RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Purgatoire des innocents

            Pocket
            EAN : 9782266246248
            Code sériel : 15835
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 640
            Format : 108 x 177 mm
            Purgatoire des innocents

            Date de parution : 15/05/2014
            Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors,... Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où il pourra reprendre des forces.

            Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

            Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

            Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

            « Fascinant. » Sud-Ouest
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266246248
            Code sériel : 15835
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 640
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Fascinant » Sud Ouest
            « Ce purgatoire-là n'est pas à mettre entre toutes les mains. Karine Giébel frappe encore très fort. On en sort exténué et sérieusement ébranlé » Version Femina
            « Un thriller mené de main de maître , où psychologie et suspense se distillent pour une lecture palpitante. »  L'Amour des livres

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • manuedecaen Posté le 13 Mars 2019
              Vrai surprise ! Le résumé en couverture est énigmatique. Du coup, une réelle découverte. Et quelle découverte ! Récit rythmé et oppressant. Un très bon thriller
            • MyriamMvl Posté le 5 Mars 2019
              Une très belle découverte ! L’histoire est très bien menée. Un braqueur dont on s’attache et à qui on veut faire confiance, une otage qui ne semble pas si victime que ça... quoi que ? On ne sait plus à qui se fier, qui est le méchant, qui est le gentil. Au fur et à mesure qu’on avance dans l’intrigue on rentre dans l’horreur, avec un fort sentiment de malaise... le final est déroutant, mais explosif!
            • loeildeluciole Posté le 4 Mars 2019
              Depuis la lecture coup de cœur de Meurtres pour rédemption, on m’a plus que vivement conseillé ce roman. Il a passé plusieurs mois bien au chaud dans ma PAL et l’occasion d’une lecture commune pour un Club de Lecture Noire que j’ai lancé (qui est en cours de retravail) a été l’idéal pour le sortir et qu’est-ce que j’ai bien fait ! Comme pour les deux romans, Meurtres pour rédemption et Toutes blessent la dernière tue, je ne peux que vous mettre en garde par rapport au caractère extrêmement violent du bouquin. Mais toute cette violence n’est pas gratuite et c’est surtout la construction des personnages qui est à souligner ici. Comme l’auteure sait si bien le faire, on se retrouve à s’émouvoir du sort des « méchants ». Mais la frontière est parfois mince entre « gentils » et « méchants ». Raphaël, son frère William, et Sandra sont des personnages qui resteront longtemps dans mon esprit ! Leur force, leur faiblesse, leur loyauté sont d’une puissance rare. J’ai failli avoir la larme à l’œil à la fin et pourtant, en dehors de la mort de Dumbledore, je n’ai pas souvent autant d’émotion dans une lecture ! Le purgatoire des innocents est... Depuis la lecture coup de cœur de Meurtres pour rédemption, on m’a plus que vivement conseillé ce roman. Il a passé plusieurs mois bien au chaud dans ma PAL et l’occasion d’une lecture commune pour un Club de Lecture Noire que j’ai lancé (qui est en cours de retravail) a été l’idéal pour le sortir et qu’est-ce que j’ai bien fait ! Comme pour les deux romans, Meurtres pour rédemption et Toutes blessent la dernière tue, je ne peux que vous mettre en garde par rapport au caractère extrêmement violent du bouquin. Mais toute cette violence n’est pas gratuite et c’est surtout la construction des personnages qui est à souligner ici. Comme l’auteure sait si bien le faire, on se retrouve à s’émouvoir du sort des « méchants ». Mais la frontière est parfois mince entre « gentils » et « méchants ». Raphaël, son frère William, et Sandra sont des personnages qui resteront longtemps dans mon esprit ! Leur force, leur faiblesse, leur loyauté sont d’une puissance rare. J’ai failli avoir la larme à l’œil à la fin et pourtant, en dehors de la mort de Dumbledore, je n’ai pas souvent autant d’émotion dans une lecture ! Le purgatoire des innocents est un roman qui tabasse, dans tous les sens du terme ! Il est mortellement addictif et j’ai lu les 640 pages en un rien de temps !
              Lire la suite
              En lire moins
            • soleil Posté le 23 Février 2019
              Un casse qui tourne mal. 1ère erreur. Une solution de repli est trouvée. 2ème erreur. Trois hommes et une femme. Puis, de la compagnie arrive. Plus on est de fous, plus on rit. Ah non ! Pas là....Il semblerait même que ce soit l'escalade dans la violence ; un concours en quelque sorte. Du mal naît le pire. Froideur omniprésente. L'humanité tente de se frayer un chemin. Donatien Alphonse François de Sade peut se rassurer. La relève est là. ...................... Premier roman lu de Karine Giebel. Coup de cœur. Quel excellent roman !  J'ai beaucoup aimé le rythme, l'histoire qui nous tient, la froideur de certains personnages. J'ai cru comprendre, j'ai fait des hypothèses qui furent balayées bien vite. Je n'avais qu'une hâte : connaître la fin. Ravie que l'auteur ait mentionné le marquis de Sade car bien vite j'ai pensé à lui. J'ai deviné qu'une seule chose pourrait empêcher l'enfer de perdurer mais de qui viendrait la délivrance ? Mystère. Finalement, on croit tout maîtriser or il suffit souvent d'un grain de sable dans les rouages pour que tout s'écroule, s'arrête enfin. 
            • sorayaben Posté le 22 Février 2019
              J'en ai lu des thriller pour la mordue que je suis mais alors celui là !! C'est bien la première fois que je verse des larmes en lisant le dénouement... Véritable coup de coeur et bravo à Karine Giebel

            les contenus multimédias

            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.