Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782355220777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 205 mm

Chez soi

Une odyssée de l'espace domestique

Collection : ZONES
Date de parution : 23/04/2015
La maison, le chez-soi : de ce sujet, on a souvent l’impression qu’il n’y a rien à dire. Pourtant, la maison est aussi une base arrière où l’on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs, résister à l’éparpillement et à la dissolution. Un bel essai, intelligent et sensible, par l’auteure de Beauté fatale.
 
Le foyer, un lieu de repli frileux où l’on s’avachit devant la télévision en pyjama informe ? Sans doute. Mais aussi, dans une époque dure et désorientée, une base arrière où l’on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs. Dans l’ardeur que l’on met à se... Le foyer, un lieu de repli frileux où l’on s’avachit devant la télévision en pyjama informe ? Sans doute. Mais aussi, dans une époque dure et désorientée, une base arrière où l’on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs. Dans l’ardeur que l’on met à se blottir chez soi ou à rêver de l’habitation idéale s’exprime ce qu’il nous reste de vitalité, de foi en l’avenir.
Ce livre voudrait dire la sagesse des casaniers, injustement dénigrés. Mais il explore aussi la façon dont ce monde que l’on croyait fuir revient par la fenêtre. Difficultés à trouver un logement abordable, ou à profiter de son chez-soi dans l’état de « famine temporelle » qui nous caractérise. Ramifications passionnantes de la simple question « Qui fait le ménage ? », persistance du modèle du bonheur familial, alors même que l’on rencontre des modes de vie bien plus inventifs…
Autant de préoccupations à la fois intimes et collectives, passées ici en revue comme on range et nettoie un intérieur empoussiéré : pour tenter d’y voir plus clair, et de se sentir mieux.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355220777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Dotée d’un solide bagage théorique et d’un évident sens de la punchline (…) l’essayiste publie (…) un voyage sociologique, politique et intime dans nos intérieurs. (…) Eclectique et pop, cet ouvrage nous fait considérer autrement le « chez-soi » : qu’on se le dise, notre table basse est, elle aussi, politique.
 
Johanna Luyssen / Libération supplément Next

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • memoiresdelivres Posté le 27 Septembre 2020
    L’essai de Mona Chollet, Chez soi, publié en 2015, entame une réflexion sur la place du foyer dans nos sociétés. Le logement construit comme un lieu de repli proposant sécurité et sérénité se confronte à la dure réalité. Les conditions et l’accès au logement ne permettent pas toujours de s’adonner pleinement à ce recul domestique bénéfique. Mona Chollet, nous parle du casanier, cet être perçu comme étrange, qui trouve une véritable quiétude en restant chez lui. Elle prend comme prisme l’espace domestique pour poser de multiples questions : Comment trouver du temps pour soi ? Comment accéder à des conditions de logement égalitaires ? Comment doit se construire notre logement aujourd’hui ? Quelle est la place de la femme et de l’homme dans le foyer ? Le bonheur familial est-il un leurre ? Portée par des références multiples, Mona Chollet pose des réflexions pertinentes sur la société de consommation et sur nos conditions d’existence. Avec justesse, elle donne à réfléchir sur le féminisme et sur la sphère de l’intime. Mona Chollet pose les bonnes interrogations pour permettre une réflexion constructive afin de mieux appréhender nos modes de vie.
  • manoush2808 Posté le 25 Septembre 2020
    Les essais de Mona Chollet sont toujours captivant. le thème abordé est intéressant et d'actualité. J'apprécie beaucoup le profond travail d'investigation.Les sujets raccordés au thème principal sont surprenants, et font souffler en nous un vent de révolte. Les citations et les références utilisées sont alléchantes, on voudrait tout noter pour aller explorer ses sources. M.Chollet a vraiment un regard sur la société juste, empathique, et donne le sentiment d'une volonté de lutter contre les injustices. J'ai particulièrement adoré la révélation des effets de mode des tiny house, qui ne camoufle en réalité qu'un problème et un phénomène de société autour de la crise du logement. Une misérable tentative de nous endormir à travers le charme de ces micro maisons. J'ai aussi beaucoup apprécié le chapitre sur les blogueuses lifestyles qui fait gentiment sourire. Si j'ai beaucoup aimé cette investigation sur le thème du chez soi, j'ai en revanche moins apprécié la mini critique envers les personnes qui font le choix de quitter les villes pour une vie plus paisible à la campagne... on ressent peut-être un peu trop sur la fin de l'essaie, l'avis d'une citadine parisienne qui a finir par trouvé son confort ( une superficie descente ?), mais... Les essais de Mona Chollet sont toujours captivant. le thème abordé est intéressant et d'actualité. J'apprécie beaucoup le profond travail d'investigation.Les sujets raccordés au thème principal sont surprenants, et font souffler en nous un vent de révolte. Les citations et les références utilisées sont alléchantes, on voudrait tout noter pour aller explorer ses sources. M.Chollet a vraiment un regard sur la société juste, empathique, et donne le sentiment d'une volonté de lutter contre les injustices. J'ai particulièrement adoré la révélation des effets de mode des tiny house, qui ne camoufle en réalité qu'un problème et un phénomène de société autour de la crise du logement. Une misérable tentative de nous endormir à travers le charme de ces micro maisons. J'ai aussi beaucoup apprécié le chapitre sur les blogueuses lifestyles qui fait gentiment sourire. Si j'ai beaucoup aimé cette investigation sur le thème du chez soi, j'ai en revanche moins apprécié la mini critique envers les personnes qui font le choix de quitter les villes pour une vie plus paisible à la campagne... on ressent peut-être un peu trop sur la fin de l'essaie, l'avis d'une citadine parisienne qui a finir par trouvé son confort ( une superficie descente ?), mais qui semble finalement oublier que chacun n'est pas à même psychologiquement de supporter l'agitation des grandes villes, ou qui rendent simplement les armes face à ces difficultés de plus en plus conséquente de s'y loger convenablement (en ayant fait l'expérience pendant 10ans). Je recommande tout de même cet ouvrage qui nous pousse à la réflexion sur de nombreux aspects de notre société.
    Lire la suite
    En lire moins
  • audreylectures Posté le 24 Septembre 2020
    Un essai passionnant sur le logement : les inégalités d'accés, l'importance du chez-soi, ce que notre intérieur dit de nous, l'importance d'une architecture plus fondée sur le confort de vie que sur l'esthétique, des chapitres sur l'architecture moderne, japonaise notamment. J'y ai appris beaucoup, j'ai pris plaisir à me reconnaître dans le portrait de l'auteure, une femme qui ne veut pas d'enfant, qui prône plus de justice sociale, prend la défense des casaniers, déconstruit les idées reçues. J'ai maintenant très envie de découvrir les autres livres de l'auteure, notamment, son célèbre Sorcières.
  • MANO44 Posté le 15 Septembre 2020
    Après avoir été passionnée par Sorcières la puissance invaincue des femmes, j'ai découvert avec enthousiasme ce second essai de Mona Chollet qui traite au sens large du "Chez soi", son histoire, ses implications. Comme à son habitude (journaliste/écrivain oblige) l'auteure documente beaucoup avec de nombreuses références ses propos et ses réflexions. Elle met en exergue les bienfaits du Chez soi. Elle développe son point de vue à partir d'exemples concrets. Son analyse bouscule la tendance actuelle et la posture dans certains milieux du mouvement à tout prix... ("Les vertus surestimées du mouvement perpétuel"). Les sujets abordées gravitant autour du Chez soi sont multiples. Je n'en aurais pas imaginé l'ampleur et les ramifications. Elle traite, par exemple, historiquement et géographiquement, des maisons et de l'architecture. L'humain est au centre de propos et interrogations toujours ouverts. De Nicolas Bouvier en passant par Chantal Thomas elle m'a donné très envie de découvrir leur oeuvre... Traitée parfois avec condescendance dans son milieu journalistique ("Le Monde diplomatique"), elle redéfinit la notion de curiosité du monde. "Le monde ne se donne jamais de manière brute, immédiate, évidente. Il exige que l'on mûrisse une vision qui permettra de l'accoucher. L'arrogance, la condescendance, les oeillères idéologiques vous laissent à sa porte.... Après avoir été passionnée par Sorcières la puissance invaincue des femmes, j'ai découvert avec enthousiasme ce second essai de Mona Chollet qui traite au sens large du "Chez soi", son histoire, ses implications. Comme à son habitude (journaliste/écrivain oblige) l'auteure documente beaucoup avec de nombreuses références ses propos et ses réflexions. Elle met en exergue les bienfaits du Chez soi. Elle développe son point de vue à partir d'exemples concrets. Son analyse bouscule la tendance actuelle et la posture dans certains milieux du mouvement à tout prix... ("Les vertus surestimées du mouvement perpétuel"). Les sujets abordées gravitant autour du Chez soi sont multiples. Je n'en aurais pas imaginé l'ampleur et les ramifications. Elle traite, par exemple, historiquement et géographiquement, des maisons et de l'architecture. L'humain est au centre de propos et interrogations toujours ouverts. De Nicolas Bouvier en passant par Chantal Thomas elle m'a donné très envie de découvrir leur oeuvre... Traitée parfois avec condescendance dans son milieu journalistique ("Le Monde diplomatique"), elle redéfinit la notion de curiosité du monde. "Le monde ne se donne jamais de manière brute, immédiate, évidente. Il exige que l'on mûrisse une vision qui permettra de l'accoucher. L'arrogance, la condescendance, les oeillères idéologiques vous laissent à sa porte. Pour pouvoir y pénétrer et le restituer, il faut avoir développé un univers propre susceptible de lui faire pièce. Il faut avoir porté à incandescence certaines qualités, avoir aiguisé une capacité de perception unique. Pour mieux écouter, observer et sentir, il faut avoir lu, réfléchi, rêvé. Il faut conserver un mélange de passion, de pureté et d'honnêteté intellectuelle intransigeante, et ne jamais relâcher sa vigilance face à la tentation de grilles de lectures trop simples." Ce passage illustre une écriture que j'apprécie énormément ainsi que la force de ses propos. Les messages socio-politiques sont également largement développés ici. Ses constats sur les inégalités du Chez soi, conséquences d'un monde capitaliste moderne où l'intérêt humain n'est pas une priorité bousculent et interrogent. Les propositions qu'elle émet font réfléchir au delà de toutes idées préconçues... Mona Chollet est pour moi une belle découverte. Elle sait allier avec talent l'intelligence de contenus documentés à une lecture accessible et agréable. On ne s'ennuie jamais.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yuko Posté le 31 Août 2020
    Faisant du « chez soi » le point de départ d’une réflexion sur le foyer protecteur, cause de nombreuses inégalités et de projections désespérées, Mona Chollet dresse ici le portrait d’un univers bien méconnu et souvent dénigré : l’intérieur. Reflet d’un cocon protecteur ou berceau d’espoirs collaboratifs, lieu personnel aux multiples visages, elle explique à travers de très nombreuses références comment, à une époque de voyages et de mouvement, la culture casanière du silence et du repli sur soi peut être salutaire. Expliquant sociologiquement comment un lieu de repli peut devenir vital, surtout quand on n’en est dépourvu, et comment les initiatives personnelles peuvent le repenser, elle développe avec précision les différentes thèses qui accompagnent l’aménagement de son intérieur et la façon que nous avons de le considérer. Les références – architecturales, artistiques, sociologiques et journalistiques sont nombreuses et apportent un véritable regard à son propos d’une grande richesse narrative. Un essai à découvrir et à conseiller.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER ZONES
Et rentrez dans la communauté des lecteurs de Zones !