Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264034526
Code sériel : 2111
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Les compagnons de la grappe

Brice Matthieussent (traduit par)
Date de parution : 03/01/2002

Henry Molise, quinquagénaire et auteur à succès, rentre à San Elmo, dans la demeure familiale pour une situation de crise : ses parents menacent de nouveau de divorcer. Entre sa mère dévote et excentrique et son père roublard et alcoolique, ses frères et sœurs sont tout aussi dépassés que lui. Mais...

Henry Molise, quinquagénaire et auteur à succès, rentre à San Elmo, dans la demeure familiale pour une situation de crise : ses parents menacent de nouveau de divorcer. Entre sa mère dévote et excentrique et son père roublard et alcoolique, ses frères et sœurs sont tout aussi dépassés que lui. Mais cette réunion de famille cacophonique sera peut-être l’occasion pour Henry d’en apprendre plus sur son père, Nick, immigré italien qui a construit des murs toute sa vie.
Dans ce roman chargé d’amour et de violence, John Fante évoque les turpitudes de la vie familiale et ses dommages collatéraux. Du grand Fante !

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent

Postface de Brice Matthieussent

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264034526
Code sériel : 2111
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JohnDante Posté le 26 Janvier 2021
    Quoi de mieux que l'extrait de cette analyse de Brice Matthieussent de 1988 '''Ce qui nous touche ce qui est remarquable chez Fante, ce qui nous touche au vif, au plus intime, ce qui lui confère ce ''naturel'' évidemment illusoire, c'est son talent pour capter et mettre en scène ces diverses voix secrètes dans la plénitude de leur registre émotionnel. C'est voix silencieuses qui ne s'adressent pas à un autre personnage mais au seul lecteur, sont la revanche de Fante contre un établishement américain qui, à défaut de l'interdire de séjour, l'interdit de parole.''
  • Maclade Posté le 21 Septembre 2020
    Se lit vite, avec intérêt. Il arrive à rendre presque attachant un vieux maçon rustre, brutal et alcoolique, sans doute parce qu'on le voit à travers les yeux de son fils, embarqué dans une équipée dont il ne voulait pas. Après, on m'a tant parlé de Fante que je suppose qu'il y a mieux....
  • Errant Posté le 27 Février 2020
    Ce n'est pas facile d'être le fils de Nick Molise, un ancien maçon italien qui règne en despote sur un clan familial éclaté. Obligé de revenir dans sa ville natale pour tempérer une xième chicane entre ses parents, le narrateur est plongé dans la mêlée familiale qui s'envenime et confronté à son père dont les comportements erratiques s'accentuent. Au-delà de cette dynamique familiale quasi morbide, Fante nous décrit avec chaleur cette diaspora italienne de vieux ouvriers qui goûtent la vie comme ils peuvent. Le tout donne une lecture apaisante, malgré des épisodes moins drôles, à la hauteur du vin dégusté à longueur de pages. Et la dernière page est suave...
  • celestineh Posté le 5 Août 2019
    Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne... Je présente définitivement une addiction aux livres de John Fante ! Découverte tardive et heureuse de cet auteur dont je ne me lasse pas de lire la prose. Son style fantasque et son humour me ravissent presque à chaque fois. De plus, Les compagnons de la grappe est très bon opus : Le héros est cette fois Henry Molise déjà aperçu dans d'autres romans notamment Mon chien stupide. Henry est appelé à l'aide par son frère : les parents veulent divorcer suite à un adultère du père et ce, après plus de cinquante ans de mariage !!! Ni une, ni deux, Henry saute dans un avion et s'envole pour le Colorado. Arrivé sur place, il n'est plus question de divorce mais Nick le père maçon veut l'embarquer de force pour faire une dernière construction. Ce sera l'occasion pour Henry de mieux connaître son terrible père, italien, alcoolique, menteur, coureur qui a régné en despote sur le foyer pendant de longues années. Comme à l'accoutumée, ce sont des personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. L'humour est omniprésent et le style bondissant. J'éclate de rire régulièrement lorsque je lis les aventures de Molise ou Bandini, autre héros récurrent de l'auteur et je ne me lasse pas de suivre la vie rocambolesque de cette famille italienne où tout est excès. Vivement le prochain !
    Lire la suite
    En lire moins
  • PickItUp Posté le 28 Décembre 2018
    Mon premier Fante et sûrement pas le dernier. Quelle histoire, être l'un des trois fils d'un maçon Italien septuagénaire, ivrogne, joueur invétéré et coureur de jupons. Fils aussi d'une mamma Italienne toujours aux petits soins pour sa progéniture, et cuisinière hors pair. Ces deux parents séniors s'aiment et se détestent cordialement. Le fils écrivain tentera de se racheter auprès de son père car il a toujours refusé le métier de maçon, comme ses deux autres frères.... Histoire touchante d'amour filial, paternel, maternel, de camaraderie de beuverie aussi... Quelle dureté de ton du fils envers son père... Malgré tout ce qui les sépare, le fils prouvera son amour et sa loyauté à son père.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    Derrière "Mon chien Stupide", le film : John Fante, l'idole

    Alors que sort le 30 octobre sur grand écran l'adaptation par Yvan Attal du roman-culte de John Fante Mon chien Stupide, retour sur la situation particulière de ce bijou d'humour désabusé dans la carrière chahutée de l'un des précurseurs supposés de la Beat Generation – idole de Charles Bukowski.

    Lire l'article