Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266307017
Code sériel : 17839
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

L'Homme de Constantinople

Adelino PEREIRA (Traducteur)
Date de parution : 11/06/2020
Il a régné sans rival sur les champs de pétroles. Puis sur le marché de l’art. Qu’est-ce qui fait courir Calouste Gulbenkian ? Comment ce jeune Arménien, né sans un sou en poche dans un Empire ottoman à bout de souffle, a-t-il pu devenir l’homme le plus riche du monde, faiseur... Il a régné sans rival sur les champs de pétroles. Puis sur le marché de l’art. Qu’est-ce qui fait courir Calouste Gulbenkian ? Comment ce jeune Arménien, né sans un sou en poche dans un Empire ottoman à bout de souffle, a-t-il pu devenir l’homme le plus riche du monde, faiseur et défaiseur de rois, et le plus grand collectionneur de son temps ?
Le mystère de sa fulgurante ascension, c’est sur son lit de mort qu’il le souffle à son fils. Cette question qui l'a poursuivi toute sa vie et qu'il pose une dernière fois : « Qu'est-ce que la beauté ? ».
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266307017
Code sériel : 17839
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’Homme de Constantinople installe définitivement le romancier portugais parmi les écrivains contemporains majeurs de notre temps. » l’Express
L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elisa_Only Posté le 7 Novembre 2020
    Au début de l'histoire, on découvre un jeune Arménien issu d'une famille aisée. On retrace le parcours de son enfance et les conditions qui l'on amené à devenir un grand homme d'affaire. L'histoire est passionnante. Fiction inspirée d'une histoire vraie, l'histoire de Kaloust m'a tenue en haleine. L'écriture est fluide, l'intrigue est prenante et originale. On découvre Kaloust dans ses aventures à Constantinople puis à Paris, à Londres et de nouveau Constantinople. On voyage avec lui. On partage également ses peines et ses difficultés face notamment à la dureté de son père mais également ses réussites et son succès. On est bouleversé par la détresse persécution des arméniens par les turcs, qui nous montre que malgré sa richesse, l'origine du personnage le rattrape toujours. L'intrigue est captivante met en valeur les travers du genre humain. Au delà de l'histoire de Kaloust , c'est également une profonde leçon de vie. Jusque où peut aller un homme avide de richesse et d'affaire? Que devient-il? Dans la troisième partie, on assiste à un retour sur l'essentiel et une volonté de se rapprocher de l'art de la part du personnage. Ainsi, il se demande: qu'est-ce que la beauté?
  • Steff_bouquine Posté le 5 Novembre 2020
    Un bon livre mais le sujet ne m'a pas passionné. J'ai trouvé ce livre trop long avec beaucoup trop d'explications. Malgré tout, je tenterai un autre titre de l'auteur !
  • pepytoh Posté le 1 Novembre 2020
    Moins captivant qu'"un millionnaire à Lisbonne", j'ai surtout trouvé bizarre la construction du livre avec notamment la partie dans la désert (je ne souhaite pas spoiler). Néanmoins ce fut un agréable moment de lecture.
