Lisez! icon: Search engine
Au nom des miens
Anna Postel (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 26/08/2021
Éditeurs :
Robert Laffont

Au nom des miens

Anna Postel (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 26/08/2021

Première sélection du Prix Fémina étranger 2021
Rentrée Littéraire 2021
Un roman vibrant et emprunt d'humour noir, à l'écriture incisve.

« Voici l’histoire de la famille Toimi et de quelques événements qui influèrent de manière significative sur la vie de ses membres. Quand je dis la famille Toimi, je pense...

« Voici l’histoire de la famille Toimi et de quelques événements qui influèrent de manière significative sur la vie de ses membres. Quand je dis la famille Toimi, je pense à la mère et au père, Siri et Pentti, et je pense à tous leurs enfants, ceux qui vivaient au...

« Voici l’histoire de la famille Toimi et de quelques événements qui influèrent de manière significative sur la vie de ses membres. Quand je dis la famille Toimi, je pense à la mère et au père, Siri et Pentti, et je pense à tous leurs enfants, ceux qui vivaient au moment des événements et ceux qui ne vivaient plus.
“Toimi” est un drôle de nom pour une famille. En suédois, le mot signifie “fonctionnel”. Ce serait un drôle de nom pour plus d’une famille. Mais surtout pour celle-ci.
Nous passerons le plus clair de notre temps dans la cambrousse. En Tornédalie finlandaise, plus précisément.
En réalité, il suffit de savoir cela. Et que les Toimi sont des paysans, que nous sommes au début des années 1980, que Noël approche et que la famille compte beaucoup d’enfants, un peu trop à mon goût. »

Immense best-seller en Suède où il a figuré sur les listes des prix les plus prestigieux, Au nom des miens est un roman polyphonique enivrant, déroutant, porté par une voix au ton à la fois féroce et résolument drôle.

« C'est tout simplement merveilleux.» Expressen

Retrouvez toute la Rentrée Littéraire Robert Laffont ici : http://rentreelitteraire.robertlaffont.com/
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221246535
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 1 x 215 mm
EAN : 9782221246535
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • isabroot 23/04/2024
    Voici une très singulière fresque familiale, tragique et poignante, mais aussi pleine d’humour, dont le destin et la voix des protagonistes ne vous lâchent plus. L’histoire de la famille Toimi, qui vit dans une ferme à l’extrême nord de la Finlande, composée de 14 enfants (dont 2 décédés), de la mère Siri, aimante, courageuse et soumise, et du père, froid, dur et perpétuellement en colère. Le roman se construit sur les 9 mois de grossesse d’Annie, l’aînée de la famille, qui vit à Stokholm et revient fêter Noël avec les siens à la fin des années 80. Annie qui a toujours su qu’elle partirait un jour loin de la ferme, loin des tensions et de la violence familiale. Mais cette année, les ainés se sont assigné une mission : convaincre leur mère qu’elle doit divorcer. La bestialité et la méchanceté de leur père ayant atteint, selon eux, les limites du supportable. Mais selon Siri ? Le roman met en lumière chacun des membres de la famille l’un après l’autre, y compris le père, taiseux mais capable d’écrire à sa femme une longue lettre. L’histoire familiale se reconstitue et défile dans un récit dense et bouleversant, selon le vécu et la sensibilité des uns et des autres. Les (nombreux) secrets de famille font surface et éclairent les mécanismes de fonctionnement du clan. Comment le père est-il devenu cet être sauvage, violent et despotique, tandis que la mère, rayonnante d’amour, porte la famille à bout de bras ? La diversité des caractères et du vécu de chacun des enfants (selon leur âge et leur place dans la famille) permet d’appréhender l’histoire dans toute sa subtilité et ses nuances. Se dessine alors cette tragédie intime, qui s'est jouée bien avant la naissance des enfants encore envie et continue de torturer les parent, l'un de ces innombrables accidents de vie comme il en arrive tant, particulièrement à une époque et dans une situation sociale difficiles. La mort d'enfants. L’originalité de ce roman tient dans le contexte géographique, une ferme isolée dans une région rude et recluse, à la frontière avec la Russie, durement touchée par la seconde Guerre mondiale, puis soumise à l’URSS durant la Guerre froide. Les lieux de la tragédie, reclus dans une solitude qui a gelé le passé, poursuivent la famille comme une malédiction. La forme du texte est aussi particulière, avec ses didascalies au tout début du récit et de chacun des chapitres, comme pour une pièce de théâtre. Ces introductions qui dévoilent le contenu du chapitre sans en dire trop créent l’interrogation et l’expectative. Les expressions anglaises qui parsèment le récit marquent un décalage entre la voix narratrice, très présente, et celle des protagonistes. L’humour enfin, acéré et cynique, permet d’alléger un propos souvent grave. L'écriture est concrète, précise, parfois volontairement elliptique, certaines évidences se laissant deviner seules. L’écriture s’arrête là où commence l’imagination du lecteur qui n’a plus qu’à relier les fils. Voici une très singulière fresque familiale, tragique et poignante, mais aussi pleine d’humour, dont le destin et la voix des protagonistes ne vous lâchent plus. L’histoire de la famille Toimi, qui vit dans une ferme à l’extrême nord de la Finlande, composée de 14 enfants (dont 2 décédés), de la mère Siri, aimante, courageuse et soumise, et du père, froid, dur et perpétuellement en colère. Le roman se construit sur les 9 mois de grossesse d’Annie, l’aînée de la famille, qui vit à Stokholm et revient fêter Noël avec les siens à la fin des années 80. Annie qui a toujours su qu’elle partirait un jour loin de la ferme, loin des tensions et de la violence familiale. Mais cette année, les ainés se sont assigné une mission : convaincre leur mère qu’elle doit divorcer. La bestialité et la méchanceté de leur père ayant atteint, selon eux, les limites du supportable. Mais selon Siri ? Le roman met en lumière chacun des membres de la famille l’un après l’autre, y compris le père, taiseux mais capable d’écrire à sa femme une longue lettre. L’histoire familiale se reconstitue et défile dans un récit dense et bouleversant, selon le vécu et la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fuyating 31/05/2023
    Roman dense mais très intéressant qui nous plonge au cœur de la famille Toimi avec ses douze enfants vivants (et l'ombre de deux morts), la mère Siri et le père Pentti. Nous avons là une famille dysfonctionnelle avec de sacrés secrets bien cachés, des non-dits, des préférences entre certains membres, des liens plus forts que d'autres, mais aussi une certaine amertume et même pour certains de la haine. L'auteure nous fait découvrir chaque membre un à un, avec leurs particularités, leurs désirs et leur tristesse. Nous assemblons ainsi au fur et à mesure les pièces du puzzle pour former un ensemble plus global, tout en essayant de comprendre pourquoi ils en sont arrivés à ce point de non retour. À travers le destin de ces frères er sœur, mais aussi des parents, nous en apprenons plus sur la socièté finlandaise et les déboires de l'Histoire. Cette famille a été fortement marquée par le vécu de leurs ancêtres et le leur, par la dureté des saisons et des drames survenus. J'ai trouvé la plume de l'auteure extrêmement intéressante, le récit prenant