Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707154699
Code sériel : 618
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Sociologie de l'homosexualité

,

Collection : Repères
Date de parution : 16/05/2013

Nourri des apports de la réflexion théorique et de la critique historique, il donne à voir la diversité des figures de la dissidence sexuelle selon les périodes, les milieux sociaux et les aires culturelles, et la façon dont celle-ci interroge les constructions contemporaines de l’hétérosexualité.

Cet ouvrage s’inscrit dans le foisonnement de la sociologie du genre et des études gaies et lesbiennes. Il propose une synthèse des recherches en sciences sociales sur l’homosexualité en France et dans le monde. Nourri des apports de la réflexion théorique et de la critique historique, il donne à voir...

Cet ouvrage s’inscrit dans le foisonnement de la sociologie du genre et des études gaies et lesbiennes. Il propose une synthèse des recherches en sciences sociales sur l’homosexualité en France et dans le monde. Nourri des apports de la réflexion théorique et de la critique historique, il donne à voir la diversité des figures de la dissidence sexuelle selon les périodes, les milieux sociaux et les aires culturelles, et la façon dont celle-ci interroge les constructions contemporaines de l’hétérosexualité.
Des inscriptions territoriales aux trajectoires sociales, des styles de vie aux mobilisations politiques, des codes langagiers aux modes de consommation, les multiples traits associés aux gays et aux lesbiennes ne se limitent ni aux pratiques sexuelles ni à l’institution conjugale. L’ouvrage se propose de mettre en lumière non seulement la manière dont la culture façonne la sexualité, mais aussi comment, à partir de ces sexualités minoritaires, s’élaborent en retour des cultures originales.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707154699
Code sériel : 618
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm
La Découverte

Ils en parlent

Il n’y a pas que le débat sur le mariage pour tous dans la vie. Sociologie de l’homosexualité, de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch, a pour objectif de montrer à travers un panorama de recherches, le foisonnement des traits culturels associés à cette question. Insistant sur les enjeux de la construction de l’homophobie, notamment au travail, ils remettent en cause quelques idées reçues. Les couples homosexuels n’ont pas de revenus supérieurs, même si la consommation, à travers des magasins, des bars ou des revues dédiés, a été un vecteur d’affirmation. L’ouvrage revient également sur la construction des mouvements militants et les vraies différences de visibilité et de références des communautés gay et lesbienne. Mais les deux chercheurs ouvrent des pistes plus inattendues aussi, telle la question du «nationalisme sexuel». Comment, ainsi, les droits des homosexuels sont devenus des valeurs représentatives des pays occidentaux, et une raison potentielle d’opposition à d’autres nations.

Libération

Ce petit ouvrage fait le point sur le foisonnement de la sociologie du genre et des études gays et lesbiennes. Mais il va plus loin en observant combien, si la culture façonne la sexualité, les diverses sexualités produisent elles-mêmes en retour des cultures originales. Au -delà des seules pratiques sexuelles et de la question institutionnelle de la conjugalité.

Politis
L’enjeu de cet ouvrage synthétique est de mettre à jour d’une part la construction et l’ancrage socio-historiques du rapport individuel et social à la sexualité, et d’autre part les modalités d’élaboration de cultures spécifiques à partir de ces sexualités. L’un des apports majeurs des deux auteurs est ainsi de montrer que les différents traits essentialistes attribués aux homosexuels, loin de se limiter à la question de la sexualité ou de la conjugalité, renvoient autant aux modes de consommation qu’aux inscriptions territoriales, au rapport à la santé aussi bien qu’aux normes de genre. Ils montreront par ailleurs, à travers l’ensemble des thématiques abordées, que les homosexualités féminines et masculines, bien que souvent confondues dans une même communauté culturelle et politique, connaissent de forts contrastes tant dans leurs représentations sociales que dans le vécu des individus.
Pauline Adenot / Liens socio
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !