Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266289870
Code sériel : 17412
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Date de parution : 03/01/2019
Septembre 1939 : les hordes nazies déferlent sur la Pologne. Commence alors, pour trois femmes que tout oppose, un terrible et rigoureux hiver…
Il y a Caroline, d’abord. L’ancienne actrice américaine vit dans l’opulence, mais la guerre en Europe va bouleverser tout son quotidien… Kasia ensuite, cette jeune Polonaise qui rentre en...
Septembre 1939 : les hordes nazies déferlent sur la Pologne. Commence alors, pour trois femmes que tout oppose, un terrible et rigoureux hiver…
Il y a Caroline, d’abord. L’ancienne actrice américaine vit dans l’opulence, mais la guerre en Europe va bouleverser tout son quotidien… Kasia ensuite, cette jeune Polonaise qui rentre en Résistance, au péril de sa vie et de celles des siens. Herta, enfin, que son ambition dévorante jettera parmi les monstres – au point de s’y conformer.
Toutes trois l’ignorent encore mais elles ont rendez-vous, au plus noir de l’hiver : au camp de Ravensbrück…
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289870
Code sériel : 17412
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman puissant, qui retourne l’estomac. Difficile de le refermer sans avoir laissé échapper une larme… » Khadija Moussou, ELLE
« Un premier roman qui sert l'Histoire et la mémoire. » Historia
« Un roman qui met en lumière les souffrances de ces femmes, et de tant d'autres. J'ai été émue aux larmes. » San Francisco Book Review

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • manonlitaussi Posté le 28 Janvier 2020
    Une histoire qui met en scène des choses atroces mais dont j'attendais un peu plus d'intensité.  L'histoire c'est celle qui rassemble 3 femmes dont les voix alternent au cours du roman de 1939 à 1959. Caroline ancienne débutante est bénévole au consulat français au États-unis. Bénévole pour aider les ressortissant français aux États Unis qui veulent retrouver leur famille en France puis durant la guerre envoyer de l'aide aux orphelins français  Herta jeune allemande engagée dans les jeunesses hitlérienne puis médecin dans un camps pour femme, le camps de Ravensbrück. Personnage dont j'attendais beaucoup car m'avait semblé un peu lucide malgré son engagement. Enfin Kasia engagée dans la résistance Polonaise qui une fois arrêtée est envoyée dans le camps de Ravensbrück avec sa sœur et sa mère.  Le destin de ses femmes s'entremêlent. J'ai découvert celles qu'on appelait "les lapins" dans ce camps. L'auteur décrit l'horreur mais les chapitres très courts et le passage d'une voix à une autre à des instants clef faisait retomber toute l'intensité de l'histoire à mes yeux, m'empêchant de m'imprégner totalement.  La lecture à été très rapide sans cette intensité. J'ai apprécié la fluidité de l'écriture grâce à de nombreux dialogues. Il y a un grand travail de recherche derrière le... Une histoire qui met en scène des choses atroces mais dont j'attendais un peu plus d'intensité.  L'histoire c'est celle qui rassemble 3 femmes dont les voix alternent au cours du roman de 1939 à 1959. Caroline ancienne débutante est bénévole au consulat français au États-unis. Bénévole pour aider les ressortissant français aux États Unis qui veulent retrouver leur famille en France puis durant la guerre envoyer de l'aide aux orphelins français  Herta jeune allemande engagée dans les jeunesses hitlérienne puis médecin dans un camps pour femme, le camps de Ravensbrück. Personnage dont j'attendais beaucoup car m'avait semblé un peu lucide malgré son engagement. Enfin Kasia engagée dans la résistance Polonaise qui une fois arrêtée est envoyée dans le camps de Ravensbrück avec sa sœur et sa mère.  Le destin de ses femmes s'entremêlent. J'ai découvert celles qu'on appelait "les lapins" dans ce camps. L'auteur décrit l'horreur mais les chapitres très courts et le passage d'une voix à une autre à des instants clef faisait retomber toute l'intensité de l'histoire à mes yeux, m'empêchant de m'imprégner totalement.  La lecture à été très rapide sans cette intensité. J'ai apprécié la fluidité de l'écriture grâce à de nombreux dialogues. Il y a un grand travail de recherche derrière le livre car le vécu des personnages s'inscrit dans l'Histoire sur laquelle l'accent est mis. Une belle lecture sans réelle profondeur malgré mon attachement aux personnages. Dommage car l'histoire était belle. 
    Lire la suite
    En lire moins
  • Titia22 Posté le 22 Janvier 2020
    C'est un livre que je viens finir. Il est magnifique 3 histoires de 3 femmes qui vivent cette guerre à leur manières. J'ai appris plein chose et merci à l'auteur pour toutes cette recherche et de nous avoir découvert l'horreur qui sont fait subir aux lapins dans ce camp.
  • Matildany Posté le 21 Janvier 2020
    Le récit démarre en 1939. Nous côtoyons en alternance trois femmes, d'une année à l'autre, à trois endroits différents. Caroline, riche américaine, bénévole au consulat français de New York, travaille d'arrache-pied pour aider les Européens. Elle se débattra aussi avec un amour impossible avec un acteur français marié, Paul Rodierre. Sa vision de la guerre depuis les US donne un angle intéressant. Kasia est une gentille polonaise, qui subit la répression allemande à Lublin et entre dans la résistance. Elle sera vite capturée et déportée avec sa sœur et sa mère en Allemagne. Herta, ambitieuse, souhaitant avant tout pratiquer la médecine, est embrigadée dans la propagande allemande. Pour échapper aux assauts de son oncle, et ne plus être abusée, elle accepte un poste de médecin au camp dit de réhabilitation féminine de Ravensbrück. On assiste ainsi, au fil de la guerre, aux épreuves que chacune subira. La deuxième partie du roman traite des suites de la guerre: la Pologne sous le joug de Staline, la France exsangue, la difficile reconstruction de ceux qui ont survécu... l'histoire se centrera alors plus sur Caroline, qui rencontrera et aidera Kasia. Il y a des points intéressants qui sont évoqués sur les conséquences de la guerre, surtout... Le récit démarre en 1939. Nous côtoyons en alternance trois femmes, d'une année à l'autre, à trois endroits différents. Caroline, riche américaine, bénévole au consulat français de New York, travaille d'arrache-pied pour aider les Européens. Elle se débattra aussi avec un amour impossible avec un acteur français marié, Paul Rodierre. Sa vision de la guerre depuis les US donne un angle intéressant. Kasia est une gentille polonaise, qui subit la répression allemande à Lublin et entre dans la résistance. Elle sera vite capturée et déportée avec sa sœur et sa mère en Allemagne. Herta, ambitieuse, souhaitant avant tout pratiquer la médecine, est embrigadée dans la propagande allemande. Pour échapper aux assauts de son oncle, et ne plus être abusée, elle accepte un poste de médecin au camp dit de réhabilitation féminine de Ravensbrück. On assiste ainsi, au fil de la guerre, aux épreuves que chacune subira. La deuxième partie du roman traite des suites de la guerre: la Pologne sous le joug de Staline, la France exsangue, la difficile reconstruction de ceux qui ont survécu... l'histoire se centrera alors plus sur Caroline, qui rencontrera et aidera Kasia. Il y a des points intéressants qui sont évoqués sur les conséquences de la guerre, surtout pour les victimes polonaises. Et en fin de roman, j'ai appris que deux de ces femmes ont réellement existé. Même si c'est un pavé de 660 pages, il se lit très vite, mais j'ai eu l'impression, malgré les choses horribles décrites quant à ce qu'il se passait à Ravensbrück, de survoler, je n'ai pas été envahie d'émotion. Donc une lecture rapide, agréable, mais loin d'un coup de cœur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jfponge Posté le 15 Janvier 2020
    Dans ce roman, destiné à un très large public bien qu’il soit l’aboutissement de longues recherches, Martha Hall Kelly s’est attachée à nous décrire le destin de trois femmes, plongées dans la tourmente de la seconde guerre mondiale. Caroline Ferriday, l’américaine francophile, a voué sa jeunesse à améliorer la condition des orphelins français, en profitant de sa place au sein de la bonne société pour récolter les dons nécessaires à l’envoi de produits de première nécessité. Une sorte de "dame patronnesse" à l’américaine mais aux idées bien arrêtées et sachant braver avec courage les interdits et franchir les obstacles. De l’autre côté de l’Atlantique, dans une Europe saccagée par la déferlante nazie, Kasia Kusmerick, qui s’est mise au service de la résistance polonaise, va être emprisonnée avec sa mère et sa sœur aînée dans le camp de concentration de Ravensbrück, où les médecins pratiquent sur les prisonnières, dont la mort est à l’avance programmée, des expériences "in vivo" dans un déni complet du serment