Lisez! icon: Search engine

Purgatoire des innocents

Pocket
EAN : 9782266246248
Code sériel : 15835
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm
Purgatoire des innocents

Date de parution : 15/05/2014
Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors,... Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où il pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

« Fascinant. » Sud-Ouest
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266246248
Code sériel : 15835
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Fascinant » Sud Ouest
« Ce purgatoire-là n'est pas à mettre entre toutes les mains. Karine Giébel frappe encore très fort. On en sort exténué et sérieusement ébranlé » Version Femina
« Un thriller mené de main de maître , où psychologie et suspense se distillent pour une lecture palpitante. »  L'Amour des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Le_carnet_de_Peg Posté le 27 Novembre 2019
    Après avoir passer plusieurs années en prison, Raphaël braque une bijouterie, accompagné de son jeune frère William et de 2 complices, Christel et Frédéric. Le braquage tourne mal : un flic tué et 2 blessés, un passant et William. Raphaël a prévu une planque mais lorsqu’ils y arrivent, elle est entourée de flics. Il faut se réfugier ailleurs. William commence à sombrer, il faut faire vite. Ils arrivent dans un village où travaille une vétérinaire, Sandra. Ils l’a prennent en otage et l’obligent à les héberger et à soigner William. Sandra est mariée mais son mari, gendarme, est absent pour quelques jours. En parallèle, nous découvrons l’histoire d’un homme qui recherche une nouvelle proie. Il enlève, viole et torture des jeunes filles qu’il séquestre chez lui. Comme d’habitude, les personnages de Karine Giebel sont plus tourmentés (et c’est peu dire) les uns que les autres. Raphaël a toujours vécu dans la violence, il reproduit ce qu’il connaît. On a pourtant du mal à le détester. Il est violent c’est vrai mais pourtant il a quelque chose de touchant. William, lui, est le gentil de la bande. On se demande vraiment ce qu’il fait là. Sandra, la vétérinaire, est elle beaucoup... Après avoir passer plusieurs années en prison, Raphaël braque une bijouterie, accompagné de son jeune frère William et de 2 complices, Christel et Frédéric. Le braquage tourne mal : un flic tué et 2 blessés, un passant et William. Raphaël a prévu une planque mais lorsqu’ils y arrivent, elle est entourée de flics. Il faut se réfugier ailleurs. William commence à sombrer, il faut faire vite. Ils arrivent dans un village où travaille une vétérinaire, Sandra. Ils l’a prennent en otage et l’obligent à les héberger et à soigner William. Sandra est mariée mais son mari, gendarme, est absent pour quelques jours. En parallèle, nous découvrons l’histoire d’un homme qui recherche une nouvelle proie. Il enlève, viole et torture des jeunes filles qu’il séquestre chez lui. Comme d’habitude, les personnages de Karine Giebel sont plus tourmentés (et c’est peu dire) les uns que les autres. Raphaël a toujours vécu dans la violence, il reproduit ce qu’il connaît. On a pourtant du mal à le détester. Il est violent c’est vrai mais pourtant il a quelque chose de touchant. William, lui, est le gentil de la bande. On se demande vraiment ce qu’il fait là. Sandra, la vétérinaire, est elle beaucoup plus difficile à capter. Elle semble fragile mais elle a en même temps un comportement de déséquilibrée. Sans en dire trop sur l’intrigue, le huis clos qui est le centre de l’histoire est très prenant, très glauque aussi. Karine Giebel nous décrit les souffrances physiques et psychologiques des personnages. C’est souvent (toujours ?) difficilement soutenable. C’est un vrai page-turner. 594 Pages qu’on dévore de bout en bout. La tension est maintenue jusqu’à la fin. Du grand Giebel. Donc pour moi, un vrai coup de cœur. A lire absolument pour ceux qui aiment le genre. Âmes sensibles s’abstenir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • IsabelleFleury Posté le 26 Novembre 2019
    Des braqueurs montent un coup de maître, qui vire au fiasco. Ils devraient être recherchés pour des bijoux; ils seront recherchés pour meurtre. Leur planque? Inatteignable. Ils doivent trouver un plan B et se retrouveront en pleine campagne et en plein brouillard, chez Sandra, vétérinaire, qui a eu le malheur de répondre au téléphone. Les voleurs croyaient pouvoir profiter de « l’hospitalité » de Sandra ainsi que de ses connaissances médicales le temps que les médias se calment et que les barrages policiers se fassent plus rares, rêvant déjà de dépenser leur butin. Ils ne savent tellement pas qu’ils viennent de mettre les pieds dans la tanière d’une personne bien plus horrible qu’Annie dans Misery! Pourtant, Sandra… elle leur avait dit de partir, vite. Ça ne m’arrive pas souvent de lire un livre et de me fermer un œil, un peu comme quand on regarde un film d’horreur et qu’on est pas certain si on veut voir ou pas une scène particulièrement violente. Mais là, Outch! Le style d’écriture, la psychologie des personnages, les descriptions assez détaillées… Karine Giebel nous offre ici un bon roman pour avoir des sueurs froides.
  • GEAUGEAIS Posté le 22 Novembre 2019
    Après avoir lu trois de ses livres, il me semble que celui-ci est le plus noir et "gore" de la série. A ne vraiment pas mettre entre toutes les mains. Je pense que je vais me tourner vers un autre auteur.
  • bfauriaux Posté le 17 Novembre 2019
    Alors là un chef d'oeuvre pour moi mais une histoire à vous flanquer la frousse pour de bon quel suspense ! Quelle violence ! Le premier livre de cette auteur pour moi une vraie decouverte et un plaisir de lecture que je vous conseille de decouvrir !
  • laurice79 Posté le 14 Novembre 2019
    j'ai adoré ce livre ! le suspense est insoutenable...

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.