RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les compagnons de la grappe

            10/18
            EAN : 9782264034526
            Code sériel : 2111
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm
            Les compagnons de la grappe

            Brice MATTHIEUSSENT (Traducteur)
            Date de parution : 03/01/2002

            Henry Molise, quinquagénaire et auteur à succès, rentre à San Elmo, dans la demeure familiale pour une situation de crise : ses parents menacent de nouveau de divorcer. Entre sa mère dévote et excentrique et son père roublard et alcoolique, ses frères et sœurs sont tout aussi dépassés que lui. Mais...

            Henry Molise, quinquagénaire et auteur à succès, rentre à San Elmo, dans la demeure familiale pour une situation de crise : ses parents menacent de nouveau de divorcer. Entre sa mère dévote et excentrique et son père roublard et alcoolique, ses frères et sœurs sont tout aussi dépassés que lui. Mais cette réunion de famille cacophonique sera peut-être l’occasion pour Henry d’en apprendre plus sur son père, Nick, immigré italien qui a construit des murs toute sa vie.
            Dans ce roman chargé d’amour et de violence, John Fante évoque les turpitudes de la vie familiale et ses dommages collatéraux. Du grand Fante !

            Traduit de l’anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent

            Postface de Brice Matthieussent

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264034526
            Code sériel : 2111
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 108 x 177 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • celestineh Posté le 5 Août 2019
              Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne... Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne me lasse pas de suivre la vie rocambolesque de cette famille italienne où tout est excès. Vivement le prochain !
              Lire la suite
              En lire moins
            • celestineh Posté le 5 Août 2019
              Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne... Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne me lasse pas de suivre la vie rocambolesque de cette famille italienne où tout est excès. Vivement le prochain !
              Lire la suite
              En lire moins
            • PickItUp Posté le 28 Décembre 2018
              Mon premier Fante et sûrement pas le dernier. Quelle histoire, être l'un des trois fils d'un maçon Italien septuagénaire, ivrogne, joueur invétéré et coureur de jupons. Fils aussi d'une mamma Italienne toujours aux petits soins pour sa progéniture, et cuisinière hors pair. Ces deux parents séniors s'aiment et se détestent cordialement. Le fils écrivain tentera de se racheter auprès de son père car il a toujours refusé le métier de maçon, comme ses deux autres frères.... Histoire touchante d'amour filial, paternel, maternel, de camaraderie de beuverie aussi... Quelle dureté de ton du fils envers son père... Malgré tout ce qui les sépare, le fils prouvera son amour et sa loyauté à son père.
            • CathR Posté le 28 Septembre 2018
              Truculent, voilà le mot qui me vient pour parler de cette lecture. Une écriture vive et directe qui dépeint au fil des pages une relation père fils complexe et tortueuse mais ne le sont elles pas toutes?! Une belle description de cette passion filiale qui mêle amour et haine, conflits, concessions... Une écriture au service d'un personnage paternel à la fois haut en couleur, immigré italien en Amérique mais aussi tellement humain et banal. C'est un "petit" livre, il se lit vite car il emporte dans le tourbillon, les tribulations de ses personnages. Première lecture de cet auteur, cela m'ouvre très certainement de bons moments de lecture à venir!
            • JIEMDE Posté le 23 Août 2018
              Relisant périodiquement l'immense John Fante qui fut ma porte d'entrée vers la littérature américaine et figure depuis au top de mon Panthéon personnel, j'accorde à ce livre une place particulière. Les compagnons de la grappe - et le cycle Molise en général - n'est en effet pas mon préféré (car moins fougueux et brut que les livres du cycle Bandini), mais j'ai toujours apprécié la façon dont Molise/Fante y abordait sa relation avec son père. De la rage et de la rancune des débuts, Molise finit par se dévoiler et afficher les vrais sentiments qui débordent de son coeur de rital lorsque son père voit sa vie décliner. Des coups de gueule qui évoluent en cris d'amour ! On retrouve ici les thèmes chers à Fante : la famille, la religion, les difficultés d'intégration et le déclassement des immigrés, la débrouille, l'alcool, les femmes et la sexualité... et la littérature, même si ici, contrairement aux autres livres où Fante cite abondamment ses maîtres, seul Dostoïevsky est mis en avant. Un roman enlevé, aux dialogues ciselés, drôle et empli d'humanité, à lire un cruchon de vin d'Angelo Musso à vos côtés sans omettre la passionnante postface de Brice Matthieussent, traducteur émérite de Fante.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…