RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le temps est assassin

            Pocket
            EAN : 9782266274180
            Code sériel : 16938
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Le temps est assassin

            Date de parution : 04/05/2017
            Été 1989. La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d’un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n’ont pas eu la même... Été 1989. La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d’un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n’ont pas eu la même chance.
            Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C’est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l’attend une lettre… de sa mère. Vivante ?

            « Magnifique, tout simplement. » Femme actuelle

            « Une bombe. » Le Parisien
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266274180
            Code sériel : 16938
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ils en parlent

            « Commence alors une extraordinaire enquête menée avec maestria par Michel Bussi. Il est passé maître dans l'art de trousser un roman policier psychologique. » Le Figaro littéraire
            « Si, au fil des chapitres, personnages et rebondissements s'entremêlent aussi sûrement que les indices, l'intrigue nous tient en haleine jusqu'aux dernières lignes. Magnifique, tout simplement. » Femme actuelle
            « Michel Bussi, au sommet de son art, s'amuse à nous fourvoyer sur les chemins tortueux qui flirtent avec le vide et la Méditéranée. » Gala
            « Au fil de ce polar addictif et fin, à l'écriture imagée. Bussi démêle brillamment cet écheveau. Une bombe. » Le Parisien

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Cflorin Posté le 14 Septembre 2019
              Troisième roman de Bussi dévoré après "Nymphéas noirs" et "Un avion sans elle", j'ai encore une fois adoré !
            • MarieLaureS Posté le 7 Septembre 2019
              Michel Bussi nous attire dans un cadre sauvage et magnifique, la Corse. Dans cette île, se cachent de lourds secrets et des vengeances. Un thriller addictif, une intrigue excellente, qu’il est impossible de lâcher jusqu’au dénouement. La plume de Michel Bussi mêle habillement émotions et suspense, en alternant passé et présent. Avec « Le temps est assassin », l’auteur a réussi à faire un personnage aux aguets, prêt à surgir à tout moment pour faire des ravages. Alors si vous voulez savoir ce qu’il s’est passé ce 23 août 1989, lisez-le (à défaut de regarder la série sur TF1 qui passe actuellement). J’ai adoré, je vais pouvoir regarder en replay la série…
            • Marie-Nel Posté le 29 Août 2019
              Michel Bussi est un auteur que j'affectionne. Je l'ai rencontré en mars dernier aux Quais du Polar à Lyon, il est très accessible, très sympathique. Je lui parlais à ce moment là de son roman Un avion sans elle, retranscrit en série à la télé et je lui confiais que j'avais préféré le roman à la série. Il m'a alors répondu, dans un sourire, que les romans étaient toujours meilleurs et que c'était mieux de les lire avant de voir leur adaptation. Quand j'ai appris que TF1 allait programmer une nouvelle série télé d'un autre roman de Michel Bussi, je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je le lise avant de le regarder. Et c'est chose faite, grâce à un emprunt à ma médiathèque, le premier épisode est retransmis ce soir, et j'ai fini le roman hier. Et comme toujours, ce roman a rempli son rôle de me divertir et de me faire passer un bon moment où le temps est resté suspendu. J'entends déjà les détracteurs de ce genre de roman me dire que c'est nul, que ça manque de profondeur, ou que les ficelles du suspense sont grosses, mais moi je me dis qu'à partir... Michel Bussi est un auteur que j'affectionne. Je l'ai rencontré en mars dernier aux Quais du Polar à Lyon, il est très accessible, très sympathique. Je lui parlais à ce moment là de son roman Un avion sans elle, retranscrit en série à la télé et je lui confiais que j'avais préféré le roman à la série. Il m'a alors répondu, dans un sourire, que les romans étaient toujours meilleurs et que c'était mieux de les lire avant de voir leur adaptation. Quand j'ai appris que TF1 allait programmer une nouvelle série télé d'un autre roman de Michel Bussi, je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je le lise avant de le regarder. Et c'est chose faite, grâce à un emprunt à ma médiathèque, le premier épisode est retransmis ce soir, et j'ai fini le roman hier. Et comme toujours, ce roman a rempli son rôle de me divertir et de me faire passer un bon moment où le temps est resté suspendu. J'entends déjà les détracteurs de ce genre de roman me dire que c'est nul, que ça manque de profondeur, ou que les ficelles du suspense sont grosses, mais moi je me dis qu'à partir du moment où une histoire arrive à me faire décrocher de mon quotidien, je trouve qu'elle a alors bien joué son rôle. L'histoire est très prenante. On suit Clothilde à deux époques différentes, en 1989 et en 2016 sur le lieu de ses vacances en Corse. En 1989, elle n'était encore qu'une adolescente, elle était en vacances avec son père, sa mère et son frère. Tout se passait normalement pour la jeune fille, entre histoires de garçons, de premiers émois amoureux, lorsque le drame va transformer sa vie. Elle va survivre à un terrible accident où la voiture de son père va basculer dans le vide. Clothilde se trouvait dans cette voiture, avec ses parents et son frère qui mourront. On la retrouve ensuite à l'âge adulte, vingt-sept ans plus tard, en 2016. Elle est mariée, a une fille et vient pour la première fois depuis l'accident, passer ses vacances sur les lieux du drame, dans le même camping. Elle veut exorciser le passé et arriver à vivre avec. Mais tout va être bouleversé quand on va lui remettre une lettre de sa mère. Comment est-ce donc possible ? Elle pense alors que celle-ci doit être vivante et va alors se mettre à chercher la vérité. Nous lecteurs, nous allons être partagés entre ces deux époques. Celle de 1989 est racontée sous la forme d'un journal, celui que Clothilde écrivait à cette époque là, qu'elle a oublié sur un banc et n'a jamais retrouvé. On se rendra vite compte que quelqu'un a retrouvé ce journal et s'en sert contre la Clothilde devenue adulte. Je me suis vite laissée prendre au jeu, de savoir ce qui avait vraiment bien pu se passer lors de cet accident et les jours d'avant, les différents conflits qu'il a pu y avoir entre les gens du camping, les attirances et les méfiances des uns ou des autres. Le personnage de Clothilde est attachant. Le fait que sa jeunesse soit racontée sous la forme d'un journal et avec l'emploi de la première personne du singulier renforce ce sentiment. La Clothilde adulte va mener tambour battant son enquête, elle est prête à déterrer tous les secrets et les non-dits qui feront parfois très mal. Elle n'est pas au bout de ses surprises. C'est intéressant de la voir à la fois prise dans sa relation d'adolescente face à sa mère et après dans le rôle de mère avec sa propre fille, adolescente elle aussi. Son comportement parfois bizarre n'arrangera en rien ses rapports avec son mari qui aimerait juste qu'elle oublie son passé et qu'elle tourne la page. Mais difficile de le faire, quand chaque personne et chaque paysage vous font penser à vos parents morts. La tension est constante tout le long de l'histoire, elle s'installe dès le départ pour atteindre son apothéose à la fin, avec la dernière centaine de pages très prenantes et haletantes. Le suspense reste entier tout le temps, je me suis posée plein de questions sur le comment ou le pourquoi, sur tel ou tel personnage qui aurait pu avoir quelque chose à voir avec l'accident. Et franchement, j'étais loin de m'imaginer les chemins que m'a fait prendre Michel Bussi. Un autre personnage important, et pas des moindre dans ce roman, c'est la Corse. Elle représente en effet un être à elle seule. Michel Bussi l'a sublimée avec de belles descriptions sans lourdeurs aucune. On se rend compte des changements opérés en moins de trente ans sur le tourisme, l'occupation des sols, les constructions. L'enjeu de permettre au plus de personne possible à venir séjourner sur cette île de beauté ne doit pas non plus dénaturer ces lieux où la nature prime. J'ai réussi très facilement à me représenter les lieux et rien que pour ça, j'ai hâte de voir l'adaptation en images et contempler ces paysages. Michel Bussi m'a, avec cette histoire entre deux temps, transportée à la fin des années 80, avec la musique, la fameuse Lambada, le film Le grand bleu... une plongée pour moi dans mes propres souvenirs d'adolescente avec ce film que j'ai vu plusieurs fois au cinéma, sa musique, ses dauphins... J'ai beaucoup aimé cette virée dans mes propres souvenirs qui se rapprochaient tellement de ceux vécus par l'héroïne, au moins pour ce qui est de l'environnement et de la mode de ces années là. J'ai beaucoup aimé ce roman. Je vais regarder son adaptation à la télé, j'espère que certaines révélations sur des personnages ne se feront pas plus tôt, comme pour Un avion sans elle, ce serait vraiment trop dommage... C'est un livre que j'ai lu très vite, et avec une certaine avidité. Certaines révélations de fin de chapitre donnent envie de vite savoir la suite qui se trouve décalée vu l'alternance des époques. Comme je l'ai dit plus haut, les cent dernières pages se lisent encore plus vite, car les événements se succèdent plus rapidement. Mais, pour autant, ce n'est pas le genre de roman où c'est vide et plat et qui accélère à la fin. Tout est vraiment dense ici, de la première à la dernière phrase. Cette très bonne lecture me conforte donc dans mon désir de lire tous les romans de Michel Bussi, à intercaler avec d'autres lectures bien sûr, car là, ça fait deux romans que je lis de lui où il se passe un accident. Je vais peut-être chercher un autre sujet pour le prochain...peut-être Nymphéas noirs qui a récolté pas mal de prix et a de très bons avis. En attendant, je vais vite retrouver Clothilde ce soir dans le téléfilm incarné par Mathilde Seignier. À voir ce que cela va donner.
              Lire la suite
              En lire moins
            • globicheuse19 Posté le 28 Août 2019
              Lu en 4e vitesse avant la diffusion de l'adaptation TV, et je ne regrette pas. Encore un grand BUSSI qui nous emmène en Corse entre 1989 et 2016, avec des aller-retour incessants dans la vie de Clotilde. J'ai bien aimé le parallèle entre le jugement de Clotilde adolescente sur sa mère, et sa vie à elle, 27 ans plus tard, où l'on voit qu'elle passe par les mêmes interrogations sur sa vie (de couple notamment). Je recommande !
            • tite_raph Posté le 26 Août 2019
              Michel BUSSI ! que dire..... juste fabuleux ! comme tous les autres.... pas la peine de mener soi-même son enquête... Michel Bussi a l'art et la manière de nous tenir en haleine.... jusqu'au dernier mot, il y a toujours de la découverte, surprises.... Bonnes ou mauvaises.... mais n'empêche toujours inattendues ! Bussi pour moi c'est le meilleur !
            Ne lâchez pas sa main
            Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Presses de la Cité

              Les plus grands succès de Michel Bussi adaptés en série

              Après Maman a tort, deux autres best-sellers de Michel Bussi ont été portés à l’écran, dont l'adaptation d'Un avion sans elle réalisée par Jean-Marc Rudnick qui était diffusée mardi 26 mars à 21h sur M6. De quoi rendre encore plus mordus les accros de séries !

              Lire l'article