Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748526240
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 154 x 225 mm

Comment mon père est mort deux fois

Collection : Hors collection
Date de parution : 07/03/2019
Le nouveau roman de Yves Grevet, auteur de U4 KORIDWEN, GRUPP, NOX, MÉTO
 
Alors que son père vient de trouver la mort sur la route du piton Maïdo, à la Réunion, Soën est miné par de terribles doutes. Pourquoi des policiers ont-ils fait le voyage depuis Paris pour enquêter sur les circonstances du décès ? Pourquoi son père avait-il menti à tous sur... Alors que son père vient de trouver la mort sur la route du piton Maïdo, à la Réunion, Soën est miné par de terribles doutes. Pourquoi des policiers ont-ils fait le voyage depuis Paris pour enquêter sur les circonstances du décès ? Pourquoi son père avait-il menti à tous sur l’existence de sa propre famille en métropole ? Pour comprendre, Soën va suivre la seule piste dont il dispose, celle d’événements survenus en Turquie trente ans plus tôt…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748526240
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 154 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nikouette Posté le 15 Avril 2020
    La Réunion, Soën vient de perdre son père dans un accident de voiture auquel sa famille a du mal à croire. Il va alors apprendre que son père leur avait caché des choses concernant sa famille et même son identité. A ce récit s’ajoute celui fait par son père dans une sorte de journal de bord de ses premières de professeur de français à Ankara en Turquie. Roman très bien écrit. Un récit très prenant, surtout le cahier du père (même si j’ai trouvé parfois bizarre la façon d’écrire dedans avec plus ou moins du recul et non complètement au présent). Un bon moment de lecture. On se laisse embarquer dans cette enquête historique très romancée.
  • virginiedelattre Posté le 29 Août 2019
    J'ai adoré! Un roman d'Yves Grevet, une thématique pas simple : la mort d'un proche. Et le style d'écriture qui m' a embarqué dans un récit à deux voies celui d'un père et de son fils. Deux histoires qui se répondent et nous permettent de comprendre ce qui c'est passé, de découvrir la vie cachée de cet homme traqué... Une très belle surprise je ne m'y attendais pas... Un roman d'espionnage plutôt bien ficelé. Un coup de cœur.
  • blamblinou Posté le 11 Juin 2019
    Soën vit paisiblement sur l'île de la Réunion, avec ses parents, jusqu'au jour où des policiers viennent lui annoncer le décès de son père, survenu dans des circonstances aussi tragiques qu'inattendues. Pour le jeune homme et sa mère, le deuil est d'autant plus difficile à vivre, qu'ils ont la terrible impression qu'on ne leur dit pas tout. En creusant un peu, ils vont découvrir que cet homme qu'il leur semblait connaître vivait en fait sous une fausse identité, afin de se protéger lui-même, ainsi que sa famille. En apprenant cela de sa grand-mère paternelle, dont il ne soupçonnait même pas l'existence, Soën décide de se lancer dans une enquête qui va vite le dépasser, afin de découvrir qui était véritablement cet homme, ainsi que les raisons de sa mort. Yves Grevet superpose deux intrigues qui viennent se répondre l'une à l'autre. D'un côté, on suit l'enquête laborieuse de Soën, et de l'autre, on a accès aux cahiers de jeunesse écrits par Yvon, le père de Soën, alors qu'il était enseignant en Turquie. Cette partie de sa vie, Soën et sa mère n'en ont jamais eu vent, et on se doute alors qu'on va apprendre, au travers de ces cahiers, la... Soën vit paisiblement sur l'île de la Réunion, avec ses parents, jusqu'au jour où des policiers viennent lui annoncer le décès de son père, survenu dans des circonstances aussi tragiques qu'inattendues. Pour le jeune homme et sa mère, le deuil est d'autant plus difficile à vivre, qu'ils ont la terrible impression qu'on ne leur dit pas tout. En creusant un peu, ils vont découvrir que cet homme qu'il leur semblait connaître vivait en fait sous une fausse identité, afin de se protéger lui-même, ainsi que sa famille. En apprenant cela de sa grand-mère paternelle, dont il ne soupçonnait même pas l'existence, Soën décide de se lancer dans une enquête qui va vite le dépasser, afin de découvrir qui était véritablement cet homme, ainsi que les raisons de sa mort. Yves Grevet superpose deux intrigues qui viennent se répondre l'une à l'autre. D'un côté, on suit l'enquête laborieuse de Soën, et de l'autre, on a accès aux cahiers de jeunesse écrits par Yvon, le père de Soën, alors qu'il était enseignant en Turquie. Cette partie de sa vie, Soën et sa mère n'en ont jamais eu vent, et on se doute alors qu'on va apprendre, au travers de ces cahiers, la vérité tant recherchée par le jeune adolescent. Pourtant, on a vite l'impression que les événements, passés et présents, le dépassent, et risquent de le mettre en danger. L'auteur parvient ainsi à instiller un suspense bienvenu, afin de maintenir la tension et notre attention de bout en bout du roman. La quête de Soën se veut chargée en émotion, comme le laisse deviner le titre, et le thème omniprésent du deuil. On découvre à cette occasion une part de la culture réunionnaise, qui diffère en certains points de notre culture métropolitaine. Mais surtout, ce qui à mon sens donne du relief à ce roman, ce sont les raisons du mystère qui entoure le père de Soën. Avec ses cahiers de jeunesse, on est plongés au cœur d'intrigues politiques qui ont chamboulé les années 1980. J'ai eu du mal à me laisser emporter par le côté thriller de ce roman. Si les dernières pages sont riches en rebondissements, j'ai trouvé qu'il y avait un déséquilibre entre la rapidité de résolution de l'intrigue et la lenteur avec laquelle sont dévoilées les choses dans le reste du roman, certainement due à l'alternance entre les deux modes de narration. Je n'ai pas non plus été transportée d'émotion en côtoyant ces personnages : je trouve que leur psychologie est assez peu creusée, et l'intrigue y perd en richesse. Cependant, le dénouement a su titiller ma curiosité, et je pense qu'il en sera de même pour tout lecteur. On a envie de démêler le vrai du faux, l''inspiration historique de la fiction, à l'issue de ce roman, et tout cela trotte dans la tête un bon moment... Pour gagner en qualité, j'aurais aimé avoir quelques lignes à la fin du roman, sur le contexte historique et politique, afin d'y voir plus clair. Cela aiderait, je pense, les adolescents à qui ce livre est destiné, à réfléchir à une situation politique complexe, qui peut faire écho à certaines problématiques plus actuelles. C'est donc un bilan en demi-teinte pour moi. Ce roman n'est pas, je pense, le plus réussi d'Yves Grevet, et il ne restera pas dans les annales. Cependant, il laisse entrevoir le talent et la richesse des univers de cet auteur. Je prévois de lire Grupp dont j'ai entendu beaucoup de bien, dans les mois à venir, et je ne désespère pas de trouver un jour le temps de me plonger dans U4 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • victoryhelene Posté le 1 Juin 2019
    Yves Grevet est un auteur pour la jeunesse plutôt prolifique. Ancien instituteur, il sait décrypter notre monde moderne en se plaçant à hauteur d'adolescent, et en adoptant son langage. Après les dystopies (l'excellente trilogie METO notamment) ou les intrigues policières par exemple, il s'attaque cette fois au roman d'espionnage. Ses héros sont des adolescents comme les autres mais qui savent se montrer responsables, matures et altruistes. Soën appartient à cette lignée de héros positifs. Ayant perdu son père dans des conditions mystérieuses, il enquête et remonte le passé de celui-ci. Il met alors le doigt dans un engrenage phénoménal, dévoilant un secret de famille qui fait l'effet d'une bombe. Deux époques se font écho, l'île de la Réunion depuis 2017 et la Turquie depuis 1984. A plus de 30 ans d'écart, ces deux mondes côtoient les affres de la sphère politique avec son fléau terroriste. On découvre donc les dessous de la diplomatie, l'existence de dossiers secret défense, les réseaux terroristes Gladio… Malgré la simplicité de la psychologie des personnages et de leurs rapports, le lecteur peut apprécier les rebondissements de l'histoire, s'attacher à la curiosité et à la ténacité du protagoniste principal, et s'émouvoir des liens entre le père et... Yves Grevet est un auteur pour la jeunesse plutôt prolifique. Ancien instituteur, il sait décrypter notre monde moderne en se plaçant à hauteur d'adolescent, et en adoptant son langage. Après les dystopies (l'excellente trilogie METO notamment) ou les intrigues policières par exemple, il s'attaque cette fois au roman d'espionnage. Ses héros sont des adolescents comme les autres mais qui savent se montrer responsables, matures et altruistes. Soën appartient à cette lignée de héros positifs. Ayant perdu son père dans des conditions mystérieuses, il enquête et remonte le passé de celui-ci. Il met alors le doigt dans un engrenage phénoménal, dévoilant un secret de famille qui fait l'effet d'une bombe. Deux époques se font écho, l'île de la Réunion depuis 2017 et la Turquie depuis 1984. A plus de 30 ans d'écart, ces deux mondes côtoient les affres de la sphère politique avec son fléau terroriste. On découvre donc les dessous de la diplomatie, l'existence de dossiers secret défense, les réseaux terroristes Gladio… Malgré la simplicité de la psychologie des personnages et de leurs rapports, le lecteur peut apprécier les rebondissements de l'histoire, s'attacher à la curiosité et à la ténacité du protagoniste principal, et s'émouvoir des liens entre le père et le fils. Dans une langue simple et accessible, Yves Grevet sensibilise la jeunesse en la divertissant. De La Réunion, à Ankara, en passant par Paris, et sur fond politique, le jeune lecteur pourra suivre cette fiction haletante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesPapotisdeSophie Posté le 15 Avril 2019
    Dans la belle île de la Réunion, la vie tourne au cauchemar pour Soën : son père meurt dans un accident de voiture. Mais quand la police annonce qu'il s'agit d'un assassinat, l'adolescent veut comprendre. Quels secrets cachaient son père ? Un polar dense, riche en surprises. Yves Grevet nous entraine dans l'Histoire en nous plongeant dans la jeunesse du père de Soën en Turquie, il y a trente ans. Un récit qui évolue lentement et nous captive de suite. Secrets de famille et secrets d'état, un cocktail surprenant.
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !