Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264048561
Code sériel : 4282
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

L'étrange disparition d'Esme Lennox

Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 05/11/2009

Depuis soixante ans, le monde l’a oubliée et sa famille ne prononce plus son nom. Esme Lennox n’existe plus. Mais quand ferme l’asile où elle vivait recluse, la vieille femme réapparaît brusquement. Au bras de sa petite nièce, Esme découvre une Écosse moderne peuplée de fantômes… qui réveille, sous le...

Depuis soixante ans, le monde l’a oubliée et sa famille ne prononce plus son nom. Esme Lennox n’existe plus. Mais quand ferme l’asile où elle vivait recluse, la vieille femme réapparaît brusquement. Au bras de sa petite nièce, Esme découvre une Écosse moderne peuplée de fantômes… qui réveille, sous le silence des années, les secrets inavouables d’une vie volée.

« À chaque page – jusqu'à l'ultime –, c'est la stupéfaction. [...] Magistral. » 
Jeanne de Ménibus - Madame Figaro

Traduit de l'anglais 
par Michèle Valencia

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264048561
Code sériel : 4282
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Milllie Posté le 5 Novembre 2020
    Quand Iris reçoit un coup de fil à propos d'une certaine Euphémia Lennox, internée dans un hôpital psychiatrique et dont elle serait la seule parente, elle n'y comprend rien et refuse tout d'abord de prendre en charge cette grand tante inconnue qui lui tombe du ciel. Mais le hasard (et le bon coeur d'Iris) vont amener les 2 femmes à passer ensemble plus de temps que prévu et à se découvrir mutuellement : comment Esme a-t-elle pu passer ainsi les 60 dernières années de sa vie enfermée ? Et quel est exactement le rôle de sa soeur Kitty, la grand mère d'Iris, dans cette histoire ? L'étrange disparition d'Esme Lennox est un beau roman dont l'intrigue se construit petit à petit. L'auteur entremêle avec brio le récit contemporain des jours passés ensemble par Esme et Iris avec les souvenirs fragmentés d'Esme qui se remémore sa jeunesse puis son internement et la terreur qui la saisit alors à l'idée d'être ainsi abandonnée loin de tous. Le récit est complété par une 3e voix, celle de Kitty la soeur d'Esme, atteinte de la maladie d'Alzheimer et qui monologue de manière plus ou moins incohérente, sa mémoire décousue et ses phrases parfois dépourvues de... Quand Iris reçoit un coup de fil à propos d'une certaine Euphémia Lennox, internée dans un hôpital psychiatrique et dont elle serait la seule parente, elle n'y comprend rien et refuse tout d'abord de prendre en charge cette grand tante inconnue qui lui tombe du ciel. Mais le hasard (et le bon coeur d'Iris) vont amener les 2 femmes à passer ensemble plus de temps que prévu et à se découvrir mutuellement : comment Esme a-t-elle pu passer ainsi les 60 dernières années de sa vie enfermée ? Et quel est exactement le rôle de sa soeur Kitty, la grand mère d'Iris, dans cette histoire ? L'étrange disparition d'Esme Lennox est un beau roman dont l'intrigue se construit petit à petit. L'auteur entremêle avec brio le récit contemporain des jours passés ensemble par Esme et Iris avec les souvenirs fragmentés d'Esme qui se remémore sa jeunesse puis son internement et la terreur qui la saisit alors à l'idée d'être ainsi abandonnée loin de tous. Le récit est complété par une 3e voix, celle de Kitty la soeur d'Esme, atteinte de la maladie d'Alzheimer et qui monologue de manière plus ou moins incohérente, sa mémoire décousue et ses phrases parfois dépourvues de sens nous éclairant sur certains points obscurs du récit et sur le rôle pas si anodin qu'elle a joué. C'est un récit terrifiant où l'auteur nous conduit petit à petit à accepter ce qui paraît d'abord impensable : l'internement d'une jeune fille de 16 ans sans autre raison que son esprit libre et le fait qu'elle refusait de se soumettre totalement aux contraintes sociales de l'époque. Le récit de Maggie O'Farrell avance tout doucement, par petites touches et bribes de souvenirs : ici pas de révélation extraordinaire ni de drame caché ou d'explication plus ou moins vraisemblable. Juste la cruauté ordinaire, le poids du qu'en dira-t-on et de normes sociales étriquées, de petits actes anodins qui mis bout à bout peuvent briser une vie et bien sûr le peu de cas que l'on faisait à l'époque de la vie d'une fille, surtout si celle-ci menaçait de "mal tourner". Un très beau livre, tout en douceur malgré son sujet difficile et qui n'en rajoute pas inutilement dans l'émotion : une belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kovu66 Posté le 27 Octobre 2020
    Un livre bouleversant. Au fil des souvenirs, on découvre la vie d'Esme et le traitement insoutenable réservé aux femmes qui dérangeaient les apparences minables des petits bourgeois. C'est écoeurant ce que les gens de bonne famille étaient capable de faire pour préserver la réputation et éviter les scandales. Dans le même genre, lire " le bal des folles" de Victoria Mas.
  • kade_read Posté le 2 Septembre 2020
    Je ne vais pas le nier : mon début de lecture a été chaotique. Durant les premiers chapitres, il m'a été difficile de m'imprégner de ces personnages. De les envisager, de les aimer. J'avais l'impression que ça allait dans tous les sens. Sans fil rouge. Finalement, au fil des pages, j'ai compris. J'ai compris que se retrouver dans deux mémoires embuées ne pouvaient pas donner l'apparence d'un roman carré. Et je les ai aimé ces personnages. Surtout Esme, pour qui j'ai eu une peine immense. Une colère face à l'injustice qu'elle a subit. J'ai parfois détesté Kitty. Surtout à la fin. Je me rends compte que j'ai un vrai intérêt pour ces romans familiaux. Jamais je ne suis déçue.
  • Ephedia Posté le 30 Juillet 2020
    Le mystère d'Esme est somme toute classique, mais l'histoire fonctionne bien. Différentes voix alternent pour dévoiler le passé, pour suivre le présent. Lecture agréable !
  • clauclau28 Posté le 15 Juillet 2020
    Iris apprend par une lettre que sa grand-mère a une sœur, donc une grande tante qui se trouve dans un asile d'aliénés. Or, l'asile va fermer, Iris se rend donc à l’hôpital psychiatrique. Bien qu'étant décontenancée, Iris se rend vite compte qu'Esme n'est pas folle. Alors pourquoi a-t-elle été internée ? Et en plus pourquoi aussi longtemps ( plus de soixante ans) ? En passant sans cesse du point de vue d'Iris à Kitty ( la grand-mère d'Iris ) et de Kitty à Esme, on apprend petit à petit ce qu'Esme a enduré. Le style de Maggie O'Farrell est virevoltant, bien maitrisé et poétique. J'ai souffert en étant dans la tête d' Esme, qui, à force de maltraitance, se détruit intérieurement. Au lieu de l'aider l'internement la brise de plus en plus. L'utilisation à outrance de la camisole de force et des électrochocs écrase sa sensibilité très forte. Oui, Esme est différente et dans son temps au début du XXième siècle, les bourgeois, du milieu d'où elle est issue ne peuvent endurer de telles excentricités. Alors, maintenant qu'elle semble guérie, alors qu'elle arrive en fin de vie, Iris se doit de trouver un endroit où elle pourrait gouter... Iris apprend par une lettre que sa grand-mère a une sœur, donc une grande tante qui se trouve dans un asile d'aliénés. Or, l'asile va fermer, Iris se rend donc à l’hôpital psychiatrique. Bien qu'étant décontenancée, Iris se rend vite compte qu'Esme n'est pas folle. Alors pourquoi a-t-elle été internée ? Et en plus pourquoi aussi longtemps ( plus de soixante ans) ? En passant sans cesse du point de vue d'Iris à Kitty ( la grand-mère d'Iris ) et de Kitty à Esme, on apprend petit à petit ce qu'Esme a enduré. Le style de Maggie O'Farrell est virevoltant, bien maitrisé et poétique. J'ai souffert en étant dans la tête d' Esme, qui, à force de maltraitance, se détruit intérieurement. Au lieu de l'aider l'internement la brise de plus en plus. L'utilisation à outrance de la camisole de force et des électrochocs écrase sa sensibilité très forte. Oui, Esme est différente et dans son temps au début du XXième siècle, les bourgeois, du milieu d'où elle est issue ne peuvent endurer de telles excentricités. Alors, maintenant qu'elle semble guérie, alors qu'elle arrive en fin de vie, Iris se doit de trouver un endroit où elle pourrait gouter un peu à la liberté en lui proposant de vivre dans un foyer par exemple.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…