parfois l'allure d'une pièce de théâtre en trois actes, avec un narrateur omniscient en début de partie pour nous annoncer le décor, le personnage et qui n'hésite pas à s'adresser aux lecteurs.Roman dense mais très intéressant qui nous plonge au cœur de la famille Toimi avec ses douze enfants vivants (et l'ombre de deux morts), la mère Siri et le père Pentti. Nous avons là une famille dysfonctionnelle avec de sacrés secrets bien cachés, des non-dits, des préférences entre certains membres, des liens plus forts que d'autres, mais aussi une certaine amertume et même pour certains de la haine. L'auteure nous fait découvrir chaque membre un à un, avec leurs particularités, leurs désirs et leur tristesse. Nous assemblons ainsi au fur et à mesure les pièces du puzzle pour former un ensemble plus global, tout en essayant de comprendre pourquoi ils en sont arrivés à ce point de non retour. À travers le destin de ces frères er sœur, mais aussi des parents, nous en apprenons plus sur la socièté finlandaise et les déboires de l'Histoire. Cette famille a été fortement marquée par le vécu de leurs ancêtres et le leur, par la dureté des saisons et des drames survenus. J'ai trouvé la plume de l'auteure extrêmement intéressante, le récit prenant parfois l'allure d'une pièce de théâtre en trois actes, avec un narrateur omniscient en début de partie pour nous annoncer le décor, le personnage...
    Lire la suite
    En lire moins
  • MilleetunepagesLM 24/05/2023
    Le commentaire de Lynda : #9829; Coup de coeur #9829; Si vous aimez les sagas familiales, vous serez très bien servi avec cette lecture. C’est avec Annie Toimi que nous allons entreprendre cette lecture, qui revient chez elle, dans un petit village de Finlande. Disons simplement qu’elle fait partie d’une famille nombreuse, et Noël approchant, ce sera la raison de la réunion de famille. Les parents qui vivent sur une petite ferme laitière, et les onze frères et sœurs, et chacun d’eux a quelque chose d’assez particulier, et aussi bien dire qu’ils ont tous des problèmes plus ou moins graves. Ils sont de tout âge, le plus jeune ayant 6 ans, quelques-uns sont déjà partis de la maison par contre, mais ce sera l’occasion d’une réunion de famille. Le roman est assez volumineux, mais c’était nécessaire pour ‘’rencontrer’’ chacun des membres de la famille. En commençant par les parents, Siri la mère, dernière d’une famille et qui avait vraiment hâte de quitter le nid dès qu’elle a rencontré Pentti. Ils commencent tout de suite leur famille, mais un drame viendra chercher la vie des 2 premiers enfants. Pentti le père, est un être assez tourmenté par les nombreux événements qu’il a vécu, et il règne sur sa famille, et est même parfois violent. On se promène du passé au présent, ce qui nous permet de bien saisir la personnalité de chacun. J’ai beaucoup aimé les personnages, celui qui m’aura le plus touché est probablement Lauri (c’est un personnage masculin.), qui a suivi sa sœur à Stockholm pour pouvoir vivre son homosexualité en paix. En parlant de prénom, on doit s’habituer, aux noms de chacun qui ne sont pas coutumiers dans notre langage, mais on s’y fait. Il y a de grands passages assez drôles, ce qui vient alléger l’histoire. Disons que les personnages sont presque des caricatures, mais on les aime. Eux aussi s’aiment, malgré les affrontements qu’ils vivent à répétition. L’auteure nous confie les secrets, mais un peu à la fois, ce qui fait que nous sommes bien accrochés et que nous ne voulons pas quitter. Un roman assez long à lire, qui demande de la concentration à cause des noms, mais qui vaut vraiment la peine d’être lu. Je recommande à 100 %.Le commentaire de Lynda : #9829; Coup de coeur #9829; Si vous aimez les sagas familiales, vous serez très bien servi avec cette lecture. C’est avec Annie Toimi que nous allons entreprendre cette lecture, qui revient chez elle, dans un petit village de Finlande. Disons simplement qu’elle fait partie d’une famille nombreuse, et Noël approchant, ce sera la raison de la réunion de famille. Les parents qui vivent sur une petite ferme laitière, et les onze frères et sœurs, et chacun d’eux a quelque chose d’assez particulier, et aussi bien dire qu’ils ont tous des problèmes plus ou moins graves. Ils sont de tout âge, le plus jeune ayant 6 ans, quelques-uns sont déjà partis de la maison par contre, mais ce sera l’occasion d’une réunion de famille. Le roman est assez volumineux, mais c’était nécessaire pour ‘’rencontrer’’ chacun des membres de la famille. En commençant par les parents, Siri la mère, dernière d’une famille et qui avait vraiment hâte de quitter le nid dès qu’elle a rencontré Pentti. Ils commencent tout de suite leur famille, mais un drame viendra chercher la vie des 2 premiers enfants. Pentti le père, est un être assez tourmenté par les nombreux événements qu’il a vécu, et il règne sur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cathy81 22/05/2023
    Les amateurs de saga familiale vont être conquis, dans Au nom des miens nous suivons le parcours d'une famille finlandaise : Siri et Pentti, les parents et leurs 12 enfants. L'histoire commence au début des années 80, Annie qui s'est installée à Stockholm revient passer Noël dans le nord de la Finlande, dans son village natal. L'occasion de retrouver ses parents et surtout ses onze frères et sœurs. Certains ont déjà quitté le nid, le plus jeune a 6 ans...Le temps des retrouvailles va nous permettre de connaître tous les personnages, au début il n'est pas simple de se repérer mais l'auteur a eu la bonne idée de mettre en début de roman la liste des personnages et leurs principales caractéristiques. Il faut également se familiariser avec les prénoms finlandais auxquels nous ne sommes pas habitués, tel Lauri qui est celui d'un garçon. Passé ce cap, nous nous plongeons avec intérêt dans l'histoire de cette famille atypique. Siri la mère avait tout juste 14 ans lorsqu'elle a rencontré pour la première fois Pentti, dernière et mal aimée de sa famille, elle a très vite voulu fuir. Le couple s'installe dans une ferme et très vite ont des enfants. Mais un drame va les frapper et les deux aînés vont mourir ... Ces deuils vont déterminer leur vie futur, la douleur va réveiller les vieux démons de Pentti qui va devenir un être tourmenté, introverti, inquiétant et parfois violent. Siri va vivre à travers ses enfants et ses multiples grossesses. En alternant présent et passé, l'auteur nous dresse le portrait de chacun des enfants, tous différents, entre Esko, l'aîné qui veut racheter la ferme de ses parents, Tarmo, le jeune étudiant dont l'intelligence, repérée par un professeur lui a permis d'aller à Helsinki pour étudier, Lahja jeune adolescente éprise d'un "bad boy" ou encore Annie la fille aînée, pilier de ses frères et sœurs. Pour ceux qui l'ont lu, l'ambiance m'a fait pensé à La saga des Neshov. J'ai particulièrement la grande finesse psychologique des personnages et surtout les liens entre tous les membres de la famille. L'auteur a su habilement distiller les non-dits, les secrets et les rivalités de cette grande famille, notamment au sein de la fratrie . J'ai été particulièrement touché par le portrait de la mère qui après vie difficile, peux enfin souffler et connaître le bonheur.Les amateurs de saga familiale vont être conquis, dans Au nom des miens nous suivons le parcours d'une famille finlandaise : Siri et Pentti, les parents et leurs 12 enfants. L'histoire commence au début des années 80, Annie qui s'est installée à Stockholm revient passer Noël dans le nord de la Finlande, dans son village natal. L'occasion de retrouver ses parents et surtout ses onze frères et sœurs. Certains ont déjà quitté le nid, le plus jeune a 6 ans...Le temps des retrouvailles va nous permettre de connaître tous les personnages, au début il n'est pas simple de se repérer mais l'auteur a eu la bonne idée de mettre en début de roman la liste des personnages et leurs principales caractéristiques. Il faut également se familiariser avec les prénoms finlandais auxquels nous ne sommes pas habitués, tel Lauri qui est celui d'un garçon. Passé ce cap, nous nous plongeons avec intérêt dans l'histoire de cette famille atypique. Siri la mère avait tout juste 14 ans lorsqu'elle a rencontré pour la première fois Pentti, dernière et mal aimée de sa famille, elle a très vite voulu fuir. Le couple s'installe dans une ferme et très vite ont des enfants....
    Lire la suite
    En lire moins
  • christinebeausson 22/05/2023
    « Au nom des miens » est un roman polyphonique enivrant, déroutant, porté par une voix au ton à la fois féroce et résolument drôle … nous disent ils ! Certes on sourit parfois … Certaines expressions sont drôles, exemple, Être enceinte ou comme on dit en Suède « avoir un petit pain dans le four » … Mais derrière le style et l’écriture alerte, nerveuse mesurant l’ironie avec un minimum de délicatesse, une histoire familiale glaçante. En suivant l’histoire de la famille Toimi nous allons assister à une page de l’histoire d’un pays au cours du XXe siècle qui nous embarquera dans la traversée de la Finlande entre deux provinces la Carélie ( lieu au sud est du pays, pillé et confisqué par le voisin russe déjà gourmand de nouveaux territoires qu’il souhaite « protéger » de l’influence européenne !) et la Tornédalie ( lieu à proximité de la Suède au nord du golfe de Botnie ). On se perd un peu au milieu de tous les personnages, tous plus ou moins fêlés par une vie pauvre et dure dans une nature hostile où l’absence de service public est notable. Mais l’intérêt de l’histoire réside beaucoup plus sur les questions que l’on est amené à se poser concernant l’héritage pas économique mais congénital qui pèse sur l’existence de ces héros ordinaires qui ont le grand mérite d’avoir réussi à grandir. C’est ce que l’on peut souhaiter aux enfants issus de cette fratrie dont ils vont devoir par eux mêmes s’extirper pour pouvoir être capable de vivre la vie qu’ils souhaitent mener.« Au nom des miens » est un roman polyphonique enivrant, déroutant, porté par une voix au ton à la fois féroce et résolument drôle … nous disent ils ! Certes on sourit parfois … Certaines expressions sont drôles, exemple, Être enceinte ou comme on dit en Suède « avoir un petit pain dans le four » … Mais derrière le style et l’écriture alerte, nerveuse mesurant l’ironie avec un minimum de délicatesse, une histoire familiale glaçante. En suivant l’histoire de la famille Toimi nous allons assister à une page de l’histoire d’un pays au cours du XXe siècle qui nous embarquera dans la traversée de la Finlande entre deux provinces la Carélie ( lieu au sud est du pays, pillé et confisqué par le voisin russe déjà gourmand de nouveaux territoires qu’il souhaite « protéger » de l’influence européenne !) et la Tornédalie ( lieu à proximité de la Suède au nord du golfe de Botnie ). On se perd un peu au milieu de tous les personnages, tous plus ou moins fêlés par une vie pauvre et dure dans une nature hostile où l’absence de service public est notable. Mais l’intérêt de l’histoire réside beaucoup plus sur les questions que l’on est amené à se poser concernant l’héritage pas économique...
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !