Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748516777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 150 x 210 mm

Celle qui sentait venir l'orage

Collection : Hors collection
Date de parution : 07/05/2015
La criminalité est-elle héréditaire, identifiable à certaines caractéristiques physiques ?
Une question de vie ou de mort pour la nouvelle héroïne d’Yves Grevet,
éblouissante de courage !
1897, au nord-est de l’Italie. Frida, une adolescente de seize ans, fuit sa région natale en diligence. Ses parents, qu'on accuse de crimes odieux, ont été pendus deux jours plus tôt. La foule réclame à présent la tête de celle qu'on surnomme "la fille des démons". Frida espère pouvoir trouver... 1897, au nord-est de l’Italie. Frida, une adolescente de seize ans, fuit sa région natale en diligence. Ses parents, qu'on accuse de crimes odieux, ont été pendus deux jours plus tôt. La foule réclame à présent la tête de celle qu'on surnomme "la fille des démons". Frida espère pouvoir trouver refuge dans la demeure du docteur Grüber, à Bologne, un médecin réputé qui semble fasciné par son cas.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748516777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 150 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • danseusedenuages Posté le 9 Mars 2020
    Un bon livre et une lecture divertissante. Un nouvel auteur à decouvrir. J'ai bien aimée l'originalité de ce roman.
  • laliseusedebonnesaventures Posté le 28 Août 2019
    J'ai adoré ! L'Italie fin du 19 °S., un marais, peut-être une histoire de sorcière , enfin, il serait question de pacte avec le diable ... Les riches contre les bouseux et les besogneux, la diffamation comme arme ...mais une jeune fille intelligente qui mettra à mal un psychiatre anthropologue (Lombroso, lui a vraiment existé hélas !) aux expériences très controversées (identification des individus potentiellement dangereux !). L'écriture est dense mais le récit intense.
  • vero12 Posté le 2 Juillet 2019
    J'ai beaucoup aimé ce thriller/policier un peu moins contemporain que ce que je lis habituellement. Les idées des "médecins chercheurs" de l'époque sont révoltantes mais pas très surprenantes, heureusement que les temps ont changé, bien que le délit de "sale gueule" soit quand même encore courant malheureusement.
  • Minimouthlit Posté le 5 Novembre 2018
    J’adore Yves Grevet. Il s’agit d’un de mes auteurs francophones préférés et c’est toujours avec plaisir que je me plonge dans ses histoires. Comme d’habitude, je n’ai pas été déçue et, pourtant, ce livre détonne beaucoup avec le reste de son oeuvre. En effet, si vous connaissez un peu l’univers d’Yves Grevet, vous savez qu’il fait plutôt dans le fantastique et la dystopie. Pourtant, il a choisi ici de se lancer dans le roman historique réaliste jusqu’au bout. Eh oui, si le début peut laisser présager un peu de fantastique et de magie (après tout les parents de Frida sont considérés comme des sorciers), l’histoire reste pourtant bien ancrée dans la réalité du début à la fin. D’ailleurs, je parle de roman historique, mais Celle qui sentait venir l’orage n’est pas que cela. Au fur et à mesure des pages, ce livre nous dévoile ses multiples facettes en oscillant sans cesse entre le thriller, le récit de vie ou encore l’aventure et l’action. Tout cela dans une ambiance glauque et tendue qui n’est pas pour me déplaire. Celle qui sentait venir l’orage, c’est de la découverte, de l’effroi et de l’étonnement à chaque page. On apprend à connaître Frida à travers... J’adore Yves Grevet. Il s’agit d’un de mes auteurs francophones préférés et c’est toujours avec plaisir que je me plonge dans ses histoires. Comme d’habitude, je n’ai pas été déçue et, pourtant, ce livre détonne beaucoup avec le reste de son oeuvre. En effet, si vous connaissez un peu l’univers d’Yves Grevet, vous savez qu’il fait plutôt dans le fantastique et la dystopie. Pourtant, il a choisi ici de se lancer dans le roman historique réaliste jusqu’au bout. Eh oui, si le début peut laisser présager un peu de fantastique et de magie (après tout les parents de Frida sont considérés comme des sorciers), l’histoire reste pourtant bien ancrée dans la réalité du début à la fin. D’ailleurs, je parle de roman historique, mais Celle qui sentait venir l’orage n’est pas que cela. Au fur et à mesure des pages, ce livre nous dévoile ses multiples facettes en oscillant sans cesse entre le thriller, le récit de vie ou encore l’aventure et l’action. Tout cela dans une ambiance glauque et tendue qui n’est pas pour me déplaire. Celle qui sentait venir l’orage, c’est de la découverte, de l’effroi et de l’étonnement à chaque page. On apprend à connaître Frida à travers ses flashbacks et ses lectures dans la bibliothèque du docteur Grüber. À côté de ça, on passe notre temps à se demander ce que lui veut cet étrange docteur. En tout cas, soyez sûrs d’une chose : Yves Grevet a réussi à écrire son scénario de telle sorte qu’on ne se doute à aucun moment de ce qu’il se trame dans la maison du docteur Grüber. Pourtant, au moment des révélations, tout ce qui a pu arriver à Frida dans cet endroit vous paraîtra logique. Yves Grevet est simplement parvenu à dissimuler subtilement tous les indices dans les pages de son livre. De plus, le sujet de cet ouvrage est si peu abordé en général dans la littérature, qu’on ne s’y attend vraiment pas ! Mais, je ne vous en dis pas plus… En plus de la puissance de son scénario, Celle qui sentait venir l’orage peut également compter sur un personnage principal fort. Frida est une jeune fille indépendante, courageuse, curieuse et très intelligente. Elle est également très réfléchie et, si l’idée de venger ses parents la séduit, elle ne se précipite pas. Elle veut d’abord connaître toute la vérité pour pouvoir agir en conséquence. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié découvrir cette histoire à travers les yeux d’un tel protagoniste. Bref, encore une fois, Yves Grevet a réussi à créer des personnages plus vrais que nature qui parviennent à nous toucher et à nous faire nous sentir impliqués dans leur histoire. Et ce n’est pas seulement les personnages qu’Yves Grevet arrive à créer à la perfection, mais les décors et l’ambiance également. On est complètement immergés dans le livre et on a presque l’impression de se tenir aux côté des personnages, que ce soit dans le cabinet claustrophobique du docteur Grüber, sa religieusement silencieuse bibliothèque, les rues agitées de Bologne ou encore les mystérieux marais où a grandi Frida. Rajoutez à cela une écriture simple, sans chichis, mais très jolie et fluide, et vous obtenez une véritable petite pépite ! Une petite pépite que je conseillerais sans hésiter à la fois aux adolescents, mais également aux adultes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Orha08 Posté le 10 Octobre 2018
    J'ai été attirée très vite par ce livre grâce a la couverture qui est sublime, son contenu n'est pas en reste non plus. J'ai totalement adhéré a Frida, le genre de personnage féminin que j'adore, elle m'a plu du début à la fin. Un petit Grevet tout à fait super
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !