En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Seigneur des anneaux - tome 1 : La Fraternité de l'Anneau

        Pocket
        EAN : 9782266282390
        Code sériel : 2657
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 768
        Format : 108 x 177 mm
        Le Seigneur des anneaux - tome 1 : La Fraternité de l'Anneau

        Daniel LAUZON (Traducteur)
        Date de parution : 08/09/2017
        LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

        Aux temps reculés de ce récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures : les Hobbits, apparentés à l'Homme, les Elfes et les Nains vivent en paix. Une paix menacée depuis que l'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron de Mordor, a été dérobé. Or cet anneau...
        LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

        Aux temps reculés de ce récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures : les Hobbits, apparentés à l'Homme, les Elfes et les Nains vivent en paix. Une paix menacée depuis que l'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron de Mordor, a été dérobé. Or cet anneau est doté d'un pouvoir maléfique qui confère à son détenteur une autorité sans limite et fait de lui le Maître du monde. Sauron s'est donc juré de le reconquérir...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266282390
        Code sériel : 2657
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 768
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Hymoura Posté le 28 Juillet 2018
          Ce livre est exceptionnel. Je l'ai lu plusieurs fois (avec les 2 autres) et à chaque fois on découvre des milliers de choses oubliées tellement le livre est dense. Les descriptions aident à avoir une idée précise du lieu où se passe l'action et nous plonge dedans. Ce livre est magnifique.
        • nounettsbooks Posté le 21 Juillet 2018
          [CHRONIQUE DU LIVRE AUDIO] Ce premier tome ne fait pas moins de 22 heures. Il y a effectivement de quoi s’occuper et l’aventure en écoutant est délicieuse. En effet, ce premier tome est complètement immersif pour la personne qui écoute les livres audio. Thierry Janssen, le lecteur, conteur du livre audio entraîne le public dans le monde de la Terre du milieu. On écoute un narrateur qui sait adapter sa voix en fonction des personnages qu'il interpréte en prenant en compte leurs traits de caractère, ce qui est un point important à souligner. J’ai trouvé que c’était une aventure extraordinaire de redécouvrir cette saga en livre audio. On se laisse complètement transporter tant par la narration qui est envoûtante que par l’univers en lui-même. Le narrateur donne complètement vie à chacun de ses personnages : on a l’impression que ce sont les personnages qui parlent entre eux durant les phases de dialogue. Le lecteur fait vraiment tout le travail d’immersion pour la personne qui écoute. J’ai trouvé que le fait de l’écouter nous transporter vraiment dans l’imaginaire, de façon plus profonde. Pour ma part, le livre audio nécessite beaucoup moins de concentration que si on avait à lire le livre papier. On peut avoir... [CHRONIQUE DU LIVRE AUDIO] Ce premier tome ne fait pas moins de 22 heures. Il y a effectivement de quoi s’occuper et l’aventure en écoutant est délicieuse. En effet, ce premier tome est complètement immersif pour la personne qui écoute les livres audio. Thierry Janssen, le lecteur, conteur du livre audio entraîne le public dans le monde de la Terre du milieu. On écoute un narrateur qui sait adapter sa voix en fonction des personnages qu'il interpréte en prenant en compte leurs traits de caractère, ce qui est un point important à souligner. J’ai trouvé que c’était une aventure extraordinaire de redécouvrir cette saga en livre audio. On se laisse complètement transporter tant par la narration qui est envoûtante que par l’univers en lui-même. Le narrateur donne complètement vie à chacun de ses personnages : on a l’impression que ce sont les personnages qui parlent entre eux durant les phases de dialogue. Le lecteur fait vraiment tout le travail d’immersion pour la personne qui écoute. J’ai trouvé que le fait de l’écouter nous transporter vraiment dans l’imaginaire, de façon plus profonde. Pour ma part, le livre audio nécessite beaucoup moins de concentration que si on avait à lire le livre papier. On peut avoir l’impression que le livre audio est long parce qu’il fait plus de 22 heures et qu’il faut trouver le temps de l’écouter, c’est vrai, au même titre qu’il faudrait trouver le temps de pouvoir les lire. Mais j’ai trouvé cela très agréable car pour ma part je l’écouté sur le chemin du travail et c’est vrai que c’est très agréable et cela nous permet de nous évader un peu chaque jour. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde car on est vraiment entraîné dans le récit. L'Univers est riche, ses personnages sont attachants et différents, on découvre vraiment cette saga sous un autre angle. L’histoire prend une autre dimension comparé aux livres papier ou encore aux films, cela nous permet d’enrichir la découverte de cet univers. Tolkien restera toujours Tolkien que ce soit en version livre papier/audio ou en film, son univers est toujours autant fascinant voire plus une fois que l’on le découvre sous différents aspects. J’ai vraiment redécouvert la magie de la Terre du milieu, les personnages... La Fraternité de l’anneau est une nouvelle traduction de Daniel Lauzon des éditions Bourgois, du coup on y découvre de nouveaux termes et de nouvelles tournures de phrases ce qui peut parfois perturber le lecteur qui connaît l'ancienne traduction. Pour ma part, j’étais un peu perturbé par le fait de passer de la Comté au Comté. Mais on s’y habitue. Je trouve que cette version audio permis aux réfractaires qui n’oseraient pas se lancer dans cette saga de s'y jeter à corps perdu. Car il faut dire qu’elle est réputée pour être assez compliquée à entamer surtout pour le tome 1 qui commence par une description assez détaillée de la vie des Hobbits. Justement, je trouve que c’était un parfait compromis de pouvoir s’approprier l’univers sous forme audio. En tous les cas vous l’aurez compris, pour ma part j’ai adoré ce premier tome, et pour tout vous avouer, je suis déjà en train d’écouter le tome 2 Les Deux Tours et ça se passe tout aussi bien.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Jacopo Posté le 19 Juillet 2018
          Cette critique ce veut plus un commentaire de l’influence de cette oeuvre unique à eu sur moi. Suite à la lecture de Bilbo le Hobbit, j’ai découvert l’incroyable trilogie du Seigneur des Anneaux dans sa première apparition en français aux éditions Christian BOURGOIS (Paris, France) en 1972. Aucune image sur la couverture et en plus, c’était en trois gros livres, du jamais vu à l’époque. Il fallait vraiment vouloir pour se lancer dans cette aventure littéraire. J’ai été comblé, avec une longue mise en place du décor et de la présentation personnages et qui va bien sûr s’amplifier au cours de cette gigantesque aventure. Malgré la multitude de détails qui pour moi amplifiaient agréablement mon écran imaginaire. Tout en lisant, je voyais sur écran géant la trame d’une aventure sans aucune comparaison d’avec ce que j’avais lu. J’y découvrais une qualité d’écriture unique pour moi, cette façon de décrire l’extérieure et l’intérieure de chaque personnage. Avec de telles descriptions, c’était pour moi un joyeux défi d’arriver à illustrer chacun des personnages durant plusieurs années et ce fut aussi, le seul roman qui me stimulait à dessiner autant, ce qui influença mon parcours artistique en tant qu’illustrateur et peintre par la... Cette critique ce veut plus un commentaire de l’influence de cette oeuvre unique à eu sur moi. Suite à la lecture de Bilbo le Hobbit, j’ai découvert l’incroyable trilogie du Seigneur des Anneaux dans sa première apparition en français aux éditions Christian BOURGOIS (Paris, France) en 1972. Aucune image sur la couverture et en plus, c’était en trois gros livres, du jamais vu à l’époque. Il fallait vraiment vouloir pour se lancer dans cette aventure littéraire. J’ai été comblé, avec une longue mise en place du décor et de la présentation personnages et qui va bien sûr s’amplifier au cours de cette gigantesque aventure. Malgré la multitude de détails qui pour moi amplifiaient agréablement mon écran imaginaire. Tout en lisant, je voyais sur écran géant la trame d’une aventure sans aucune comparaison d’avec ce que j’avais lu. J’y découvrais une qualité d’écriture unique pour moi, cette façon de décrire l’extérieure et l’intérieure de chaque personnage. Avec de telles descriptions, c’était pour moi un joyeux défi d’arriver à illustrer chacun des personnages durant plusieurs années et ce fut aussi, le seul roman qui me stimulait à dessiner autant, ce qui influença mon parcours artistique en tant qu’illustrateur et peintre par la suite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • CharlotteADAM Posté le 17 Juillet 2018
          Un classique de la fantasy, présenté maintes fois et adapté au cinéma dans les années 2000. Pour ma part, à la première lecture, j'ai trouvé la mise en route un peu longue : Tolkien nous plonge d'emblée dans un autre monde, peuplé de Hobbits et de magiciens, déroutant pour un lecteur novice en la matière ! L'action se met en place, chapitre après chapitre, au fur et à mesure que le voyage initiatique des héros fait découvrir aux lecteurs les vastes espaces de la Terre du Milieu. Impossible de décrocher ensuite : les enjeux sont cruciaux, les forces du Mal omniprésentes, l'espoir d'une victoire semble bien ténu... On comprend simplement que les héros, s'ils survivent à leur aventure, n'en ressortiront pas indemnes mais profondément changés à jamais.
        • Bacchus59 Posté le 10 Juillet 2018
          Comment dire, j'ai adoré, du début à la fin :)
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com