d’Hippocrate. Parmi ces médecins du camp, une femme, Herta Oberheuser, fière d’avoir acquis son titre de médecin dans un univers sous contrôle où la femme n’est bonne qu’à enfanter, va participer délibérément à ces expériences, persuadée... Dans ce roman, destiné à un très large public bien qu’il soit l’aboutissement de longues recherches, Martha Hall Kelly s’est attachée à nous décrire le destin de trois femmes, plongées dans la tourmente de la seconde guerre mondiale. Caroline Ferriday, l’américaine francophile, a voué sa jeunesse à améliorer la condition des orphelins français, en profitant de sa place au sein de la bonne société pour récolter les dons nécessaires à l’envoi de produits de première nécessité. Une sorte de "dame patronnesse" à l’américaine mais aux idées bien arrêtées et sachant braver avec courage les interdits et franchir les obstacles. De l’autre côté de l’Atlantique, dans une Europe saccagée par la déferlante nazie, Kasia Kusmerick, qui s’est mise au service de la résistance polonaise, va être emprisonnée avec sa mère et sa sœur aînée dans le camp de concentration de Ravensbrück, où les médecins pratiquent sur les prisonnières, dont la mort est à l’avance programmée, des expériences "in vivo" dans un déni complet du serment d’Hippocrate. Parmi ces médecins du camp, une femme, Herta Oberheuser, fière d’avoir acquis son titre de médecin dans un univers sous contrôle où la femme n’est bonne qu’à enfanter, va participer délibérément à ces expériences, persuadée ainsi de servir son pays. La fin de la guerre et la libération des camps vont rebattre les cartes. L’intrigue est bien menée, débordant la vérité historique issue des témoignages recueillis patiemment auprès des survivantes et de la consultation des archives de la guerre, en introduisant une large part de romanesque qui rend le récit attrayant de la première à la dernière page. Une œuvre originale, qui ne laissera personne indifférent…
    Lire la suite
    En lire moins
  • elise3coco Posté le 12 Janvier 2020
    J'ai eu un coup de cœur pour ce livre, jusqu’à le mettre dans mes livres à emporter sur une île déserte. J'ai toujours été très intéressé par la période seconde guerre mondiale, par les témoignages de vie durant cette période. Ici, nous sommes face à un livre romancé, on imagine lorsqu'on débute la lecture que tout est inventé et que seulement les lieux et le contexte sont réelles. Et puis on atteint la fin du roman, on lit les mots de l'auteur et on se rend compte combien le roman est en fait très ancré dans le réel puisque 2 personnages sur 3 ont existé et la dernière femme est inspirée de plusieurs vraies femmes. Alors on est on ne peut plus touché par ce roman.. et même si beaucoup de passage sont inventés, on se passionne pour l'histoire de ces femmes (enfin surtout de 2 !). En finissant ce livre, j'ai eu envie d'en apprendre plus sur ce groupe de "Lapins", sur le camp de Ravensbruck. J'ai d'ailleurs noté les conseils de l'auteure pour en apprendre plus. Et je vais suivre cette femme dans ces prochaines parutions car elle a su me toucher par l'histoire qu'elle a choisit de raconte,... J'ai eu un coup de cœur pour ce livre, jusqu’à le mettre dans mes livres à emporter sur une île déserte. J'ai toujours été très intéressé par la période seconde guerre mondiale, par les témoignages de vie durant cette période. Ici, nous sommes face à un livre romancé, on imagine lorsqu'on débute la lecture que tout est inventé et que seulement les lieux et le contexte sont réelles. Et puis on atteint la fin du roman, on lit les mots de l'auteur et on se rend compte combien le roman est en fait très ancré dans le réel puisque 2 personnages sur 3 ont existé et la dernière femme est inspirée de plusieurs vraies femmes. Alors on est on ne peut plus touché par ce roman.. et même si beaucoup de passage sont inventés, on se passionne pour l'histoire de ces femmes (enfin surtout de 2 !). En finissant ce livre, j'ai eu envie d'en apprendre plus sur ce groupe de "Lapins", sur le camp de Ravensbruck. J'ai d'ailleurs noté les conseils de l'auteure pour en apprendre plus. Et je vais suivre cette femme dans ces prochaines parutions car elle a su me toucher par l'histoire qu'elle a choisit de raconte, par le destin des femmes qu'elle a sélectionné parmi tant d'autres et parce qu'elle m'a fait verser des larmes... Elise__#9829;
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !