Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266258654
Code sériel : 16312
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm
Satan était un ange
Date de parution : 12/11/2015
Éditeurs :
Pocket

Satan était un ange

Date de parution : 12/11/2015
Deux trajectoires, deux lignes de fuite.
Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd'hui, il n'est plus qu’un fugitif tentant d’échapper à son assassin. Qui...
Deux trajectoires, deux lignes de fuite.
Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd'hui, il n'est plus qu’un fugitif tentant d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il aille. Quoi qu’il fasse.
Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent...
Deux trajectoires, deux lignes de fuite.
Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd'hui, il n'est plus qu’un fugitif tentant d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il aille. Quoi qu’il fasse.
Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes. L’échéance approche…
Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer, et qui pourtant fuient ensemble leur destin différent. Rouler droit devant. Faire ce qu’ils n’ont jamais fait.
Puisque l'horizon est bouché, autant tenter une dernière percée. Flamboyante.

« Maîtresse du genre, Karine Giébel signe un nouveau thriller implacable. Un très bon roman noir. »  Jean-Noël Levavasseur – Ouest France
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266258654
Code sériel : 16312
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Karine Giebel revient très fort avec Satan était un ange un sanglant road-movie. » Le Parisien
« Karine Giébel signe un nouveau thriller implacable. Au fil des kilometres, revolution de la relation entre le bourgeois installe et le malfrat en cavale donne une force supplementaire a cette intrigue archi-efficace Un tres bon roman noir avec beaucoup d'humain dedans. » Ouest France

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ElenaLisa 12/07/2022
    Encore un livre de Karine Giebel lu en 3 jours à peine. Quel bonheur d'avoir découvert cet auteur « sur le tard », je me régale en découvrant jour après jour son oeuvre. Encore un livre que je n'ai pas pu poser une fois les premières lignes dévorées. Ce roman nous plonge une nouvelle fois du côté obscur de l'être humain, avec toutes les horreurs dont l'homme est capable et toutes celles que l’on n'ose même pas imaginer. Pavel, un jeune roumain de 20 ans, a connu une enfance extrêmement difficile où un père violent tue sa femme et prive ainsi leurs 3 enfants de l'amour d'une mère. Ceux-ci sont alors jetés à la porte par leur monstre de père et se retrouvent dans la 'jungle urbaine" sans défense à la merci de prédateurs tous plus cruels les uns que les autres. Pavel n'a d'autre solution pour s'en sortir que de fuir l'orphelinat dans lequel les enfants sont maltraités et de voler pour survivre. Malheureusement l'un des vols le met nez à nez avec les frères mafieux Pelizzari; contre son gré, pour survivre, il doit accepter de travailler pour eux et de devenir tueur à gages; jusqu'au jour où il dira stop.... Encore un livre de Karine Giebel lu en 3 jours à peine. Quel bonheur d'avoir découvert cet auteur « sur le tard », je me régale en découvrant jour après jour son oeuvre. Encore un livre que je n'ai pas pu poser une fois les premières lignes dévorées. Ce roman nous plonge une nouvelle fois du côté obscur de l'être humain, avec toutes les horreurs dont l'homme est capable et toutes celles que l’on n'ose même pas imaginer. Pavel, un jeune roumain de 20 ans, a connu une enfance extrêmement difficile où un père violent tue sa femme et prive ainsi leurs 3 enfants de l'amour d'une mère. Ceux-ci sont alors jetés à la porte par leur monstre de père et se retrouvent dans la 'jungle urbaine" sans défense à la merci de prédateurs tous plus cruels les uns que les autres. Pavel n'a d'autre solution pour s'en sortir que de fuir l'orphelinat dans lequel les enfants sont maltraités et de voler pour survivre. Malheureusement l'un des vols le met nez à nez avec les frères mafieux Pelizzari; contre son gré, pour survivre, il doit accepter de travailler pour eux et de devenir tueur à gages; jusqu'au jour où il dira stop. Il veut arrêter; tous ces noms tous ces visages qu'il a éliminés et qui ne le quittent plus, qui le hantent jour et nuit, c’est assez. Malheureusement, sa « remise en liberté » lui est refusée. Dans un fou rebondissement, il arrive à s'extirper de cette situation et à fuir loin des mafieux mais tout en emportant avec lui leur pactole de drogue et autres dossiers confidentiels. S’en suivra une chasse à l’homme. Il devient l’homme à abattre . Il fait du stop pour fuir le plus loin possible. Maître François Davin s'arrête. Deux êtres que tout oppose viennent d'être unis, deux destins viennent de se croiser, ils ne se quitteront plus. François a tout quitté, sa femme, sa carrière d'avocat, sa belle vie construite à la sueur de son front et ce dès que le diagnostic est tombé : il a une tumeur au cerveau, il ne lui reste plus que quelques mois à vivre s’il ne suit pas de traitement. Il refuse de passer ses derniers instants de vie sur un lit d'hôpital comme son père au préalable. il prend la route et fuit, il fuit sa vie d'avant mais la mort, elle, ne le lâchera pas et le retrouvera où qu'il aille. Nous sommes alors témoin de la naissance d’une très forte relation qui se créé entre François et Paul (Pavel de son nom d'origine); entre un homme en manque de fils et un enfant en manque de père. Chacun y trouve la pièce manquante au puzzle, leur amour se dévoile sous nos yeux ébahis, nous assistons à la naissance de l’espoir malgré toutes les horreurs auxquelles François et surtout Paul ont dû faire face . Du magnifique Giebel, vous ne pourrez plus lâcher ce livre qui se lit de la même manière que si vous visionniez un bon film au cinéma, c’est-à-dire que vous serez subjugués et emportés par ces touchants personnages ; ce livre et l’écriture de cette merveilleuse écrivaine sont un pur délice encore une fois. Merci Madame Giebel de me procurer autant d’émotions.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elo43 16/04/2022
    Une lecture mitigée qui m a complètement déboussolée ! Je me suis acceptée sur la première moitié et puis tout démarre, tout s enchaine , nous laissant sans voix , émotion et suspense qui ne stoppent plus ... Davin est un avocat respecté qui apprend qu'il va bientôt mourir alors il fuit, sa vie et la mort ... Son chemin le mène à prendre Paul , un jeune auto-stoppeur... Je ne regrette pas cette lecture même si le début fût difficile car le ressenti des sentiments au final en vaut largement le jeu ...
  • anaisaupaysdeslivres 19/02/2022
    Plus qu'un polar, un roman effrayant où le suspens est à son paroxysme dès les premières pages #x1f631;#x1f4da; On découvre deux fuites, deux personnages très attachants que tout oppose mais que tout réunit... Leurs différences sont leur complémentarité. Leur fuite va les rapprocher l'un de l'autre... Leur permettre de découvrir la solidité des liens humains... On ressent chaque émotion des personnages, de la souffrance à la compassion #x2665; Un road movie captivant, bien écrit, noir... L'histoire de deux hommes désespérés qui ne se seraient jamais rencontrés s'ils n'avaient pas la mort aux trousses #x1f480;#x1f480; A vous de vous plonger dans ce thriller halletant pour savoir comment se terminera ce périple #x2665;#x2665;
  • strawberriiz 19/02/2022
    J'ai attaqué ce 3e livre de madame giebel avec hâte. Je ne suis pas déçue encore une fois. Un registre totalement différent de "toutes blessent, la dernière tue" ou de "maîtres du jeu" mais tout aussi efficace. 4,5* car il ne m'aura pas autant marque que les deux premiers. Le sujet choque moins, quand même, il m'a moins heurté, on est + dans un thriller policier plutôt que psychologique. J'adore cette capacité qu'elle a de nous plonger dans ses romans dès les 1eres lignes. C'est toujours facile a lire, on n'est pas noyé dans des descriptions a rallonge qui tournent autour du pot, qui noient l'histoire et qui nous amène a lire le livre en diagonale car c'est plus gonflant qu'autre chose et ça n'amène rien... La fin est aussi + "happy ending", je ne m'y attendais pas non plus, vu les fins auxquelles j'ai été confrontées. Ca m'a peut être un peu déçue aussi je l'avoue #x1f605;. Bref, big up a nouveau #x1f44c;
  • Abatonsrompus 30/01/2022
    Je découvre l’auteure Karine Giebel avec ce roman captivant. Il s’agit de la rencontre improbable de François et Paul, que tout éloigne à priori. Une histoire poignante, pleine de rebondissements, qui nous emmène dans un « road movie » mouvementé et génial à travers la France. Une errance, une fuite qui poussera chacun à s’humaniser à travers ce voyage vers leur destinée. Un roman que l’on est triste de quitter car attaché à ces deux protagonistes.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.