  • diamelee Posté le 26 Octobre 2020
    Le moment le plus dur dans d’une vie est lorsque l’on assiste aux derniers instants d’un être cher. C’est l’occasion des dernières confidences. Parfois, l’instant du lever d’un lourd secret. Le moment des bénédictions et du pardon. Le vieux Sarki se meurt. Son fils découvre qu’il avait un manuscrit secret. Et quel manuscrit! Une sorte de testament voire le récit de sa vie. Un récit riche en évènements historiques. A la suite des personnages, nous entrons dans l’histoire de l’Empire Ottoman. Dans l’histoire des Arméniens. Dans la rigueur de cet empire envers ce peuple. Quel que soit son statut social. Nous découvrons les rapports turco-arméniens. Des rapports bien déséquilibrés. Des rapports d’oppresseurs à oppressés. A travers l’histoire d’une famille, nous découvrons l’histoire d’un peuple: les Arméniens. Un début d’explication à un génocide en préparation. Un peuple en souffrance. De cette souffrance naitra un homme. Une ambition. L’un et l’autre iront loin. Très loin. Calouste jette un regard pétillant d’intelligence sur la destinée des Arméniens dans l’Empire Ottoman. Et son regard est profond. Très profond. Les actions turques forgent celles de l’homme de Constantinople. Elles lui forgeront une ambition. Démesurée. Une ambition qui fera sa renommée. Il traversera de nombreux pays. Rencontrera... Le moment le plus dur dans d’une vie est lorsque l’on assiste aux derniers instants d’un être cher. C’est l’occasion des dernières confidences. Parfois, l’instant du lever d’un lourd secret. Le moment des bénédictions et du pardon. Le vieux Sarki se meurt. Son fils découvre qu’il avait un manuscrit secret. Et quel manuscrit! Une sorte de testament voire le récit de sa vie. Un récit riche en évènements historiques. A la suite des personnages, nous entrons dans l’histoire de l’Empire Ottoman. Dans l’histoire des Arméniens. Dans la rigueur de cet empire envers ce peuple. Quel que soit son statut social. Nous découvrons les rapports turco-arméniens. Des rapports bien déséquilibrés. Des rapports d’oppresseurs à oppressés. A travers l’histoire d’une famille, nous découvrons l’histoire d’un peuple: les Arméniens. Un début d’explication à un génocide en préparation. Un peuple en souffrance. De cette souffrance naitra un homme. Une ambition. L’un et l’autre iront loin. Très loin. Calouste jette un regard pétillant d’intelligence sur la destinée des Arméniens dans l’Empire Ottoman. Et son regard est profond. Très profond. Les actions turques forgent celles de l’homme de Constantinople. Elles lui forgeront une ambition. Démesurée. Une ambition qui fera sa renommée. Il traversera de nombreux pays. Rencontrera de nombreuses sommités. Le Monde répondra-t-il à cette ambition démesurée? A sa soif de découverte? A son besoin de savoir ce qu’est la Beauté? Le Monde est-il prêt à le recevoir?
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnitaMillot Posté le 26 Septembre 2020
    Karoust Sarkisian est né en 1869. Il est le fils unique de Vahan Sarkisian qui a fait fortune dans le commerce du tapis d’Orient. Un père dur et intolérant, qui exige de sa progéniture qu’elle excelle en toutes matières, voire qu’elle soit la meilleure de son école arménienne. Ils vivent à Trebizonde (en Turquie) Lorsque Vahan Sarkisian va découvrir l’existence de la lampe à pétrole, progrès infiniment précieux de l’époque, son fils Karoust va avoir son premier contact avec le fruit de sa future ascension professionnelle et sociale : « l’or noir » … Élevé dans des conditions particulièrement strictes, il deviendra un homme d’affaires impitoyable, ne se reconnaissant qu’une seule et unique faiblesse : une immense passion pour l’art et la beauté qu’il engendre … JR Dos Santos a construit les deux tomes de façon identique : Krikor apprend que son père est mourant et se remémore à cette occasion les années écoulées. Un bon roman découvert avec grand plaisir – même si j’ai eu une petite préférence pour le second opus (« un millionnaire à Lisbonne ») lu juste avant. Une enfance qui m’a finalement éclairée sur les causes de l’intransigeance de « Monsieur 5% » à l’égard de Krikor, son... Karoust Sarkisian est né en 1869. Il est le fils unique de Vahan Sarkisian qui a fait fortune dans le commerce du tapis d’Orient. Un père dur et intolérant, qui exige de sa progéniture qu’elle excelle en toutes matières, voire qu’elle soit la meilleure de son école arménienne. Ils vivent à Trebizonde (en Turquie) Lorsque Vahan Sarkisian va découvrir l’existence de la lampe à pétrole, progrès infiniment précieux de l’époque, son fils Karoust va avoir son premier contact avec le fruit de sa future ascension professionnelle et sociale : « l’or noir » … Élevé dans des conditions particulièrement strictes, il deviendra un homme d’affaires impitoyable, ne se reconnaissant qu’une seule et unique faiblesse : une immense passion pour l’art et la beauté qu’il engendre … JR Dos Santos a construit les deux tomes de façon identique : Krikor apprend que son père est mourant et se remémore à cette occasion les années écoulées. Un bon roman découvert avec grand plaisir – même si j’ai eu une petite préférence pour le second opus (« un millionnaire à Lisbonne ») lu juste avant. Une enfance qui m’a finalement éclairée sur les causes de l’intransigeance de « Monsieur 5% » à l’égard de Krikor, son propre fils.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.