'est dommage d'avoir commencé par le personnage de Caroline car une fois passé le premier chapitre, le livre est devenu passionnant. Loin d'être un page turner (il m'aura fallu 6 jours pour le lire alors qu'habituellement il ne m'en faut que 2/3), c'est une lecture passionnante mais difficile. Difficile car les atrocités vécues dans le camp de Ravensbruck prennent aux tripes. Difficile car on comprend difficilement le manque d'humanité de Herta, cette femme médecin nazi. Difficile car les personnages de Caroline et Herta ont réellement existé. Au début le personnage de Caroline semble si superficiel. Puis on la découvre, elle aide les orphelins de guerre et organisera l'aide humanitaire pour ces pauvres "lapins" de Ravensbruck. Lecture ardue car on ne peut pas ressentir de la compassion pour tous ces personnages (sauf cette horrible Herta). Je ne qualifierai pas cette lecture de coup de coeur, il me manque un petit quelque chose que je ne saurais définir, mais c'est définitvement une lecture qui m'aura marquée.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !